Joined April 2016
  • Day0

    Washington en long, en large et travers

    March 12 in the United States ⋅ ⛅ 12 °C

    Les deux jours suivants vont nous permettre de découvrir le reste de la ville.

    Jeudi, nous repartons pour le Mall pour visiter le musée de l'air et de l'espace. Le musée n'est pas gigantesque, mais plein de merveilles. On y trouve notamment le "Spirit of Saint Louis", l'avion utilisé par Lindbergh pour la première traversée de l'atlantique, ou encore l'avion des frères Wright, le tout premier avion. La partie sur l'espace vaut également le détour, avec des modules utilisés lors de vols dans l'espace, des tenues portées sur la lune ou des morceaux de fusées. La course à la lune y est très bien expliquée. On découvre notamment que lorsque les Russes ont compris qu'ils n'auraient pas le premier homme sur la lune, ils ont envoyé un vaisseau robot pour prélever le premier échantillon sur la lune. Celui-ci aurait réussi à rapporter les premiers échantillons de la lune sur Terre avant les Américains s'ils ne s'était pas crashé.

    Nous partons ensuite visiter la deuxième partie du mall pour y voir les différents mémoriaux (Martin Luther King, seconde guerre mondiale, guerre du Vietnam, guerre de Corée...) et en particulier celui de Lincoln, qui trône au bout du Mall. Lincoln est idolâtré aux US pour avoir réconcilié le Nord et le Sud lors de la guerre de Secession et ainsi avoir sauvé les Etats-Unis.

    Une fois cette longue balade faite, il nous reste à traverser les cinq kilomètres du Mall à nouveau pour rentrer chez nous.

    Vendredi, nous décidons de quitter les quartiers des organes historiques et politiques pour découvrir deux autres quartiers de la ville plus agréables à vivre : Capitol Hill (la colline du Capitole) et Georgetown, le quartier résidentiel huppé qui abrite aussi l'université de la ville.

    A Capitol Hill, nous découvrons les rues bordées de maisons colorées, leurs petits jardins donnant sur la rue et emplis de fleurs, tout en nous dirigeant vers Estearn Market, la petite halle locale. Nous nous arrêtons dans une petite maison qui vend des bägels et profitons du beau temps pour les avaler en terrasse.

    Nous partons ensuite vers Georgetown à l'autre bout de la ville, pour y découvrir ses maisons de briques rouges, un peu dans le même style que celles de Boston et, aux détours de certaines rues, des maisons plus cossues, comme celle dans laquelle vivaient JFK et Jackie Kennedy avant de déménager à la maison blanche. La balade est agréable, avec quelques parcs et même une visite d'un cimetière magnifiquement arboré. Nous rentrons ensuite nous reposer un peu avant de faire une petite sortie photo nocturne et manger nos dernières parts de pizza Américaine.

    Demain, c'est le retour...
    Read more

  • Explore, what other travelers do in:
  • Day0

    Vers la nouvelle capitale

    March 10 in the United States ⋅ ⛅ 20 °C

    Nous partons vers midi de Philadelphie pour Washington. Le bus est supposé mettre 3h30, mais un arrêt prolongé à Baltimore, notre seule étape intermédiaire, afin d'attendre les correspondances d'un autre bus rallongera le trajet d'une petite heure. Nous arrivons donc à Washington pour le goûter, allons déposer nos valises et nous installer tranquillement avant de faire une première sortie rituelle qui consistera à aller voir le congrès, situé à seulement une quinzaine de minutes de notre logement. Nous préférons ensuite rentrer reposer un peu nos jambes avant quelques jours pour lesquels nous prévoyons de beaucoup marcher. Nous aurons le temps d'en voir davantage demain !

    Justement, le lendemain, nous partons pour découvrir le Mall, cette esplanade de 4km de long et 500m de large qui est le coeur de la capitale Américaine. Le congrès occupe l'une des extrémités, tandis que l'autre est dédiée au mémorial de Lincoln. Les côtés sont occupés par de nombreux musées et mémoriaux, notamment les musées mondialement réputés du Smithsonian Institute. Au milieu se trouve le monument George Washington, l'obélisque bien connue de la ville. Sur le côté du Mall, quasi en face du monument à Washington, se trouve la maison blanche.

