Myanmar
Nyaung-U

Here you’ll find travel reports about Nyaung-U. Discover travel destinations in Myanmar of travelers writing a travel blog on FindPenguins.

41 travelers at this place:

  • Day3

    They do say that travel is as much about the journey as the destination, well today was. We got picked up by the bus at just after 10.00am, the bus was bigger that a minibus but smaller than a coach, one of those ones that has about 20 seats with a row of double seats one side and a row of single seats the other. We had booked in advance and had seats allocated so even though we were one of the last pick ups we still had seats together. On the way out of Mandalay and amidst much tooting of the horn we picked up another couple of local passengers and then, about 45 minutes after we were picked up set out on the main road. Despite a couple of stops to see if we could squeeze more passengers in we were making good progress until after about 40 minutes we pulled off the main road and started down what I would call a minor road, that was only just two lanes wide in places, and we stayed on this kind of road for the rest of the journey, picking up and dropping off people as we went, until we arrived in Bagan about 3.00pm.
    It did mean though that we got to go through lots of small villages and settlements, seeing more of rural Myanmar than we otherwise might have. One of the really interesting things is that there are still a lot of buildings I would describe as traditional in use and being built. Of course there are quite a few buildings using modern materials as well but they are not as prevalent as you might expect.
    I also found out that drivers over here love using their horns: as a warning - a general warning, a warning that they are behind you, a warning to get out of the way, a warning that they are coming through any way, a warning at a blind bend or hill especially when they are overtaking; to see if anyone wants picking up, to say hello to someone they recognise, to say goodbye, to say thank you or *****, sometimes even just for the hell of it.
    Anyway I didn’t think the bus journey was too bad, especially for about £5 or 220Baht each, I’m not sure Tanya agrees with me though and I’m not sure at this time how we will be returning to Mandalay.
    As for Bagan, we haven’t really seen enough to form an opinion yet but the hotel is lovely, we have a rather splendid room, there is a pool, a gym and a spa. We have already been for a swim and have sorted out an electric bike for exploring on tomorrow and a couple of trips for the day after and the hotel are trying to find us a boat trip to go back to Mandalay. The food looks good here so we might eat at the restaurant tonight and get an early night as we have an early start tomorrow to try and beat the worst of the forecast 40 degree heat.
    Read more

  • Day87

    Elektrobikeday

    January 22 in Myanmar

    Mit rasanter Geschwindigkeit von 10 bis 15 km/h auf einem Elektrobike haben wir uns heute wieder jede Menge Tempel, Pagoden und Buddhas angesehen...mit vielen gut erhaltenen Wandmalereien aus dem 13. Jahrhundert.....wow, fantastisch und schön....
    Was hier wohl im 13. Jahrhundert los war?.....wir würde uns gerne mal in diese Zeit beamen, um das live mitzuerleben....leider, leider haben wir keine Chance und uns bleibt nur unsere Fantasie und das Nachgelesene....Read more

  • Day85

    Mit der Pferdekutsche ging es heute zur ersten Tempelfahrt....wir haben uns heute ca. 20 von den ca. 2000 Tempeln angeschaut......beeindruckend und schön.......für den Rest der Tempel haben wir dann noch zwei Tage...😉

    https://de.m.wikipedia.org/wiki/Bagan

    https://www.22places.de/bagan-tipps/?osm=1#die-schoensten-tempel-in-bagan

    Morgen verschaffen wir uns mal einen Überblick aus der Luft bei einer Ballonfahrt....morgens um 05.00 Uhr werden wir dafür abgeholt....🤔🙄... für einen Spezialpreis von 310 US Dollar je Person....

    In der Stadt sahen wir heute Paudangfrauen ( Langhalsfrauen) in ihren Handicraftshops....
    Read more

  • Day165

    Mingalabar II

    January 27, 2016 in Myanmar

    De bus in Myanmar is op wonderbaarlijke wijze altijd zo georganiseerd dat je rond vijf uur 's ochtends aankomt op de bestemming waar je moet zijn. Waarom niet twee uur later vertrekken? Dit antwoord zullen we nooit krijgen. Ook niet waarom ze de airconditioning laten dalen tot 14 graden. Je waant jezelf als een dichtgepakte eskimo naar binnen en twaalf uur later waggel je er als een iglo uit. De trein is een heel ander avontuur. Hij is traag en je stuitert voor ongeveer gemiddeld 10 uur naar je volgende bestemming. We passeren ook de langste brug in Myanmar. Die naar het blijkt al sinds 1995 niet meer wordt onderhouden. Stapvoets glijden we over staal dat piept, huilt en lacht bij elke meter dat we voortschrijden op een hoogte van 100 meter. Uit het open raam kijk je met wat doemscenario zo je dood tegemoet.

