India
Lalita Rao

Here you’ll find travel reports about Lalita Rao. Discover travel destinations in India of travelers writing a travel blog on FindPenguins.

4 travelers at this place:

  • Day276

    New Delhi und Haridwar

    March 9 in India

    In Indien kann man gut mit dem Zug reisen, denn hier gibt es das zweitlängste Eisenbahn-Netz der Welt. Allerdings muss man das erstmal verstehen! Es gibt viele verschiedene Klassen, man muss sehr früh Tickets buchen, sein Zug und Abteil zu finden ist manchmal nicht so einfach und ein paar Stunden Verspätung können normal sein, das stört niemanden! Manche Züge fahren über drei Tage lang! Zum einen ist Indien groß und so die Reisen im Land auch weiter, zum anderen fahren die Züge hier nicht schnell (der schnellste Zug fährt auch nur 160kmh und das ist eher selten).
    Von Mumbai nach Delhi und von Delhi nach Haridwar (Stadt am Ganges) haben wir also einen Nachtzug genommen, in einem Abteil mit Liegeplätzen. Man liegt auf Liegen, die an der Wand übereinander befestigt sind, so ähnlich wie im Hochbett.
    Wir waren vier Tage in Delhi und haben dort zum zweiten Mal in unserem Leben Couchsurfing gemacht. Wir durften in einem Gästezimmer einer Schule wohnen und wurden dort sehr feierlich begrüßt (siehe Foto).
    Wie immer in Städten sind wir viel durch die Gegend gelaufen um viel zu sehen. Die schönsten Erlebnisse waren ein Gewürz Markt, ein Tagesausflug zum Taj Malhal und die Besichtigung eines SikhTempels (Sikhismus ist eine eigene Religion, bei uns meist durch die Männer die einen Turban tragen bekannt).
    Nach Delhi habe ich jetzt genug von Indischen Großstädten! Die Menschenmassen, der Schmutz und Lärm sind schon extrem. Im Vergleich zu Mumbai ist Delhi moderner, westlicher und vom Platz her weitläufiger, aber natürlich trotzdem eine Großstadt.

    Ich wollte unbedingt das Leben am Ganges sehen, dem heiligen Fluß in Indien. Deshalb wollten wir nach Haridwar und Rishikesh, zwei Städte die nebeneinander im Norden von Indien am Ganges liegen. Leider konnten wir das nicht ganz so tun wie geplant. Denn schon am Bahnsteig in Delhi wurde mir schlecht und ich musste mich übergeben. Es folgte für uns beide eine lange Nacht mit Brech-Durchfall im Zug und es ging uns sehr schlecht. Angekommen in Haridwar hatten wir bereits Fieber und haben das nächstbeste Hotel gegenüber vom Bahnhof genommen und einfach nur noch geschlafen.
    Da hat uns wohl "Die Indische Lebensmittel Vergiftung" erwischt. Wir wissen nicht wovon aber wir hoffen sehr, dass das einzige Mal bleiben wird!
    An die geplante Besichtigung von Haridwar und Rishikesh war nicht mehr zu denken, wir waren viel zu schlapp. Aber eins wollte ich mir trotzdem nicht entgehen lassen "Ganga Aarti"! Eine spirituelles Ritual bei dem Lichter entzündet und auf dem Ganges schwimmen gelassen werden. Das war sehr interessant und schön zu sehen. Ich habe auch ein Lichtschiffchen entzündet und war sehr froh noch am heiligen Ganges gewesen zu sein.
    Read more

  • Day7

    HARIDWAR

    April 15, 2011 in India

    JOUR 6
    Jeudi 14 Avril



    RUDRAPRAYAG - RUDRAPRAYAG (BOUCLE)

    REVEIL à 5H45, petit Déj à 6H30 et départ à 7H30.

    Route à flanc de montagne, on roule sur des routes avec le ravin à quelques centimètres de nos roues. On attaque la monté vers les sommets. 50kms de belle route. 1er arrêt et vu sur les sommets enneigés de l’Himalaya. On va entamer la partie la plus rude du voyage avec la monté d’un col sur une route entièrement défoncée. La monté est rude, on passe en 1er et 2eme maxi. Nathalie Bergs va perdre sont enjoliveur de chaine mais rien de grave. Malgré cela les motos sont d’une robustesse bluffant.