    Petite parenthèse culturelle : le Smithsonian Institute est une fondation créée à la mort de James Smithson via son testament : celui-ci a décidé de léguer son immense fortune pour la mettre au profit de l'éducation de la nation Américaine. Cela se traduit par une vingtaine de musée gratuits autour de thématiques très variées : histoire Américaine, art, air et espace, histoire naturelle...

    Pour cette première journée, nous passons l'essentiel du temps à l'extérieur à découvrir le magnifique congrès, le Mall et la maison blanche. La matinée est ainsi engloutie. Nous décidons de manger un bout puis d'aller visiter le museum d'histoire naturelle, dans lequel nous passerons l'après-midi.

    On pourrait penser que ce fut une journée peu remplie, mais les distances sont telles que nous sommes épuisés ! Nous avons tout de même marché environ 15km. Il est aussi vrai que nous avons passé un certain temps à flâner dehors : le printemps arrive et Washington est une ville très arborée. Les magnolias sont en fleur, les cerisiers commencent à l'être et il fait entre 15 et 20°... les beaux jours arrivent !

    Demain, l'agenda ne sera pas plus chargé, mais tout aussi fatigant !
    Read more

  • Day0

    Une autre facette de Philly

    March 9 in the United States ⋅ ☀️ 21 °C

    Deuxième et dernier jour à Philadelphie.

    La matinée commence dans les pas de la veille : nous visitons le musée de la révolution Américaine, qui retrace l'histoire des Etats-Unis jusqu'à la fin de la guerre d'indépendance. Le musée est remarquable en termes de clarté et d'immersion. Les décors sont très beaux, les films éducatifs très bien faits. Nous y rencontrons d'ailleurs de nombreux écoliers venus découvrir la naissance de leur pays.

    Nous retournons manger au Reading Terminal Market avant de visiter l'autre partie de la ville, dédiée notamment aux musées et universités. Nous passons devant la très jolie mairie de Philadelphie, avant d'emprunter la voie Benjamin Franklin, qui relie directement la mairie au musée d'art de la ville. La voie est bordée de larges pelouses et arbres ce qui permet d'avoir une belle perspective sur les colonnes doriques du musée à l'autre bout. Le musée d'art de Philadelphie recense de nombreuses oeuvres, dont certaines de Van Gogh, Picasso, Dali ou encore Monet. Mais la culture est ce qu'elle est, et si le musée est un incontournable de Philly aujourd'hui, c'est aussi et surtout parce que ses escaliers sont ceux que Sylvester Stallone gravit dans Rocky. Ils sont d'ailleurs aujourd'hui surnommés Rocky steps et une statue de Rocky est apposée près des escaliers.

    Une fois les Rocky steps gravis, nous partons pour l'une des visites les plus originales et connues de la ville : le pénitentiaire "Eastern State Penitentiary". Il s'agit du premier réel pénitentiaire au monde. Un pénitentiaire, pas une prison. Oui, oui, cela n'a rien à voir ! Je vais y revenir. Le pénitentiaire a été construit en 1831 pour accueillir des prisonniers ayant de courtes peines et a fermé ses portes dans les années 1970. Al Capone y séjourna un an. Il fut pris en exemple pour construire les pénitenciers du monde entier, et notamment en Europe.

    Le principe du pénitencier est d'isoler totalement chaque prisonnier pendant sa réclusion. Ainsi, chaque détenu arrivant ici avait les yeux bandés depuis l'entrée de la prison jusqu'à sa cellule, était seul dans sa cellule dont il ne sortait jamais (laquelle se composait d'une partie intérieure et d'une partie extérieure pour qu'il puisse profiter du soleil) et ressortait comme il était entré. Il devait ainsi pouvoir prendre le temps de faire pénitence, réfléchir à ses actes, travailler seul sur certaines tâches pour le bien collectif de la prison. Ce modèle avait également l'objectif que les détenus ne puissent se connaitre ou reconnaître une fois sortis de prison ou que des tensions éclatent. Pendant quelques dizaines d'années, ce modèle a été pris en exemple pour bâtir d'autres pénitentiaires à travers le monde, avant que le modèle de Sing Sing, qui lui promeut le travail et les activités collectives, ne prenne le dessus, notamment en raison des troubles psychologiques qu'une solitude prolongée avait pu causer.

