Myanmar
Meiktila District

Here you’ll find travel reports about Meiktila District. Discover travel destinations in Myanmar of travelers writing a travel blog on FindPenguins.

7 travelers at this place:

  • Day8

    09 Avril : Lac Inle jour 3

    April 9 in Myanmar

    Le réveil sonne à la même heure qu'hier mais cette fois ci la météo est bien plus clémente. Il fait grand soleil ! Parfait pour notre sortie sur le lac. Nous rejoignons à 7h30 notre jeune "boat driver". Il nous a abordé hier dans la rue et nous avons fait affaire avec lui.

    Nous naviguons sur le lac pendant une bonne heure. Les pêcheurs sont déjà au travail. Debout à l'extrémité de leur bateau, ils manient leur filet de pêche avec leurs deux mains. On comprend alors pourquoi ils pagaient avec une jambe et se tiennent avec l'autre. Ils ne vascillent jamais, quel sens de l'équilibre !
    Avec la lumière du soleil levant et la brume sur le lac, les pêcheurs ressemblent à des ombres chinoises ou des marionnettes sur ce grand lac. Il n'y a que le bruit du moteur du bateau, le spectacle est féerique.

    Nous faisons ensuite la tournée des boutiques et des fabriques artisanales du lac. Nous étions au début assez rebutés à l'idée de faire ces visites qui nous semblaient trop touristiques. Au fil des visites nous avons changé d'avis. D'une part parce qu'il n'y avait pas beaucoup de touristes et d'autre part car les visites étaient presque toujours instructives.

    Nous avons regardé de jeunes Birmans fabriquer minutieusement et pièces par pièces des bijoux en argent. Nous avons même appris à différencier de l'argent presque pur à de l'argent mélangé. Merci maman, nos joncs en argent sont vraiment en argent. Il faut en fait frotter la matière sur une pierre noire, si ça fait des traces blanches c'est bien de l'argent, si ça fait des traces rouges, c'est de l'argent mélangé.

    Nous nous sommes ensuite arrêtés à une usine de tissage. D'anciens métiers à tisser en bois sont encore utiliser pour la fabrication d'écharpes ou de longuy. Ils y fabriquent également du fils de lotus, en cassant les tiges et en roulant les fibres ensemble.
    Je me suis d'ailleurs achetée un longuy fait au metier à tisser traditionnel.

    Nous sommes passés rapidement dans une boutique où il y avait, entre autre des parapluies stylisés, mais surtout 1 femme et 2 jeunes filles girafes. Nous n'avons pas pris de photos, trouvant le concept gênant.

    Sur le lac il y a également un village flottant où les habitants vivent dans des maisons sur pilotis. Ils cultivent des légumes sur le lac. La terre est maintenue par des bambous et les racines des herbes.

    Avant de manger notre boat driver nous arrête dans une fabrique à cigarillos. Attention ce n'est que du naturel ! Ils y fabriquent des cigares et des cigarillos à la banane ou à l'anis en mélangeant de la banane séchée ou l'épice directement au tabac. Le tout est enroulé dans une feuille de je ne sais quoi séchée. Pour le filtre, de la paille de maïs est utilisée. Comme il ne faut pas mourir bête nous essayons le cigarillo à la banane. Et ben c'est dégueulasse parce que ça a quand même un goût de tabac. Le vendeur rigole bien de nos têtes car nous ne savons pas fumer.

    Nous voulons manger vite vite pour enlever ce goût peu plaisant de nos bouches.

    Nous visitons l'après midi le site de In Bein. À l'intérieur des terres, une pagode est entourée d'un millier de stupa. Certains partiellement detruits, d'autres récemment construits par des Birmans mais aussi des étrangers. Pour y accéder nous marchons le long d'une allée couverte de 900m où des stands de souvenirs et de babioles se succèdent. Certains stupas sont recouverts d'or, d'autres peints en blanc et les anciens en briques rouges.

    Nous avons une 1h de bateau pour rentrer au village. Nous retraversons le lac où les pêcheurs sont toujours en train de travailler. Cependant la plupart des bateaux ramassent les algues du lac... Pour en faire de l'engrais ?

    Nous rentrons à l'hôtel vers 16h. Nous prenons un bus de nuit à 20h en direction de Bagan. L'hôtel nous a gentiment mis à disposition une chambre pour nous doucher avant notre départ. Nous tuons le temps en jouant à la belote jusqu'au moment du départ.

    Le bus est assez confortable, nous ne sommes pas allongés mais au moins il y a un repose pied et le dossier s'incline pas mal. Un repas est compris dans le billet de bus. Nous mangeons une goûteuse soupe.
    Read more

  • Day139

    « Why do you want to go to Meiktila? »

    On s'est fait poser la question par au moins trois personnes différentes et, honnêtement, on n'avait pas vraiment de réponse à donner.

    Le nom sonnait bien à nos oreilles. C'était sur la route en Nay Pyi Taw et Kalaw. Les guides de voyage disaient qu'il n'y avait à peu près rien à y faire, alors ça nous faisait déjà une activité : trouver quelque chose à faire à Meiktila.

    Ce n'était pas la ville la plus palpitante, mais on a bien aimé quand même.

    Entre deux couchers de soleil en bordure du lac, on a fait un tour de ville en mobylette et Seb s'est dégourdi au driving range (les Birmans semblent beaucoup aimer le golf). Il s'est aussi baigné avec les enfants dans ce qu'on pensait être de l'eau fraîche, mais maintenant qu'il en est sorti, on ne serait pas surpris s'il lui poussait un troisième bras dans pas longtemps.

    Le moment fort de notre séjour dans cette petite ville du centre du Myanmar, par contre, ç'a été notre soirée avec Tunnaing, un gentil monsieur rencontré au petit resto à côté de notre hôtel. Il parlait quelques mots d'anglais et, avec l'aide de Google Translate, on a réussit à se comprendre et à avoir des conversations intéressantes.

    En plus de nous faire découvrir du Bryan Adams traduit en Birman, Tunnaing nous a donné un cours de Birman alors, outre « bonjour » et « merci », on est maintenant capables de compter jusqu'à 5, commander deux verres de bière et demander à quelqu'un comment il ou elle s'appelle.

    On a noté tout ce qu'on appris phonétiquement pour être certains de ne rien oublier. Pour ceux et celles qui souhaiteraient un jour visiter le Myanmar, voici un petit cours de Birman 101, inspiré par notre ami Tunnaing.

    - Mingalaba (bonjour)
    - Jezuba (merci)
    - Jezu tin ba de (merci beaucoup)
    - Tit, nit, ton, lé, ngar (un, deux, trois, quatre, cinq)
    - Biar nik kwé bi ba (deux verres de bière s'il vous plaît)
    - Tcha gwa (cheers/santé)
    - Na me be lou kor delé (quel est votre nom)

    En théorie, il n'y avait pas grand chose à faire à Meiktila, mais quand on se donne la peine de chercher un peu, la réalité est qu'il y a façon de se divertir.

    La prochaine fois que vous partez en voyage, osez faire un stop dans une ville qui n'est pas touristique. Vous serez peut-être surpris!
    Read more

You might also know this place by the following names:

Meiktila District

Join us:

FindPenguins for iOS FindPenguins for Android

Sign up now