Nico, Coco et Gaëlle à la conquête de l'Amérique Sud
Currently traveling
  • Day147

    Retrouvailles à Chiclayo

    June 20 in Peru ⋅ ☀️ 16 °C

    Un grand événement a lieu aujourd'hui, c'est les retrouvailles des 3 lamas! Pour épargner à Nico le retour en résidence étudiante, on réserve un hôtel beaucoup plus dans le centre et on se rejoint là bas. On est content de se retrouver et on a mille choses à se raconter, nos aventures pourtant principalement dans les mêmes villes sont très différentes! On se raconte ce dernier mois en allant au marché de Chiclayo, immense, et plutôt moins bien rangé que d'habitude. Puis on continue ces bonnes retrouvailles en nous rendant sur la plage de Chiclayo et on s'abrite derrière un bateau pour se protéger du vent. Copains, mer, coucher de soleil, bières, jeu de carte et musiques, quoi de mieux pour reprendre l'aventure tous les trois?!

    Le lendemain c'est journée culturelle, on continue la découverte des différents peuples précolombiens et pré incas en allant à Lambayeque, visiter le musée du seigneur des sipans, qu'on nous a fortement conseillé. Nous découvrons assez ébahis toutes les richesses retrouvées dans la tombe du seigneur des sipans: ses bijoux en or argent et cuivre, incrustés de pierres bleu turquoises et violettes, ses armes, sa couronne en or, les bijoux pour pectoraux en perle, les fanions de guerre et les habits tout en or... C'est très impressionnant ! Sa tombe était une grande construction à plusieurs niveaux où étaient aussi enterrés ses femmes, des lamas, son prêtre, énormément d'offrandes sous la forme de pots en terre cuites décorés, et des gardiens.

    Ravis d'avoir vu toutes ces merveilles on file déjeuner au marché, puis on continue la journée en allant visiter les pyramides de Tucume. Celles ci sont des anciennes cités et temples d'un autre peuple, les Tucume. Cependant, le musée étant fermé et le site peu expliqué on a pas réussi à apprendre grand chose sur leur culture. On est passé à côté d'un jardin d'enfant de type centre de loisir, puis devant un cimetière des chiens sans poils Péruviens (ils ont l'air important ici il y a même un jour pour les célébrés), avant d'arriver à côté des pyramides et des ruines. Construites en adobe elles ont souffert de la pluie, alors elles ressemblaient fortement à des vallées en terres et sables qu'on a aperçu pendant 'e voyage et semblaient naturelles. On est quand même monté jusqu'à un mirador d'où on a eu une super vue sur toute la vallée, les constructions archéologiques et d'où l'on a vu des vautours volés à seulement quelques mètres de nous.

    Après toute cette culture, on est rentré à Chiclayo en se faisant accoster par de nombreux Péruviens, assez curieux ils nous ont tous demandé d'où l'on vient, ils ne doivent pas voir beaucoup de touristes étrangers par ici, et nous nous sommes lancés (en vain malheureusement) à la recherche de célébration pour le 21 juin, jour du soleil.
    Read more

  • Day146

    La vie de voyage

    June 19 in Peru ⋅ ⛅ 17 °C

    Ce matin, réveil, sport, petit dej et appelle à nos chers papas pour la fête des pères, tout ça avec vue sur la mer s'il vous plaît, puis nous partons direction Chiclayo.

    Pour la première fois depuis treees longtemps, on nous rappelle que le COVID existe, c'est le grand retour des protocoles sanitaires: doubles masques, déclaration sur l'honneur, pass de mobilité, lavage de mains, montée dans le bus filmée et protection entre les passagers! Décidément on est plus du tout habituée. Heureusement pour ne pas trop nous dépayser du n'importe quoi Péruvien habituel, la dame nous vend les billets de bus 3min avant que celui ci parte, un bon rush pour trouver à manger en 1min30 mais c'est bon on est embarqué et les bagages ont suivi!

    Arrivée à Chiclayo, on se retrouve dans un quartier très éloigné du centre, juste à coté des universités et tout neuf. Il n'y a qu'une micro supérette autour, alors ce soir c'est retour à la vie étudiante, nouilles chinoises au réchaud (oui on a toujours pas fini le stock du trek) dans notre petite chambre d'étudiante en regardant une émission avec une petite bière, le plaisir des choses simples!
    Read more

  • Day145

    Ruines chan chan et océan

    June 18 in Peru ⋅ ☀️ 18 °C

    Après s'être remises de notre trek avec des énormes assiettes de ceviche et fruits de mer (on a pas réussi à tout manger même en restant deux heures au restau), des bons smoothies maison à la fraise (1 kg de fraises miam miam) et un dernier coucher de soleil sur les montagnes enneigées, on continue notre remontée vers le nord et la recherche du soleil et de la chaleur en rejoignant Huanchaco.

