Satellite
  • Day10

    Dans la peau d'un bédouin...

    March 29, 2016 in India ⋅ 🌧 9 °C

    Après quelques hésitations, la décision est prise, on tente l'excursion de 24h dans le désert du Thar à dos de dromadaire.
    Nous quittons Jaisalmer à bord d'une jeep, bien mieux adaptée pour les routes carrossées, en compagnie de 4 femmes indiennes. Quelle agréable surprise! On va pouvoir discuter du pays en ayant un point de vue féminin! Une première pour notre voyage car les discussions avec la gente féminine se font rares pour le moment. L'Inde est ancré dans un système très matriarcal et quelque peu macho... (ce sera l'un de nos prochains post, la condition féminine en Inde).

    Les 2 jeunes copines indiennes nous racontent qu'elles ont pour projet de partir 15j en Europe en mode backpackers! En voilà une bonne nouvelle! La réciprocité existe également avec ce pays même si ce genre de voyage reste encore très marginal. Les petits conseils judicieux sur le continent européen sont fortement appréciés.
    Nous comprenons que cette famille indienne (la mère, la tante, la fille, une copine...ohooowoho ce serait le bonheur!😊🎶🎶) appartient à une caste haute, pas de doute, puisqu'elles voyagent dans leur pays, parlent couramment anglais, et ne discutent ni avec le guide, ni les villageois rencontrés, ni les cuistots... caste inférieure. Les jeunes filles sont quelque peu brimées par leurs aînées qui leur déconseillent fortement de : se promener dans le village étape, de gambader à travers les dunes dans le désert, de partir en Europe... Ayant un cousin à NewYork, la destination paraîtrait plus appropriée, parole de la tante! Des fois que les jeunes Indiennes souhaiteraient sortir du cocon familiale et voler de leurs propres ailes...

    Terminus de la jeep, arrivée au campement de dromadaires, présentation faite avec les camelidés, chacun enjambe son dromadaire. Au cours de la balade, les paysages se découvrent de plus en plus arides. Le désert du Thar reste cependant un lieu de vie pas complètement hostile : une végétation épineuse, des éleveurs de chèvres, des chameliers, des terres cultivées, et même quelques mammifères sauvages (gazelles et renards du désert, incroyable!). Nous sommes éblouis par l'adaptation de la vie de Dame Nature et de l'Homme à des conditions extrêmes. Incessante adaptation...

    Lieu de campement établi pour la nuit, au pied des dunes, les hommes s'affairent en cuisine pendant que les touristes jouent les apprentis chameliers et maharajas (photo dédicacée à un ami proche😉) pour des souvenirs collectors.
    La nourriture concoctée est vraiment succulente, resto 3 étoiles dans le désert, sans compter sur la vaisselle ultra ecologique, faite avec du sable uniquement. La virée se termine avec une nuit à la belle étoile, inoubliable! (Lit en sus sorti de derrière les buissons!...)
    Le guide, Hamet, restera un personnage mémorable car il fut très enjoué et toujours disposé à répondre à notre curiosité sur l'Inde, sourire et malice à l'appui.
    Read more

    Superbe le désert, très classe le chamelier, bises JeanMi

    4/7/16Reply
    Jessica Muyard

    Trop belle Amande! J'adore ta pose ;)

    4/8/16Reply
    eh martin

    :-D Ah oui on croirait voir le maharajas en personne avec ses poulles! tincho

    4/9/16Reply

    Se brosser les dents matin et soir diminue de 67% le jaunissement précoce (données de l'association des dentistes sans frontières)

    4/10/16Reply