Joined March 2019
  • Explore, what other travelers do in:
  • Day11

    **Anecdotes**

    January 6 in Mexico ⋅ ☀️ 1 °C

    Pour le soir du réveillon du nouvel an, nous sommes en pleine nature dans une plantation de café et avons passé la journée au soleil. Tous les deux bien dans notre jus, je mets juste un petit peu de rouge à lèvres, pas de changement de vêtements Je dis quand même à Bastien:
    "ça passe?"
    "je t'ai connu plus apprêtée, là tu es plus à prêter." 😂😂

    Durant les mariages mexicains et aussi italiens les mariés mangent seuls à leur table. L'idée c'est que de toute manière vu qu'ils n'auront pas le temps de manger, ils se déplacent pour saluer les invités.

    Nous nous sommes fait torpiller par les moustiques. Bastien demande à notre hôte si elle a quelque chose contre les démangeaisons elle lui répond que c'est la raison pour laquelle ils ont ouvert un hôtel ils avaient besoin de sang neuf pour les moustiques!

    A Huatulco nous sommes tellement habitués à prendre le taxi, et les tarifs sont définis d'avance donc on ne regarde pas un compteur, que nous avons failli oublier de payer en sortant une fois arrivés à destination.

    Nous étions dans un restaurant de Tacos, lorsque j'ai commandé de l'eau on m'a apporté de l'eau "locale" c'est-à-dire de l'eau complètement blanche. Il paraît que c'est grâce à une poudre goût coco mais dans les faits c'était plutôt goût Smecta.

    En se promenant sur un marché artisanal de nuit, je perds un instant Bastien de vue, même pas le temps de le chercher qu'un monsieur mexicain m'a gentiment montré où il était 😉

    Dans la piscine de l'hôtel nous avons commandé deux mojito. 45 minutes plus tard, toujours rien. On a froid, on remonte dans notre chambre. Une heure après la commande, on les récupère enfin, quasi imbuvable, je ne crois pas en avoir déjà goûté d'aussi mauvais.

    On a eu 3 heures de retard sur un vol d'une heure, c'est peu rageant surtout lorsqu'on arrive à l'aéroport avec 2h30 d'avance car on avait pris beaucoup de marge en raison de la distance à parcourir et du redouté trafic Mexicain.

    Nous sommes allés à une plage très peu fréquentée, mais pensions avoir de la difficulté a trouver un taxi pour rentrer à l'hôtel. Trente secondes d'attente et un taxi s'arrête avec déjà 3 personnes dedans, en plus du chauffeur. Tout le monde se serre et nous nous tassons à l'arrière . Trois minutes plus tard c'est une 7e personne qui est prise en charge par le taxi toujours dans la bonne humeur! Moins cher que le taxi, le co-taxi! Nous avons payé 1/4 du prix du trajet aller.

    Les deux seules tortues que nous avons vues au cours de notre voyage étaient mortes et en train de se faire déchiqueter par des charognards... Sur une plage idyllique pour laquelle nous avions marché 20 minutes depuis la route.

    La rencontre avec le coyote, notre guide pour le site archéologique de Monte Alban. On est revenu sur nos pas pour faire appel à un guide puis on a un peu patienté et le nôtre était clairement hors d'âge. On comprenait 1 mot sur 5, il ne faisait pas de phrases et de déplaçait très difficilement :-( au bout de 10 minutes, il nous annonce son prix, plus du double de ce que l'on avait lu sur les prix pratiqués. On est un peu surpris, il se vexe et part. La visite guidée la plus rapide! Vu qu'on ne comprenait rien à ce qu'il disait on a pas cherché à le ratrapper.
    Read more

