Greece
Prespes

Discover travel destinations of travelers writing a travel journal on FindPenguins.
Add to bucket listRemove from bucket list
Top 10 Travel Destinations Prespes
Show all
Travelers at this place
    • Day185

      Konitsa to Florina

      December 29, 2021 in Greece ⋅ 🌧 3 °C

      Heute Morgen verlassen wir das Hotel Aoos (nach dem nahegelegenen Fluss benannt) Punkt 10.00 Uhr.
      Wir fahren fast 2h, über enge Bergstrassen und einen Pass, nach Kastoria. Dort herrscht pures Verkehrschaos, denn es ist Markt. In Griechenland wird oft die rechte Fahrspur benutzt, um zu parkieren. Wir verstehen das Parkiersystem hier nicht. Autos parkieren in der 2. Reihe. Wie können die Fahrzeuge hinten dran ausparkieren? Diese sind zwischen der hinteren Autoreihe und dem Gehsteig eingeklemmt. 🤔

      Müggitina hat Glück und findet auf Anhieb einen freiwerdenden Parkplatz inmitten der Stadt. Begrüsst, beziehungsweise angefaucht werden wir zuerst von Gänsen. 🤣
      Wir laufen dann zu einem Café und verbringen dort einen Moment. Anschliessend laufen wir noch ein bisschen am Seeufer entlang und geniessen die Idylle. Kastoria ist scheinbar das Pelzmäntelmekka. Pelzmäntelliebhaber*innen aus aller Welt besuchen dieses Städtchen, um einen solchen zu erwerben, vor allem aber Touristen aus Russland.
      Nach dem Spaziergang fahren wir zu einem Aussichtspunkt, von welchem Kastoria noch viel hübscher aussieht.
      Danach gehts eine gute Stunde weiter zum Prespa Nationalpark. Dort laufen wir über einen Steg zu der Insel Agio Achillos. Dort gibt es einen Rundweg zu laufen, der an verschiedenen Sehenswürdigkeiten wie einer Ruine oder einem härzigen Kirchli vorbeiführt. Unterwegs begegnen wir Schafen, Kühen, Schweinen - alle laufen frei herum. Die Sicht auf den Kleinen Prespasee ist wunderschön. Hier befinden wir uns an der Grenze zu Albanien und Nordmazedonien.
      Ein wirklich schöner und vor allem ruhiger Flecken.

      Von dort aus gehts dann nochmals eine Stunde nach Florina. Auf dem Weg dorthin fahren wir sogar an einem Skigebiet (wir sehen die Piste vom Auto aus) vorbei. Dieses scheint gut besucht zu sein, denn es liegt viel Schnee. Der Fahrweg nach Florina ist eingehüllt mit dichtem Nebel. Nichtsdestotrotz kommen wir sicher an, beziehen dort unser Airbnb und kaufen ein. Wir freuen uns sehr, heute Abend wieder einmal kochen und eine warme Mahlzeit essen zu dürfen.
      Read more

    • Day111

      FETAvec les amis

      October 22, 2021 in Greece ⋅ 🌙 8 °C

      Les dernières nouvelles se terminaient sur un roulibouli par dessus le guidon qui m'a valu un bras cassé ! C'est à l'aide d'un bel os tout neuf que mes doigts s'agitent aujourd’hui pour vous conter nos aventures passées :

      Durant ces 6 semaines, nous avons été forcé, à regret, de laisser nos bicyclettes de côté. Les quelques premiers jours, le cœur n'y était pas. Le vélo procure un tel bien-être qu'il en est très difficile de s'en défaire... Petit à petit, la magie du voyage à repris le dessus. Et puis, soyons honnêtes, un road trip, ce n'est pas si mal nous plus. 

      La découverte de la Bosnie Herzegovine nous a définitivement redonné le sourire. Dès la frontière, le ton est donné : la garde nous lance un petit "good luck" avant d'aller nous ouvrir manuellement la barrière, le bitume de la route disparaît et, 300 m plus loin, on aperçoit le célèbre panneau tête de mort qui nous met en garde contre les mines... 

