India
Pushkar

Here you’ll find travel reports about Pushkar. Discover travel destinations in India of travelers writing a travel blog on FindPenguins.

32 travelers at this place:

  • Day78

    Pushkar sunrise

    October 5, 2017 in India

    Early bird again... um 5:15h ging es erst mit dem tuktuk zum Anfang des Berges und dann eine halbe Stunde zu Fuß den Berg rauf. Jetzt hab ich mir ein leckeres Frühstück verdient... und Birthday cake. Unser Guide hat Geburtstag und wir haben eine Schockotorte bestellt. Yummy 😊

  • Day8

    Ce matin, nous quittons l'hotel avec Mahin (notre guide) vers 9h30 pour visiter la ville et découvrir cette fameuse grande foire aux dromadaires.
    Je n'ai pas passé une très bonne nuit, les premiers désagréments digestifs de ce voyage sont apparus dès la fin de la journée (sans que l'on parvienne à en identifier la cause, puisque nous sommes plutôt prudents). Mais après la médication adéquate, je suis d'attaque ce matin !
    Notre allons à pied vers le centre (notre hotel est par chance - à cause du bruit pendant la foire - un peu excentré), quel plaisir de marcher un peu ! Nous passons devant un premier temple hindou, de construction plutôt fastueuse. A l'intérieur il n'y a aucun visage, aucune statue, aucune représentation d'un quelconque dieu, juste un livre saint. Notre guide nous explique que la religion hindoue avait à l'origine 10 maitres et que ceux-ci avaient décidé qu'à leur disparition, il n'y aurait aucun autre maitre, mais que les fidèles devraient suivre les enseignements dans le livre. Nous ne sommes pas autorisés à pénétrer dans ce temple, comme dans la majorité des temples de la ville. Le seul que nous puissions visiter est le Brahma Temple (l'unique dans le monde dédié à ce Dieu), où nous irons demain.
    Nous continuons vers le centre et c'est une foule bruyante, dense, remuante et colorée que nous découvrons. Les étroites rues de Pushkar sont pleines à craquer de camelots essayants de refourguer toutes sortes de marchandises : vêtements, bijoux, sacs, nourriture, ustensiles de cuisine, couvertures, décorations pour les animaux, tableaux, ou encore offrandes pour les différentes cérémonies...aujourd'hui en particulier il y a beaucoup de monde car on célèbre le réveil d'un dieu, car nous sommes à quelques jours de la pleine lune. Partout la ferveur (le mot est faible) religieuse est palpable, omniprésente.
    Nous, nous essayons péniblement de nous frayer un chemin parmi cette foule qui nous bouscule, nous entraîne, nous sépare parfois. Par chance, notre guide n'a pas le physique typiquement indien et dépasse tout le monde d'une bonne tête, ça facilite le repérage !
    Nous parvenons enfin à l'endroit proprement dit où les nomades du désert du Thar et les paysans locaux viennent acheter et vendre des dromadaires. De grandes tentes sont installées pour manger, négocier, dormir.
    Cependant, cette année, il y a beaucoup moins de bêtes que les années précédentes, notre guide est un peu étonné. Il n'y a surtout pas de chevaux, contrairement à d'habitude, le gouvernement en a interdit l'accès car beaucoup souffriraient de maladies.
    De nombreux touristes font des tours de dromadaires. Une fête foraine est présente aussi.
    Au-delà de cette foire aux dromadaires, la ville de Pushkar est la plus sainte des cités du Rajasthan pour les hindous. Son lac est le plus sacré de toute l'Inde, et un bain de purification dans ses eaux est considéré comme particulièrement bénéfique à certaines dates, notamment la pleine lune d'octobre-novembre, qui a lieu en ce moment. C'est ainsi que l'on peut observer toute la journée des milliers d'hindous se livrer au bain rituel : debout, le fidèle puise de l'eau dans sa main et la verse en énonçant : "je prends ce bain pour me laver de mes pêchés de corps, d'esprit, de parole et de contact". Il plonge ensuite 2 fois sous la surface, puis s'asperge la tête d'eau en priant pour avoir la force de se maintenir en état de pureté. Puis il récite jusqu'à 108 fois certains mantras. Il n'est pas question ici de nager. D'ailleurs c'est interdit, comme beaucoup d'autres choses : au bord des ghats, il faut se déchausser, et il n'est pas autorisé de prendre des photos des fidèles.
    Nous déjeunons dans un restaurant au bord du lac, où nous retournerons le soir au coucher du soleil pour profiter encore du spectacle des bains rituels et déguster des lassis (boisson lactée salée ou sucrée) à la banane et à la mangue.
    Le soir, l'effervescence est un peu retombée et il est plus facile de faire quelques achats (notamment un livre en français, nous n'en avions pas pris assez !)
    Read more

