Satellite
  • Day72

    Jaipur 2

    March 17 in India ⋅ ☀️ 26 °C

    Le voyage se conclut avec le fort d'Amber et celui de Jaigarh, d'où on voit se dérouler comme une mini muraille de Chine dans les collines environnantes. Des singes y font des acrobaties. Prenons-le comme une consolation, nous verrons la vraie muraille une autre fois. La route des Pékins c'est raté... mais nous nous promettons qu'il y aura une suite.

    Aux dernières nouvelles, l'ambassade vient de recommander de rentrer. Les vols Air France et Air India sont annulés. Nous comprenons qu'il faut bouger vite maintenant, car ça commence à sentir le roussi! Réservation express des billets pour rejoindre Delhi en bus le lendemain, et prendre un avion le jour suivant. Sentiment étrange. Alors, c'est comme ça que ça se termine?

    En attendant, l'Inde continue de nous surprendre.

    Depuis qu'on est arrivés, on tente de s'habituer aux klaxons en continu, mais sans grand succès. Les Indiens ont pour habitude de klaxonner dès qu'ils arrivent derrière un autre véhicule et souhaitent le dépasser. Donc, tout le temps. Si bien qu'on peut même lire derrière de nombreux véhicules : "Horn please" ou "Blow horn". OK, donc en fait tout le monde se fait quotidiennement arracher les oreilles et en plus on en redemande.

    Le marchandage avec les tuktuks nous prend également toujours au dépourvu. Par exemple, un chauffeur a essayé de marchander non pas le prix de la course mais le nombre de kilomètres.
    - How much?
    - 100 rupees.
    - But it's only 2 kilometers. 40 rupees maximum.
    - No, 5 kilometers.
    - Look, it's Google maps saying 2 kilometers.
    - OK, 3 kilometers.
    - ...?

    Et enfin, c'est quoi ce pays qui crève la dalle mais où on accroche des piments et des citrons aux voitures pour porter bonheur?
    Read more