Laos
Louangnamtha

Here you’ll find travel reports about Louangnamtha. Discover travel destinations in Laos of travelers writing a travel blog on FindPenguins.

18 travelers at this place:

  • Day50

    Laos

    April 3 in Laos

    Die Grenzüberquerung an der „Fourth Thai-Lao Friendship bridge“ in der Nähe von Ban Houayxay verlief Reibungslos und so waren wir zügig in Laos.

    Man merkte sofort, dass man Thailand verlassen hatte, die Straßen wurden schlechter und der Verkehr nahm ab.
    Wir fuhren bis nach Vieng Phou Kha ca. 120km nach der Grenze, stoppten noch an einem kleinem Laden um uns ein paar Bier zu kaufen und machten uns dann auf die Suche nach einem Schlafplatz - dies war hier garnicht so leicht, überall waren kleine Hütten und wir wollten uns nicht einfach in einen "Garten" abstellen…doch letzen Endes fanden wir dann doch noch einen schönen Platz.

    Der nächste Morgen begann damit das wir Besuch von 2 Polizisten bekamen (Vermutlich wurden sie von einem der vorbeifahrenden Roller gerufen)
    Sie waren interessiert an Kenny und wollten nur unsere Pässe sehen - das wars & sie wünschen uns noch einen Schönen Tag und Viel Glück.

    Die Fahrt ging weiter in Richtung Luang Namtha, wo wir uns mit den 2 Schweizern Livia & David (Die mit uns durch China fahren) zum Mittagessen trafen.
    Mit vollem Magen brachen wir dann auf zur letzen Tages Etappe nach Lateuy wo wir dann auch noch Uta und Lachlan trafen - Die China Gruppe war komplett.

    Zum Abendessen gingen wir in ein Chinesisches Restaurant - wo wir den Abend bei Fischsuppe, Reis und Bier auslaufen ließen.

    Heute geht es dann in Richtung Chinesische Grenze wo wir eine Nacht im Niemandsland zwischen Laos und China verbringen werden, um dann morgen früh auf unseren Guide zu treffen.

    Liebe Grüße
    Read more

  • Day211

    The Gibbon Experience! Ein Eco-Tourismus Projekt mitten im Dschungel des Nam Kan Nationalparks. Natur hautnah, wandern, den ganzen Tag Zip-linen, Gibbon-Affen aus der Nähe beobachten und das Allerbeste:
    Essen, leben & schlafen in den weltweit höchsten Baumhäusern!!

    Nun ja, die Affen haben wir nur gehört und nicht gesehen, aber das mag daran liegen, dass wir die perfekte Gruppe waren und unser Lachen wohl ein wenig zu laut war. 8 Fremde aus Indien, Australien, New York den Philippinen, Deutschland und den Niederlanden treffen aufeinander und es war Liebe auf den ersten Blick.

    Nach einer 2 1/2 stündigen Tuktukfahrt über unwegsames Gelände, ging es 3 Stunden zu Fuß weiter. Immer tiefer in den Dschungel bis es nur noch uns und die Wildnis gab. Endlich war die erste Zip-Line in Sicht und wir fliegen über die Baumwipfel. Der Wind weht mir durch die Haare, die Sonne scheint mir aufs Gesicht und meine Füße baumeln 60 Meter über der Erde.

    Kann es etwas schöneres geben, als auch das Nachtquartier, in 60 Meter Höhe, auf diese Weise anzuschweben?

    Und so verbringen wir die Abende mit gutem Essen, Karten spielen, Happy Water (Reisschnaps), einer fantastischen Aussicht und in bester Gesellschaft. Schade, dass 3 Tage so schnell vorbei gehen. Es war jeden Cent wert!
    Read more

  • Day163

    Day two on the river started leisurely. Anna did yoga again while Bertram froze a bit longer on the mattress in our eco lodge :-) (It was quite chilly during the night.)

    Breakfast was quick and tasty: rice with eggs and tomato - Anna was joined by a group of apparently hungry village dogs...

    We got going at ~09:30 and kayaked through some difficult sections. The water in dry season is quite low and we had to navigate with care in order not to sit on a rock :-) Today, we switched roles and Anna was the steering person in the back while Bertram maneuvered in the front. The new setup resulted in Bertram being attacked twice with Anna’s blade but we soon arranged ourselves :-)

    On the way through the jungle we stopped at a second village where we went to also visit the school - consisting of 5 children only :-) It almost felt like a private lesson :-)

    We had a great trip along the river and chose another nice picnic spot that also allowed bathing in a pool of deeper and more quiet water. The remaining section until the third village was easy and we even beat the guides in the final kayak race (maybe they let us win...)

