Iran
Iran

Curious what backpackers do in Iran? Discover travel destinations all over the world of travelers writing a travel blog on FindPenguins.

42 travelers at this place:

  • Day3

    Tehran

    September 12 in Iran

    Hello à tous !

    Apres une très petite nuit passée lundi dans l'avion nous venons de passer 2 mini journées à Téhéran où il fait très chaud, environ 37º mais surtout c'est très sec, ça nous change de l'Asie !

    La ville
    Téhéran n'est pas spécialement jolie, c'est très très vaste, vallonné, un peu dans une cuvette donc assez pollué. Quelques beaux monuments sortent quand même du lot.
    La ville est assez propre et les infrastructures bonnes, le métro est moderne et fiable mais surtout l'eau est potable! (venant d'Asie on hallucine).
    Pour notre dernier jour en Iran, on s'attaquera au Téhéran plus moderne où fleurissent de nombreuses galeries d'art.

    Les gens et la bouffe
    Le gros point positif est comme prévu la gentillesse des Iraniens, ils sont adorables, ils nous viennent tous en aide, sont curieux et viennent nous parler (même quand ils savent pas parler anglais!).
    Sinon on est déjà ultra fan de la bouffe (@Apameh, on prend des genre de "mostoriols" partout).

    La société
    Le voile semble être le principal indicateur politique et religieux, tantôt bien serré jusqu'au front, tantôt "posé" négligemment sur l'arrière du crâne.
    D'ailleurs le port du voile va super bien à Marie, plusieurs personnes lui ont parlé directement en Farsi... #cameleonepisode1
    Dans la rue on ne voit quasiment que des hommes, c'est fou. Le grand bazar de Téhéran, les magasins et restaurants ne sont tenu que par des hommes. En revanche à la gare, beaucoup de femmes aux guichets. Dans le métro, des rames sont réservées pour les femmes.
    Sinon on croise 0 touristes et ceux qu'on croise, on les retrouve souvent dans notre Hostel le soir, assez unique comme sensation.

    Bonus: la minute économique
    Le taux de change, du fait du retour des sanctions internationales (américaines en tête), a beaucoup chuté ces derniers mois, mais surtout le taux auquel on change (le taux officieux auprès de particuliers qui veulent thésauriser des devises étrangères stables) est presque 3x plus bas, du coup ça coûte absolument rien, la Thailande passerait pour chère...

    Next step
    Là on est dans le train de nuit pour traverser le pays et descendre jusqu'à Shiraz, d'où on remontera tranquillement jusqu'à Téhéran pendant 3 grosses semaines.

    On vous embrasse fort

    PS: signez vos commentaires si vous n'avez pas de compte, sinon on ne sait pas qui c'est :(

    -------
    Nos visites
    -Le grand bazar, big up pour le quartier des tapis. +++
    -Tabiah Bridge, grand pont métallique qui surplombe la ville ++
    -Golestan Palace, une sorte de mini Dolmabahçe Palace d'Istanbul +++
    -Ancienne ambassade américaine qui fut des évènements de 1979, gardée dans son jus et aujourd'hui appelée "Musée de l'anti arrogance"... #Argo ++

    Notre hostel
    Heritage Hostel ++

    Resto
    Mestooran +++
    Read more

  • Day24

    Dernière étape avant de rentrer sur Téhéran, Kashan (prononcez « Cochonne »)

    En chemin depuis Varzaneh, nous nous arrêtons au village d'Abyaneh, qu'on appelle le village rouge. C'est un très ancien village qui est resté dans son jus, avec des maisons en terre rouge, à flanc de montagne. Les femmes ici portent des tchadors fleuris. Nous attendons le coucher de soleil sur le village, les lumières sont très belles.

    Puis nous arrivons en fin de journée à Kashan. J'ai (Marie) particulièrement aimé cette ville qui n'est pas si touristique mais recèle de très beaux endroits qui semblent n'avoir pas changé depuis tant d'années, comme hors du temps. Un vieux hammam au milieu du bazar transformé en salon de thé, des maisons traditionnelles, les magasins de fils de laine de toutes les couleurs dans le bazaar, une mosquée bien plus simple que les autres mais que nous avons beaucoup aimé, et puis cette cour sur 3 niveaux d'où j'écris ce post qui rassemble ateliers d'artistes, marchands de tapis, ébéniste, des antiquités, des chats, des tapis par terre : la vie y est très calme et pleine de charme ! Nous passons 2 jours bien tranquille ici.  