    Myanmar zorgt er ook voor, door al haar heerlijke Indiase invloeden, dat onze liefde voor haar wordt aangewakkerd en we beslissen om toch naar India te gaan. De liefde zit diep en eenmaal geactiveerd is er geen negeren meer aan. De fantastische streetfood curry in Mandalay, de OCD rigide slavendrijver en zijn charmante, mysterieuze, overbezorgde blikken en tafelbezoekjes: 'Everything Okay?', toveren een lach op ons gezicht en is eens en temeer een teken dat india toch op ons spoor is gekomen.

    Mandalay is ook de paradox uitvergroot tussen arm en rijk. Of beter gesteld rijkdom gefocust in dollars of geen dollars. De slums van mandalay zijn een grote vijver van vreugde, vriendelijkheid en optimisme. Spelende en lachende kinderen zijn overal om ons heen te vinden. Blikken die je stoppen en begroeten met de warmste glimlach die ik ooit heb ontmoet. Drie kilometer verderop verdwijnt deze energie en worden de blikken leger, bozer en afstandelijker. De mensen zijn gefocust op geld, dollars en meer daarvan. De transitie is wonderbaarlijk. Vanuit Mandalay hebben we ook vervoersmiddel nummer drie ondervonden: 'De slowboat naar Bagan.' Ookal betalen we zeven keer meer dan de locals het is de moeite meer dan waard. Vijftien uur dobberen over de Irrawaddy river waar toeristen op een stoel zich zetelen en de locals op een matje op de grond. Een ware glimps in het verleden. Ons blanke koloniale verleden. Vertrektijd 0530. Stervenskoud overleven tot de zon. De locals liggen op het dek gezwachteld in verscheidene warme dekens. Zij hebben het duidelijker beter bekeken. Uiteraard bij elke stop die we aandoen zwerven verkopers als georganiseerde misdaad over de boot om hun waar te slijten. Het lukt ons om de localprijs voor de maiskolven te bemachtigen maar de samosa's blijken twee keer zo duur te zijn, zo gezegd door een stoïcijns, stoere vrouw die ons had uitgenodigd bij haar op haar mat te komen zitten. Blijkbaar is niets de mens vreemd om een goede prijs te bemachtigen en zo ontluikt zich een geanimeerd gesprek over het verschil, uiteraard met handen en voeten, tussen toeristen- en local prijzen. De stoere madam oppert om onze lunch te halen. Zo vormen we een tegenbende die de georganiseerde misdaad een koekje van eigen deeg wil bezorgen. Dit ontaardt in, we worden gesnapt met lunch en zonder toeristenprijs in de handjes van de misdaad, een kanonnade van getier en gebrul van de verkoopster. Waar onze held stoïcijns haar schouders voor ophaalt en gesteund door onze local handlangers verdwijnt het geraas en neemt een lach haar plaats langzaam in.

    Er zijn twee topattracties in Myanmar die de meeste toeristen aanzuigt. 1 daarvan is Bagan. Waar we nu zijn en die we vanavond weer gaan verlaten. De ander is Inle Lake. Het dorpje tegen het meer aan is een ontplofte toeristenplek dat overal ter wereld kan liggen. Het geeft wel aan dat de nieuwe werkelijkheid van Myanmar ook bestaat uit geldwolven die zich enkel bekommeren om geld verdienen en massa's toeristen die allemaal het meer op worden genomen onder een geluidvervuilende dieselmotor. Op het meer kom je langs de 'authentieke' sigarenrollers, zilversmeders, wevers en monniken die katten trainen om door hoepels te springen. Dit allemaal natuurlijk binnen de wetten van de commissie pyramide. De plek was voor ons prima omdat het de plek was van de ontmoetingen. Eerst kwamen Niels en Annemare mijzelf ziek in bed aanschouwen en de dag erna kwamen David en Bee weer op ons pad. Een Kiwi en een Duiste Brit die onze harten hebben gestolen. Wat ik leer op reis is dat je tussen alle ontmoetingen door waakzaam en alert moet zijn op de pareltjes die voorbij komen. David en Bee zijn pareltjes die we tussen alle oppervlakkige ditjes en datjes niet door onze vingers hebben laten glippen.
    Read more