    Les vagues nous avaient bien manquées alors on commence la journée avec un petit dej vue mer et on en profite pour observer les pélicans et les pêcheurs qui pêchent encore traditionnellement dans des demis bateaux/gondoles en pailles.

    Après ce joli spectacle, c'est l'heure de se cultiver! Nous nous rendons au site précolombien phare de la région, capitale des Chimus (que vous connaissez tous bien entendus) Chan chan! Les Chimus vivaient dans cette vallée de avant d'être envahis par les Incas. Ils adoraient la Lune, étaient des architectes qui ont construits leur cité en adobe (mélange de terre et d'herbes), pechaient et cultivaient le mais, la yuka, les pommes de terre... Leur citée était très grande, et entourée de mur jusqu'à 5m de haut et à chaque fois qu'un des chefs mouraient ils l'enteraient avec ses femmes, quelques enfants, lamas, chiens et offrandes et ils reconstruisaient une nouvelle citée. Avec les explications d'une guide, la visite a été très sympa et on était super contente de découvrir les cultures avant les Incas. En plus le site de chan chan est la plus grande citée construite en adobe du monde. Elle a été rénovée il y a peu, et les dessins et bas reliefs dans la terre sont impressionnants.

    Cette pause culturelle finie on est allé manger du bon poisson et se promener/ finir notre nuit au bord de la plage avant de faire une petite séance de sport sur la terrasse de l'hôtel avec vue océan, quel plaisir.
    Read more

    Eric Dejoie

    Les célèbres "caballitos de totora" héritages également des chimus, qui permettaient de naviguer sur de grandes distances.

     
  • Day142

    Dernier réveil au soleil- J4 Santa Cruz

    June 15 in Peru ⋅ ☀️ 10 °C

    Le dernier matin est le plus agréable. Nous avons eu un peu moins froid et la tente n'est presque pas gelée ! Nous déjeunons avec nos copains et le soleil pointe le bout de son nez avant même que nous ayons fini.
    Aujourd'hui le programme est 16km de descente, ça s'annonce plus facile que la veille. Notre seule contrainte est d'arriver pas trop tard pour ne pas louper le collectivo du retou alors nous marchons d'un bon pas. On profite de la vallée qui accueille cascades, champs de vaches (elles sont toujours aussi jolies !) et rivière. Le soleil brille, il fait bon c'est très agréable. Nous prenons le temps de faire quelques pauses, car même si on ne fait que descendre cela use les jambes.

    Au bout de 4h30 de marche ça y est nous avons fini le treck ! Il nous reste seulement quelques pas à faire pour rejoindre le petit village et espérer qu'il y ait un colectivo pour nous emmener à Caraz un village dans la vallée. Bingo il y en a un ! En revanche, on se fait arnaquer sur le prix car il est très cher mais nous n'avons pas le choix, sinon obligé de dormir ici. Une fois arrivés à Caraz on saute dans un autre mini bus pour Huaraz. Notre retour est tellement efficace qu'on a même pas le temps de remanger nos nouilles chinoises pour le midi.

    Nous arrivons à Huaraz à 16h avec les crocs. Nous nous dirigeons directement vers le marché pour manger un plat du jours.

    La soir pour fêter ce treck réussi nous allons manger des pizzas avec nos copains Martin et Tess. En leur compagnie on passe bien évidemment une très bonne soirée. On regrette même qu'ils aillent vers le Sud du Pérou et nous au Nord. C'est avec plaisir qu'on les aurait recroisé !
    Read more

  • Day141

    Poco a poco - J3 Santa Cruz

    June 14 in Peru ⋅ ☀️ 3 °C

    Environ de Paria- un peu plus loin que Taullipampa, 17km, 825 D+, 700 D-

    Réveil toujours matinal et dans le froid ce matin pour attaquer notre grosse journée. La nuit a été froide malgré l'ajout de sac à viande en polaire (plus gaine de contention qu'autres choses tellement ils étaient serrés) censés ajouter quelques degrés, et la tente est toujours gelée. On prend le petit dej, porridge avec des fruits secs pour se donner de la force, avec les copains, et on essaye de se réchauffer tant bien que mal avec du thé. Nos pieds et mains sont gelés, il fait si froid que l'eau qui a débordé de la gamelle gèle directement dessus, et l'éponge de la vaisselle fusionne avec la casserole.