    Upon arrival we learned that our tuk tuk broke down. So we sat and waited (some sleeping in the kayak) for the new tuk tuk. When we finally drove back to Luang Namtha it became clear that this road had cost a lot of tuk tuks their lives: very steep, curvy, and with immense numbers of pot holes.

    Back in Luang Namtha we first drank coffee, then got to the hotel and finally ate dinner at the open air night market.
    Read more

  • Day160

    We got up a little earlier today - the guides said 07:30 but came to our tree house already at 06:45. So to make up for it, Bertram went to lie down again after breakfast :-)

    Afterwards followed a mix of hiking and taking 7 zip lines (+4 repetition rides) to get us back to the village where we started two days ago. We had lots of fun and could also borrow the GoPro of someone in our group resulting in excellent footage in this post :-)

    All in all, the Gibbon Experience was absolutely worth the large sum of money - and the rest of Laos is very cheap to compensate a bit... ;-)

    We are now back in Huay Xai for dinner and the night but have already planned what to do next: 4 days in the town of Luang Namtha and the province of the same name for kayaking, hiking, and more jungle :-) flight is booked for Vientiane as well: Lao Airlines will hopefully take us there safely on 21.03.
    Read more

  • Day158

    We started the adventure that we have been looking forward to for quite some time: the Gibbon Experience. It’s a nature reserve which hosts gibbons - the cool twist to it is that tourists stay overnight in tree houses and use zip lines to cross valleys :-)

    At the beginning the long zip line was a bit frightening - but being used to wearing harnesses and using carabiners we trusted the equipment soon and had so much fun! It took Bertram a bit more effort as his roller functioned less smoothly and he had to pull himself to the end quite often :-)

    Our tree house was nested in a big tree, 30m above the ground :-) it even had two platforms! We are still wondering how the night in the jungle will be...
    Read more

  • Day162

    After yesterday’s transfer from Huay Xai, we stayed on the main street and looked for a travel agency that would offer a 2-day kayak excursion into the Nam Ha National Park. We found one after 5 minutes and were convinced by their eco tourism concept - they support local guides with higher salaries and also share proceeds with the minority villages in the area by bringing tourists in for the night and dinner.

    The trip started off well with our two guides Thui (48) and Wath (21). Both were really funny and the young Wath spoke exceptionally well English. Before even starting the official tour, we went to Lao’s first-ever festival of minority people where some ~25 of the 49 minorities exhibited their traditional clothes, food, etc. It was so much fun to go there - and be the only tourists as this was from Lao people for Lao people :-)

    We then took the tuk tuk for about an hour to the south into the Nam Ha National Park.

    We then transferred onto the river and were given a good farewell by a group of curious children who were enthusiastic goodbye wavers :-)

    The river was mostly calm and very beautiful. Anna sat in the front while Bertram steered in the back. We came to stop after 2.5 hours and made a jungle picnic. We even cooked soup in a bamboo and ate rattan (the stuff that furniture is made of), which is delicious if well cooked :-)

    After 2 more hours we arrived at a small village of the Khamu minorities where we would spend the night. After rest and yoga we visited the village and went around. The town is quite simple, but it features rice storage facilities, a school and the house of the village chief. Everybody smiled and treated us with joy. :-) We didn’t really have the ability to converse with the locals, but our guide Wath told us lots about village life. The villagers chose to become an eco tourism village, meaning they actively decided to be visited by tourists. Our guide Wath reported that he had previously asked villagers about whether they thought they made a good choice and whether they are still happy to be visited. Apparently they are, saying that the money they receive from sleepover tourists (like us) is shared amongst all villagers and has raised living standards. For example, they have set up a fund from the earnings and now provide “mini loans” to villagers and are also able to pay for better health care and school supplies.