  • Day20

    Bagan

    March 7, 2015 in Myanmar

    More temples! And lots of them, over 4000, scattered randomly over vast plains of land. I explored some of the temples by bicycle on the first day (many have huge gold buddhas and painted reliefs that are nearly 1000 years old) which was very hot, but the best way to see them is by.... Hot air balloon. What a beautiful experience. Floating weightlessly over the world (no bumps at all) was rather surreal but I think the part I enjoyed the most was watching the entire process of getting the balloons going. And getting them back on the ground too which involves a whole crew jumping onto the basket to pull it down. The champagne breakfast after was pretty good too....
    I found Bagan quite touristic, which detracts from the local life there. The restaurant strip will one day resemble Pub Street in Siem Reap I fear... But for now it still has retained its old world charm, especially early in the morning when the locals are busy starting their day.
    Read more

  • Day176

    Die Tempelwelt Bagans

    July 29, 2017 in Myanmar

    Die alte Königsstadt Bagan - Das Highlight eines jeden Besuchs in Myanmar. Insgesamt sprießen in dieser Region 13.000 Tempel und Pagoden wie Pilze aus dem Boden. Gut 2.200 von ihnen sind noch intakt und warten nur darauf sportlich mit dem Fahrrad, langweilig mit dem Auto, traditionell mit der Pferdekutsche oder einfach mal anders mit dem Elektro-Roller erkundet zu werden.
    Meine Tage hier beginnen früh und enden spät. Pünktlich zum Sonnenaufgang sitze ich oben auf einem Tempel, meine Füße baumeln in der Luft. Langsam lässt sich die Sonne hinter dem Horizont blicken und befreit die Tempelwelt Bagans vom nächtlichen Nebel. Tagsüber heißt es sich einfach treiben lassen und sehen, wohin es meinen E-Roller und mich verschlägt.
    Rechtzeitig zum Sonnenuntergang klettere ich erneut auf einen Tempel und sehe zu wie die Sonne hinter den Wolken verschwindet und die unzähligen Tempel und Pagoden Bagans nur noch erahnen lässt. Langsam Ausgetempelt? Noch lange nicht!
    Read more

  • Day10

    12 Avril : Bagan jour 3

    April 11 in Myanmar

    Aujourd'hui nous passons quasiment la même journée qu'hier à peu de choses près.

    Comme ont dit ici "same same but different". On pourrait dire "same same day but different temple".

    Nous avons passé le lever du soleil sur le temple 843 puis nous avons visité quelques autres temples toujours en scooter électrique. J'ai préféré le lever de soleil sur le temple de la veille qui était plus petit et qui avait pour moi un plus bel environnement.

    Deux anecdotes marquent quand même notre matinée. La première : Hugo a appuyé sur l'accélérateur de son scooter alors qu'il était debout à côté. Résultat des courses il est tombé et le scooter aussi. Les deux éléments s'en sont sortis indemnes.

    Deuxième histoire : nous étions entrain de visiter un temple lorsque une famille entière de Birmans a voulu prendre des photos avec nous. Un coup 1 par 1, puis 2 par 2 puis tous ensemble, une photo avec les enfants, une avec les garçons, une avec les filles, une fois dans un sens, une fois dans l'autre. Nous avons posé pendant au moins 15 minutes.

    Nous rentrons à 9h et petit déjeunons. Nous restons autour et dans la piscine jusque 15h30.

    Nous allons ensuite à la gare de bus et de train pour essayer de trouver un moyen de partir de Bagan pendant la fête de l'eau du 14 au 17 Avril, où tout le pays s'arrête pour fêter le nouvel an. Pas de bus, pas de train mais si on veut un taxi pour 300$.

    Ce soir pas de temples pour le coucher du soleil mais la vue sur la rivière depuis la terrasse d'un restaurant. Ça change un peu.

    Didine avant de rentrer puis dodo.
    Read more

  • Day13

    14 Avril : Bagan jour 5

    April 14 in Myanmar

    Hier nous avons repéré un petit temple tout mignon, où il est possible de grimper, dans la verdure, avec vue sur les gros temples. Le spot idéal pour un lever de soleil !

    Aujourd'hui est notre dernier lever de soleil à Bagan, pour Aurélie et moi impossible de ne pas y aller.

    Nous proposons à un jeune Danois que nous croisons à la location de scooter de nous suivre puisqu'il est en quête d'un endroit pour le lever du soleil.

    Seul 1 couple est déjà la quand nous arrivons. Le ciel est nuageux, ce qui nous donne un lever de soleil différent. Ce sont les nuages qui prennent d'abord des teintes rouges. Le soleil apparaîtra furtivement entre 2 nuages quand il sera bien plus haut.

