China
China

Discover travel destinations of travelers writing a travel journal on FindPenguins.
Add to bucket listRemove from bucket list
Travelers at this place
  • Day23

    Shanghaid

    February 1, 2020 in China ⋅ ☀️ 9 °C

    Que dire de Shanghaï ?
    Posés pendant 4 jours dans une grande et sympathique auberge de jeunesse à deux pas du métro, nous ne pouvions rêver mieux. Comble du bonheur, le beau temps est de la partie ! Des petites rues authentique typiques aux immenses avenues, Shanghaï est une ville incroyable, unique, hors du commun... (et fermée !). .Nous sommes instantanément tombé sous le charme de "la ville en amont de la mer" où chaque quartier a sa particularité, son histoire.

    Le fururiste quartier Pudong témoigne à merveille du poids financier que pèse Shanghaï sur la scène internationale. En se faufilant entre les buildings, on se sent tout petits, encore plus lorsque les rues sont vides... Les 324m de haut de la Tour Eiffel sont ici bien peu : la tour Jinmao mesure 420m, le Shanghaï World Financial Center, ou Décapsuleur pour les intimes (du à sa forme), 492m... Mais la plus imposante de toutes reste la Shanghaï Tower, culminant à 632m et désormais couronnée plus haute tour de Chine. Ça donne le vertige.

    Héritage d'une occupation prononcée, l'ex concession française et ses multiples parcs est idéale pour se balader et flâner entre les platanes (typiquement français ça aussi). Autre lieu cosmopolite au possible, la rue Duolun. Au cœur de l'ancienne concession internationale, la mignonne petite rue abrite de luxueuses villas d'époque et même une église à la mode chinoise !

    Nous avons egalement déambulé au coeur de la vieille ville chinoise. Ce quartier clairement délimité ressemble aujourd'hui à un centre commercial en plein air qui attire les touristes. Nous avons au moins eu la chance d'être tranquilles, merci le virus. Les constructions en l'honneur du rat de métal (année 2020) côtoient McDonald's, les maisons d'époque surplombent KFC et les temples chevauchent Haagen Dazs. Le quartier a perdu de son authenticité depuis l'arrivée des touristes. Cependant, dès qu'on s'extirpe de ces quelques rues, le vielle ville chinoise se révèle. Plus populaire, les vêtements sèchent partout où il y a de la place et les animaux vont et viennent paisiblement. Ces petites maisons sont cependant en train de se faire grignoter par les buildings...

    Le cerise sur le gâteau de notre séjour à Shanghaï fût sans conteste le petit Chinchilla café. Intégralement dédié à Mon Voisin Totoro (le sublime film de Miyazaki), le café était fermé mais l'adorable gérante du lieu nous a ouvert ses portes le temps d'admirer les énormes peluches, peintures murales et évidemment les quatre petits chinchillas, adorables souris toutes rondes que nous ne connaissions pas avant aujourd'hui.

    Au final, 4 jours à Shanghaï en même temps que le virus et les vacances, c'était inattendu mais terriblement sympa. On a vu et vécu un Shanghaï anormal, pour le pire comme pour le meilleur. On part avec la hâte de revenir. See you soon.
    🎵 We've been Shanghaid ! 🎵
    Read more

    Dom HERVE

    Bonjour à vous. Merci pour vos commentaires. La Chine est un beau pays. Que de souvenirs... Biz Sylvie

    2/4/20Reply
    Emma et Basile

    Oui c'est tellement chouette !

    2/4/20Reply
    Marlene CHATRY

    Eh oui, c est vrai, on y est presque ! Avec toutes ces explications et ces belles photos, on imagine facilement ! Merci merci pour tous ces petits détails qui nous font voyager avec vous. Bisous

    2/4/20Reply
    7 more comments
     
  • Day23

    Street Art, Musique et Chine

    February 1, 2020 in China ⋅ ☀️ 9 °C

    Voyage rime souvent avec culture ! Ce que nous voyons, entendons, découvrons... Il y a ce qu'on découvre sans le vouloir, et ce qu'on choisit qui nous accompagnera. Un bon livre, un album évocateur... Tout ça fait partie du voyage. Comme cette promenade sur les hauts de Chengde, lors de laquelle je ne peux m'empêcher de penser aux films du studio Ghibli, cette douceur et ces paysages typiquement asiatiques agrémentés de neige. On va peut-être se regarder Pompoko ce soir tiens... Sinon, je sais que j'étais très en retard mais je suis en plein dans les bouquins Harry Potter et effectivement, c'est génial ! Je dois être le dernier des abrutis à ne pas les avoir lu mais mieux vaut tard que jamais (j'ai lu les trois premiers tomes en une semaine) !