    A 8h, on s'apprête à se mettre en route quand le mal de l'altitude vient nous faire un coucou. Coco se sens super mal, nausée, migraine qui l'aveugle... impossible de partir. On prend notre mal en patience, et on cherche une solution pour essayer de le faire passer. Elle mange une barre de céréales, boit de l'eau, mange de la coca, on attend, et lorsque ça s'améliore un peu on essaye de commencer à marcher, car 800m de D+ nous attendent. La première heure est très compliquée, on avance très très lentement, toujours à l'ombre où il fait super froid et on se fait rattraper par un tour, mais pour Coco pas question de faire demi tour, en prenant notre temps on va arriver à continuer! On demande quelques conseils au guide qui s'occupe du tour, qui monte en crocs, et plus tard on apprendra qu'il n'est pas du tout en forme car il a fait la fête juste avant de partir et qu'il ne s'en remet pas même deux jours après. Il a dit à son groupe de monter devant et est arrivé presque en dernier, super comme guide non?

    Dès qu'on arrive au soleil on fait une pause plus longue, car les nausées sont plus fortes. Puis ça va mieux alors on repart de plus belle. On grimpe tranquillement mais sûrement, les paysages sont vraiment magnifiques et les montagnes sont immenses! On profite vraiment les yeux grand ouverts. Au court de la matinée le mal de Coco disparaît complètement, même si on sent toujours fort l'altitude pour respirer et dans nos muscles.

    Après beaucoup de montée et beaucoup de pause on rejoint Martin et Tress, qui étaient partis ce matin sans nous, juste avant la grande montée finale. Celle ci est épuisante, on doit monter 300m sur 1km, les gens qui ont fait l'itinéraire ont un peu cru qu'on était des chamois. Vraiment touuut doucement on grimpe ce mur avant le pass final, Punta Union. On le voit de loin et on se sent vraiment petit devant ces 300m de roches. Et quand on arrive en haut quelle fierté! La vue à 360 degré sur les montagnes enneigées et les vallées est incroyable, et clou du spectacle il y a un petit lac bleu azur sous le glacier à l'arrivée. Pour bien profiter du lieu on décide de manger nos habituelles nouilles chinoises en haut avec tous les copains, on est super contentes d'être là, (même si on aurait bien aimé que la montagne soit à 60 m de plus pour grimper plus haut que le mont blanc, est plus à 60m près)!

    Après cette longue pause on se remet en route car il reste du chemin à parcourir avant de planter la tente! Après avoir longuement hésité, on décide d'allonger un peu la journée et de finir le trek en 4 jours en sautant un détour à une lagune, on en a marre du froid, et on trouve qu'on a déjà bien marché! Il nous reste alors 10km, on redescend au fond de cette nouvelle vallée, on passe de nouveaux au milieu de vaches en longeant la rivière et de nombreuses fleurs jaunes, oranges et violettes, en s'éloignant petit à petit de notre glacier. La végétation se fait un peu plus dense tandis qu'on marche, puis le chemin passe au milieu d'une sorte de marécage et se transforme en sable. On se demande si ce n'était pas un océan avant. On arrive enfin au lac a côté duquel on veut planter la tente après avoir traversé un espèce de désert, où on a l'impression que tout a brûlé.

    Il est déjà 17h30, vite l'heure de planter la tente! Et quelle surprise, on voit arriver Martin et Tress qu'on avait laissé en haut du col et qu'on ne pensait pas retrouver, on est super contente de partager notre dernière soirée avec eux! On dine tous ensemble, toujours autour d'un feu (d'ailleurs on a éviter l'amende de la veille, les gardiens ne sont évidemment pas venus nous voir), en écoutant le bruit de la cascade voisine immense et en regardant les belles couleurs du coucher de soleil. Malgré le froid, qu'est ce qu'on est bien dans cette vallée au milieu des montagnes et seuls au monde!
    Read more

    Laura Chatelet

    Vous êtes super impressionnantes de ténacité et de courage! Et vos photos sont vraiment magnifiques 🤩🤩

    Gaelle Bochet

    Merci beaucoup 🤗🤗

    Anne-Marie LOUDCHER

    Nous restons béats et admiratifs devant vos performances .Les photos sont toujours belles !

