Satellite
  • Day173

    Retrouvailles à Nanning

    August 30, 2019 in China ⋅ ⛅ 28 °C

    Le choc de ma première mégalopole chinoise à vélo est de rouler 25 km en ville avant darriver à destination.. dans la même ville ! Dur, en fin de journée alors que l'on croit enfin être arrivé. Les panneaux n'aident pas, en indiquant généralement la distance jusqu'au début de l'agglomération, soit à 15, 20 ou même 25 km du centre !

    D'un point de vue urbanistique, c'est impressionnant. Ici on semble avoir répondu à l'injonction de développer les infrastrucures de mobilité avant l'urbanisation (et non l'inverse). Les pistes cyclables et vélos en libre service attendent sagement leurs futurs utilisateurs, tandis que d'immenses chantiers de gratte-ciel se terminent. Avenues larges, propres et vides donc... pour le moment. L'architecture des ponts et bâtiments frappent par leur style contemporain. Tout semble neuf ici. Bienvenue dans la Chine urbaine du XXIeme siècle.

    Une fois arrivée dans le bon quartier, je mets près d'une heure à trouver l'hostel. Aidée par quelques Chinois anglophones, que je déniche avec difficultés (apres de nombreux appels à l'aide je finis par trouver un jeune dans une Tea store, puis une dame dans une pharmacie !). C'est une drôle de guesthouse, perchee en haut d'une tour d'immeuble, sans indication pour la trouver. Un petit appart en fait, dans lequel ils ont aménagé deux dortoirs. Les touristes asiatiques sont tous absorbés par leurs smartphones ou par une série glorifiant des militaires communistes à la TV (comme la moitie de la production televisuelle chinoise, semble t-il...). Les echanges ne sont pas facilités non plus par la barriere de la langue. Un hongkongais me dit 2/3 mots pour confirmer que je naurai pas acces au Wifi avec mon telephone français, mais ça s'arrête la. Les filles semblent plus préoccupées par le fait de changer trois fois de tenue dans la soirée que par le fait de discuter.

    Le lendemain je prends le temps d'une virée... à Decathlon ! Je peux enfin remplacer mon caleçon cycliste et un t shirt litteralement en voie de disparition et me sens comme neuve. Je fais aussi une étape à un supermarche à mon goût (Walmart), avant de rejoindre ma famille d'adoption : Betty, Alan et leurs enfants, cette fois dans leur appartement de Nanning. Ils sont toujours aussi adorables. Betty me sauve d'un torticolis douloureux et bien installé par un massage, Alan m'aide à nettoyer et regraisser mon vélo, puis a refixer les drapeaux écroulés depuis le Vietnam, les enfants sont mignons... La balade nocturne dans un immense parc bien aménagé, de part et d'autre du fleuve, m'en met plein la vue. Des centaines de citadins profitent de cet espace agréable, ouvert toute la nuit. Des reliquats de liberté là où ne les attend pas forcément....
    Je repars requinquée, rhabillée, le cou de nouveau détendu et les sacoches et l'estomac pleins !
    Read more