  • Day3

    Mariage à Cuernavaca

    December 29, 2019 in Mexico ⋅ ☁️ 18 °C

    Aujourd'hui, c'est le grand jour, le mariage de notre couple d'amis Pasquale et Andrea, que Bastien a connu en Norvège. une heure trente de route nous attend pour aller au Sud de Mexico dans la région plus tempérée de Cuernavaca. Il est vrai qu'à Mexico, la technique de l'oignon pratiquée au Pérou cet été est aussi de mise. On se couvre bien le matin et on enlève nos "pelures" au fur et à mesure de la journée. Bref, pour aller au Sud, deux options s'offrent à nous : le bus ou le Uber. Alors que nous avions statué la veille sur le fait de prendre un Uber vers 10heures du matin, on se réveille tous les deux assez tôt en se disant que c'est peut être trop risqué. Si personne n'accepte notre course parce que c'est trop loin on aura l'air malin sur le bord de la route, sachant que les bus ne feront plus de liaisons avec la ville passé 8h30... Bref, on boucle les valises en express et on commande une voiture pour aller à la gare routière, avec pour objectif le bus de 8h30. Là chaque comptoir correspond à une destination différente, on nous fait choisir nos places. On découvre en fait qu'il y a un bus toutes les 30 minutes. Une fois les billets en poche on se presse vers le bus qui part dans cinq minutes. C'est une fois que tout est dans la soute que je me rend compte que les billets ne sont pas pour Cuernavaca mais pour Juitepec. Il est vrai que j'en ai parlé au comptoir, car je pensais me souvenir que l'hôtel était dans les parages mais je ne pensais pas que la caissière avait pris ça à l'affirmative. Me voilà donc à tenter de me faire comprendre par le chauffeur, impatient de prendre la route, pendant que Bastien tente de faire fonctionner rapidement la carte Sim achetée la veille dans un boui boui, au cas où. Sur le moment aucun de nous ne se dit qu'au pire ça n'est pas grave on rachètera des billets pour le bus suivant, qu'on peut utiliser notre forfait internet français pour dépanner afin de consulter le faire part avec l'adresse précise, et qu'on a également 1 heure trente de marge 😂. Le chauffeur m'explique que la ville de Juitepec est une commune de la zone de Cuernavaca, dans le même temps Bastien constate que la cérémonie est bien dans cette ville. On s'installe dans le bus, un peu ridicules de toute cette panique inutile...
    La route se passe sans encombre nous commençons par des petites routes en lacets puis nous rejoignons l'autoroute. Arrivés à destination nous descendons sur le bord de la nationale, et prenons l'unique taxi présent. Pas de télémètre, pas de numéro d'identification, pas fe ceinture. . On rejoint en 10 minutes le lieu du mariage. C'est assez incroyable de trouver un aussi beau domaine alors qu'aux alentours alentours tout est modeste. Pas de chance notre chambre, sur le lieu du mariage, ne sera pas prête avant la cérémonie. Notre unique solution est donc de se changer au spa. Mais avant ça ne nous avons fait une petite promenade dans le bourg pour éventuellement me trouver un coiffeur ( on a vite renoncé cnest dimanche) et surtout manger quelques tacos dans une ginguette. Après tout, on ne sait pas quand sera le prochain vrai