Dominica
Laudat

Discover travel destinations of travelers writing a travel journal on FindPenguins.
Add to bucket listRemove from bucket list
Travelers at this place
    • Day79

      WNT J5 : Le segment pas fou

      May 4, 2022 in Dominica ⋅ ⛅ 23 °C

      Le réveil sonne à 7h ce matin. Nous sommes toujours au Soft Parade, et nous avons trop hâte de prendre le petit déjeuner qu'on nous a tant vanté !

      Première frustration de la journée, l'électricité a sauté dans tout le village... Et sans électricité, pas de petit dej 😭 Armé de bonne volonté (et non pas Armel hehe), notre hôte réussit à nous faire des cafés et du thé car il y a toujours le gaz, on se demande donc ce qui l'empêche de faire le reste de la cuisine ! Peut être la bière qu'il sirote depuis 9h ce matin?

      Notre départ est donc complètement retardé car on ne peut pas partir le ventre vide. Après avoir mangé nos kassaves, pour changer, on essaie de partir mais il pleut des cordes. Notons que lesdites kassaves ont été cuites dans la cuisine de notre hôte, qui a eu pitié de nous en nous voyant sortir le réchaud - c'est pas très sympa parce qu'il est vraiment beau ce réchaud. Il commence à être tard mais nos sacs sont mouillés, ils étaient pourtant protégés par l'abside de la tente mais l'eau s'est infiltrée par le sol. Ça ne donne pas très envie de se lancer dans ces conditions.

      Le moral n'est pas vraiment au maximum, d'autant plus que les sentiers qui nous attendent aujourd'hui sont connus pour être plein de boue. Dur dur de trouver les atouts de ce segment.
      La rando démarre enfin vers 11h du matin, la pluie s'est enfin arrêtée et nous retrouvons la motivation. Dès le début de la marche, on passe beaucoup de temps sur une route, les voitures roulent vite et le paysage n'est pas très beau. On atteint un sentier dans la forêt, et on se dit que ça va nous faire du bien !

      Quelques tentatives plus tard, il faudra abandonner l'idée de marcher sur ce sentier. Le chemin ressemble plus à une rivière qu'à un sentier de randonnée, nous sommes obligés de poser des rondins de bois dans les flaques pour faire des passerelles. Refusant de sacrifier le confort des pieds secs pour un paysage qui n'en vaut vraiment pas la peine, nous faisons demi tour pour emprunter la route.

      Le site touristique d'Emerald Pool se trouve sur notre route. C'est une jolie cascade, avec des piscines naturelles (ou pas, on ne sait pas vraiment). C'est joli et ça nous fait un coin sympa pour pique niquer. Notons que c'est déjà la seconde fois que nous croisons Maëlle et Sam aujourd'hui, qui suivent le même trajet que nous mais en bus !

      Nous poursuivons notre rando sur un chemin en forêt, beaucoup moins boueux que le précédent - qui est malheureusement de courte durée. Jusque dans les années 1960, le chemin que nous empruntons était le chemin principal qui ralliait l'ouest de l'île à l'est. Ça nous semble vraiment dingue !

      La suite de la marche est très peu intéressante : les traces nous font encore suivre une grosse route, nous passons même par des chantiers (ponts, routes...). Le cadre n'est pas très gratifiant, mais on en profite pour discuter et cela égaie vraiment la marche ! Encore une fois, Maëlle et Sam nous doublent en faisant coucou depuis un bus 😂

      On finit par arriver à Castlebruce, point d'arrivée du segment 5. C'est la première fois depuis le début du trek que nous sommes sur la côte Atlantique. Nos deux copains M&S, que nous n'avons plus besoin de présenter, ont loué un cottage au bord de l'océan et nous accueillent chaleureusement pour la nuit, avec un bout de jardin tout doux pour planter la tente, et même une douche (wouaaah) et une machine à laver !! (Encore plus wouaah). Pour les rejoindre, il faudra affronter une terrible montée encore sur la route, puis une descente extrêmement raide que l'on aimerait pas remonter à vélo. On va tout faire pour ne pas avoir à passer par là demain.