  • Day9

    Pushkar : puja et temple de Savitri

    November 1, 2017 in India

    Ce matin nous partons en direction de la ville, pour une "puja" (cérémonie hindoue) au bord des ghats, bien différente de ce à quoi je m'attends. Au matin, notre guide nous informe que nous devons prevoir 100 roupies chacun pour donner au temple lors de la cérémonie, et qu'il se charge du reste, de payer pour la cérémonie auprès du prêtre etc
    Le "prêtre" nous fait nous installer tous les deux sans notre guide sur les ghats, ces grandes marches qui bordent le lac et démarre la cérémonie. Il pose devant lui un plateau rond contenant des fleurs jaune et orange, du riz, du sucre et du pigment rouge, ainsi qu'un bol d'eau. Il commence son speech avec beaucoup d'assurance en nous assurant que Pushkar est la ville la plus sainte du monde, toutes religions confondues... 😂🤣
    Il nous asperge d'abord un peu d'eau sur la tête, puis récite des incantations que nous devons répéter, bêtement. Il nous demande si nous sommes mariés et comme nous ne répondons pas la même chose, il nous fait savoir qu'il sait que nous ne sommes pas mariés. Oups. 😳 Il nous fait mettre les mains en creux et y dépose les fleurs. Il nous demande les prénoms de nos parents et s'ils sont toujours vivants. Puis il nous appose un peu de pigment rouge sur le front (tikka), entre les deux yeux, et nous met un bracelet chacun, main gauche pour moi, Mais droite pour Guillaume. Il nous demande nos métiers avant que seulement moi aie le droit de faire un vœu puis de jeter les fleurs dans le lac. Puis il nous dépose un genre de noix de coco dans les mains et nous demande combien nous allons donner, juste après nous avoir dit que ce n'était pas un business, mais que certains donnaient beaucoup d'argent pour les dieux, les prêtres etc. Là, il nous propose de donner 1, 30, 50€ ou plus. (Oui, j'ai bien dit "1€", c'est très malin...) Comme il ne parle pas très bien, nous faisons semblant de ne pas comprendre et disons 3€, devant son insistance grandissante. Notre guide nous ayant bien dit de ne donner que 100roupies, et nous n'avons pas l'intention de donner plus ! De toutes façons, malgré ce qu'il a l'air de croire, nous n'avons pas d'euros sur nous. Il s'énerve alors un peu et nous menace : "you promised !" Il a peut-être cru que ça allait nous impressionner mais notre guide n'est pas loin et règle l'affaire, nous donnons nos 100 roupies et il se charge de lui donner un extra (a priori 500 roupies, 7€, le prix d'un bon déjeuner dans un restaurant touristique ici). La cérémonie est finie, sur une note un peu amère.
    Encore une aventure qui montre bien l'aspect mercantile des religions, ici ou ailleurs...nous ne risquons pas de revenir convertis ! Même notre guide, qui est un homme très instruit et cultivé, nous dit être choqué de la ferveur des pratiquants ici, de leurs visages qui avancent sans réfléchir.

    Nous nous posons pour boire un chaï et nous remettre de nos émotions avant de repartir flâner dans la foire. C'est tellement immense...les dromadaires sont déjà un peu partis, mais nous découvrons les chevaux, dans une autre partie, ainsi qu'une grande arène dans laquelle doivent se tenir des courses de dromadaires.
    Nous repartons faire une pause a l'hôtel, déjeunons a la terrasse calme et agréable d'un restaurant du centre, avant de retrouver notre guide pour aller au départ du funiculaire qui monte au Savitri temple, la déesse qui était la première femme de Brahma. Le temple en lui-même n'est pas d'un grand intérêt mais la vue et le coucher de soleil sur toute la ville et la foire sont superbes. Nous restons là un instant avant de redescendre par les marches et de rentrer en rickshaw à l'hôtel.
    Read more