    Une fois la visite terminée et de nombreuses anecdotes et informations sur la vie pénitentiaire Américaine apprises, nous partons terminer la journée dans les parcs qui entourent le musée d'art.

    Il ne nous reste qu'à rentrer et faire nos valises, car demain nous partons pour la nouvelle capitale des Etats-Unis, Washington !
    Read more

  • Day0

    Sur les lieux de l'indépendance

    March 8 in the United States ⋅ ☀️ 13 °C

    Philadelphie, berceau de l'indépendance Américaine. Notre première journée de visite dans la ville sera dédiée à cette thématique.

    Nous nous réveillons un peu tard, sachant que nous devrions avoir largement le temps de faire notre programme de la journée : voir Liberty Bell (la "cloche de la liberté"), visiter Independence hall (là où la déclaration d'indépendance a été signée) et se balader dans la vieille ville.

    Nous nous rendons donc sur le fameux "L" de la liberté, qui regroupe Independance hall et la plupart des musées dédiés à l'indépendance des Etats-Unis. Nous entrons dans le musée dédié à Liberty Bell pour découvrir l'histoire de l'une des plus fameuses cloches du monde.

    Attention ce paragraphe est un spoiler sur la Liberty Bell ! Contrairement à ce que l'on pourrait penser, Liberty Bell porte son nom depuis la révolte liée à l'abolition de l'esclavage au 19ème siècle (et la guerre de secession) et non parce qu'elle aurait sonné lors de la déclaration d'indépendance en 1776. En réalité, elle n'a probablement pas sonné pour la déclaration d'indépendance et a été assez peu utilisée : en effet, la cloche est cassée quasiment depuis sa construction, car elle serait sujette à malfaçon, bien qu'elle ait subi plusieurs réparations pour tenter de la faire sonner à nouveau. En résumé, elle n'a que peu été utilisée et certainement pas pour sonner l'indépendance des Etats-Unis.

    Liberty Bell est un symbole de liberté à travers le monde. Au delà d'être le symbole de la déclaration d'indépendance, elle est un symbole de liberté pour de nombreuses luttes, à commencer par l'abolition de l'esclavage. Elle a aussi été utilisée comme symbole dans de nombreuses luttes, discours et allocutions. La fin de la visite se termine par la cloche, avec laquelle nous pouvons prendre une petite photo (mais pas de léchouille, pour ceux qui ont la référence!).

    Nous allons ensuite vers Independence Hall. Une visite guidée nous fait parcourir le vieux bâtiment de briques rouges au clocher blanc. Deux pièces composent le bâtiment : un tribunal, où sont traitées toutes les affaires autres que celles de trahison (qui elles sont traitées par les Anglais) et une salle d'assemblée, celle où la déclaration d'indépendance a été discutée et façonnée. On imagine bien la scène vu de cette pièce qui devait accueillir une trentaine des représentants des Etats. La pièce contient notamment la chaise sur laquelle était assis George Washington lorsqu'il présidait ces séances. Dans l'assistance se trouvaient notamment Benjamin Franklin, Thomas Jefferson et George Washington.

    La déclaration d'indépendance fut rédigée le 2 juillet 1776, modifiée jusqu'au 4 juillet, et signée le 2 août 1776, notamment car certains Etats ont souhaité la lire devant leurs concitoyens avant de la signer, ce qui leur a valu un aller-retour entre leur état et Philadelphie.

    Nous découvrons également dans un bâtiment attenant le premier congrès des Etats-Unis utilisé jusqu'en 1800, date à laquelle Philadelphie perd son statut de capitale des Etats-Unis.

    Une fois sortis nous aller manger un (gros) morceau au reading terminal market, un grand marché couvert avec plein de petits commerçants, semblables à Quincy Market à Boston ou au Chelsea market à New York. Bägel et Philly Cheese Steak sont au menu !

    Nous repartons ensuite nous balader dans la vieille ville et sur les quais du Delaware, qui ne sont malheureusement pas très agréables, hormis une petite halte dans un espace de divertissement extérieur fort sympathique.

    La journée touche à sa fin, nous en avons plein les pattes, et rentrons passer une soirée tranquille devant la télé.
    Read more

  • Day0

    De central park à Liberty mall

    March 8 in the United States ⋅ 🌙 0 °C

    Jour de transition aujourd'hui entre la dynamique New York et l'historique Philadelphie.