    Puisque musées fermés, rabattons nous sur ce qui sera forcément ouvert puisque en plein air : les graffitis ! Nous ne nous attendions pas à voir autant de street art dans une ville chinoise ! Du M50 (hub artistique) à l'artiste Miilo, voici quelques photos des meilleurs murs peints, sublimés par l'absence de touristes (exceptés nous bien sûr).

    Lorsque nous sommes partis, j'ai dû arrêter les trouvailles de Baz, mais l'envie m'a repris et en voici donc quelque unes, pour le plaisir...

    1) You de Superparka. Né sur les cendres de We are Match, Superparka révolutionne continuellement la pop française en la rendant hybride et imprévisible. Le nouveau titre du duo est une pépite pop pleine de douceur et parfaitement adaptée aux montagnes chinoises enneigées.
    2) Momentary Bliss de Gorillaz. Le groupe virtuel et emmené par Damon Albarn vient de lâcher un titre en collaboration avec Slaves et slowthay qui donne tout simplement envie de sauter. Une playlist associée est dispo, avec des sons inattendus... La machine a été allumée dit la voix...
    3) Stay '97 de Bowie. Le légendaire chanteur a eu droit à la réédition de plusieurs de ses titres méconnus. I Can't Read, Baby Universal ou encore Stay ont été réédité avec un mastering datant de 1997. L'occasion de (re)découvrir l'artiste sous un jour plus intimiste. Foncez écouter ça !
    4) Relax le Plexus de Miel de Montagne. Porté par un album franc et dansant, l'artiste français vient de lâcher un nouveau titre qui porte la détente comme idéal de vie. Funky et bourré de bonne humeur, le morceau ne peut que plaire.
    5) Into the light de Yuksek. Électro ou funk, Yuksek compose et remix tout ce qui se rapproche de près ou de loin à une musique dansante. Son dernier tube s'appelle Into the Light et je vous mets au défi de ne pas taper du pied.
    6) Vincent Vega de Jimmy Magardeau. Lyonnais d'adoption, Jimmy Magardeau touche à tout en ce qui concerne la musique : pop, rap, électro, rien ne l'arrête. Son dernier morceau s'oriente rap tout en gardant ses textes qui sont devenus sa marque de fabrique.
    Read more

    Le soleil, pas de queue, aucun risque de piège à touristes, le pied quoi! Vous l'aviez rêvé? Le corona l'a fait... La Chine pour soi tout seul, qui aurait même pu l'imaginer? ;-)

    2/2/20Reply
    Christine Westersang

    Incroyable en effet... J'ai pensé à vous hier à l'aéroport en croisant plein de Chinois masqués et Français sur le retour masqués itou... Voici le côté positif, bravo !! Continuez à profiter et nous faire partager. Gros bisous

    2/2/20Reply
    Aude Guillon

    trop fort ce Baz qui continue à nous faire profiter de ses trouvailles musicales au milieu d'une épidémie à l'autre bout du monde 😊

    2/5/20Reply
    Emma et Basile

    Haha en effet, rien ne m'empêchera de parler musique ! ;)