      La Bosnie, c'est dépaysant car le pays regorge d'influences Ottomanes. On se perd dans le bazars de Sarajevo, le chant émanant des minaret rythmant nos promenades. On découvre un partie de l'histoire plus sombre dont on avait à peine entendue parler...la ville est encore terriblement marquée par les cicatrices de la guerre.

      La nature Bosienne a également de nombreux arguments pour nous séduire, et les couleurs d'automne ne gâchent rien au spectacle. C'est donc ravi de ce détour que nous quittons le pays. Nous nous dirigeons ensuite vers le cœur du Monténégro pour randonner quelques jours dans les montagnes du Dormitor.

      Après une première journée d'ascension, nous décidons d'installer notre bivouac à côté d'un lac. L'endroit est paradisiaque. Nous dégustons une soupe aux tomates et, alors que nous oralisons le fait qu' "il en faut peu pour être heureux", on commence à se sentir observés... Oui, nous avions aperçu de loin le troupeau de vache qui broutait tranquillement sur le plateau. Non, nous ne nous étions pas inquiétés et non, nous n'avions pas réalisé qu'il s'agissait en fait de gros taureaux musclés. Nous avons vécu 10 minutes de sueur froide. Nous étions complètement encerclés et les taureaux chargeaient de temps à l'autre sur nous (en s'arrêtant net à 2/3 mètres, heureusement). Tout est bien qui finit bien, les taureaux ont fini par se désintéresser de nous et, ni une ni deux, on a replié tout notre smilblique pour aller s'installer plus haut. On a presque dormi sereinement après ça. Le lendemain, on se réveille dans un brouillard humide. On passe un premier col et on rencontre en route deux autres randonneurs. Ils sont catégoriques, le sommet auquel on désire s'attaquer nécessite l'usage de ses 2 mains, impossible de passer par là avec mon plâtre. Bon... on ne prendra pas le risque, mais en attendant, on est bloqué ! Une rencontre en entrainant une autre, on passera l'après l'après-midi dans la voiture de Megane et Quentin, 2 français de notre âge qui nous font découvrir les Dormitor à travers une route panoramique. Le soir, ils nous déposent devant un super marché. Ca parle français à la caisse derrière moi. Je me retourne pour faire connaissance avec Hanna et Lucien. Assez rapidement, la phrase magique est prononcée par Hanna : "En fait, on est cycliste, on voyage à velo". Il n'en faut pas plus pour se décider à aller s'assoir tout ensemble autour de bonnes bières. 

      Sur ces belles rencontres, nous mettons Le Cap sur l'Albanie.

      Aaaaaa, l'Albanie ! Ce pays, est, à mon sens, délicieusement "What the fuck". Des charrettes, des chèvres et des piétons sur l'autoroute, tout semble normal et tout semble permis (pourtant, tout ne l'est pas, il nous aura fallut moins de 3 heures pour se prendre une amende,...oups). La découverte de la ville de Tirana nous marque fort, notamment car on en apprend un paquet sur les années communistes de ce pays qui a connu l'une des plus dures dictatures de l'histoire. 