    Le bus nous emmenant de New York à Philadelphie partant à 16h, il nous reste quelques heures pour profiter de la grosse pomme et notamment de Central Park. Nous partons donc nous y perdre quelques heures durant, avant de faire notre checkout à midi. Nous sommes encore une fois surpris de voir à quel point ce parc en plein milieu de la ville peut être paisible, bien que bondé, au vu de l'effervescence qui règne tout autour. Un peu de calme au milieu de New York, il faut avouer que cela fait du bien.

    Une fois notre checkout fait et les valises laissées à l'hôtel, nous allons manger de nouveau ces fabuleux tacos chez Los Tacos avant de terminer par quelques emplettes dans Manhattan. Goodbye Time square, nous nous reverrons dans quelques temps !

    Philadelphie est la ville de la déclaration d'indépendance, autrement dit de la naissance des Etats-Unis, dont elle fut la capitale de 1790 à 1800. Nous posons donc nos valises dans notre joli appartement, et allons jeter un oeil aux deux principales attractions de la ville, Independence hall (là où la déclaration d'indépendance fut signée) et liberty bell, la fameuse cloche synonyme de l'indépendance et plus largement de la liberté. Demain, nous irons voir tout cela de jour et en découvrir davantage sur les premières heures de Etats-Unis.
    Read more

  • Day0

    Shopping

    March 6 in the United States ⋅ 🌧 4 °C

    C'est le jour de la visite rituelle au centre commercial de Jersey Gardens, à quelques 30 minutes de bus de New York. C'est là que nous achetons la plupart de nos vêtements depuis que nous avons découvert ce lieu où les prix ne finissent pas de nous surprendre. Il est en effet assez commun d'arriver en caisse et de payer encore moins cher que ce que nous pensions devoir payer. Nous y arrivons à 10h30 et y passerons sept heures à déambuler dans les allées et les magasins pour acheter les vêtements et accessoires que nous avions listés, avec des réductions allant de 30 à 75% sur le prix initial. Mission accomplie !

    Après être rentrés à l'hôtel pour déposer nos trouvailles, nous repartons pour visiter la Morgan's Library, la bibliothèque du richissime JP. Morgan, banquier richissime, féru d'histoire, de culture et philantrope. Il aimait passer du temps à lire dans cette bibliothèque qu'il fit construire pour abriter ses trésors. On y trouve même une pièce coffre-fort dédiée à accueillir ses livres les plus précieux. Parmi ceux-ci, de nombreux livres de l'époque médiévale (ce qui est rarissime aux états-unis) et une bible imprimée dans les ateliers de Guthenberg. Au delà des livres, le bâtiment est un joyau : les murs et plafonds sont richement décorés et les livres sont mis en valeur dans leurs splendides rayons.

    La visite est complétée d'expositions temporaires (une partie étant sur des contenus venant de France) et d'une courte histoire de la vie de JP. Morgan. On y découvre qu'au delà d'avoir monté un empire financier et de s'être construit cette bibliothèque, JP. Morgan a également été le directeur du Metropolitan Museum de New York (leur Louvre) et a financé une grande partie de la construction du musée d'histoire naturelle de la ville (l'un des plus beaux au monde). Il meurt d'ailleurs de sa soif de culture, suite à une expédition en Egypte où il contracte une maladie.

    Le soleil se couche sur NYC, et nous jetons un dernier oeil depuis notre fenêtre d'hôtel sur l'empire state building illuminé...
    Read more

  • Day0

    Chelsea market & Broadway

    March 6 in the United States ⋅ 🌙 4 °C

    Deuxième journée à New York avec un objectif clair : réussir à trouver de bonnes places pour aller voir une comédie musicale à Broadway. Nous en avons quatre dans le viseur (Le fantôme de l'opéra, le roi lion, Aladdin et Harry Potter) et espérons qu'au moins l'une d'elles sera disponible pour le soir même.