repas. En 5 minutes à pieds nous retournons à l'hôtel petite pause vernis pour moi dans le parc, puis direction le spa pour 40 minutes de "transformation". Il est maintenant 13h nous rejoignons la partie de l'hôtel réservée au mariage. Nous pensions être environ 200 mais finalement nous sommes environ 120. Une partie de la famille de Pasquale est resté en Italie et 2 ordinateurs sont près de l'Autel avec toute la famille rassemblée sur skype. C'est adorable parce qu'ils sont tous très bien habillés de l'autre côté de l'écran. Toute la messe est en espagnol mais à nous deux nous comprenons 80 %, le prêtre est très moderne et sympa la cérémonie et donc top. Les mariés sont très émus surtout Pasquale et impossible pour lui de mettre la bagne au doigt d'Andréa, vive la chaleur et l'humidité. C'est emplis d'émotions que les mariés se disent oui!!!
    Tout le monde applaudit et nous sortons à notre tour cette chapelle improvisée. Direction une autre zone de l'hôtel un cocktail de bienvenue et des mariachi nous attendent. Le lieu est vraiment incroyable c'est une hacienda qui avait été construite pour Hernan Cortes. Bâtiment historique sur lequel la nature a tenté de reprendre ses droits. Au programme du cocktail des margaritas, des mojitos et quelques petits sandwichs. Nous discutons enfin avec les mariés qui sont très heureux et lui encore beaucoup stressé. Nous passons du temps avec les anciens collocs italiens et espagnols de Bastien lors de son échange en Norvège, qui sont également présents. C'est finalement 1h30 plus tard que nous passons à table pour un déjeuner tardif. À nouveau, c'est vraiment magnifique notre table est super chouette, bien fleurie, avec des fleurs pas de chez nous, et à notre surprise les mariés ont une table tous seuls. C'est apparemment également l'usage en Italie! Ça se passe très bien, nous sommes étonné d'avoir des plats différents d'une personne à l'autre, Bastien et moi partageons donc chacun de nos plats. À la différence de la France, il n'y a pas de discours ou d'animation pendant ce temps-là. À 17h30 nous finissons le repas, pour les Italiens c'est un petit peu une arnaque car pour eux les repas de mariage sont surtout gargantuesques, là c'était assez fin mais en quantité raisonnables. De mon côté je suis un peu étonnée de ne pas trouver de fromage alors qu'il était ton menu. Tout le monde rejoint donc la piste de danse à 17h30, il fait encore jour c'est vraiment très étrange. Ca danse comme s'il était déjà 1h du matin vraiment c'est très très très étrange. Au fur et à mesure de la soirée, la coutume Mexicaine, est de distribuer à tous des goodies plus improbables les uns que les autres. Nous avons donc des bagues lumineuses, une guitare-collier lumineuse, des colliers boule à facette, des masques, etc. On a même le droit aux mariés déguisés en daft punk. Le mezcal coule à flot mais on se dirigent plutôt vers les cocktails habituels histoire de profiter du lendemain. Un chariot de fromage arrive finalement, on en profite bien! Vers 21h le décalage horaire a raison de nous et nous tenons difficilement jusqu'à 21h30 , moment où l'on s'éclipse discrètement.
    Il est quand même 4h30 du matin a paris!
    Read more