  • Day7

    Arrivée à Pushkar

    October 30, 2017 in India

    Aujourd'hui, nous quittons Jaipur en début d'après-midi pour Ajmer par le train. Après 2h de train, nous prenons une voiture pour aller à Pushkar, 12km plus au nord.
    Nous allons profiter du fait que nos dates de voyages coïncident avec la plus grande foire aux dromadaires d'Inde, qui se déroule tous les ans. 300 000 personnes et 20 000 animaux se retrouvent ici !
    Pushkar est avant tout une ville sainte, y venir ici 1 fois vaut 100 000 pèlerinages partout ailleurs ! Cela induit des règles assez strictes : sur la nourriture (cuisine végétarienne partout et pas d'alcool), et les comportements en public (je vous mets la photo de la liste des choses interdites...)
    Pour le moment, nous avons découvert notre hotel, par chance un peu excentré (pendant la foire, la ville est extrêmement bruyante), avec sa piscine et ses magnifiques jardins.
    Read more

  • Day67

    Holy city of Pushkar

    July 25 in India

    It seems like there are many holy cities and places in India and today we headed to one of them, the holy city of Pushkar. Pushkar has a holy lake which sees Hindu pilgrims visit and bath in the holy waters. It's also well frequented by foreign tourists, so lots of restaurants selling non spicy food which widened Lila's eating repertoire:) We visited a brahma temple (said to be the only one in India or the world), got scammed with a blessing at the lake (common tourist trap apparently) and the most exciting part was Lila spent 1 morning at school. She was so excited she went to sleep early the night before and then woke up saying she was going to school. We dropped her off with some lunch and water and she was whisked away by a lovely sari wearing teacher. When we picked her up she was most excited about getting some chocolate for someone's birthday, so school in Pushkar was good according to Lila.Read more

  • Day187

    Pushkar, India

    November 16, 2017 in India

    After a few near-death experiences on a crazy local bus, we safely arrived in the hippie-haven of Pushkar. The city has less traffic than our previous destinations with only one main road lined with shops. The old city and temples surround a small lake where people bathe in its holy waters. We spent most of our time in Pushkar relaxing at a beautiful rooftop cafe by the lake. We enjoyed watching a family of monkeys jump between houses, people worshiping the not so pristine lake, and the colorful sunsets. Andreas and I feel recharged and ready for our next adventure.Read more

  • Day48

    My Turkish companions, Musab and Ozge, accompanied me in my ascent of a nearby mountain in order to get a view of the deserts and plains about which Pushkar is situated. We toasted to our accomplishment at the top before a monsoon (one of the few that arrive in the desert town) stranded us atop the mount. We waited in the pouring rain, shirts off, for half an hour before it slowed and we joined a few locals in the mountain-top tea shop. The descent was much quicker than the climb and we settled in a local thali restaurant for a meal and an opportunity to dry off. It was an eventful day despite the humdrum of the city's uneventful religious Ghats and secular bazaars.Read more

  • Day48

    Pushkar, Rajasthan

    July 24, 2015 in India

    Just checked in at Pushkar after my 5 hour train and 30 min bus ride from Udaipur. Two Turkish friends from last night coincidentally took the same train from Udaipur and split the costs of subsequent transportation with me. They ended up booking a room in the same hostel as me and we spent the evening talking about this and that over whiskey and food. Looking forward to seeing the city during the daytime.

    Edit (8 hours later): photo from rooftop cafe and ghats at their famous holy lake.
    Read more

  • Day49

    Climbed another nearby mountain (more like a rocky hill), got again caught in a rainstorm after 15 minutes at the apex, then made our way to a dinner at a local Lakeview rooftop restaurant for dinner with Musab, Ozge, and our new Chilean friend, Camila.

You might also know this place by the following names:

Pushkar, পুষ্কর, Πουσκάρ, Púshkar, પુષ્કર, פושקר, पुष्कर, Puskár, पुस्कर, ਪੁਸ਼ਕਰ, Puszkar, پشکر, Пушкар, पुष्करनगरम्, புஷ்கர், పుష్కర్, 普斯赫卡尔

Join us:

FindPenguins for iOS FindPenguins for Android

Sign up now