    Nous nous rendons donc dans notre kiosque TKTS fétiche, qui vend des places bradées pour les comédies musicales du jour. Arrivés à 10h30 sur place, soit une demi-heure avant l'ouverture, nous sommes troisièmes dans la fille d'attente donc cela s'annonce bien. Après quelques déboires techniques, le kiosque ouvre à 11h avec une liste d'une vingtaine de comédies musicales disponibles aujourd'hui, donc Aladdin et le fantôme de l'opéra. Nous choisissons d'aller voir le fantôme de l'opéra, grand classique de Broadway encensé par la critique. Les 50% de réduction nous permettent de décrocher deux places au 10ème rang de l'orchestre et en plein milieu. Nous savons qu'une belle soirée nous attend et partons le coeur léger du kiosque pour profiter du reste de la journée.

    Le kiosque se trouvant proche de l'extrémité sud de Manhattan, nous en profitons pour faire un petit tour le long de la rivière jusqu'à la pointe sud afin de saluer de loin la statue de la liberté et remontons à travers financial district jusqu'au world trade center puis jusqu'à Chelsea Market, une ancienne usine de briques rouges entièrement réhabilitée en restaurants rapides de qualités et magasins. Nous décidons finalement d'aller manger non à Chelsea Market mais à Gansevoort Market, un autre petit espace réhabilité dans le même esprit que Chelsea market, plus petit, moins connu mais aussi très agréable. Edith y mangera une énième pizza et un merveilleux cookie chocolat/beurre de cacahuète tandis que Benoit engloutira ses premiers hot-dogs New-Yorkais.

    L'après-midi sera consacrée à une petit balade tranquille à travers Manhattan avant de faire une pause pour se préparer en vue de la soirée.

    Le Majestic Theater où se joue le fantôme de l'opéra est un superbe théatre classique. Nous y prenons places pour plus de 2h de spectacle intense, mêlant ballet, opéra et comédie. Les décors sont époustouflants, la mise en scène superbe... définitivement un spectacle qui vaut la renommée de Broadway. Seul bémol : pour des personnes ne parlant pas un excellent anglais (comme nous), il est difficile de suivre certaines chansons chantées en opéra et/ou en canon. Le spectacle est donc un peu moins accessible que ceux que nous avions vus par avant et parfois seule la mise en scène nous permettait de comprendre le sens d'une chanson.

    Nous terminons la soirée par un passage au shake shack (burger), passage obligatoire pour nous à New York, avant d'aller nous coucher, en espérant que le fantôme de l'opéra ne viendra pas troubler nos nuits.
    Read more

  • Day0

    New york, nous voilà !

    March 4 in the United States ⋅ ⛅ 7 °C

    Jour de trajet aujourd'hui. Nous voyageons comme les Américains le font le plus souvent, en bus, pour rallier New York. Quatre heures de bus nous séparent de la grosse pomme. La matinée est donc engloutie.

    Nous arrivons vers 15h à notre hôtel, un hôtel avec un rapport qualité/prix exceptionnel pour New York, à moins de 10 minutes à pied de Times Square. Autre bonne surprise, nous sommes logés au 40ème et dernier étage de l'hôtel, avec une vue incroyable sur Manhattan et notamment sur l'empire state building.

    Une fois nos yeux remis de cette vue, nos ventres nous ramènent les pieds sur terre et nous invitent à aller manger un morceau. Nous choisissons d'aller manger de fabuleux tacos chez Los Tacos, un restaurant mexicain que nous avions adoré la dernière fois et qui se situe à quelques minutes seulement de l'hôtel.

    Nous commençons alors notre petite balade de retrouvailles avec New York, pleine de petits rituels que nous aimons : passer à Time Square, y visiter le hard rock café, le disney store et le M&M's store, puis aller se détendre dans central park. Le tout nous occupe deux bonnes heures avant qu'il soit l'heure de rentrer à l'hôtel, car ce soir, on sort!

    La soirée est en effet planifiée depuis quelques jours déjà : ce soir, nous allons au Madison Square Garden voir un match de NBA (du basket pour ceux qui ne sauraient pas) entre les New York Knicks et les Utah Jazz.