    2/5/20Reply
    11 more comments
     
  • Day22

    Shanghaï et le Coronavirus

    January 31, 2020 in China ⋅ ☀️ 8 °C

    Plus célèbre en ce moment que la bière du même nom : le Corona virus !
    Comment ça ce n'est pas le bon moment pour voyager en Chine ? C'est vrai que nous sommes arrivés sans s'être vraiment renseignés, dans la foulée du nouvel an mais en effet, depuis 10 jours, la Chine vit dans la peur, la psychose même. Les habitants ne sortent de chez eux qu'avec le précieux masque vissé sur le visage et on vous dévisage, voire on vous en offre de manière insistante, si vous n'en portez pas. Chaque entrée de centre commercial ou gare est ponctuée d'une sympathique prise de température : on est donc sur d'être en forme. De Pékin à Shanghaï, les villes chinoises ont renforcé l'entrée des gares et lieux publics et ont surtout fermé tous les lieux touristiques. Musées, expos, tours, temples, cinémas, librairies, même certains parcs ou même les quais du fleuve Huangpu sont cloisonnés sur certaines portions. Impossible donc de visiter les maisons historiques de la ville ou encore d'admirer les collections d'art du musée de Shanghaï. Frustrant au possible.
    Cependant, le virus mêlé aux vacances de printemps dévoile Shanghaï sous un jour inattendu : une ville calme, désertée. Les immenses rues ne sont occupées que par quelques scooters et livreurs de repas, même pas besoin d'attendre le feu vert pour traverser... La ville est silencieuse, on entend juste l'agréable piaillement des oiseaux. Le métro est très peu rempli et un bon nombre de petites échoppes et restaurants sont eux aussi fermés. Compliqué pour nous de trouver où manger végétarien quand les adresses repérées sur internet ont portes closes... Mais on a quand même réussi à bien profiter de la nourriture chinoise ! Dim sum à tout va, soupes de nouilles, riz et même des chow Mai végétarien au champignons, un vrai régal ! Le virus ne nous aura pas empêcher de bien manger, mais peut-être nous empêchera-t-il de sortir de Chine... On croise les doigts.
    Read more

    Dom HERVE

    Vous pouvez quand même parcourir la vieille ville de Shanghai, si elle existe toujours car en 2015 il était question de la détruire, vous y verrez entre autre à l'angle de certaines rues des petites cabanes ou les chinois viennent vider leur pot de chambre après la nuit., il n'y a pas l'eau courante ni d'assainissement. Il y a aussi les anciennes concessions et des marchés tels que celui au criquet 🦗

    2/2/20Reply
    classe de david

    Est ce du coca-cola chinois ?

    2/12/20Reply
    Emma et Basile

    Non c'est une boisson avec des bulles et pas très bonne 🤣

    2/12/20Reply
    9 more comments
     
  • Day19

    Chengde, le temps d'une journée

    January 28, 2020 in China ⋅ ☁️ 1 °C

    Nous voilà enfin arrivés à Chengde ! Après plusieurs jours de train et d'attente dans des gares, on peut se poser dans une très mignonne auberge de jeunesse en pleine cœur de la ville.
    Bon il faut l'admettre, on sent que le Corona virus est dans toutes les têtes. La grande majorité des gens portent des masques et les rues ne sont pas bondées en ces jours suivants le nouvel an chinois. Notre hôte nous a même "offert" des masques pour "lorsque vous serez dans des gares", un peu alarmiste visiblement... La ville de Chengde était auparavant la résidence d'été des empereurs chinois et a donc un immense parc et plusieurs temples qu'on avait hâte de visiter mais à cause du virus, tous ces bâtiments sont fermés.. :'(
    Mais ça ne va pas nous arrêter ! On décide de faire une bonne promenade sur les crêtes des montagnes bordant la rivière Wulie. Allant de petits monastères en sommets légèrement enneigés, nous pouvons admirer la ville vu de haut. On rentre en longeant la rivière gelée alors que le soleil se couche et dévoile un Chengde illuminé. Nous discutons, le temps de la traversée d'un passage piéton, avec une petite fille prénommée Aimi, 6 ans, accompagnée de ses parents et visiblement ravie d'être dans des rues colorées. "Happy New Year !" nous crie-t-elle dans un anglais plus impeccable que la majorité des chinois rencontrés jusqu'ici. Une touche de légèreté qui nous donne le sourire.
    Pour finir la journée en beauté, notre hôte nous a préparé un repas typiquement chinois, version végétarienne ! Riz cantonais, légumes frits et spécialités locales, un repas chaud, au chaud, ça faisait longtemps ! On file ranger nos affaires car demain, on sera à Pékin (pour quelques heures seulement) et après Shanghaï pour plusieurs jours !
    Read more

    Christine Westersang

    Excellent !!

    1/29/20Reply
    Christine Westersang

    En effet, j'imagine votre grand bonheur !