      Nous passons une trop bonne soirée tous les 5 en jouant au Ramy, demain nous repartons seulement à 3 direction le territoire Kalinago.
      Read more

    • Day78

      WNT J4

      May 3, 2022 in Dominica ⋅ ⛅ 27 °C

      WNT J4 : De la pluie de la boue mais ça va, encore une belle mission

      Aujourd'hui le réveil sonne à 6h car une grosse journée nous attend. Le topo annonce 11km et 780 mètres de dénivelé. On manque encore un peu (voir beaucoup) d'efficacité au réveil car on part finalement à 8h. Après un petit ravitaillement à Trafalgar on s'engage sur le segment numéro 4. Une fois n'est pas coutume on attaque avec une belle montée. Après un peu moins de 2h de marche on arrive à Laudat. C'est marrant car c'est le premier lieu où on a déjà été depuis le début du trek. Sauf que cette fois, au lieu de partir pour le Boiling Lake, on se dirige vers Middleham Falls. La pluie s'invite à la partie et continuera de nous rendre visite régulièrement le reste de la journée mais sans occasionner une gêne trop importante pour autant. Arrivés au croisement entre la suite du trail et le chemin de la cascade, on choisi le second car la chute est super jolie d'après Maëlle qui y est déjà allée quelques semaines auparavant. On est pas à 150 m de dénivelé près après tout. Sur le chemin on croise les premiers touristes en trois jours, on est plus tout seuls mais ils ne sont pas vraiment nombreux non plus. La cascade est magnifique est cerise sur le gâteau, il y a une superbe piscine en contre bas. On se baigne dans ce cadre magnifique en s'efforçant de rester un peu plus longtemps pour la reccup de nos jambes, l'eau étant étonnant froide par rapport à d'habitude.
      Après notre baignade on remonte manger au croisement, en profitant du carbet qui s'y trouve. Comme on a pas pu trouver de tomates le menu du jour c'est maïs en boîte sur son lit de pain à l'huile. S'en suit une longue marche dans un chemin boueux qui ralentit notre progression, la zone est super humide, on croise plein de petites rivières. L'après midi ce poursuit normalement les troupes sont toujours motivées malgré les efforts à fournir dans les longues montées-décentes.
      C'est avec la fin de l'après midi (16h-17h ici) que les choses un peu plus sérieuses arrivent. On fait face à une longue descente et cette fois la boue nous ralentit vraiment et rend la marche de plus en plus périlleuse. De premieres cordes font leur apparition pour nous éviter les embardées. La journée et la marche commencent à être longues lorsque l'ont arrive devant ce qui était avant Maria un pont surplombant une ravine. Pas le choix pour traverser il faut descendre et remonter à la casi verticale. Le passage n'est pas hyper difficile en soit mais l'humidité et les gros sacs n'arrangent pas les choses. Clara est un peu sujete au vertige mais moins que maelle qui n'a d'autant plus pas du tout l'habitude de ce genre de passage escarpé. Ça nous prend donc pas mal de temps de rejoindre l'autre rive, en descendant en casi rappel, avec les conseils pour les filles des guides improvisés Titouan et Armel. Maelle s'est surpassée sur ce passage est les émotions du groupe sont fortes une fois le plus dur passé. En plus en guise de récompense Clara a retrouvé miraculeusement des lunettes Queschua en parfait état au fond de la ravine. Il commence à se faire tard et il faut encore sortir de la forêt et finir le segment. Heureusement aujourd'hui on ne vas pas avoir de problème pour dormir car étant donné que c'est le dernier jour de Maëlle, cette dernière rejoint Sam dans un "eco" lodge qu'ils ont loué pour la nuit et où on pourra planter la tente en payant seulement un petit déjeuner.
      A la fin du segment, il nous faut faire un dernier effort et marcher 2km sur la route pour rejoindre le lieu. L'île nous fait don d'une lumière créant une ambiance incroyable, un vrai cadeau pour la fin de journée.
      L'endroit où on se rend est perdu dans une plaine super humide où un couple polonais a récemment lancé son business de location avec un petit bar restaurant qui n'accueille, pour l'instant en tout cas, vraiment pas grand monde. On profite donc d'un repas bien mérité avec notre amis Sam retrouvé, après une journée de 20,48 km de marche pour 1236m de dénivelé et 3 jours de repas au réchaud. Au menu wrap végé accompagné de ces frites maison et une pizza végé qu'on se partage.
      Aujourd'hui était la confirmation qu'il ne faut vraiment pas se fier aux distances et dénivelés annoncés et qu'on ferai mieux de toujours prendre pas mal de marge dans la mesure du possible.