    Première chute. Pierre Nicolas va glisser en traversant une cour d’eau…rien de grave juste la moto couchée. Sur la route dans un village Fabien va se faire renverser par une vache qui n’a visiblement pas appréciée que notre groupe de 14 motos trouble la tranquillité de son village. Il va chuter en tapant la tête (le casque) contre une pierre. Finalement rien de bien grave mais une belle frayeur. Il se plaint de son doigt. On apprendra arrivé en France qu’il a le doigt cassé. Encore une calle pied HS du a cette chute !!! On profite de cet arrêt forcé pour faire une pause. Les habitants nous regardent comme des extraterrestres et on distribue des cadeaux aux enfants du village.

    Le chemin du retour va être plus aléatoire… en redescendant, la route se fait plus belle et plus rapide. Les motos sont lancées et la 1ere grosse chute pour Jean Marc et Cecile dans un virage. Ils sont très choqué …Il faut les amenés a l’hôpital le plus proche par sécurité. Ils n’ont rien physiquement mais moralement ils sont pris un coup. Moshad va réparer rapidement la moto et Jean Marc et Cecile vont partir en Bus vers l’hosto avec Nelly et Sylvie pour les accompagner. Le reste du groupe va ramener les motos à l’hôtel. L’ambiance est pesante tout le monde est refroidi…. Fallait s’en doutais avec des routes comme celle-là et surtout des motos très difficiles. Bref après réparation de la moto le groupe va repartir….et la pas 5kms plus loin Daniel se rétame devant moi, sa roue arrière est passée dans une ornière !!! Deuxième gamelle… grosse chute mais sans gravité pour Daniel. La moto elle a morflée…fourche tordue etc… mais en inde ça bloque pas pour rouler et après réparation sur place le groupe rentre à l’hôtel. Tout le monde est fatigué et il nous tarde d’arriver à l’hôtel après ses deux accidents.

    Du coté de nos deux accidentés, ils arrivent a l’hôpital….là c’est l’anarchie… un type veut pique J Marc sans savoir pourquoi il est là ou encore savoir ce qu’il a !!!!! Hors de question que J marc et Cecile se fasse occulter ici !!!... Ils vont donc rentrer à l’hôtel.

    Apres une bonne douche pour tous on se rejoint pour l’apéro du soir. Jean marc et Cecile vont mieux mais toujours refroidi par leur accident. Mais ils n’ont rien de grave juste choqué. On va finalement passer une super soirée en se remémorant cette journée assez spéciale !!!
    Read more

  • Day7

    Haridwar

    April 15, 2011 in India

    JOUR 7
    Vendredi 15 Avril





    RUDRAPRAYAG - HARIDWAR

    Apres une bonne nuit de repos bien méritée, nous allons reprendre notre route. Jean marc va reprendre la moto mais Cecile va rester dans le bus. Et c’est reparti pour des paysages superbes des cultures sur plateau des vallées splendides. La route monte. On monte très haut et on redescend par tronçons. De belle routes…trop belle…cette fois c’est au tour de Christophe de se mettre au tas…rien de grave mais encore une fois une belle gamelle !!! Pique-nique au bord d’une rivière. Les pieds dans l’eau. Puis reprise du rouet direction le barrage de Tehry. On va longer durant pas mal de kms le barrage jusqu’à faire une pause au-dessus de l’immense barrage.

    C’est ici qu’on va perdre notre Fred… en repartant vers l’hôtel, Fred c’est arrêté pour prendre des photos et en repartant…pneus à plat…. Seul pb toute l’équipe est loin à plus de 20kms devant !!! On s’en aperçoit en arrivant à un village…tiens ?! Il manque une moto…c’est Fred !! Et le mécano ! Le temps de réparer le pneu et ils nous rejoignent. Du coup on perd un peu de temps et tout le groupe va rentrer limite à la tombée de la nuit à l’hôtel…. Quand on sait comment les routes sont dangereuses en plein jour ne Inde alors on se doute qu’il ne faut pas trop trainer la nuit sur les routes indiennes !!!