    1/29/20Reply
    Dom HERVE

    Vous n'êtes pas loin d'une portion visitable de la grande muraille, c'est là que nous l'avions fait, mais vous la retrouverez ailleurs

    1/30/20Reply
    3 more comments
     
  • Day18

    Shenyang, la vie dans les gares

    January 27, 2020 in China ⋅ ☁️ -3 °C

    Parti le 26 janvier de Manzhouli, notre train mis 13h pour rejoindre Harbin où nous arrivons au petit matin (6h30). Et là, début de la galère. Pour acheter des billets de train direction Shenyang, il nous fait du cash mais pas moyen de trouver un distributeur ! S'ensuit alors une véritable chasse au trésor : je sors de la gare et vais d'hôtel en poste de police en essayant de faire comprendre que je cherche une grosse banque. On m'indique, me fait des plans sur des tickets de caisse, me parle un anglais très approximatif, un chinois impeccable... Au bout d'une heure et demie je tombe sur le Saint Graal : un distributeur ouvert alors que c'est les vacances ! Je retire un maximum d'argent et tente de rejoindre la gare où Emma doit être morte d'inquiétude. 9h30 sonne quand je la retrouve, en train de lire et qu'on se lance ENFIN en quête des billets de train. Le notre part à 11h35, plus que 2h à attendre : une paille ! Arrivés à Shenyang à 14h, une immense gare nous accueille. Nous avons croisé plusieurs objets insolites : un distributeur de PQ à reconnaissance faciale (incroyablement inutile) et un robot à taille humaine dont nous n'arrivons guère à cerner l'utilité. Un petit repas chaud englouti, on grimpe dans le train à 17h30. Après avoir demandé à un agent du train, nous croyons arriver à Chengde 4h30 plus tard, mais c'est en fait À 4h30 que nous débarquons sur un quai sombre. Un taxi et un coup de fil plus tard, nous sommes enfin dans notre auberge de jeunesse. Ça n'aura pas été sans peine ! Au lit maintenant !Read more

    Vincent HERVE

    Salut les GT (globe trotters) voud êtes passés ds les studios de Star Wars chinois, en fait ;-). Bonnes bogies!

    1/30/20Reply
    Emma et Basile

    Haha exactement ! Bogies ? ;)

    1/30/20Reply
    Vincent HERVE

    Une bogie, c'est le châssis de roulement des trains: roues, freins, et tout l'toutim! C'est les voiles d'un bateau, je pouvais pas vous dire "bon vent" ;-)

    1/30/20Reply
    Emma et Basile

    Ah ouais ! J'avoue qu'on n'avait pas la ref !

    1/30/20Reply
    4 more comments
     
  • Day17

    Manzhouli, entre Russie et Chine

    January 26, 2020 in China ⋅ ☁️ -14 °C

    C'est au matin du dimanche 26 janvier que nous sommes arrivés à Zabaïkalsk, ville russe à la frontière avec la Chine. Après avoir patienté plusieurs heures, nous passons sans encombres la frontière et montons dans un minuscule train (un wagon) direction la Chine et plus précisément Manzhouli. Nous partons à 11h30 et arrivons à 11h le même jour, merci le décalage horaire !
    Plus qu'une frontière ! Au boarding pass, on prend nos empreintes, vérifie nos visas, nous demande notre pays d'origine, passe nos bagages au rayons X... Mais enfin nous y voilà ! On s'empresse d'aller au ticket office afin de prendre des billets de train. Mais ici débute la descente aux enfers (hyperbole évidemment). On galère en effet incroyablement à acheter des tickets de train pour Harbin. Plusieurs heures passent et différentes personnes tentent (avec plus ou moins de volonté) de comprendre notre souhait de prendre le premier train direction Harbin, au sud-est. Deux heures plus tard, les billets en main, on se pose dans l'immense salle qui nous accueillera 5 heures durant. Il est 13h et notre train part à 18h33. ON A LE TEMPS.

    18h20, le train arrive enfin ! On a très hâte de découvrir autre chose de la Chine que Manzhouli !
    Read more

    Christine Westersang

    Merci merci !! Grand moment de solitude en effet le panneau d'information chinois ! 😜

    1/28/20Reply
    Emma et Basile

    Haha exactement ! Et les chinois ne parlent que peu anglais donc la langue des signes est le plus indiqué x)

    1/28/20Reply
    Vincent HERVE

    Coucou les zaventuriers. Colorée la Chine dites donc! Comment est l'ambiance? Des chinois parlent ils anglais là où vous êtes? Je pars au boulot avec vos images et votre carnet de voyage en tête mmmh!, bien doux pour un début de journée de labeur. Merci!

