L'exotisme, la fibre du voyage, l'envie de prendre le temps... nous tiennent toujours au corps! Un tiblog pour vous conter La Réunion puis un voyage de 4 mois a travers l'Asie! fil conduteur? L'acroyoga! juste le plaisir de partager...
Message
  • Day4

    Ecolos avant gardistes

    March 23, 2016 in India ⋅ ☀️ 32 °C

    Nous voilà partis pour une excursion de quelques heures à la rencontre d'un peuple qui nous intrigue fortement... Les Vishnoïs! Peuplant les villages alentours de Jodhpur et principalement le Rajasthan, dans la campagne évidemment, les Vishnoïs seraient les premiers écolos par principe philosophique! D'où notre immense curiosité à l'idée de découvrir leur mode de vie! Arrivés sur place, pas de cheveux long, ni de biocoop, et encore moins greenpeace dans les environs...

    Nous rencontrons successivement 3 familles. La première, une famille de potiers, nous fait une démonstration de fabrication de jarre en terre cuite permettant de garder l'eau fraîche, bien plus écolo qu'un frigo dans une zone semi désertique! Et pour la conservation de la viande et du beurre vous allez me dire? Quelle question, les Vishnoïs sont évidemment végétariens voir même vegans pour certains. Le travail de potier, quelque soit le lieu et les époques, reste un travail fascinant à observer. Je suis toujours admiratif des métiers manuels puisque notre exercice de kiné rentre dans la famille des métiers de dextérité et d'habileté manuelle.

    Puis, notre guide nous conduit sur la propriété d'un couple hors du commun. Jetez un oeil aux photos du petit père et de la petite mère... Quel âge leur donnez vous? 90 ans pour lui et 92 pour elle! Vivant en totale autonomie dans leur case on ne peut plus simpliste, disons même minimaliste, la femme nous prépare le massala chai (thé indien au lait et aux épices, on vous en préparera en contant d'autres histoires indiennes) pendant que lui nous questionne sur notre couple et nos familles respectives. Ô combien primordiale dans la culture indienne, si ce n'est même l'un des piliers fondamentaux avec la religion.
    A part une légère surdité pour lui et quelques maux de dos pour elle, ils paraissent en bonne forme physique et mentale. Le régime végétarien a un bel avenir devant lui!😄

    Nous terminerons la découverte du peuple Vishnoïs avec la rencontre d'une bergère qui élève ses chèvres uniquement pour leur lait. Selon les rumeurs, il paraîtrait que certaines femmes allaiteraient les agneaux lorsqu'ils sont orphelins! Que de communion avec Dame Nature!
    Ce qui a fait grandir leur réputation et gagner en notoriété (bien qu'ils ne la recherchent nullement), ce fût un événement historique quelque peu barbare... N'aimant ni les chasseurs ni les bûcherons (ils ramassent seulement le bois mort!), ils voulurent protéger les arbres environnants contre les coupeurs de bois, en encerclant ceux ci avec leurs bras. Sans scupules, les bûcherons decoupèrent tronc végétal et humain sans distinction... plusieurs centaines de Vishnoïs moururent ainsi. Ce qui fait de ce peuple les seuls sacrifices humains encourus dans le monde pour protéger des arbres uniquement! Je reste admiratif par tant de convictions ecologiques, même si les extrêmes restent souvent démesurées.

    Décision prise, en rentrant en Franche Comté, Amande ouvre son atelier de poterie et moi je commence ma vocation de berger héhé! 😁😁😁
    Read more

    Pratique le piercing pour cacher les boutons de fièvre! (ThA)

    4/2/16Reply
     
  • Day1

    Delhi, un capharnaüm ambulant

    March 20, 2016 in India ⋅ 🌫 29 °C

    On s'y était préparé, on nous l'avait dit...l'Inde c'est une destination à part entière!😨 Quelques heures suffisent, en plein coeur de Delhi, pour se rendre compte que nous avons laissé derrière nous le voyage "facile" en Asie du Sud-Est (bien que le quartier chinois de Bangkok nous avait mis dans l'ambiance quelques jours plus tôt avecson agitation permanente!).