    Colette Rabaseda-Loudcher

    J'avoue qu'on s'est bien dépassées pour ce treck. Mais ça valait la peine, les paysages étaient magnifiques

     
  • Day139

    Nouveaux trek et copains - J2 Santa Cruz

    June 12 in Peru ⋅ ⛅ 4 °C

    Vaqueria - un peu plus loin que Paria- 12 km, 586 D+, 264 D-

    Notre chauffeur de la veille nous a dit que le collectivo pour le début officiel du trek passe à 6h, alors à 5h20 malgré la nuit et le froid on se reveil pour commencer cette nouvelle journée. Dur de sortir de la tente, et surprise en sortant: tout est gelé! La tente, l'herbe, les arbres... c'est très beau mais quelle galère pour démonter la tente! Nos doigts sont frigorifiés et les sardines ont fusionnés avec le sol gelé. Le soleil est levé mais caché derrière la montagne, alors on assiste doucement à l'ensoleillement (très lent) de la vallée. On range la tente tant bien que mal, 6h25 on est au point de rendez vous et on attend le collectivo. On voit arriver une voiture au loin dans la nuit alors hyper heureuses on se dit que c'est bon! Sauf que c'est juste un camion qui passe, et qui nous dit que le collectivo part à 7h de yungay et qu'il arrivera donc à 8h30 ici, soit, dans deux heures... On se fait un thé pour se réchauffer et on se demande un peu quoi faire de ces deux heures pour ne pas mourir de froid. Commencer à avancer? On reste dans l'ombre c'est pas top et on est pas sûres que le collectivo s'arrête après. Attendre ici? On meurt de froid, c'est pas possible! Redescendre pour atteindre le soleil qu'on voit au loin? Pourquoi pas. On voit passer d'autres taxi qui nous propose d'aller à destination pour 200 soles, la blague! Finalement on décide de choisir la troisième option pour aller se mettre au soleil er faire sécher la tente.

    Le collectivo arrive enfin à 8h45, on grimpe dedans et il est tellement plein qu'un monsieur va sur le toit pour nous laisser de la place. On rencontre aussi 3 français très sympas. On admire le paysage, avec une vur sur plein de montagnes et glaciers enneigés et un lac au fond de la vallée c'est sublime! Arrivés au col on fait une pause photo, et on voit des péruviennes manger de la neige.

    Enfin à 11h on arrive à destination er on se met en route. Il fait grand soleil, ça descend tout va bien sauf nos sacs que nous sentons bien lourd sur nos épaules! On traverse quelques villages puis on commence à monter et on est rejoint par Martin et Tresse, un couple de français qui étaient avec nous dans le bus. On arrive dans une large vallée avec des vaches, et un espère de marécage. On marche au milieu de cette étendue et traversons quelques rivières en évitant (presque) de nous mouiller les pieds, tout en étant entourées de chaîne de montagnes immenses et les yeux rivés sur un glacier au fond de la vallée. C'est très très beau.

    On fait une pause repas tous les 4 (toujours nouilles chinoises), nous sommes déjà bien avancé car il reste seulement 1h avant le camping officiel de cette journée. Comme on est en forme et qu'il est tôt, on décide de marcher plus pour s'avancer et réduire le dénivelé du lendemain. On croise des lamas, encore beaucoup de belles vaches, on passe au milieu d'arbre rouge tordus super beaux et on s'engage dans une nouvelle vallée avec un nouveau glacier en objectif.
    Après 1h30, on arrive au lieu de campement le long de la rivière avec un emplacement pour le feu avec le bois déjà prêt, incroyable! On monte le campement, discutons autour du feu et d'un thé chaud, puis à 17h30 on lance le repas (petite variante: purée de petit pois et fromage improvisée ). Malheureusement un Péruvien passe avec ces mules, il nous engueule et menace de nous dénoncer et nous donner une amende car il est interdit de faire du feu. Oups on savait pas, on l'eteind quand même pas immédiatement en se disant qu'il repassera seulement le lendemain et qu'on sera parti d'ici la! Après ces aventures, brossage de dents et tous au dodo, il est déjà 19h et demain une grosse journée nous attend.
    Read more

  • Day139

    Laguna 69 d'acclimatation -J1 Santa Cruz

    June 12 in Peru ⋅ ⛅ 5 °C

    Laguna 69 - 842m de D+, 14km, arrivée à 4604m

    Ce matin c'est parti pour le trek du Santa Cruz qui se fait en 3 ou 4 jours à partir de Vaqueria. Mais comme c'est trop facile pour nous (hmm hmm), on a décidé d'ajouter une journée en allant jusqu'à la laguna 69 qui est sur le trajet pour aller à Vaqueria.