    Épisode du tapis #2 : 
    Des tapis sont présentés sur les murs de notre hôtel. Il y en a un qui nous fait de l'œil 1 fois, 2 fois, 3 fois ... Nous finissons pas en demander plus sur le vendeur. L'hôtel nous envoie chercher le "very fat man" du bazaar. Effectivement nous tombons sur le sosie d'Agrid. Il possède 3 galeries magnifiques. 
    Finalement nous tombons amoureux de 2 tapis très anciens que nous envoyons à Paris.  (Clairement, si on trouve pas de boulot en rentrant, on pourra toujours être marchands de tapis !)

    Ce fut une bien douce dernière étape, demain nous allons à Téhéran pour un peu plus de 24h, essayer de découvrir le Téhéran un peu plus "alternatif".

    Les Penguins vous embrassent ! 

    --
    Nos visites
    Mosq Agha Bozorg +++
    Tabatabaei House ++
    Abassi House +
    Hammam Sultan Amir ++
    Bazaar +++

    Notre hotel
    Barbe Bagh Residence +++

    Resto
    Mahinestan restaurant +++
    Bazaar Hamman ++
    Malek cafe +++
    Read more

  • Day18

    Après Yazd, nous continuons notre remontée vers le nord et prenons le bus pour la renommée ville d'Isfahan. On change clairement de décor. C'est une vraie grande ville (la troisième du pays), mais tellement plus agréable que Téhéran. Avec beaucoup d'arbres, de parcs et des grandes allées, elle est très agréable d’autant qu’elle est assez bien urbanisée et propre.

    L’épisode du tapis
    Le premier soir nous nous baladons dans le quartier arménien, un peu à l’européenne avec ses cafés et terrasses pleines de vie le soir. Nous visitons de très belles églises aux intérieurs sublimes mêlant plusieurs religions. Nous nous faisons aborder comme souvent par un jeune gars voulant parler anglais, on papote 2 minutes et là son frère arrive et nous propose d’aller voir ses tapis autour d’un thé… On accepte poliment. Et alors que nous avions commencé fermement par dire que nous partions pour 6 mois et qu'il était impossible d'acheter un tapis, après une heure nous étions les heureux propriétaires d'un magnifique tapis !!! hahaha! C’est un très grand Kilim (tapis tissé et non noué) qui sera envoyé directement en France, on est ravi ! Mais il n’y a pas à dire... Ils sont très très fort !

    Les visites
    Les deux jours suivants, on s’est baladé dans le Bazaar, avons visité quelques mosquées et surtout la mosquée du Shah qui est exceptionnelle malgré les travaux de rénovation en cours (voir vidéo). On s’est aussi baladé sur un très vieux Pont qui traverse le fleuve d’Isfahan (asséché) avec de multiples recoins qui se transforment en lieux de vie le soir où les iraniens se retrouvent pour jouer de la musique et chanter des chants traditionnels, superbe atmosphère. (voir deuxième vidéo)

    Sinon, Marie en a vraiment ras le bol de pas pouvoir boire d’alcool et n’a qu’une hâte c’est être à Tokyo pour déguster une bière ! Comme elle dit : « c ‘est un pays de con quand même » !!

    On part pour le désert a Varzaneh, on vous embrasse !

    --
    Nos visites
    Armenian area +++
    Mosque Jame ++
    Main Square ++
    Shah Mosq +++
    Bazaar +
    Ali Qapu ++
    Sheikh Lotffolah mosq +++

    Notre hostel
    Anar guesthouse ++
    Read more

  • Day21

    L’une des choses super en voyage c’est que l’on rencontre toujours énormément de monde et notamment beaucoup de voyageurs dans nos hostels. En Iran, ce sont souvent des gens qui comme nous ont déjà pas mal bourlinguer dans le monde, on peut donc échanger facilement nos bons plans. Et l’une des destinations iraniennes qu’on nous a souvent recommandé est la minuscule ville de Varzaneh dans le désert à environ 1h30 d’Isfahan.