      Les deux semaines suivantes étaient bien ficelées d'avance (pour une fois). Nous avions rendez-vous à Vuno, tout petit village albanais proche de la côte, pour un volontariat. Nous étions ravis... on allait avoir l'occasion de travailler le bois et de rencontrer d'autres volontaires (la perspective de rencontres sur du plus long terme qu'un café nous rejouissait), et puis, on était heureux d'avoir l'occasion de se concentrer sur un projet. Mais.... organisation ne rime par avec voyage et, évidemment, des imprévus sont venus contrecarrer nos plans. Alors qu'on s'apprête à monter dans le bus, on reçoit un message pour nous annoncer que le volontariat est...annulé. Mais éventuellement, un amis du village pourrait avoir besoin de notre aide, bref, on embarque quand même. La semaine qui suivit fut assez cafard. Nous avions pour mission de nettoyer une auberge de jeunesse en vue de sa fermeture hivernale. Pas de matériel et, à notre grand regret, pas de compagnie. On a même du récolter l'eau de pluie pour pouvoir passer à l'eau et on a bien rigolé lorsqu'on a demandé que faire des déchets (d'abord, une incompréhension s'est lue sur la tête du tenancier, puis il nous a dit: comme ça vous paraît le mieux). Faut dire sur la gestion des déchets n'est pas le point fort de l'Albanie. L'auberge fût vite rangée et on a eu un peu de mal à se réinventer. 

      Ayant encore 10 jours à tuer, nous avons finalement opté pour une visite de la Macedoine du Nord, pays qui nous a enchanté malgré la pluie et nous a même offert nos premiers paysages enneigés ! Nous parcourons le pays en bus en prenons le temps de nous reposer. Ces dernières semaines ont été riches en émotions mais nous manquons toujours de rencontre. Nous en avons marre du binge-tourism, nous avons trop de temps. Chose que nous ne pensions pas possible.

      Enfin, l'aventure reprend un nouveau souffle qui lui était nécessaire. Plâtrée pour une semaine supplémentaire, je me rends à Skopje pour une semaine de volontariat. Accueillie dans une famille, ma mission est simple : parler français avec les enfants. 

      Quand à Gaspard, il a été rejoint à Tirana par son amie Chloé. Leur mission est plus complexe mais tout aussi sympathique : Amener de vélos depuis Tirana, jusqu'au Météores pour rejoindre Francois, Sophie et Maël avec qui nous visiterons la Grèce.

       

      Attaque de chiens, accueil chez l'habitant avec coupe de cheveux en prime, et délogement nocturne du bivouac par un berger bienveillant qui insiste pour t'installer dans sa cabane, Chloé aura eu un bel aperçu des péripéties quotidiennes qui rythment nos coups de pédales ! Une semaine riche en émotions mais qui nous redonne confiance en notre vélo.

      Enfin, dimanche passé, on s'est tous retrouvé en Grèce autour d'un bon spaghetti ! Que c'est gai de retrouver les copains !! Et quels amis en plus ! On se délecte de leur compagnie jusqu'à dimanche. 

      Notre programme des jours à venir : Visite d’Athènes puis reprise du vélo en direction de Istanbul ! Les fourmis chatouillent nos orteils, On the road again !!!
      Read more

      Traveler

      dommage pas de bobotov kuk :/

      10/31/21Reply
      Traveler

      Ca me donnera une bonne raison de revenir rouler avec toi au Monténégro l'année prochaine, quand tu seras dans les parages :)

      10/31/21Reply
      Traveler

      Yes j'ai aussi dû faire demi-tour sur cette rando, c'est frustrant 😔

      10/31/21Reply
      3 more comments
       
    • Aug31

      Agios Achilleos Uebernachtung

      August 31, 2021 in Greece ⋅ ☀️ 24 °C

      Unsere heutige Übernachtung liegt im kleinen Prespasee direkt am Dreiländereck Griechenland, Albanien und Mazedonien.
      Das Hotel befindet sich auf einer kleinen Klosterinsel, die nur über einen Pontonsteg vom Festland aus erreichbar ist. Für Natur- aber auch Kulturliebhaber der perfekte ÜbernachtungsortRead more