    C'est donc parti, on se réveille à 6h, on emprunte des couverts à l'hôtel car on a oublié les nôtres avec Grégoire (on va les rendre c'est pas du vol promis) et zou c'est parti à la recherche d'un collectivo. On arrive au même endroit qu'hier quand un Péruvien nous accoste et nous demande notre destination, puis nous dit qu'il peut nous emmener pour 30 soles chacune, c'est parfait. Il nous indique un endroit un peu caché pour que son agence ne le voit pas nous emmener, ça nous fait rire. Nous voilà avec un collectivo 13 places rien que pour nous, et avec un chauffeur très gentil qui fait des pauses pour qu'on achète nos dernières courses, pour qu'on admire le paysage, et discute même avec le garde d'entrée pour qu'on paye moins cher nos billets.

    A 11h nous arrivons à destination après 4h de route. On commence à marcher et on décide de cacher nos sacs pour ne pas avoir à les porter sur les 800 m de D+ qui nous attendent car ils sont très lourds.

    Le chemin est superbe, au fond d'une vallée, le long d'une rivière, au milieu des vaches et des glaciers enneigés. On monte doucement, il y a des cascades de chaque côté, très bruyantes et super jolies. On sent quand même bien l'altitude, niveau souffle Coco à du mal à respirer et Gaëlle sent qu'elle n'a pas de force dans les jambes. Au bout d'1h30 on arrive à une premiere lagune très jolie avec en fond le glacier Chacraraju. C'est superbe.
    On continue à marcher en s'enfonçant dans la vallée, il y a toujours des vaches (on va beaucoup vous parler de vaches pendant ce trek, elles étaient super belles et nous ont autant intéressées que les glaciers) et un joli chemin en pierre. On attaque le deuxième mur, plus raide, avec l'altitude c'est dur! Au bout d'1h on en vient à bout et là émerveillement: le lac est bleu turquoise comme on s'imagine les côtes des îles du Pacifique. C'est vraiment impressionnant, on dirait du colorant. En plus, on a une vue sur le glacier immense au fond et une légère cascade alimente le lac. Il y a beaucoup de monde car tous les tours sont présents, mais on se trouve un petit caillou à part pour prendre notre pique nique en attendant qu'ils s'en aillent.

    A 13h, tout le monde est parti, on se retrouve seules à faire une petite sieste au soleil. On a presque trop chaud, fou à 4600 m! Après avoir bien apprécié l'endroit, on redescend tranquillement en en profitant pour ramasser tous les déchets qu'on voit. On arrive à l'endroit où on pensait avoir laisser nos sacs et une partie de cache cache commence pour les retrouver. Tout se ressemble, c'est impossible! Heureusement on avait mis un repère exacte sur maps et on les retrouve grâce à ça.

    Il est 17h10, heure parfaite pour monter la tente et faire à manger histoire d'être dans le duvet dès que le soleil se couche, le tout observé par une vache qui se cache derrière des arbres et des cailloux. On commence notre régime intensif de nouilles chinoises en admirant un sublime ciel de coucher de soleil, jaune, violet et rose derrière les montagnes. Puis comme on avait bien mal à la tête on se fait un petit thé à la coca, on se brosse les dents et à 18h45, au lit! On est seule au milieu de la nature, juste entourées de vaches et bercées par le bruit de la rivière. Ça nous fait vraiment du bien de retrouver la tente.
    Read more

    Annie Dutriaux

    elle est trafiquée cette photo ! Trop belle.

    Gaelle Bochet

    Même pas! Les couleurs sont vraiment incroyable ici

    Annie Dutriaux

    Dialogue improbable ?