    1/28/20Reply
    8 more comments
     
  • Day146

    Unterwegs auf dem Dach der Welt

    January 9, 2020 in China ⋅ ☀️ -7 °C

    Die Landschaft Tibets erinnert uns an die Mongolei, auch kahl, braun-grau, nur hügeliger. Natürlich haben wir beide Länder zur Winterzeit gesehen. Gerade um Lhasa gibt es auch Bäume, so dass es dort im Frühling grün ist.
    Die Hügel, die wir auf unserer Fahrt in unserem Touribus über das Hochplateau passieren, sind baumlos und wir fahren durch eine kahle einsame Landschaft.
    Wir besichtigen den großen Salzwassersee Yamadroke, zwei weitere hinduistische Klöster und leiden insbesondere beim Überfahren der 4.000 bis 5.000 m hohen Pässen unter Kopfweh und Übelkeit.
    Zum Erreichen der letzten Stadt vor der Grenze Nepals, Kerung, müssen wir nochmal einen Pass 5.200 m hohen Pass überfahren. Doch dazu soll es leider nicht kommen. Die Straße ist wegen Schneefällen gesperrt. Wir hatten die Warnungen der Führer nicht ernst genommen, da uns bis Mittags die Sonne vom strahlend blauen Himmel gewärmt hatte.
    Wir verbringen noch eine kalte Nacht in einem Ort auf 4.300 m Höhe nahe des Passes und gleichzeitig in der Nähe des Everest Basis Camps.
    In der Regel werden hier Hotelzimmer nicht und Restaurants nur ungenügend geheizt, so dass uns selten wirklich warm wurde. Am Tag bei Sonne kann es aber auch im tibetischen Winter immer wieder angenehm werden.
    Aber auch am nächsten Tag wird uns versichert, dass der Pass nicht so schnell geöffnet wird.
    Es bleibt uns also nichts anderes über als ca. 10 Stunden zurück nach Lhasa zu fahren um zum ersten Mal auf unserer Reise nicht auf dem Boden zu bleiben und den Himalaya zusammen mit dem nepalesischen Führer Sundar zu überfliegen.
    Read more

    Caro Hufnagel

    Ist das eine Schildkröte?

    1/25/20Reply
    Heike Hummler

    Was ist das

    2/22/20Reply
     
  • Day143

    Lhasa: Paläste, Tempel, viele Gläubige

    January 6, 2020 in China ⋅ ⛅ 5 °C

    In der Nacht erklimmt unser Zug langsam das Hochplateau von Tibet. Der Zug wird mit Sauerstoff versorgt, aber wir spüren dennoch die Höhenluft. Die nächsten fünf Tage leiden wir teilweise unter den Auswirkungen der extremen Höhenlage von Tibet:
    Kurzatmigkeit, Schlaflosigkeit und Kopfweh.
    Diese Symptome treten nicht unentwegt auf, sondern besonders Nachts und beim Überqueren hoher Pässe.
    In Lhasa (3600hm) werden wir von unseren Reisebegleitern traditionell durch Umhängen eines weißen Schals am Bahnhof empfangen.
    Die 41 jährige Reiseführerin spricht gut englisch, ist sehr freundlich und stets um unsere Zufriedenheit bemüht. Daneben begleitet uns ein 20 jähriger Nepalese, der bei der nepalesischen Reisagentur, über die wir unsere Tibet Tour gebucht haben, für Tibet zuständig ist und deshalb dieses Land mal selbst ansehen sowie Fotos zu Marketing Zwecken erstellen will. Er spricht wie viele Menschen aus Nepal ebenfalls gut englisch.
    Zu guter letzt gibt es noch unseren Fahrer, der ebenfalls sehr freundlich und gelassen wirkt, mit dem wir aber mangels fehlender gemeinsamer Sprachkenntnisse leider nicht kommunizieren können.
    Soweit wir informiert sind, kann Tibet ohne staatlich legitimierte Begleiter und einer speziellen Erlaubnis nicht bereist werden. Nur innerhalb von Lhasa dürfen wir auch ohne Begleitung herum schlender.
    Auch während der Fahrt durch Tibet fühlen wir uns vom wachsamen Auge der Obrigkeit immer beobachtet. So ist in den Touristenbussen eine Kamera eingebaut, damit der Innenraum eingesehen werden kann und unser Fahrer muss vor zahlreichen über die Straßen gespannten Kameras länger anhalten, weil sonst eine zu hohe Durchschnittsgeschwindigkeit ermittelt wird. Wie das System exakt funktioniert haben wir nicht durchschaut aber dennoch den Druck gespürt, unter dem die Touristenführer stehen. Als die Sprache mal auf die chinesische Regierung kam, wurde diese von der Führerin ob des guten Bildungssystems und anderer Errungenschaften sofort gelobt. Ob das ihre wirkliche Überzeugung ist wissen wir nicht, zumindest geht ihr Sohn auf ein Internat im mehrere 1000 km entfernten Shanghai um bald den Aufbau Chinas als hochausgebildeter High Potential voran zu bringen.
    Den Eindruck, dass die Tibeter an der Ausübung ihrer religiösen Gebräuche gehindert werden bekommen wir bei der Besichtigung der heiligen Stätten Lhasas allerdings nicht. Da die Landbevölkerung in den Wintermonaten am besten Zeit hat, besuchen wir den ehemaligen Palast des Dalai Lamas und den Tempel zusammen mit etlichen traditionel gekleideten Tibetern aus der Provinz, die uns mit großen Augen anschauen. Andere Langnasen sind nur wenige unterwegs.
    Vor und rund um den Tempel, beten viele Buddhisten indem sie sich immer wieder auf den Boden legen und aufstehen oder auf diese Weise zum Tempel pilgern.
    Eine lange Schlange wartet vor dem Tempel um die heilige Stätte zu besuchen, während wir Touristen, da wir Eintrittsgeld gezahlt haben, an allen vorbei geschleust werden. Wir fühlen uns wegen dieser Sonderbehandlung komisch, aber die Tibeter scheinen das nicht als ungerecht zu empfinden, lächeln uns an und freuen sich wenn wir Fotos mit Ihren Kindern machen.
    Die Gassen rund um den Tempel sind mit Geschäften gesäumt, die vor allem religiöse Gegenstände, wie Gebetsmühlen führen. Aber auch Restaurants, Kleidungs- und Handygeschäfte sind in den alte einstöckigen Häusern untergebracht.
    Wir sind beeindruckt von dieser uns fremden Kultur, die sich so sehr von unserer westlichen säkularen unterscheidet.
    Nach zwei Tagen verlassen wir früh morgens mit unseren Begleitern Lhasa in Richtung Nepal, nicht ahnend, dass uns die Umstände nochmal in die Hauptstadt Tibets führen werden.
    Read more