    Ambiance de folie et spectacle sont au rendez-vous. Il faut savoir qu'un match de NBA, c'est un show à l'Américaine. Les joueurs sont impressionnant et offrent au public du beau jeu mais ce n'est pas tout : la musique et le commentateur rythment le match pendant que les joueurs jouent, chaque temps mort, même de deux minutes est une occasion d'un divertissement supplémentaire sur le terrain ou sur l'écran géant. On retiendra par exemple les caméras "NYCelibrity" pour faire un zoom sur les stars présentes dans le public, les canons à T-shirt qui envoient des dizaines de T-shirts dans le public, le show des pom-pom girls, les personnes tirées au sort dans le public pour gagner des miliers de dollars en tirant depuis le milieu du terrain, ou encore à la mi-temps le match entre des équipes d'enfants de 10 ans de New-York. Il y en a pour tous les goûts. Au terme d'un match qu'ils ont entièrement dominé du début à la fin, les Utah Jazz l'emportent 112 à 104. Quelle soirée !

    Il est temps de rentrer dormir... demain s'annonce tout aussi bien, avec une autre soirée mémorable à venir !
    Read more

  • Day0

    Super Tuesday !

    March 3 in the United States ⋅ ⛅ 11 °C

    Aujourd'hui, c'est le super Tuesday ! Késako?

    Avant d'expliquer le Super Tuesday, petit retour sur les élections présidentielles Américaines. Les élections présidentielles voient s'affronter deux partis, les républicains (la droite Américaine) et les démocrates (la gauche Américaine). Le parti qui n'est pas au pouvoir doit élire son candidat à l'élection présidentielle via des primaires, qui donnent lieu à un vote dans chacun des 50 états du pays. Ces votes s'égrainent pendant des mois, les différents états ayant une date de vote potentiellement différente (mais toujours un mardi). Le Super Tuesday est le jour de la primaire des états unis où un tiers des états vote. Il permet de dégager une première tendance forte des résultats de la primaire. Cette année, le feuilleton se jour entre papi Joe Biden (77 ans) et papi Bernie Sanders (78 ans). Et c'est Biden qui en est sorti en tête, alors que Sanders était donné grand gagnant il y a quelques jours encore. Mais rien n'est fini, le reste sera à suivre durant les mois qui viennent....

    Aussi intéressant que le Super Tuesday soit, nous ne sommes pas restés devant notre télévision à suivre ce feuilleton. Notre dernier jour à Boston doit nous permettre de voir les dernières attractions de la ville que nous n'avons pas encore pu découvrir, à savoir : la bibilothèque de Boston, le front de mer et Fenway Park (le stade de baseball de la mythique équipe des Red Sox).

    La bibliothèque se situe à quelques minutes de chez nous et nous commençons par la visite de celle-ci. Typique des magnifiques bibliothèques Américaines ou Anglaises, le hall d'entrée ouvre sur un éblouissant escalier de marbre, illuminé par un lustre massif et de chaque côté duquel trône une majestueuse statue de lion. Cet escalier nous mène à la salle principale de la bibliothèque qui est exactement comme on pourrait la voir dans un film : une longue salle d'une cinquantaine de mètres de long, parée de part et d'autre de livres anciens, dotée d'une belle hauteur sous plafond, jonchée de tables en bois pourvues de petites lampes de lecture et silencieuse à souhait. Nous continuons la visite avec d'autres salles, jolies mais sans commune mesure avec la salle principale, et une très agréable cour intérieure où le mobilier en fer forgé fait la joie des lecteurs désireux de profiter de la lumière naturelle pour s'adonner à leur tâche.

    La deuxième étape de la journée est le front de mer : Boston est une ville maritime et le front de mer fait partie des attractions à ne pas manquer. Celui-ci est effectivement fort mignon, mais très petit en regard de la taille de la ville. Il ne nous faudra pas plus d'un quart d'heure pour en faire le tour, alors qu'il nous aura fallut plus d'une demi-heure au travers de la vieille ville pour l'atteindre.

    La prochaine étape est celle du repas et nous profitons de notre position pour nous rendre à nouveau à Quicy market et manger nos petits plats préférés.

    Nous repassons ensuite à l'hôtel, situé à mi-chemin entre Quincy market et Fenway Park avant de nous rendre dans l'antre du baseball. Il faut savoir que ce dernier date de 1912 et se trouve en plein Boston, proche des musées d'art de la ville. Nous nous rendons donc au parc, avec l'envie de seulement jeter un oeil et voir l'environnement dans lequel se trouve ce parc si connu. Les visites sont possibles, mais coûtent 20$ par personne et parlent essentiellement de l'équipe des Red Sox et de ses joueurs, que nous ne connaissons clairement pas assez pour nous montrer intéressés. Nous prenons donc quelques photos et rentrons tranquillement à l'hôtel en attendant l'heure de manger.