    A notre arrivée l’hôtel est splendide…un des plus beau de notre séjour…le grand luxe ! Mais comme on est en Inde y a toujours un truc qui cloche…cette fois c’est l’eau…pas d’eau chaude !!! D’ailleurs durant tout le voyage l’eau chaude est assez aléatoire. Certain se sont lavé a l’eau froid assez souvent !!!

    Bref…le soir briefing, apéro dans l’annexe de l’hôtel et finalement douche très tard le soir. Et dodo !
    Read more

  • Day20

    Une communion démesurée!

    April 8, 2016 in India

    Varanasi, le nom d'une ville indienne qui résonne dans beaucoup d'esprits... Pourquoi? Car c'est en ce lieu au combien religieux pour les Hindous, que se déroulent les nombreuses ablutions matinales mais surtout, les crémations nocturnes le long du Gange, fleuve éminemment sacré! Nous n'en saurons pas plus... La loterie de la liste d'attente de la "sncf indienne" ne nous a pas permis d'obtenir des places dans le train pour Varanasi.
    Changement de programme, nous décidons de shunter cette étape pour poursuivre en direction des montagnes du Nord, histoire de se rapprocher de la chaîne himalayenne.

    Première excursion : Haridwar. Une ville peu touristique située au bord du Gange. Donc? Ville sacrée evidemment! Sur les ronds points ou à l'entrée des ponts, ce sont des statues colorées, à taille humaine, de Shiva, Brahma, Anuhman ou Vishnou, qui ornent la ville, dont une de Shiva particulièrement imposante de plus de 10m de haut! A travers les temples, les statues, les vaches, les portes-bonheurs ou les vêtements, la religion hindoue a une place plutôt prépondérante!

    Une cérémonie religieuse, l'Aarti, se déroule tous les jours en fin d'après midi au bord du fleuve. Après avoir pris note de l'horaire et lieu propice, nous nous laissons embarqués de l'autre côté du fleuve, comme des centaines d'Indiens et décidés à se prendre une bonne dose de rituels démesurés pour se rattraper de Varanasi et découvrir l'immense dévotion. Les Hindous s'agglutinent de plus en plus de part et d'autre du Gange, certains prennent leur bain en sous vêtement devant la foule, histoire de se laver de leurs péchés, d'autres font des offrandes de coupoles végétales surmontées d'une bougie. De jeunes femmes tentent d'imposer un léger coup de peinture sur les fronts des fidèles afin de dessiner le 3e oeil... monnayant un petit billet! La vie bat son plein mais les fidèles semblent patienter pour un autre événement.

    Quelques instants plus tard, plusieurs prêtres Brahmans prennent place sur le devant des escaliers menant au bord du Gange. S'ensuit l'embrasement de plusieurs coupoles qu'ils font alors tournoyer avec leurs bras, de manière relativement synchrone. Début de la cérémonie! Les Hindous se mettent tous à chanter en coeur en suivant les paroles d'un des prêtres. Nous sommes alors plusieurs milliers de personnes, ces rituels sont très émouvants et nous donnent des frissons dans le dos. J'ai comme l'impression d'être dans la partie des "ultras" du stade de foot lorsque je ferme les yeux, et lorsque je les ouvre de nouveau, j'ai l'impression d'être dans un tournage de film où des milliers de fidèles invoquent la naissance d'un nouveau monde! Je vous ai dit, la scène nous prend les tripes! Après de nombreux chants, la foule se disperse assez rapidement sans que nous ayons réellement saisi les étapes du cérémoniel. Cela dit, quelle intensité!

    Pour nous c'était un spectacle à part entière sauf que... la scène se produit tous les soirs! Non ce ne sont pas que les locaux qui s'y retrouvent mais également des milliers d'Indiens qui voyagent dans leur pays, pour le plaisir du dépaysement, par fascination pour les monuments de leur pays mais aussi par culte religieux.
    "Shivavais su, j'aurais pas Vishnu!"
    Read more

You might also know this place by the following names:

Lalita Rao

Join us:

FindPenguins for iOS FindPenguins for Android

Sign up now