      A bientôt pour la suite de l'aventure.
      Read more

    • Day49

      Rando au boiling lake

      April 4, 2022 in Dominica ⋅ ☀️ 23 °C

      Profitant d'un jour de repos, on fonce en bus à Roseau puis à Laudat pour voir pour le croire, un lac bouillant. Enfin une randonnée un peu plus sérieuse car il nous faut 3h pour atteindre le fameux lac. Mais ne nous precipitons pas, commençons par le commencement et parlons de la marche à pied qu'on a faite pour monter en haut.
      La rando commence dans la forêt. Avec un peu d'altitude cette dernière se découvre et nous arrivons sur une pseudo crête avec une vue dégagée de part et d'autre qui nous emnene doucement au point culminant de notre randonnée. Ce point culminant nous offre quand à lui une vue à 360° splendide. On voit à la fois l'océan et la mer.
      La redescente nous emmène à la vallée de la désolation ~ musique angoissante ~. C'est un petit vallon parcouru par une petite rivière dont les roches sont colorées, par le soufre et le fer, de 1000 nuances de rouge, de jaune et de gris. On peut voir des bulles remontant à la surface de la rivière, gage que nous etions sur la bonne route pour le boiling lake.
      Nous avons atteint notre objectif à l'heure pour manger. Une épaisse vapeur d'eau s'en dégage, sur les bord on peut voir des bulles et au centre l'eau bouillonne autant qu'une casserole pour cuire des pâtes.
      Après une longue pause, on est prêt à prendre le chemin du retour, qui est malheureusement un simple demi-tour et pas une boucle.
      C'était une super escapade dans les montagnes dominicaises où nous n'avons croisé que deux groupes de personnes.

      Armel.
      Read more

      Traveler

      @Titouan c’ La randonnée qui m’avait été recommandé par une amie du bad....

      4/27/22Reply
      Traveler

      Et bah c'était super top !

      4/27/22Reply
      Traveler

      vous n'avez pas essayé de toucher l'eau (au bord) ?

      4/27/22Reply
      Traveler

      Si bouillante ! Mais on ne sait pas vraiment si les bulles sont dues à l'ébullition ou aux échappements de soufre

      4/27/22Reply
       
    • Day115

      Trucksafari zur Titou-Gorge-Schlucht

      November 28, 2019 in Dominica ⋅ 🌙 25 °C

      Jaaa, zur Abwechslung mal kein Beach. 😉 Stattdessen ging es heute mit einem coolen Truck in die wunderbare Natur Dominicas. Ein Höhepunkt war das Schwimmen durch die Titou-Gorge-Schlucht zum versteckten Wasserfall, der bereits in "Fluch der Karibik" als Kulisse diente. Endlich mal eiskaltes statt Badewannen-warmes Wasser. 😁
      Danach ging es noch zu brodelnden Schwefelquellen und irgendwie habe ich das Gefühl jetzt noch nach verfaulten Eiern zu müffeln. 😖
      Read more

    • Day93

      Wanderung auf Dominica

      February 19, 2020 in Dominica ⋅ ⛅ 22 °C

      Die Überfahrt nach Dominica verläuft reibungslos. Der Kurs ist gut und wir erreichen Dominica sehr früh, so dass wir noch bis zur Bucht von Mero, mittig auf Dominica, segeln. Beim Abendessen beschließen wir am nächsten Tag eine Wanderung zu unternehmen. Wir stehen früh auf, da wir noch mit Bussen zum Ausgangspunkt fahren müssen. Um 10 Uhr kommen wir im kleinen Ort Laudat an und beginnen unsere Wanderung durch den Regenwald Dominicas zum Boiling Lake. Wir befinden uns auf 800 Metern über dem Meeresspiegel. Es ist merklich kühler, als an der Küste. Es beginnt zu regnen. Leider haben wir keine langen Sachen, geschweige denn Regensachen, dabei. Wir beschließen schneller zu gehen. Auf einem Bergkamm kommen uns starke Windböen entgegen. Vom Gipfel des Berges Nicholls geht es bergab. Aufgrund des Regens ist der Boden sehr matschig und rutschig. Zum Valley of Desolation geht es steil bergab und wir müssen mehrmals klettern. Hier unten brodeln die Flüssen und es stinkt nach Schwefel. Zum Boiling Lake ist es nicht mehr weit. Wir überqueren noch 2 Bäche und klettern ein steiles Stück hoch. Für die 5 km haben wir in 2,5 Stunden gebraucht. Oben angekommen stehen wir am Rand des riesigen Kochtopfes. Der See dampft so stark, dass wir nur manchmal das brodelnde Wasser sehen. Nach einer kurzen Essenspause treten wir den Rückweg an. Im Desolation Valley machen wir noch einen kleinen Badestopp in einem natürlichen Pool mit warmen Quellwasser, bevor wir das anstrengenste Wegstück angehen. Als andere Wanderer kommen und ebenfalls in den Pool wollen, ziehen wir uns wieder an und setzten unseren Rückweg fort. Es fängt an zu regnen und auf dem steilen Stück befinden sich keine Bäume, die uns Schutz bieten. Je höher wir kommen, desto mehr mischen sich starke Windböen zum Regen. oben am Gipfel haben wir es geschafft. Hier ist anscheinend die Wetterscheide. Es ist trocken und windet nicht mehr so arg. Gegen 16 Uhr kommen wir in Laudat an und erwischen zeitnah einen Minibus, der uns zurück zur Hauptstadt bringt. Hier steigen wir in einen anderen Bus nach Mero um. Am Strand essen und trinken wir noch eine Kleinigkeit in den einheimischen lokalen, bevor wir zu unserem Boot übersetzen.Read more