    Les ricksaws, pousse-pousses, vendeurs de rues, piétons et même vaches sacrées se partagent la rue tant bien que mal sous un concerto de klaxons plus que rythmé! Une moyenne de 15 à la seconde! Comme toute capitale il y a du monde...mais là vraiment on se sent infiniment petit au milieu de cette gigantesque fourmilière. Les indiens sont extrêmement chaleureux et avenants, bien entendu se cache souvent là dessous un intérêt quelconque (nous vendre un billet de train, nous attirer dans sa boutique, se prendre en photo avec une femme occidentale, etc.)...mais réalisé dans la bonne humeur, c'est de bonne guerre! À nous d'en déceler les arnaques!

    Ça promet d'être un voyage haut en couleurs rien que par ses bazars (qui portent bien leur nom), l'élégance des femmes, la cuisine végétarienne qui ravi déjà nos papilles ainsi que le goûtu thé Masala chai. On apprend à manger avec les mains (la droite surtout, la gauche étant impure) et quand il faut couper son chapati avec une seule main...euh ben on triche!

    La visite d'un temple, le Swaminarayan Akshardham, absolument grandiose (photo interdite!) nous plonge dans la magie de la religion hindouiste. Fini les Buddhas, place à Vishnou, Brahma et Shiva! Mosquées et temples sikhs font aussi partie du paysage urbain. On croise d'ailleurs quelques Sikhs qui ne passent pas inaperçus avec leur turban et barbe bien fournie. Dehli fut une belle entrée en matière, moins éprouvante qu'escomptée.
    Un peu timide sur les photos les 1ers jours, on se rattrapera au Rajasthan pour sûr!
    Read more

  • Day14

    Au pays des étoiles!

    March 15, 2016 in Cambodia ⋅ ⛅ 32 °C

    Quelle agréable surprise ce fût de visiter le Cambodge! Nous souhaitions juste faire escale à Angkor pour visiter les temples, mais au fil des rencontres avec les backpackers, les récits de ce pays illuminaient les visages des narrateurs.

    Nous quittons le Cambodge avec des étoiles dans les yeux! Nous en avons même observées à maintes reprises : sous le chapiteau du cirque du Cambodge, sous le ciel nocturne de la plage, dans la mer à nager de nuit au milieu du plancton bioluminescent!, dans les yeux des enfants lorsqu'ils engloutissent leur teukolok (encas sucré à base de fruits-lait-miel-lait concentré-glace pillée, un délice!), sur les visages des hommes en pleine partie de jeu de cartes... Un pays qui semble souhaiter aller de l'avant en se forgeant une nouvelle identité positive suite à leur histoire tragique...
    Évidemment, ce ressenti reste très personnel et nous sommes tombés sous le charme de cette population. Une autre raison évidente : les visages sont expressifs, les sourires et les éclats de rires fusent, ce qui nous manquait parfois au Laos et en Thaïlande où les visages restent neutres et les sentiments contenus.

    Chacun des pays visités possède sa gastronomie authentique. Au Cambodge, les soupes de curry, les amoks (poissons aux légumes cuits dans le lait de coco), la diversité des fruits (mangoustan, ramboutan, pomme de sucre, et la ribambelle de fruits exotiques), les teukoloks ont émoustillé nos papilles! Avis aux amateurs, les recettes asiatiques vont s'inviter dans notre cuisine😉
    Un autre aspect de la vie fût assez surprenant : la monnaie. Pardon, pas la mais les monnaies! Ici, on jongle tantôt avec les dollars américains (surtout pour les grosses coupures) tantôt avec les Riel (monnaie cambodgienne). Revers de la médaille, que ce soit pour une mangue, une bière, un paquet de chips, une bouteille d'eau, une noix de coco ou un ban kao, tout est arrondi à un dollar! Question de facilité pour le commerce avec les touristes!

    Les aspects positifs prédominent dans nos esprits et nous garderons des souvenirs inoubliables de ces aventures cambodgiennes...
    Read more

    Superbes photos. Je vote pour le Cambodge. Bises

    3/18/16Reply

    Superbe merci ! Vous donnez envie vous faites rêver ' merci de nous faire partager , merci pour ces beaux récits !!!

    3/18/16Reply

    Au pays du chouichoui laqué!