    Nous avons donc passé 3 jours et 2 nuits dans cette petite ville dans un super hostel tenu par Mohammad, un jeune d’à peu près notre âge très érudit, parlant un anglais impeccable et même quelques mots de français, (il a étudié les math en Master à Bordeaux). En plus d’être super sympa, il propose divers tours aux alentours de Varzaneh, on a fait le « Morning tour » qui nous emmène voir le lever du soleil depuis un Caravansérail (ancien « hôtel » de la route de soie) puis monter un volcan d’où on a une belle vue sur le désert et un lac de sel.
    Le lendemain, on a fait « l’afternoon » tour, on va sur un lac salé qui nous permet de faire des photos à illusion d’optique hyper cucu, Marie est ravie !
    Bon ce n’est quand même pas aussi dingue que le Salar d’Uyuni en Bolivie. En revanche, ce qui est impressionnant c’est qu’en reprenant la voiture et en faisant à peine 15 minutes nous sommes dans un désert de splendide dunes. Paysages divers et tellement proches, c’est fou.
    Coucher du soleil dans les dunes avec vue sur le lac salé et les montagnes autour… Puis session étoiles et voie lactée, bref magnifique !

    On s’est aussi baladé dans la ville au coucher du soleil pour avoir la belle lumière, toute la ville était dehors, enfin les pépés assis par terre à papoter, et ce qu’il y a de super c’est qu’ils acceptent toujours avec plaisir d’être pris en photo, je me régale !

    J’ai aussi pu jouer au foot avec quelques gamins, sachez que j’ai mouillé le maillot et fait honneur à notre deuxième étoile. C’est important.

    Next step : Kashan, ses très belles maisons traditionnelles et ses tapis (quelque chose me dit qu’on va encore en acheter…). Dernière étape avant le retour sur Téhéran direction TOKYO !

    --
    Notre hostel
    Negaar Traditional Guest House +++
    Read more

  • Day8

    Après Shiraz, nous sommes partis pour 3 jours et 2 nuits dans les montagnes Zagros et vivre avec les nomades, expérience unique.
    Notre guide s'appelait Bahman, c’est un fils de Nomade très fier de pouvoir aider sa communauté grâce au tourisme. Il est absolument génial, on s’est bien marre avec lui !
    Le premier jour nous sommes avec une australienne et deux espagnols, tous super sympa.

    Les nomades
    Nous passons la journée chez la famille de Bahman dans les montagnes reculées. Ses parents sont des Nomades, ils se déplacent 2 fois dans l'année pour aller de leur lieu d'été à leur lieu d'hiver, toujours dans la recherche de pâturages pour leurs chèvres et moutons (environ 300 bêtes). Il s'agissait en ce moment d'un campement provisoire, car ils étaient en train de se déplacer vers le sud en prévision de l’hiver. 
    L’Iran est particulièrement aride mais de nombreuses sources d’eau sont présentes et permettent la vie en montagne, leur campement était donc tout proche d’un petit cours d’eau. De part et d’autre de ce cours d’eau la nature rayonnait : des pommiers, des champs de culture irrigués, du beau gazon sauvage… et 50m plus loin des cactus et autres herbes desséchées : contraste assez saisissant.

    Nous apprenons plein de choses sur la vie Nomade, leur coutumes et croyances. C’est un mode de vie très rude et pauvre, vivant dehors ils vivent au rythme des saisons et de la chaleur. Les nomades représentent une population d’environ 2M de personnes en Iran mais cette population diminue très rapidement, la jeune génération s'installant de plus en plus en ville. C'est donc un mode de vie qui va s'éteindre petit à petit. Notamment dû aux nouvelles technologies qui permettent aux jeunes de voir les nouveaux modes de vies et donc aspirent a plus de confort et richesse.
    Au sein de la communauté, les mariages sont tous arrangés et le plus souvent entre cousins…
    Ils ne sont pas musulmans mais plutôt animistes.
    Les nomades vivent dans une tente d’environ 30m2 faite en laine de moutons et couverte de tapis tissés par la maman de Bahman.
    Une journée type de nomade commence à 5h30 avec le petit déjeuner puis le départ de l’homme avec les bêtes jusque vers 11h, déjeuner, sieste, puis redépart avec les bêtes vers 16h jusqu'à 19h, puis dodo vers 21h. Pendant ce temps la femme fait tout le reste, l’intégralité des repas, le fromage, les pelotes de laine (Marie a appris à faire), les tapis, couvertures…

