Chile
Monte Baeza

Discover travel destinations of travelers writing a travel journal on FindPenguins.
Add to bucket listRemove from bucket list
Travelers at this place
    • Day12

      Puerto Montt..>>>>The Lakes District

      January 10, 2022 in Chile ⋅ ⛅ 31 °C

      ..2 days travelling..and 2500km later….I am in Puerto Montt..with my luggage😚..this starts the next phase of this trip..lakes..rolling farmland and…volcanoes..at some point this week I hope to climb the blast path of Volcan Chaiten...which erupted in 2008..what excitement in store🤪
      I can only offer you a pic from my IBIS hotel window today..better will follow☺️
      Read more

    • Day52

      Gut drauf - schlecht drauf

      February 21, 2018 in Chile ⋅ ⛅ 31 °C

      Gut drauf: Das Mädchen aus der Kaffeebar in Pichilemu! Sie sticht damit allerdings aus der Menge hervor, denn die Chilenen sind zwar besser organisiert, sauberer und wirtschaftlich stärker ... aber zugleich auch nüchterner, reservierter und desinteressierter als die weiter nördlich lebenden Südamerikaner. Kein Mensch dreht sich mehr nach uns um, niemand will mehr vor den Motorrädern posieren und es wird schwerer, ins Gespräch zu kommen. Gleich wie: Wir haben einen entspannten Fahrtag von Santiago de Chile nach Talca und fahren einen erfreulichen Umweg an der Küste entlang. Am Strand werden fies aussehende Meeresfrüchte angeboten, die mit scharfem Messer - wie Austern - aus Muscheln gepult werden. Marc kostet und befindet den glibberigen, orangefarbenen Inhalt für gut, der Rest der Gruppe beschränkt sich auf passive Beobachtung des Schauspiels.

      Wie Ihr mittlerweile wisst, sind gelbe und vor allem weiße Straßen in den bisher bereisten Ländern Südamerikas nicht immer befahrbar. In Chile hingegen sind sie frisch asphaltiert und mit sanftem, erwartbarem Kurvenradius angelegt, was alle dankbar aufnehmen. Die Mitte Chiles ist im übrigen der Landesteil, in dem viel Obst, Gemüse und Wein angebaut wird, entsprechend folgen wir einige Zeit der Ruta de Fruta. Das warme Klima sorgt für gelblich schimmerndes, verdorrtes Gras und offensichtlich immer wieder für Waldbrände.

      Doch dies sind nicht die einzigen Naturkatastrophen hier. In Talca und auch in unserem morgigen Zielort Concepcion haben Erdbeben immer wieder schwere Schäden angerichtet. Das letzte sehr große Beben in 2010 hat den zentralen Plätzen in Talca ziemlich zugesetzt. Mitten in der Stadt steht eine verfallende Markthalle und daneben ein baufälliges Schulgebäude. Die Botschaften der Graffitis an den Wänden zeugen nicht von übergroßem Optimismus in der Sprühergeneration. Schlecht drauf.

      Was noch? Oliver nahm heute Morgen von uns Abschied, er fliegt in diesem Moment nach Miami, um sich privat ein paar Tage von der widerspenstigen Welttour-Gruppe zu erholen. Mach es gut Oliver, Deine souveräne und freundliche Art wird uns fehlen, sehr herzlichen Dank! An Olivers Stelle wird uns Domenico für die restlichen gut 3 Wochen guiden, natürlich zusammen mit Marc.
      Read more

      Traveler

      Apropos "schlecht drauf": HIer die Zufriedensheitsindizees des World Happiness Reports 2017 für "deine" Länder:

      2/22/18Reply
      Traveler

      Kolumbien 6,4 - Equador 6,0 - Peru 5,7 - Bolivien 5,8 - Chile 6,6 - Argentinien 6,6. Zum Vergl. Deutschland 7,0 - Norwegen (1. Platz) 7,5 - Afgahnistan 3,7

      2/22/18Reply
      Traveler

      Das ist interessant, Frank. Zufriedenheit doch einfach eine Funktion von Wohlstand und Frieden? Die Ausstrahlung der Menschen erscheint mir anders, aber vielleicht ändert sich dies, wenn sie vor einem Fragebogen sitzen und nüchtern über ihre Lebenssituation nachdenken müssen ...

      2/22/18Reply
      3 more comments
       
    • Day4

      Stop Santiago-Rio Bueno : Jour 1

      January 27 in Chile ⋅ ☀️ 25 °C

      Après notre beau séjour vacances à Valparaiso, il est maintenant temps de commencer sérieusement notre périple.
      Ce matin on s'est levés tôt pour dire au revoir à PL qui est parti prendre son bus pour Buenos Aires afin de rejoindre les copines Flavie et Nina.
      On a ensuite passé la matinée, à préparer nos prochains jours en profitant du wifi de l'auberge de Rafael.
      PL et Alban nous ont passé leurs cartes sim du Chili. C'est tout bête mais je trouve ça beau, ils finissent leur voyage, on commence le notre, une continuité sans en être une.
      Pour pouvoir avoir accès à internet sans débourser des milliards, il nous fallait une carte sim du pays, que nous pouvons charger à l'aide de "bolsas", ce sont différents types de forfaits. On est donc allés au magasin du coin pour mettre de l'argent sur les cartes sim  et pouvoir les charger.