  • Day139

    Feiern im größten Gebäude der Welt

    January 2, 2020 in China ⋅ ☁️ 10 °C

    Madlins 10. Geburtstag feiern wir im größten Gebäude der Welt (was die Grundfläche betrifft). Zur Feier des Tages haben wir uns in einem Hotel eingemietet, das neben einer Shopping Mall, einem Wasserpark uvm. in dem Gebäude untergebracht ist. Zum Pool, an dem auch das üppige Frühstück serviert wird, werden wir mit dem hoteleigenen Elektro-Shuttelbus kutschiert. Am letzten Tag unseres 3-tägigen Aufenthalts besuchen wir noch die Pandabären in der Panda Research Base.
    Hier werden über 200 Pandabären mit viel Aufwand gezüchtet und gepflegt.
    Am Abend begeben wir uns zum Bahnhof, von dem aus uns ein Zug in 36 Stunden nach Tibet bringt.
    Read more

    Monika Prem

    Madlin,, so einen Geburtstag hast du dir vor einem Jahr sicher nicht vorgestellt. Schöne Reise nach Tibet. 36 Stunden Zugfahrt, das ist wirklich lang. Alles Liebe Deine Momi

    1/14/20Reply
    Lena Jungwirth

    Madlin woww, du hübsche 😍

    1/15/20Reply
    Heike Hummler

    Süße Kuschelbeeren. Wie sie relaxt im Liegen essen.