    Ce que nous avons fait
    Le premier jour, on fait une première rando autour du campement. Nôtre guide connait absolument tout le monde, en voiture il passe son temps à klaxonner pour faire coucou a ses amis: c'est clairement la star des montagnes! Il aide beaucoup sa communauté en leur apportant des vivres, des médicaments de la ville…
    Après un excellent diner à la lumière du feu avec ses parents et ses oncles, sa famille chante des chansons autour du feu. Marie pousse même la chansonnette : « aux champs Elysées, papalala… » (j’avais très envie de chanter la version de Ngolo Kante… mais j'ai retenu le bof qui sommeille en moi)
    Puis nous dormons tous ensemble sous la tente. Entourés de 4 chiens qui n’ont pas arrêté d’aboyer, 300 moutons et chèvres dont quelques-unes étaient malades et eternuent (ça fait un bruit assez humain, très perturbant) et d’un âne très triste qui a pleuré toute la nuit. La nuit fut donc plutôt mauvaise !! En plus, alors qu'il faisait près de 40° la journée, la nuit les températures descendent jusqu'à 8°!

    Le deuxième jour, nous partons faire une grosse rando dans les montagnes (1500m de dénivelé tout de même). Avec la chaleur c'était pas facile du tout mais la vue en haut était magnifique ! Nous sommes tous seuls avec Bahman maintenant, on discute bien et on se marre bien avec lui, il est vraiment hyper sympa ce mec !
    Nous allons dormir dans un village chez un de ses potes. Une superbe maison, très vielle, qu'il a transformé en maison d'hôtes, au milieu d’une vallée verdoyante, ils nous parlent de l’importance des tapis, comment ils sont faits...

    Le troisième jour, nous remontons un petit canyon verdoyant jusqu'à la source où l’eau est cristalline, nous nous y baignons (Marie en BIKINI en Iran, oui oui. Bon c’était possible que parce que on était au milieu de nulle part sans âme qui vive!) mais pas longtemps car l’eau était vraiment gelée. Les paysages sont magnifiques et rappellent le grand canyon des US (même si on n’y est jamais allés...). Le soir nous rentrons sur Shiraz avec de très bons souvenirs de cette escapade chez les nomades !

    Next step :
    Demain matin nous allons visiter Persépolis et Necropolis
    Read more

  • Day9

    Persepolis et Necropolis

    September 18 in Iran

    Passage obligé d’un voyage en Iran, nous sommes allés visiter la cité antique de Persepolis. Cette cité date de 2550 avant JC et a été le fruit d’un travail titanesque de toutes les régions de l’empire Achéménide (de l’Egypte à la Russie), c’est monumental et assez impressionnant mais ça reste en très mauvais état, c’est vraiment en ruine à part quelques fresques qui étaient enfouies… Il faut dire qu’Alexandre le Grand n’a pas fait dans la demi-mesure lorsqu’en 331 avant JC il détruit complètement la citée.

    Ensuite on est allés à Necropolis où reposent les principaux rois Achéménide, ça fait un peu Petra en Jordanie, c’est monumental et impressionnant. Comme vous pouvez voir on était pas gêné par le monde encore une fois…

    Next step :
    Départ pour Kerman pour un tour dans le désert des Kaluts (pas si loin de l’Afghanistan…Vous inquiétez pas les mamans, tout va bien se passer !)