    Nous rentrons à 7h, directement après le lever du soleil car d'une part Danh part à 9h et d'autre part nous ne voulons nous faire arroser en scooter.

    Après avoir fait une petite sieste et rendu la chambre à 12h nous profitons d'une dernière après midi au bord de la piscine.

    Notre minivan pour Yangon initialement prévu à 19h arrive avec une heure de retard. Notre copilote et notre pilote nous mette rapidement l'écran télé avec des clips musicaux : l'intégrale de pitbull avec du twerk à gogo.

    La pause dîner dans un bouiboui s'avère infâme. Aurélie et Hugo commandent du poulet frit avec du riz. Les deux éléments sont immangeables car ont un goût de gâté. Je commande des légumes : arrive une soupe imbuvable et des petites aubergines crues. Nos assiettes repartent quasi intactes.

    Il n'y a pas de ceinture de sécurité dans le minivan et nous sommes au premier rang, ça craint. Le chauffeur s'arrête vers 1h du matin pour dormir 15 min, Hugo est au milieu de la banquette et nous raconte qu'il voit le chauffeur piquer du nez de temps en temps. Il passera le reste du trajet à le surveiller.
    Read more

  • Day10

    11 Avril : Bagan jour 2

    April 11 in Myanmar

    Hello, afin de voir le soleil bri-bri-bri-ller il faut se lever tôt. Je donne rendez vous à tout le monde à 5h, les dents brossées, la figure lavée et les cheveux peignés.

    Comme d'habitude Aurélie et Hugo arrivent avec 8 minutes de retard. C'est donc à 5h08 que nous allons au loueur de scooters.
    Ici tous les scooters loués sont électriques, allez savoir pourquoi.

    La journée type du touriste à Bagan : assister au lever du soleil de 5h à 9h, rentrer petit déjeuner à l'hôtel car il fait 40°, dormir car c'est dur de se lever tôt et ressortir à 16h quand il ne fait plus que 38° pour assister au coucher du soleil à 18h.

    Bagan abrite un peu plus de 2000 temples. Jusque février de cette année il était possible de monter sur la plupart d'entre eux pour prendre un peu de hauteur afin regarder le soleil et avoir une vue haute de la plaine avec les temples.
    Depuis, beaucoup de temples furent barricadés pour empêcher les touristes de monter. Deux principales raisons à cela : d'une part les temples ont été fragilisés en 2016 après un séisme. Il peut être donc dangereux de monter dessus. D'autre part une touriste s'est tuée en montant sur un temple.

    Les temples où il est possible de grimper se comptent donc sur les doigts de la main.
    Heureusement Maps.Me est bien renseigné et à jour de l'état des temples. Heureusement que les hôtels grouillent de français qui se passent les combines.

    Notre loueur nous conseille un temple, au volant de nos bolides électriques nous y allons en premier. Erreur ! Il est fermé. Vite retour au plan A direction le temple 386. Moins d'une dizaine de personnes est postée en haut du temple, appareil photo à la main, attendant que le soleil apparaisse.

    Nous sommes tout aussi émerveillés que la veille. La brume au ras des arbres, les couleurs oranges du soleil, les temples éparpillés dans la plaine.

    Un peu avant 7h nous reprenons les scooters et nous flanons dans les petits chemins de terre. Quand un temple nous plaît nous nous y arrêtons et le visitons.

    Notre dernier arrêt de la matinée est à la pagode Shwezigon. Il s'agit d'une très grande stupa dorée. Elle aurait été construite à partir de 1059 par le roi Anawrahta pour abriter un os de la mâchoire et une dent du Bouddha.
    Plein de locaux sont habillés sur leur 31, ils viennent prier et faire des offrandes.

    À 9h nous rentrons à l'hôtel prendre le petit déjeuner avant la fermeture du buffet. S'en suit pour moi une grosse sieste jusque 13h30. Heureusement nous pouvons profiter de la piscine, avant de reprendre les scooters vers 16h30.

    Une grande tour moderne et moche a été construite au milieu des temples. À son sommet un bar rooftop ! C'est une bonne idée pour le coucher du soleil. Sauf qu'il faut payer 5$ un ticket d'entrée. Pas question. Nous nous réfugions sur une butte en terre pour regarder le soleil disparaître.

    Nous nous arrêtons dîner sur le chemin du retour avant de déposer les scooters. On ne veille pas très tard car demain le réveil sonne à la même heure.
    Read more

You might also know this place by the following names:

Nyaung-U, NYU

Join us:

FindPenguins for iOS FindPenguins for Android

Sign up now