    1/15/20Reply
    Karina Dorn

    Herzlichen Glückwunsch zum Geburtstag und gaaaanz liebe Grüße, Sophia

    1/24/20Reply
     
  • Day137

    Am Fuxian See durch die Feiertage

    December 31, 2019 in China ⋅ 🌙 6 °C

    Nach einem kurzen Zwischenstopp in Guangzhou rollen wir mit einem Schnellzug Richtung Westen nach Kunming.
    Die Feiertage verbringen an dem von Hügeln gesäumten Fuxian See 40 km südlich der Stadt.
    Von unserem Hotel aus können wir auf den See und den am Ufer gelegen schönen Park mit Sandstrand sehen.
    In diesem Park verbringen wir viel Zeit. Hier lassen sich täglich etliche Brautpaare vor der malerischen Kulisse fotografieren.
    Überhaupt lieben es die Chinesen vor einer Kamera zu posieren und sich mit Hilfe eines Selfie Sticks oder gegenseitig zu fotografieren.
    Außer im Strandcafe zu sitzen, strampeln wir mit Radlkutschen über die gepflegten Wege und die Kinder fahren mit Booten auf einem der Teiche.
    Den Heiligen Abend verbringen wir in unserem freundlichen Stammlokal. Hier kann man über die Internetseite bestellen, was die Verständigungsschwierigkeiten deutlich reduziert.
    Wir lassen unser Smartphone deutsche Weihnachtslieder zum Essen spielen, so dass uns trotz der unpassenden Umgebung ganz weihnachtlich zu Mute wird.
    Das laute Abspielen von Musik oder Videos in Restaurants oder öffentlichen Verkehrsmitteln ist in China üblich und da passen wir uns natürlich gerne an.
    Das Christkind beschert den Kindern dankenswerterweise nur sehr bescheidene Geschenke, wie eine Tafel Schokolade. Den Christbaum basteln die Kinder aus Rosmarinnadeln, die sie im Park geerntet haben. So verbringen wir ein stressfreies und ruhiges Weihnachtsfest.
    Silvester können wir gegen unsere Erwartungen (das chinesische Neujahr wird erst Ende Januar gefeiert) ein Feuerwerk aus unserem Panorama Fenster im 12. Stock des Hotels bewundern.
    Wir können die Raketen aus nächster Nähe explodieren sehen, da einige Chinesen ihre Raketenbatterien direkt auf der Straßen vor unserem Hotel los lassen.
    Insgesamt ist der Einsatz von Pyrotechnik zumindest am westlichen Silvester aber etwas geringer und konzentriert sich weniger auf Mitternacht als wir es von Deutschland kennen.
    So rutschen wir 7 Stunden vor unseren Lieben im fernen Europa voller Vorfreude auf künftige Abenteuer in die 20er Jahre.

    Am Neujahrstag geht es weiter Richtung Norden in die westchinesische Metropole Chengdu.
    Read more

    Elke Schweitzer

    Super schöner Weihnachtsbaum

    1/1/20Reply
    Mara Prem

    Hallo, viele liebe Grüße und alles Gute zum neuen Jahr! Christine , Mara , Abischag und Niveschani

    1/1/20Reply
    Silas Lau

    Die Luft in Chengdu ist nicht so gut.

    1/1/20Reply
    5 more comments
     

You might also know this place by the following names:

People’s Republic of China, People's Republic of China, China, Volksrepubliek van Sjina, Kyaena, ቻይና, Cīna, الصين, চীন, República Popular China, Çin, Кітай, Китайска народна република, Siniwajamana, རྒྱ་ནག, Sina, Kina, Xina, Republikang Popular sa Tsina, ᏓᎶᏂᎨᏍᏛ, Čína, Китай Халăх Республики, Gweriniaeth Pobl Tsieina, Folkerepublikken Kina, རྒྱ་མི, Tsaina nutome, Κίνα, Ĉinujo, Hiina, Txina, چین, Siin, Kiinan kansantasavalta, Chine, An tSín, ચીન, Caina, Sin, סין, चीन, Kína, Չինաստան, Republica Popular de China, Republik Rakyat Tiongkok, Chaina, ꍏꇩ, Tsina, Populala Republiko di Chinia, Cina, 中国, jugygue, ჩინეთი, Қытай Халық Республикасы, ចិន, ಚೀನಾ, 중국, Res publica popularis Sinarum, Volleksrepublik China, Cayina, Sinɛ, ຈີນ, Kinija, Shine, Ķīna, Haina, Кина, ചൈന, Хятад улс, Ċina, တရုတ်, Volksrepubliek China, Chinne, Kitai, ଚିନ୍, Китай, Maldang Republika ning Tsina, Chiny, Chunwa, Ubushinwa, Kiinná, Shîna, චීනය, Čínska ľudová republika, Kitajska, Shiinaha, Kinë, சீனா, చైనా, จีน, Hytaý Halk Respublikasy, Siaina, Ol Manmeri Ripablik bilong Saina, Çin Halk Cumhuriyeti, جۇڭخۇا خەلق جۇمھۇرىيىتى, Хитой, Trung Hoa, 中华人民共和国, כינע, Orílẹ́ède ṣáínà, Cunghvaz Yinzminz Gunghozgoz, i-China

Join us:

FindPenguins for iOSFindPenguins for Android

Sign up now