    Fun Fact qui n’a rien à voir:
    Il y a beaucoup de mots français dans la langue perse comme « Douche », « Ampoule », « merci » etc. et très drôle « Le loup ».
    Tous les enfants iraniens ont peur de « Lelou », mais personne ne sait vraiment ce que c’est. Il prend des formes différentes selon l’imaginaire des enfants, une vieille sorcière, un animal méchant. Etc.
    Il s’agit en fait de notre bon vieux loup qui va venir te manger !
    Read more

  • Day10

    Apres Persépolis, nous prenons un bus pour Kerman dans l'est du pays.
    Nous avions prévu d'y rester 2 nuits avant de partir dans le désert des Kaluts, avec pour but principal de se reposer, parce que nous avions enchaîné beaucoup de courtes nuits.
    Malheureusement ça n'a pas du tout été le cas, car nous étions en plein cœur des festivités "Ashura". Il s'agit de la fête religieuse la plus importante du calendrier chiite. C'est une fête très sombre : il s'agit en réalité d’un deuil annuel de l'imam Hossein, petit-fils du prophète Mahomet, qui est mort en Martyr.

    Ce fut de loin notre plus gros choc culturel. Durant 3 jours fériés, tout le monde, absolument tout le monde est habillé en noir de la tête au pied, les femmes en tchador noir.
    Il y a des processions extrêmement impressionnantes dans la rue, avec des tambours, un homme qui chante et des hommes faisant des gestes d’auto flagellation au rythme de la musique et avançant avec la foule. C'est un spectacle très intimidant (regardez la video si on arrive à la charger)
    Les chants, très bruyants, commencent à 6h du mat. Il semble que nous avions un lieu de rassemblement au pied de notre Auberge, nous avons donc été réveillée tous les jours à 6h (nous ne nous sommes donc pas du tout reposés comme prévu...). Durant cette fête, des gens se portent volontaire pour préparer des plats, apporter des gâteaux etc, et en offre à la foule.

    Ce que nous avons ressenti :
    Ce fut un choc de se retrouver dans ce bain de ferveur religieuse qui empare toute la ville, tout le pays. Nous étions, en tant que seuls touristes dans cette ville en total décalage au milieu de ces rites et de ce deuil national. Nos 2 silhouettes en habits occidentaux au milieu d'une foule en noir ne passaient évidemment pas inaperçues, et étions donc clairement le centre d'attention, un peu trop, ce qui n'était pas très agréable.
    Mais cependant, ils semblaient ravis et honorés de nous voir participer à cette fête, nous offrant des friandises et du thé, comme toujours beaucoup de personnes sont venues nous parler, prendre des photos avec nous etc.
    Read more

  • Day12

    Jeudi matin, nous sommes partis avec un guide pour 2 jours à la découverte de la région, mais surtout du désert des Kaluts.

    En chemin pour le désert, nous faisons plusieurs stops :
    Une petite balade dans un canyon, joli mais qui ressemble beaucoup à ce que nous avons pu voir dans les montagnes Zagros.
    La visite d'une très belle mosquée à Mahan remplie d'une foule en pleine cérémonie (cf récit sur Kerman). Les températures montent à mesure que nous nous rapprochons du désert.
    Nous arrivons en fin de journée dans le merveilleux désert des Kaluts. C'est un site inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO et on comprend rapidement pourquoi.
    C'est un désert qui a été érodé par le vent, formant des sortes de grandes falaises. C'est absolument magnifique et EPOUSTOUFLANT. Un type de paysage que nous n’avions jamais vu.
    Vite, notre guide nous invite à monter sur le toit du 4x4, c'est très drôle, ça bouge énormément (pire qu'un chameau) et nous profitons du spectacle a 360°. Nous arrivons sur notre lieu de campement pour le coucher de soleil. Nous sommes sous le charme.

    Nous dinons et dormons à la belle étoile. Nous avons une longue discussion politique avec notre guide et notre chauffeur. C'était la première conversation de ce genre que nous avions avec la génération du dessus (40-50 ans), et intéressant de voir qu'ils avaient des idées très modernes et réformistes eux aussi.

    La nuit fut plutôt bonne, malgré un vent fort, mais très courte (une nouvelle fois) car nous voulions assister au lever de soleil et ses jolies couleurs. Le spectacle était magnifique une fois de plus.