    Dinner was again great - but for “dessert” we got a specialty: we sat with Thui and Wath by the fire when Wath got up to catch some frogs to barbecue :-) we both tried and they were quite tasty - no veganism in Laos 🇱🇦
    Read more

  • Day47

    07.-11.10.2016 - Luang Namtha

    October 9, 2016 in Laos

    Luang Namtha es recht verschlafnigs Dörfli im Norde vo Laos, aber am Friitig isch jewiils dHöhl los ide Dorfdisco 🙈 da den alli vom Staat-Agstellte gratis Getränk bechemid. So sind mir zVierte als Touriste gad recht sHighlight gsi vode Iheimische dete🙈😄

    2-Tages Tour in Dschungel inkl. Monster-Hike & Kajaking - Night-Fishing -> so hets den natürli au Fisch und Riis zum zMorge geh (isch aber fein gsii:) ) - Sticky Rice zum zMorge, zMittag und zNacht :) - Bsuech vo Bergdörfer vo ethnische Minderheite - Gwöhnigsbedürftigi hohi Luftfüechtigkeit, i bi aso im tropische Gebiet acho und ha mich def. vo mine warme Chleider verabschieded - Deja-Vu Erlebnis a Australie.. Überall Bluetegel mis absolute Lieblingstier😉

    Abgseh vode Bluetegel, super kuul und streng gsii😊😊
    Read more

  • Day9

    Une journée bus ! Ça faisait longtemps qu'on en avait pas faite une.

    Le tuktuk est en avance et arrive à 7h29 (on nous avait dit pick up entre 7h30-8h et ils sont souvent en retard). Pas de bol notre petit pain jambon Kiri du petit déjeuner est servi à 7h25 (pourtant on avait été précautionneux et on l'avait commandé à 7h). Nous avalons rapidos tout ça et sautons dans le tuktuk. C'est parti pour 3 tours de ville afin de récupérer tout le monde et nous revoilà à la gare routière que nous commençons à bien connaître maintenant.

    Notre minivan est confortable, heureusement car c'est parti pour 7h de bus. La route est sinueuse et étonnamment de très bonne qualité. Les tronçons plus abîmés sont d'ailleurs entrain d'être refaits.
    Nous nous arrêtons à 2 reprises pour prendre 2 personnes dans les villages. Une des jeune fille qui est montée en route se met à vomir tripes et boyaux pendant un moment. La pauvre. Un des passagers à l'avant vomit aussi. Décidément les laotiens sont plus à l'aise sur un scooter que dans un minivan.

    Nous arrivons à 15h30 à la gare et prenons un tuktuk jusqu'à la ville qui est 10km.

    Il nous faut trouver une chambre pour cette nuit. Nous prospectons dans 2 guesthouses et prenons une chambre dans la 2ème pour 10 euros à 3. C'est une chambre double initialement, ils rajoutent un matelas par terre pour moi.

    Le centre ville est tout petit, il y a une rue principale sur laquelle de multiples agences proposent des treks de 1,2 ou 3 jours. C'est la spécialité de la région. Nous nous renseignons dans 4 agences et réservons un trek de 2 jours dans la 3ème agence que nous avons visité. Le programme : demain nous allons marcher dans la forêt et dormir dans un village d'une ethnie laotienne. Le lendemain nous visiterons 2 autres villages avant de rentrer. Nous allons manger et dormir chez l'habitant, c'est à dire dans de sommaires conditions. Ça promet !

    Ce soir nous mangeons au Night Market. Rien à voir avec celui de Luang Prabang. Il y a juste quelques stands qui proposent de la nourriture. Des tables sont installées au milieu. Vu qu'ici aussi tout le monde jette tout par terre c'est assez sale. Nous mangeons un Pad Thaï pas fameux.
    Read more

  • Day10

    La nuit n'a pas été douce pour Hugo qui s'est levé plusieurs fois à cause des caprices de ses intestins. Il ne se sent pas de commencer le trek aujourd'hui.

    Après le petit déjeuner nous allons donc avec Aurélie annoncer notre report à l'agence. Ça ne pose aucun soucis pour eux puisqu'un couple démarre le trek aujourd'hui. Ils ne sont pas au chômage technique et n'ont pas convoqué les guides pour rien. Nous partirons demain.

    Nous passons la matinée à nous battre avec le site internet du visa pour la Birmanie. Nous finissons par y arriver et nous avons déjà reçu notre visa ce soir.

    À 12h nous nous mettons en route avec Aurélie et laissons Hugo se reposer. Nous louons 2 VTT pour 3€.

    Nous pédalons dans la ville et montons jusqu'à un premier temple appelé ici stupa Samakeexay. C'est un gros dôme couleur or. Il a à peine une dizaine d'année mais est déjà bien usé. Il a été construit avec les dons d'argent de la population, des dons privés et du gouvernement. Il ressemble paraît-il au stupa de Ventiane sauf qu'il est plus petit.
    Nous redescendons de la petite colline sur laquelle est le temple. En vélo c'est décidément plus facile de descendre que de monter.

    La suite de l'itinéraire est balisé avec des panneaux "Luang Namtha Valley Route". Il s'agit d'une boucle de 35 km autour de la ville passant par divers points d'intérêts.