    • Day185

      Canyoning auf Dominica

      February 6, 2020 in Dominica ⋅ ☀️ 25 °C

      Puuuh na ein Glück, dass ich gestern beim Friseur war und auf die perfekt gestylten Haare den kleidsamen Helm stülpen konnte um ins kühle Nass zu springen. 😬 So kommt meine neue Frisur doch heute richtig gut zur Geltung! 😣😉
      Klettern, Springen, Rutschen und Abseilen mitten im Regenwald stand nämlich auf dem Programm. Ein Adrenalinkick jagte den nächsten - Abenteuer und Natur pur! Zum Entspannen ging es anschließend in eine heiße Quelle, die durch vulkanische Aktivität erwärmt wird.
      Und zu guter Letzt haben wir Mädels noch einen Bummel durch Dominicas Hauptstadt Roseau gemacht.
      Der heutige Tag war einfach ein perfekter Abschied von meiner Lieblingsinsel!
      Read more

      Traveler

      Die Haare sitzen perfekt und dieser Abenteuer Helden Blick😎

      2/7/20Reply
      Traveler

      🤣 Ja auf die Haare kam es mir besonders an. 😆

      2/7/20Reply

      e [QPbmCRVM]

      4/24/21Reply
       
    • Day12

      Dominica - A magical place

      February 20, 2020 in Dominica ⋅ ☀️ 25 °C

      Back on my favorite island of the caribbean islands - Dominica. Such a magical place. So many cool spots to explore. Dominica still battles the after effects of Hurricane Maria from 2017. A lot of the green nature has newly grown within the last two and a half years. Crazy seeing how green the island must been compared to now. And the people are so incredible nice.

      If you wanna experience their way of life and their love for music, pop into the Ruins bar, right at the port of Roseau. Such a vibrant place although it literally is a ruin after the hurricane. However, they play live music and the atmosphere is just so nice.

      Today my shore excursion brought me to the Trafalgar Falls. Two waterfalls from two different water sources. The higher one is called Papa Fall. It’s origin comes from the freshwater lake. The smaller but thicker one is the mama fall. Its origin comes from the Breakfast river.

      Next stop was once again my favorite spot on the island: Titou Gorge. It’s a place they filmed a scene of Pirates of Caribbean. It’s a canyon you can swim through to get to a waterfall that lays within. For the first minute the water is ice cold but your body pretty quickly gets used to it. Always again stunning. The current of the waterfall was pretty strong today due the rainfall.
      Read more

    • Day101

      Rainforest extreme!

      November 14, 2019 in Dominica ⋅ 🌙 24 °C

      Was ein genialer Ausflug!
      Schwierigkeitslevel 5 von 5 ließ schon hohe Erwartungen aufkommen und es wurde bestätigt.
      Dominica ist für seinen Regenwald und die unzähligen Wasserfälle sowie 365 Flüsse bekannt. Genau das galt es heute zu sehen. Mit einer kleinen Gruppe ging es in den tiefsten Regenwald auf eine sehr rutschige und anspruchsvolle Wanderung. Schon das war ein absolutes Abentuer. Am Ende kamen wir am höchsten Wasserfall der Insel, dem Middleham-Waterfall, an und wollten am Fuße des Wasserfalls gemütlich baden gehen doch dann machte der Regenwald seinem Namen alle Ehre und es goss wie aus Kannen. So wurde der Ausflug irgendwie nixu authentischer und abenteuerlicher als er so schon war. Nach dem nicht minder anstrengenden Rückweg, bei dem ich schon an die Beantragung einer Erschwerniszuschlag gedacht habe, wurden wir dann jedoch vollends mit einem heißen Bad in einer Schwefelquelle belohnt. Ein absolut gelungenerTag!Read more

    You might also know this place by the following names:

    Laudat

    Join us:

    FindPenguins for iOSFindPenguins for Android