    Notre dernier repas à Boston sera bien Américain! Un diner avec une carte extrêmement longue, essentiellement composée de plats ne comptant pas moins de 10 ingrédients. Nous décidons de partager une assiette salée et une assiette sucrée : pour le salé, il s'agira d'une assiette de frites, bacon, jambon, oignons, piments, cheddar, crèmes et herbes diverses. Rien de gastronomique, mais bien nourrissant. L'assiette sucrée est plus lisible : deux pancakes au pépites de chocolat et sirop d'érable tout juste assez petits pour tenir dans une assiette.

    Notre périple à Boston prend fin, demain départ en bus pour la grande pomme !
    Read more

  • Day0

    Retour à l'école

    March 3 in the United States ⋅ ⛅ 15 °C

    C'est lundi. Il est temps de reprendre le chemin des bancs d'école, mais pas n'importe lesquelles : aujourd'hui, visite de deux des plus prestigieuses universités du monde, le MIT et Harvard.

    Les séries Américaines nous parlent en permanence de ces universités mythiques. Nous ne pouvions donc pas passer à Boston sans en faire la visite. Nous marchons donc vers Cambridge (à ne pas confondre avec Cambridge en Angleterre), ville située de l'autre côté de la Charles River et qui abrite les campus des deux universités.

    Si la visite de la veille était pleine de charmantes rues, maisons et découvertes architecturales diverses, les rues que nous sillonnons aujourd'hui sont plus dans la norme d'une grande ville Américaine. La norme reste cependant d'avoir des immeubles et maisons basses (pas plus de trois étages), ce qui reste agréable.

    Nous arrivons d'abord au MIT, l'université scientifique la plus connue au monde. Le bâtiment principal est massif, formant un "U" autour d'une cours de pelouse. Le tout est relativement impressionnant de l'exterieur, mais l'intérieur est simple : de longs couloirs bordés de salles de classes où les élèves semblent particulièrement studieux. Quelques photos prises au milieu de la cour et le tour du bâtiment fait, nous décidons de faire l'impasse sur la dizaine de bâtiments du quartier progressivement venus se greffer au MIT pour partir découvrir le campus de Harvard.

    Une petite demi-heure de marche plus tard, et après une pause au Dunkin Donuts, nous arrivons au abords du campus de Harvard. Le campus est fort agréable, avec ses beaux petits bâtiments de brique rouge typiques, sa chapelle au haut clocher blanc et son imposante bibliothèque. Il est également plus petit que nous ne le pensions, si bien qu'on a peine à croire qu'une université si connue n'ait pas plus d'espace. Il doit faire la taille d'un stade de football environ, et le tour en est fait en une quinzaine de minutes. Après une photo prise en touchant le pied de la statue de John Harvard (ce qui porte bonheur pour les examens), nous ressortons du campus et comprenons que d'autres bâtiments du quartier, très beaux eux aussi, abritent les résidences étudiantes. Celles-ci sont marquées aux couleurs de différentes "maisons", chacune ayant sa couleur et son blason, comme dans Harry Potter !

    Il est tard et la faim se fait ressentir. Nous longeons la Charles River une bonne heure avant d'arriver à une nouvelle université (il y en a tellement dans cette ville!), la Boston University, dans laquelle un "food court" (un espace plein de petits restaurants qui se partagent de nombreuses places assises) nous permet de nous sustenter.

    Après ce bon repas, une légère fatigue se fait ressentir et nous décidons de faire une petite pause à l'hôtel avant de repartir pour le coeur de Boston. Nous nous baladons un peu dans les rues du vieux Boston avant d'aller manger au Quincy Market (cf. la veille) que nous avons particulièrement aimé. Pour une raison que nous ignorons, ce dernier est fermé et nous nous rabattons sur une bonne petite pizzeria avant de rentrer à l'hotel, regarder quelques séries Netflix que nous ne pouvons voir qu'ici, et nous endormir : l'école, ça fatigue !
    Read more

Never miss updates of Edith Buchet with our app:

FindPenguins for iOS FindPenguins for Android