    Gaelle Bochet

    Oui, elle se cachait derrière les arbres en pensant être discrète

     
  • Day138

    La laguna Churup, rando d'acclimatation

    June 11 in Peru ⋅ ⛅ 5 °C

    A Huaraz, LA chose à voir c'est la Cordillère Blanche. Notre objectif est d'aller voir quelques unes des nombreuses lagunes incroyables dont on nous a parlé et faire le trek du Santa Cruz. Seulement, toutes ces randos sont à 4000 m minimum alors il faut d'abord s'habituer à l'altitude avant de partir pour 4 jours de trek (même si sortant d'un mois en Bolivie et du trek Salkantay on pense qu'on est déjà bien acclimaté) . On décide de commencer notre découverte de la Cordillère Blanche par la laguna Churup, et comme elle est à 4500m d'altitude, on dit pas que c'est une petite balade mais bien que c'est une "rando d'acclimatation" (et oui ça fait sérieux tout à coup).

    Le matin on se lève tôt et nous ne trainons pas pour aller prendre un colectivo pour nous emmener à la lagune. Il fait grand soleil et on peut observer les immenses montagnes blanches qui entoure Huaraz .

    Arrivées au début du sentier nous devons marcher 2h30 pour arriver jusqu'à la laguna, et monter 800m de D+. Avant même de commencer à marcher nous pouvons admirer le paysage très varié: d'un côté on voit des champs colorés et des maisons, et de l'autre côté,des hautes montagnes imposantes avec des sommets à 6000m enneigés.

    Après avoir grimpé et soufflé nous arrivons à un mirador qui donne sur toute la lagune. L'eau est transparente, d'un bleu turquoise comme dans les calanques, il y a des petites criques et la montagne Churup domine le plan d'eau et se reflète dedans. C'est très beau, et les falaises noires autour de la lagune sont impressionnantes!

    Une petite pause au soleil plus tard, nous décidons de continuer à monter un peu, pour aller voir une plus petite lagune, la churupita, et s'éloigner un peu des autres touristes, car même s'ils ne sont pas très nombreux, on préfère être seule. On longe la lagune principale, grimpons encore au milieu des roches et des arbres rouges et 1h plus tard, on arrive devant une plus petite lagune d'un bleu très clair, dans lequel se reflète la montagne enneigée, de toute beauté !

    Tous ces efforts nous ont creusé l'appétit, alors on mange notre traditionnel pain, avocat, fromage, et banane en dessert, en admirant la vue. On enfile quand même la doudoune pour ne pas avoir froid car le temps varie entre nuages et soleil. Une fois le ventre plein et les jambes un peu reposées c'est partie pour le retour. En descente c'est tout de suite plus facile et moins essoufflant, nous sommes seules et le paysage est toujours époustouflant, nous descendons au milieu des grosses falaises et entre les cascades. A un moment, le chemin se transforme même en mini viaferrata et on est obligé de s'accrocher à des chaînes de fer et des échelons pour descendre des gros rochers.

    On arrive pile à l'heure pour éviter la pluie et on entend le tonnerre qui gronde fort derrière nous. On saute dans le collectivo, et rentrons pas trop tard à Huaraz, ce qui est parfait pour finir les dernier préparatifs pour le treck de demain et pour se coucher tôt!
    Read more

    Sabine Loudcher

    sacré entraînement à 4500m. vous allez être prêtes pour un sommet à 6000 !

    Colette Rabaseda-Loudcher

    Je crois qu'il faut qu'on s'entraîne encore un peu avant d'atteindre les 6000m

    Eric Dejoie

    Quelle belle photo !

     
  • Day134

    7 couleurs et 1000 touristes

    June 7 in Peru ⋅ ⛅ 3 °C

    Pour notre dernier jour à Cusco, nous finissons en beauté! Réveil à 4h pour rejoindre Vinicunca la montagne aux 7 couleurs, nous disons au revoir à Juju qui part en trek de son côté et qu'on revera surement en Équateur ou Colombie, puis nous sautons finir notre nuit dans le bus.

    Après une pause petit déjeuner nous arrivons en bas de la montagne, à 4500m ,vers 9h. De là, voyant le nombre de touristes, nous ne perdons pas de temps, on se met en route pour en doubler un maximum et arriver en haut de la montagne avant eux. C'était sans compter ceux qui sont montés en mules et les bus arrivés avant nous... Nous arrivons en haut et voyons la montagne blindée, les gens font la queue pour se prendre en photo devant! Hors de question pour nous de faire de même, on se faufile pour prendre quelques photos sans foule et en passant de l'autre côté du sommet, il n'y a personne sur l'autre face. Nous nous arrêtons quelques instants, assez surprises et émerveillées devant les couleurs naturelles de cette montagne. On avait vu beaucoup de photo, mais elles étaient si retouchées qu'on ne savait pas à quoi s'attendre. Finalement, on voit vraiment beaucoup de couleurs et elles contrastent bien! Malgré la foule de touristes, qui nous permet aussi de comprendre ce qu'est le tourisme de masse au Pérou auquel on avait presque complètement échappé jusqu'à maintenant (et qui entraîne malheureusement de la maltraitance vis à vis des lamas et chevaux, qui nous font mal au cœur), on regrette pas d'être venues.