    3/19/16Reply
    3 more comments
     
  • Day11

    Survivor

    March 12, 2016 in Cambodia ⋅ ⛅ 32 °C

    Après la "pub street" (=la rue à touristes de Siemp Reap), la chaleur étouffante de Phnom Penh mais surtout son histoire éprouvante...il nous fallait bien ça: des vacances!!!😉 Alors on s'embarque sur la plage de Sok San sur l'île de Koh Kong épargnée du tourisme de masse et des full moons party thailandaises (encore pr combien de temps?) Et où il est encore possible d'être au contact de la population (on y a trouvé notre famille chouchoute!)
    Un ptit coin de paradis ou presque... des déchets plastiques échouent chaque jour sur la plage de sable blanc!! Ivan n'a pas pu s'empêcher de faire son colibri🐥...muni d'un panier il a nettoyé la plage de notre guesthouse! Ce n'est qu'un grain de sable mais au moins ça interloque!
    Et pour les amateurs de télés réalités, le tournage de Survivor (le Koh Lanta américain), c'est ici!
    Read more

  • Day6

    Le génocide des Khmers rouges

    March 7, 2016 in Cambodia ⋅ ⛅ 32 °C

    Comment exprimer l'horreur vécue par la population lors de l'invasion des Khmers rouges? Peut-on imaginer le degré de violence humaine? sans limites....

    À Phnom Penh, 2 musées sont consacrés à cette tragique histoire du Cambodge, 2 endroits stratégiques servant en même temps de lieu de commémoration et de recueillement, ainsi que de sensibilisation et d'information envers le grand public. Entre les années 1975 et 1979, les Khmers rouges dominaient le pays d'une main de fer. Leurs principaux leaders, PolPot et Duch pour ne nommer qu'eux, ont dirigé l'un des plus grands génocides du monde... quasiment 2 millions de morts par famine, maladie, exécutions et tortures... une terreur qui glace le dos de tous les visiteurs. Non ce n'est pas de l'exhibition de violence mais une volonté d'informer, d'ancrer un choc émotionnel profond pour que plus jamais de telles atrocités ne puissent se renouveller.

    Se revendiquant comme parti révolutionnaire, les Khmers rouges ont envahis les principales villes avec comme intention de créer un peuple pur ayant la même idéologie, digne du peuple Khmers... une forme d'eugénisme asiatique et communiste. Tous les opposants, les intellectuels, les étrangers, ainsi que les membres de leurs familles, furent torturés et exécutés... La paranoïa gagna également du terrain au sein des dirigeants et fut une des causes majeures de l'effondrement du parti Kampuchea.

    Chaque visiteur possède son propre audioguide pour réaliser la visite. Une atmosphère mixant angoisse, tristesse, curiosité et indigation règne au sein des bâtiments. Ces visites poignantes nous laissent la gorge nouée... Amande achetera par la suite un roman célèbre de François Bizot, Le portail, narrant la vie d'un ancien détenu, afin d'approfondir nos connaissances sur cette histoire cambodgienne tragique.
    Read more

  • Day1

    Sur les traces de Tintin et Lara Croft

    March 2, 2016 in Cambodia ⋅ ☀️ 30 °C

    On enfourche des vélos pour 2 jours à la découverte de la majestueuse cité d'Angkor qui s'apprécie aux aurores quand les touristes n'affluent pas encore et que les couleurs rougeâtres lui donnent un côté mystique. Aux premières lueurs, nous faisons la rencontre d'un frenchy atypique qui nous aura suivi toute la journée, un puits d'histoire cette pipelette, qui lui ne se contente pas d'une simple balade en vélo puisque c'est sur son biclou qu'il voyage autour du monde pendant plus d'un an! A méditer...

    Reprenons, durant 500ans (IXe -XVe) des rois aux noms bien farfelus tel que Udayadityavarman se sont succédés, tantôt bouddhistes tantôt hindouistes, édifiant des temples plus impressionnants les uns que les autres. Puis la cité, abandonnée à cause des attaques siamoises vers 1430, s'est laissée engloutir par la végétation et notamment par les fromagers (arbres servant autrefois à faire des boîtes de fromage!sisi!) devenus la hantise des archéologues mais qui font le bonheur des photographes ou des joueurs du célèbre jeu video!

    Le temple AngkorWat est de loin le plus prisé et c'est justifié: les allées y sont grandioses, les fresques d'une minutie à en faire perdre la tête, les douves immenses, la fameuse façade "carte postale" se reflétant dans les bassins...et tout ça pour les beaux yeux du dieu Vishnou! Comme souvent, la plupart des temples ont été pillés...les khmers rouges se sont même fait le plaisir de décapiter les têtes des statues!