      Avec tout ça, il est14h et on ne doit pas tarder si on veut attaquer le stop aujourd'hui. Alors on paie l'auberge et  on dit au revoir à Alban. Ça nous rend tristes de déjà quitter nos deux camarades, c'était vraiment trois chouettes journées. Maintenant plus personne sur qui compter autre que nous même !

      On veut aller à Rio Bueno, une ville au sud de Santiago, dans le nord de la Patagonie. La bas on compte retrouver la famille de Carla une connaissance de Matthieu qui nous a invités dans sa famille. En partant de Santiago il nous faut suivre la Ruta 5 aussi appelée la Panamerica Sur.

      On a décidé de faire ce trajet en stop, parce qu'on a le temps et aussi parce qu'on trouve ça plus drôle et enrichissant qu'en bus, et qu'il est hors de question de prendre l'avion. En vrai c'est aussi parce que ga fait quand même bien plaisir de voyager sans débourser le moindre sous. Bref c'est une expérience qu'on a envie de tester. On prévoit de faire le trajet en 3 jours. On se dirige vers la station essence qui longe cette route, moyen efficace de se faire prendre en stop. Les gens sont à l'arrêt, on peut discuter avec eux plus facilement.

      Santiago est une ville immense, et bien sûr, on est à l'opposé de la sortie qu'on doit prendre. La première grosse étape sera de traverser et sortir de Santiago.
      On commence a demander, beaucoup de gens vont seulement dans Santiago. Il fait chaud, Matthieu doute un peu, moi aussi parfois. Mais les gens sont gentils et cherchent à nous donner des conseils, ca nous motive.
      On trouve enfin une voiture qui va dans le sud de Santiago, mais pas exactement sur notre route, pas grave on veut partir d'ici, on avisera plus tard. Christian est très gentil, il nous fait écouter du rap du Chili, nous de France. Au final, sans qu'on l'ai remarqué, il nous a emmené à l'endroit où l'on souhaitait aller, le stop commence bien. On est gonflés à bloc.

      Un couple nous prend du Sud de Santiago jusqu'à Rancagua, ce n'est pas une grosse distance, mais ça nous permet de vraiment quitter Santiago. Ils sont chargés, mais se démènent pour nous faire de la place, tous les deux sont étudiants. Une architecte, un ingénieur. Ils ont beaucoup voyagé, et parlent bien anglais, même si on a tous les deux envie d'améliorer notre espagnol, on switch rapidement vers l'anglais. C'est tellement plus facile! Ils nous donnent des conseils de lieux à visiter. Il est DJ d'electro, on parle un peu de techno, ils nous dit de le contacter si on cherche à faire la fête au Chili, il s'y connaît bien. On n'y manquera pas!

      Ils nous déposent à une énorme station essence, parfait pour faire du stop ! On trouve assez rapidement une voiture. Un homme, la quarantaine, hésite à nous prendre, il s'appelle Alvaro. Nos plus grands sourires et un peu d'insistance lui font oublier ses dernières réticences. Il va à Talca ! La ville qu'on s'était fixée comme objectif pour aujourd'hui! On jete nos sacs à l'arrière de son pic up, et on grimpe dans la voiture. Lui ne parle pas bien anglais, toute la discussion se fera donc en espagnol, je laisse Matthieu aller devant, il pourra mieux tenir la discussion. Le trajet avance, on ne sait pas où dormir à Talca. Il ne peut pas nous loger, mais cherche des gens qui pourraient, on garde espoir. On a déjà pas mal dépensé à Valparaiso, on préférerait ne pas dormir dans un hôtel.
      Je nous inscrit donc sur couchsurfing, un site qui permet de dormir gratuitement chez des gens qui sont aussi sur cette application. Mais il est déjà tard, j'ai peu d'espoir.
      Alvaro ne trouve rien pour nous loger, il nous dépose donc dans un quartier tranquille, où les gens ont des jardins, pour qu'on puisse poser notre tente.

      Les 3 personnes qui nous on pris en stop étaient adorables! Ca nous donne envie de continuer de voyager de cette façon. Ils sont cools ces chiliens!

      On a déjà beaucoup parlé et demandé de l'aide aujourd'hui, on préfère se trouver un petit coin tranquille près d'un champ où on pourra poser la tente. Après une bonne pizza "grande", et qu'il l'était vraiment trop, on trouve le lieu de notre première nuit en tente du voyage. Un petit champ à la lisière de la ville, non loin d'un ruisseau. Un terrain en chantier n'est pas très loin et on entend encore beaucoup les chiens de la ville, l'endroit n'est pas idyllique, mais fera amplement l'affaire. Une journée bien réussie! Mine de rien une fois posés on se rend compte qu'on est super fatigués et on s'endort comme des masses avant 23h.
      Read more

    You might also know this place by the following names:

    Monte Baeza, Q23653439

    Join us:

    FindPenguins for iOSFindPenguins for Android