      Traveler

      Da möchte ich auch hin

      8/31/21Reply
      Traveler

      😍😍😍

      8/31/21Reply
       
    • Sep1

      Die kleine Kirche in Agios Germanos

      September 1, 2021 in Greece ⋅ ☀️ 22 °C

      Vor der Weiterfahrt besuchten wir noch im Nschbarort Agios Germanos eine wunderschöne byzantinische Kirche aus dem 11. Jahrhundert mit interessanten Fresken im Inneren. Die Kirche ist dem heiligen Germanos geweiht, der aber mit Germanen nichts zu tun hat, sondern von dem Wikipedia schreibt:
      Germanos I. (griechisch Πατριάρχης Γερμανός Α΄; * 650/660?; † nach 730) war Patriarch von Konstantinopel (715 bis 730). Er wird in den orthodoxen und der katholischen Kirche als Heiliger verehrt. Sein Gedenktag ist der 12. Mai.
      Read more

      Traveler

      Sehr beeindruckend!

      9/1/21Reply
       
    • Day17

      Heute mal ein Hotel

      November 8, 2019 in Greece ⋅ ☁️ 13 °C

      Aber anders als gedacht. Dieses Hotel ist fast vollständig eingerichtet, nahezu unversehrt und möglicherweise wurde es nie eröffnet. Wir stehen nun am selben See wie in der Nacht zuvor, aber schon in Griechenland. Dieses Hotel hat einen wirklich tollen Platz bekommen, mit einer unglaublichen Energie. Warum es so ein Ende nehmen sollte gilt es irgendwann herauszufinden.Read more

    • Day186

      Grenze Albanien

      November 8, 2018 in Albania ⋅ ⛅ 12 °C

      Zur Grenze nach Albanien ist es nicht mehr weit und für das Grenzen brauchen wir 15 min.

      Eigentlich wollten wir noch an einem See halten, aber es lief besser als gedacht und so fahren wir einmal quer durch Albanien.

      Hinter Tirana gibt es plötzlich eine Baustelle und die Straße ist gesperrt. Zwei Schilder zeigen nach rechts und links. Aber kein Umleitungs Schild.

      Wir entscheiden uns für links. Zuerst geht die Straße noch, doch dann wird sie immer schlechter. Wir biegen zweimal rechts ab und stehen wieder an der Straße die gesperrt ist. Wir sollen wieder zurück.

      Jobo steigt aus und versucht dem Bauarbeiter zu erklären das wir daher gekommen sind. Der versteht aber weder Englisch noch Deutsch.
      Die Kreuzung ist inzwischen verstopft und ein ander Fahrer fragt wo wir hin wollen. Jobo sagt nach Shkodar. Er zeigt wir sollen in die Baustelle fahren und der Bauarbeiter lässt uns passieren.

      Die Straße wir komplett neu gemacht und wir fahren mitten durch die Baufahrzeuge, unglaublich.
      Read more

      Traveler

      ,😎

      11/9/18Reply
       
    • Day12

      Grenzübertritt oder nicht

      August 9, 2018 in Greece ⋅ ☀️ 26 °C

      Kürzester Weg führt durch Albanien mit 113 km zum Ohridsee. Wir bleiben ganz geschmeidig in Griechenland trotz 169 km bis zum Ziel. Zeitersparnis vermutlich 3 Stunden. Zwei Grenzübertritte mit albanischen Behörden dürfte von den Mazedoniern nicht getoppt werden. Heute das erste Mal wieder 130 km/h auf griechischen Autobahnen gefahren.
      Und diese sind leer. Da ist eine Positionsänderung von 400 km überhaupt kein Problem. Nur die Bärenfamilie könnte uns aufhalten. Übrigens Google hat die Straßen hier am Start. Das VW Navi kannte den neuen Autobahnabschnitt nicht.
      Read more

    • Sep1

      Rundgang auf Agios Achilleos

      September 1, 2021 in Greece ⋅ ☀️ 21 °C

      Nach dem Frühstück hielten wir uns noch einige Stunden auf Agios Achilleos auf und erkundeten die kirchenbaulichen Überreste der Insel:

    You might also know this place by the following names:

    Dimos Prespes, Prespes, Πρεσπών, Преспа

    Join us:

    FindPenguins for iOSFindPenguins for Android