    Bref une visite époustouflante (et sportive!) qui aura été digne d'un Machu Pichu version asiatique.
    Read more

    Jessica Muyard

    Vous avez le même dentiste? 😁

    3/15/16Reply
     
  • Les 4000 îles...

    February 29, 2016 in Laos ⋅ ⛅ 7 °C

    ...on ne les a pas compté! Nous sommes restés quelques jours sur l'une d'entre elle: Don Khone. On y découvre les joies du hamac (2ème sport de prédilection après la pétanque, on en voit partout au Laos même dans les tuktuk!) Ici le Mekong se présente sous un nouveau visage: Il se dévoile beaucoup plus tumultueux par ses rapides et chutes d'eau assez impressionnantes. Les français qui, à l'époque, pensaient en faire une artère commerciale indochinoise se retrouvent le bec dans l'eau!😂 Ils y construisent alors une voie de chemin de fer pour contourner cette zone ainsi qu'un pont. Les rails n'existant plus aujourd'hui, les sentiers font notre bonheur pr les balades en vélo auprès de la population locale! C'est le lieu de prédilection des dauphins d'eau douce ...on ne les a pas vu pointer leur bec bien qu'il n'en possèdent pas, une tete toute arrondie!
    Dernière étape avant le royaume des Khmers donc derniers drapeaux laotiens (toujours accompagné de son acolyte!)...
    Read more

    Merci pour ces jolies photos , et toujours ravis d'avoir de vos nouvelles . Quel voyage ! Bises Jean Mi et Patricia

    3/8/16Reply

    C'est beau! Merci de nous faire partager vos aventures! Clara

    3/9/16Reply
     
  • Day16

    Coup d'❤...

    February 25, 2016 in Laos ⋅ ☁️ 23 °C

    ...dans la vallée de konglor où le temps s'est arrêté. En cette saison sèche, les champs de tabac bien verts remplacent les rizières. Au fil des arrêts, on assiste aux différentes étapes: cuillette, épendage jusqu'au séchage dans de grandes huttes en bambous chauffées au feu de bois. Tout au bout de la vallée, se trouve un petit village au bord de la rivière où nous avons passé une nuit chez l'habitant! Haha ça nous a rappelé notre séjour au Lahu village mais dans un autre genre! Difficile à raconter, ça se vit! Aller si, je raconte au moins la sauce pad ek dont les laotiens raffolent! Pour faire bref c'est du poisson fermenté pendant 2ans, asticots sur le rebord du pot bien évidemment😨! Cette vallée est à premier abord un cul de sac...pas vraiment car une immense grotte de 7km de long navigable en bateau y rejoint la vallée opposée! Une merveille de la nature d'environ 30m de large, 20 à 100m de haut! (Je chiffre pour guigs😉) Une planque pendant la guerre du Vietnam mais aussi un passage secret pour acheminer armes et munitions!Read more

  • Day14

    Un bol d'air frais...

    February 23, 2016 in Laos ⋅ ☀️ 27 °C

    C'est partiiii, on enfourche à nouveau le scotèèère pour une belle boucle dans la région karstique de Thakhek! En chemin, des grottes époustouflantes, des visages souriants, des stands au bord de la route toujours aussi atypique présentant une tête de cochon ou du museau de buffle😂 (au choix!), une piscine naturelle de couleur turquoise...et j'en passe! Depuis quelques années, la construction d'un barrage hydroélectrique a complètement changé la vie des locaux car "la lumière fût" mais aussi le lac a englouti un village (tiens tiens, on connait la chanson!) et sa forêt! De grands arbres blancs (morts) les pieds dans l'eau en sont les témoins! Le lever de soleil, à quelques pas des bungalows reste tt de même assez magique!
    Ps: Du fait de l'occupation française, les Laotiens sont de fervents joueurs de pétanque. Un jeu était à disposition à la guesthouse...l'occasion d'apprendre les règles à un couple danois! Hihi!
    Read more

    Dépaysant : merciiiiii ;) Thildou & Yvan, on pense fort à vous, mille bisous

    3/1/16Reply
     

Join us:

FindPenguins for iOSFindPenguins for Android