    Notre copain Victor qui a fait ce tour la veille nous a conseillé d'ensuite rejoindre la vallée rouge, juste derrière la montagne, à 20 minutes, qui est selon lui plus impressionnante et vide de touristes. Nous rejoignons l'entrée après avoir semé un garde qui a essayé de nous racketter (sans aucun succès, on est des pros de la fraude maintenant), et découvrons une toute autre vallée incroyable, pleine de roches rouges et vertes. Les couleurs sont vraiment surprenantes, et détonnent avec ce que nous avons vu avant, c'est vraiment beau! Nous avons vu un mirador un peu plus loin, alors on demande notre chemin aux gardes qui nous conseillent de marcher le long de la crête, sur une des montagnes colorées, jusqu'au sommet. Un peu surprises que ce soir autorisée, on saisit quand même l'occasion, et c'est comme ça qu'on se retrouve absolument seules au monde, à marcher sur une crête multicolore, à 5000m, avec vue sur le glacier de l'aussangate, la vallée rouge et la montagne colorée... Complètement irréel ! Malgré l'altitude, la montée n'est pas trop compliquée, et nous restons de longues minutes à profiter de cet endroit incroyable, un des plus beaux qu'on est jamais vu de nos vies (Encore un?! Oui on est d'accord, ça arrive souvent en ce moment, mais on ne s'en plaint pas!).

    Après en avoir pris plein les yeux, nous redescendons ensuite tranquillement au camion qui nous emmène déjeuner puis nous dépose à Cusco.

    Comme promis à Rose Maria, nous retournons à son café pour goûter des gaufres à une farine spéciale dont j'ai oublié le nom. Malheureusement elle n'est pas là, mais les gaufres elles sont bien là, et on se régale quand même! Direction ensuite la gare pour prendre un bus de 20h pour Lima. Le bus de l'ambiance, nos voisins sont très sympas, nous bavardons avec eux, et il y en a même un qui se met à jouer du jembé et chanter au milieu du bus. Tant que ça dure pas toute la nuit, nous ça nous va!
    Read more

    Eric Dejoie

    Superbe photo !

    Eric Dejoie

    C'est pire que le métro à Paris !!

    Anne-Marie LOUDCHER

    encore un site extraordinaire (une fois les touristes évités )

     
  • Day132

    Pause à Cusco

    June 5 in Peru ⋅ ☁️ 15 °C

    Après ce trek et nos efforts intenses, quelques jours de repos s'imposent. Repos implique aucun programme, mais l'équipe en avait un important: manger un bon plat de chez nous! C'est ainsi que nous avons manger une raclette, un 5 juin, au Pérou avec nos copains Grenoblois ,Juliette, Samuel et Victor, qui étaient eux aussi en manque de fromage. Nous n'avons pas été déçu par le fromage d'ici et avons même goûté la charcuterie, pas mal non plus!
    Pour la suite de la journée nous avons rejoint encore 2 copines de Grenoble, Violaine et Pauline, ainsi que trois garçons de leur asso, et tout ce petit monde est allé boire du bon café et chocolat Péruvien. La propriétaire du café, Rose Maria était adorable, et nous avons discuté une heure avec elle de la fabrication du café et de la vie au Pérou, discussion qu'elle a agrémenté de quelques dégustations : du chocolat pur à 100%, du chocolat à la coca, des grains de café, du pastis des Andes et d'autre petits mets.

    Le lendemain, le programme était identique: pas de programme sauf notre déjeuner. Nous sommes allées nous régaler de lasagnes végétariennes et de wraps aux falafels dont nous avions rêvés pendant le trek, toujours avec les copains, et nous en avons même prix pour le dîner, c'était trop bon! La journée s'est ensuite déroulée tranquillement, entre préparation de la sortie du lendemain (avec un tour on a pas réussi à faire sans), et massage d'1h à 6€ pour Juliette et Gaëlle, qu'elle est dure la vie à Cusco!
    Read more