    Nous longeons donc une petite route bordée de maisons en paille et de carrières. Tout le long de la route, les jeunes laotiens qui nous doublent en scooter nous saluent gaiement avec de grands "Hello" et "Sabaidee".

    5 km plus loin nous arrivons à un deuxième temple : le Poum Pouk stupa. Lui aussi est sur une colline. Cette fois ci nous laissons les vélos en bas des escaliers et montons à pieds. Il est aussi tout doré mais plus petit que le premier. Celui ci est très frequenté par la population bouddhiste des villages alentours. D'ailleurs quand nous redescendons nous croisons des femmes en habits traditionnels qui nous invitent à monter avec elle. Sauf que nous sommes déjà tout en bas et que nous n'avons pas le courage de tout remonter, dommage.
    Ce temple a été détruit en 1966 pendant les bombardements américains. Il reste d'ailleurs une partie du temple effondré, le nouveau a été bâti juste à côté.

    Un peu avant 14h nous essayons de manger dans ce qui semble être un restaurant. Sauf qu'il n'y a plus d'électricité. Pas de bras pas de chocolats. Les personnes qui s'occupent des lieux, pleines de bonne volonté, nous donnent quand même une plâtrée de sticky rice et une salade de concombre noyée dans de la sauce au poisson. Quelle horreur. Les 2 femmes et le monsieur du restaurant semblent intrigués par notre présence. Ils viennent s'asseoir autour de nous et nous scrutent. Le monsieur dit quelques mots en français mais ils ne parlent pas du tout anglais, nous n'arrivons pas à communiquer c'est dommage.

    Nous reprenons nos vélos, le ventre à moitié plein et roulons à travers les rues en terre des villages.

    Au détour d'une rue nous tombons sur un mariage : des tables et des chaises sont installées dehors, la musique bat son plein. Une énorme couronne de fleur en forme de cœur avec les noms des mariés et la date du mariage est accrochée en haut d'un porche. Un monsieur alcoolisé nous propose de nous joindre à la fête. Nous déclinons poliment même si ça aurait pu être marrant.

    Les maisons laissent ensuite place aux rizières. Beaucoup d'entre elles sont encore sèches car ce n'est pas encore la saison des pluies.
    Seules quelques parcelles sont irriguées. Nous voyons d'ailleurs plusieurs personnes y travailler.

    Nous nous approchons et posons nos vélos au bord de la rizière. Une dame nous fait signe de venir, deux français sont aussi au milieu de la rizière avec les femmes. Ce sont d'ailleurs surtout les femmes qui sont au champ, les hommes supervisent.
    Nous enlevons nos chaussures pour marcher dans l'eau.
    Les dames arrachent en fait chaque petits plants de riz avec les racines et elles en font des fagots. Il s'agit d'une sorte de pépinière. Chaque plant de riz sera replanté dans un autre champ mais de manière plus espacée les uns par rapport aux autres. La tâche n'est pas compliquée bien que peu confortable.

    Nous mettons les mains dans l'eau et commencons à arracher le riz. Après avoir fait 2 fagots chacune nous sommes déjà fiou. Nous remercions notre professeur du jour qui nous remercie également de l'avoir aidée.

    Nous reprenons les vélos, roulons encore 2km sur les pistes avant de rejoindre la route principale. Heureusement il n'y a pas beaucoup de circulation, nous arrivons au village vers 17h.

    Nous retrouvons Hugo qui est sur la voie de la guérison. Nous prenons un jus de mangue 🍹 au restaurant à côté de notre guest house, nous avons besoin de nous désaltérer après cette après midi d'effort physique.

    Nous mangeons ce soir en tête à tête avec Aurélie, nous commandons un khaoSoy la soupe traditionnelle du Laos. Celle que nous avions mangé à Luang Prabang était bien meilleure. Demain nous avons rendez vous à 8h45 à l'agence pour le départ du trek.
    Read more

  • Day11

    Nous avons rendez à 8h45 à l'agence Discovering Laos pour le trek.
    Avant ça nous prenons le petit déjeuner au restaurant de la guest house.

    Nous faisons la connaissance de Tong, comme les savates, notre guide pour 2 jours. C'est un laotien de 31 ans qui habite dans la région. Il nous fait tout de suite rire. Il nous raconte qu'il a été à une crémaillère hier, qu'il a bien bu du Lao Lao, l'alcool de riz local. Il est donc un peu fatigué d'avoir fait la fête et de son petit garçon de 3 ans qui ne fait pas ses nuits.