    Nous replions bagages, et partons faire un petit tour de 4x4.
    Ensuite, notre guide nous emmène dans un canyon "secret", et il tenait à ce qu'il le reste pour ne pas le détériorer par les visites. La surprise était grande, c’est un magnifique canyon, aux allures de canyon américain (décidément, il revient souvent dans nos références même si on n'y ait toujours pas allé).
    Puis nous allons déjeuner dans un parc. Nous nous installons près d'une famille venue faire un grand barbecue. À notre immense surprise, il nous offre un grand plat de nourriture, en guise de bienvenue. L'accueil et la générosité des Iraniens ne cesse de nous épater. On a du mal à imaginer que l'on puisse offrir 4 brochettes et 1 kilo de riz à notre voisin inconnu qui vient s'installer à côté de nous au jardin du Luxembourg ... On essaiera la prochaine fois ;)

    Aujourd'hui nous sommes épuisés. Je (Marie) m'endors à chaque fois qu'on remonte dans la voiture, Arthur aussi. Alors que nous commençons à avoir très envie de rentrer nous reposer, le guide nous avait réservé une très belle dernière surprise.
    Nous arrivons dans une oasis merveilleuse, un petit coin de paradis au milieu du désert où Arthur s’est baigné. C'était presque irréel, on traversait cette vallée enchantée en 4x4 les roues dans la rivière... (voir vidéo). Au bout un très vieux village de plus de 800 ans aujourd’hui abandonné, impressionnant et sublime au coucher de soleil.
    Nous finissons par rentrer à Kerman, la tête plein d'images et de paysages époustouflants. Le tri des photos va être très long !

    Le lendemain, départ pour Yazd en bus !
    A plus pour Yazd. Bisous bisous
    Read more

  • Day26

    Notre bilan de l'Iran

    October 5 in Iran

    Après ces quelques jours charmants à Kashan, nous décidons de retourner à Téhéran pour un peu moins de deux jours afin de se faire une autre idée de cette ville qui nous avait un peu oppressé à notre arrivée. On se dit qu'on va essayer de voir le Téhéran moderne et alternatif avec toutes ses galeries et musées d'art... 

    Tout d'abord nous retournons à l'ancienne ambassade des US où on avait raté le premier jour des beaux graffitis anti américain (voir photo)

    Puis nous faisons 1 heure de taxi pour rejoindre le musée d'art contemporain de Teheran, apparemment très célèbre avec des collections à faire pâlir des musées européens: Jasper Johns, Duchamp, Bacon, Warhol, Lichtenstein etc... Toute cette collection avait été achetée dans les années 70 par la Reine avec l'argent du pétrole. Mais mais mais le musée était fermé... grosse déception. 
    On essaye de faire des galeries repérées sur Internet... fermées ou introuvables. 

    On arrive enfin à entrer dans une galerie, une femme iranienne d'un certain âge très chic et stylée nous accueille en français pour nous expliquer que la galerie est fermée aujourd'hui, qu'ils préparent une nouvelle exposition qui va commencer deux jours plus tard mais qu'elle est heureuse de nous faire visiter les lieux et papoter. C'est elle qui nous explique que Téhéran regorge d'artiste un peu contre système et qu'avant la révolution les monarques investissaient énormément dans l'art. Elles nous explique qu'elle a retapé cette maison en -magnifique- galerie et qu'elle fait du mécénat et essaye d'exporter les talents qu'elle repère. Elle a vécu 30 ans en France, ses enfants y sont toujours. On en déduit qu'ils ont fui pendant la révolution de 79.

    Ensuite on essaye de retourner au Bazaar, il venait juste de fermer.. pas mal d'échecs ses 2 jours mais ça nous a aussi permis d'avoir du temps pour commencer à réfléchir à notre programme du Japon.

    NOTRE BILAN DE L'IRAN

    Ce qu'on a aimé
    -Les gens, on le répète mais les Iraniens font preuve d'une gentillesse et d'une hospitalité vraisemblablement unique au monde. Ils sont curieux, veulent nous parler même s'ils ne parlent pas un mot d'anglais.
    -La diversité des paysages: certes ce pays est très grand mais il offre un panel de climat et donc de paysages très large. Déserts, lac salé, volcan, oasis, haute montagne, ski, mer et îles tropicales...
    -Une histoire millénaire et une histoire moderne passionnante, on est devenu incollable sur l'Iran du 20ème siècle. Ça permet de mieux comprendre la situation actuelle au Moyen-Orient.
    -L'architecture de leur bâtiments religieux, on aime tellement, et sommes très touché par cet art, si gai, coloré et lumineux.