    Nous partons en tuktuk au marché de fruits et légumes où Tong achète ce qu'ils nous faut pour manger ces 2 prochains jours. Pendant qu'il fait les courses nous nous balladons à travers les étales du marché. Ils ont ici de toutes petites aubergines en forme de grosses billes, vertes, blanches ou violettes. On se croirait au marché du chaudron devant les étales de piments et de brèdes.

    Nous repartons pour une demie heure du tuktuk. Il nous dépose dans un virage où le sentier commence.

    La randonnée que nous allons faire se situe dans le parc naturel de Nam Ha. Des ethnies du Laos vivent dans ce parc dans des villages isolés. Pour ces raisons il doit être accompagné d'un guide local. C'est une jeune fille de 20 ans qui ne parle pas anglais. Elle marche à l'ancienne, dans la forêt, en savate.

    Il est déjà 10h30 quand nous commençons à marcher. Tong s'arrête régulièrement pour nous donner des explications sur la faune et la flore, notamment les bambous, les feuilles utilisées en cuisine etc. Il nous fait goûter plusieurs racines dont une avec un goût de thym pimenté. Nous marchons 1h30 dans une forêt avec pas mal de bambous, le sentier monte un peu parfois mais est globalement plat.

    À 12h nous nous arrêtons dans la forêt, il y a une table et des bancs en bambou. Tong et notre guide locale s'affèrent à couper de grandes feuilles qui serviront de nappe et d'assietes ainsi que des bambous en guise de marmites et de plats de présentation. Ils ramassent aussi du bois et font un feu en deux temps trois mouvements. Ils versent de l'eau à l'intérieur du bambou y mettent des légumes, de l'ail, du piment, du gingembre, du sel et du glutamate, le tout dans le feu.

    Ça boue dans le bambou pendant quelques instants puis nous passons à table. Nous mangeons du sticky rice ou riz collant accompagné avec de la sauce tomate faite dans le bambou et une autre soupe à base de pousses de bambous. Il y a aussi du porc séché qui vient marché. Tout est très bon.

    Nous croisons un groupe de 6 français qui sont avec 2 autres guides. Ils font une petite pause avec nous mais mangeront un peu plus loin.

    Nous digérons tranquillement, disons au revoir à notre guide local qui s'en va et repartons vers 13h30. Nous traversons une forêt plus dense avec toujours les explications et démonstrations de Tong. Nous arrivons au village où nous allons passer la nuit vers 15h30. Dans ce village il n'y a ni réseau téléphonique ni électricité. Il y a seulement une petite turbine hydroélectrique dans la rivière qui produit quelques watts, permettant à quelques villageois de regarder vaguement la télé.

    Nous profitons qu'il fasse encore jour pour nous baigner dans la rivière, ce sera notre douche. Un peu plus tard les locaux y viennent aussi pour leurs ablutions et leur lessive.

    4 autres français dorment dans le même village que nous. Nous discutons avec tout le monde autour du feu.

    Nous dormons ce soir dans la maison d'une famille ce et c'est elle qui nous fait aussi à manger.

    Vers 18h30 nous passons à table dans la cuisine. C'est un petit bungalow séparé du reste de la maison, en paille, sur pilotis, où il y a un feu d'un côté de la pièce.
    Nous mangeons à la lueur d'une bougie, assis, quasiment au sol, sur nos minuscules tabourets. Nous avons du riz collant, du porc à la citronnelle, de la sauce tomate comme ce midi et un bouillon avec des morceaux de potirons dedans. Chacun pioche avec ses doigts ou sa cuillère dans les différents plats.

    Nous mangeons encore très bien en compagnie de notre guide et du père de la famille uniquement, il s'agit du professeur du village. Les femmes ne mangent pas avec nous, on ne comprend pas trop pourquoi. Nos échanges sont limités car il ne parle pas anglais.

    Nous dormons dans un bungalow en face de la cuisine, aussi sur pilotis. Il est composé de 2 pièces séparées par un rideau. Dans l'une dort toute la famille, parents et enfants. Nous dormons dans l'autre pièces qui sert habituellement de salon. Nous avons un tapis/matelas de sol, une moustiquaire, un oreiller et une couverture. Nous avons quand même mis nos sac à viandes ne sachant pas trop si nous pouvions faire confiance à l'hygiène du matériel.
    Nous allons au lit vers 20h30 avec les poules.
    Read more

You might also know this place by the following names:

Louangnamtha, 루앙남타 주, LXG

Join us:

FindPenguins for iOS FindPenguins for Android

Sign up now