    Ce qui nous a étonné
    -L'apparent fossé entre la génération qui a connu la révolution de 79, et la nôtre. Les jeunes semblent suivre les traditions de loin car dénuées de sens pour eux, d'ailleurs ils aiment braver les interdits : ils boivent de l‘alcool fait maison, font la fête dans le désert et se fichent de voir les femmes sans voile.
    -Ashura (cf post à Kerman), cette fête religieuse est vraiment impressionnante par la violence et l'engagement assez extrême de la totalité de la population.
    -Le nombre de femmes portant le tchador noir, même en dehors d'Ashura, dans les plus petites villes.
    -Le désert des Kalout (cf post Kalout), clairement un des highlights du voyage. C'est époustouflant et probablement unique au monde comme paysage.
    -La situation économique et la chute du cours du rial. Le change pour l'Euro dans la rue est passé de 160 à 220 Rials en l'espace de deux semaines, aggravant de façon alarmante l'inflation locale. Avec la prochaine vague de sanctions arrivant, la situation est inquiétante pour l'économie et la population.
    -La circulation, c'est un bordel.... Le piéton est vraiment tout en bas de la "chaîne circulatoire", pour traverser il faut slalomer entre les voitures car elles ne s’arrêteront pas ou trop tard !

    Globalement on a adoré ce pays et on conseille à tout le monde d’oublier ce que disent nos médias et foncer découvrir cette culture !!!

    On se retrouve très vite au Japon, on vous embrasse fort!
    Read more

  • Day119

    Merry Christmas from Yazd in Iran!

    December 26, 2017 in Iran

    What can you expect of Christmas while cycling through Iran? Not that much! At least, Isfahan has a large Christian community in the Armenian quarter where it is celebrated. But we left the city behind us a week ago and didn't expect anything. And so did the unpredictable happen...

    By chance, we met 4 other cyclists from the Netherlands and Spain on our way to Yazd through the desert and cycled together for a few days. And cycling simply connects people... it turned out that there would be 20 cyclists in Yazd these days, so why not having a Christmas party together? Thanks to Silvio & Lena for the spontaneous organization and a great evening! The 20 of us could even enjoy 1.5L of homemade wine :)

    Most of us are staying in the same hostel and we're having a very relaxed time together which makes this Christmas a special and unique experience while temperatures reach 25 degrees during the day.

    Now we're going to hit the road again with a lot of nice group cycling, Persepolis and Shiraz ahead.

    Impressions of our journey from Ghom to Yazd via Kashan and Isfahan will follow.

    We wish you all a Merry Christmas and a great time with your beloved ones!
    Read more

You might also know this place by the following names:

Islamic Republic of Iran, Iran (Islamische Republik), Iran, ኢራን, Irán, إيران, ܐܝܪܐܢ, İran, Іран, Ісламская Рэспубліка, Иран, Iraŋ, ইরান, ཨི་རཱན།, Írán, Den Islamiske Republik Iran, ཨི་རཱན, Iran nutome, Ιράν, Ισλαμική Δημοκρατία του, Persujo, Iraan, ایران, Éran, An Iaráin, ઈરાન, איראן, ईरान, Islamska Republika, Իրան, Íran, イラン・イスラム共和国, iran, ირანი, Uajemi, អ៊ីរ៉ង់, ಇರಾನ್, 이란, ئێران, Persia, Yiraani, Irâ, ອີລ່ານ, Iranas, Ira, Irāna, Īrāna, ഇറാൻ, ईराण, အီရန်, इरान, Iran (Islamitische Republiek), ଇରାନ୍, ايران, República Islâmica do Irã, Irã, Irani, Iran (Republica islamică), Iräan, ඉරානය, Iiraan, ஈரான், ఇరాన్, Эрон, อิหร่าน, ʻIulaani, ئىران, Ісламська Республіка, Eron, Lirän, Orílẹ́ède Irani, 伊朗伊斯兰共和国, i-Iran

Join us:

FindPenguins for iOS FindPenguins for Android

Sign up now