  • Day2

    Un jour à Mexico

    December 28, 2019 in Mexico ⋅ ⛅ 18 °C

    Réveillés très tôt, nous commençons à 8h30 l'exploration de Mexico par celle de notre quartier, Coyoacan. A quelques rues de "chez nous" se trouve une maison moins anonyme que les autres. C'est ici qu'est née et a vécue Frieda Kahlo la majeur partie de sa vie. C'est une maison bleue, vaste mais sans colline. On la remarque à la quarantaine de personnes qui patiente devant pour la visiter, mais nous passons notre chemin, elle n'ouvre que dans 1h30 et nous n'avons qu'une journée à Mexico! Au détour d'une rue nous rentrons dans le marché, il est de taille raisonnable et encore calme. Nous nous arrêtons à un stand de fruits et achetons 2 jus ultra-frais et vraiment délicieux, ça nous tiendra jusqu'au déjeuner. On croise aussi d'immenses pinatas de toutes les couleurs. Nous nous arrêtons sur la place centrale, vestige du temps où ce quartier était en fait une ville avant d'être englobé dans Mexico. Il y a une crèche et des décorations, car oui c'est Noël ici aussi. Nous visitons l'église dont la toiture est transpercée de végétation... Mais en assez bon état à l'intérieur. On voit que les touristes sont attendus dans le quartier car il y a des vendeurs de bricoles. Pour le moment nous sommes quasiment seuls et c'est très calme. Les bâtiments sont anciens, de deux/trois étages et très colorés, on se sent dans un village. Jouxtant la place centrale, il y a un petit parc et une fontaine dediée â un coyote. On est très heureux d'avoir pu faire cette promenade au calme.
    Puis direction l'hypercentre. La place centrale est immense et accueille une patinoire synthétique. C'est écologique ici, en tout cas ils le revendiquent. Ils ne sont pas du tout à l'aise sur la glace et sont quasiment tous accrochés au bord. Au bout de la place se dresse la cathédrale. Nous la visitons, elle est immense mais plus intéressante et élégante de l'extérieur que de l'intérieur. En fait elle est un peu austère mis à part son magnifique orgue et un grand fronton en or. A quelques pas de là se trouve le Palais national qui a été herigé pour héberger le président de la République. Seul blabla y a vécu. Le bâtiment est très imposant mais est surtout intéressant pour ses peintures de Diego Rivera. Elles relatent l'histoire du Mexique et les luttes des hotoctones , son agriculture, les constructions des mayas etc. Ces peintures sont immenses, des murs entiers, très lumineuses et fascinantes. On reste une petite heure à les observer. Ensuite c'est promenade au hasard des rues. Derrière le palacio Nacional c'est un vrai marché, tout est a vendre. Il y a du monde et on peut trouver des doudounes, des jouets, du maquillage, des chaussettes etc. Au bout de cette rue (calle moneda) de trouve une belle église fermée et dans son jus. Elle aussi assaillie par la végétation. On remarque que chaque rue/micro quartier a sa spécialité : high tech, photographies, robes de mariée, tissus, etc. Les mexicains ont l'air vraiment dingues des photos et semblent se faire tirer le portrait pour toutes les (non)occasions. Pour déjeuner, nous trouvons une petite cantina pour goûter la torta, sorte de sandwich savoureux. On se régale, il est 14h. Puis on repart en promenade : aperçu des ruines du templo mayor découvertes en 1978. Alors que des travaux avaient lieu pour consolider les fondations d'une église voisine un monolithe a été exhumé donnant lieu a des fouilles approfondies et révélant ce vaste site. La pyramide faisait 45 mètres de haut et a été détruite, ou plutôt démantelée pierre par pierre par les hommes de Cortés pour construire la cathédrale voisine. Malgré les maquettes, difficile de s'imaginer l'ampleur de cette cité..
    Nous poursuivons notre promenade vers un parc à l'ouest du centre historique "parque de la alameda central". C'est plutôt un bain de foule, nous traversons les artères commerçantes des mêmes magasins que l'on trouve chez nous. Le parc est plutôt bétonné et bruyant. Nous repartons donc en direction du métro pour trouver l'oasis de verdure de Mexico :le parc de Chapultepec. Nous traversons le "quartier chinois". Il s'agit en fait d'une rue de quelques commerces et restaurants mais nous n'avons pas vu un chinois. Nous prenons le métro pour quelques stations. Il est plus propre qu'à Paris et assez moderne. A cinquante centimes le billet, cela nous fait éviter les embouteillages, c'est royal. Et c'est d'ailleurs la première fois que les mexicains nous observent amusés.
    Nous arrivons au parc un peu fatigués, et après une petite pause allongés en tee shirt dans la pelouse, nous montons au château de Chapultepec. La montée en pente douce est top et offre une vue à 360 degrés sur la verdure puis la ville. L'édifice est avant tout une seconde résidence présidentielle, avec de beaux jardins. Malheureusement il semble que tout Mexico s'y est donné rendez vous et on étouffe un peu. Il est 18h, nous nous dirigeons vers les quartiers résidentiels de Condesa et Roma en quête d'un bel endroit pour dîner. Les rues sont très calmes et avec de beaux immeubles modernes avec gardiens. On fini par s'échouer dans un restaurant argentin où finalement les accompagnements et le vin étaient meilleurs que la viande. Ça n'est pas grave on passe un super moment. Dîner en terrasse un 28 décembre c'est un luxe. On se vautre dans un Uber direction la place Garibaldi pour aller écouter les mariachis. Après 30 minutes de route et une micro sieste on s'installe sur la place et écoutons les différents groupes. Des familles dansent avec leurs enfants, des couples dansent tout sourire. Nous on est plutôt bercés mais c'est très agréable. On rentre enfin à Cyoacan, encore en 30 minutes.
    Il est 22h, on est rincés. Au total, 23 kilomètres a pieds à notre actif quand même! Une journée bien dense et enrichissante.
    Read more

  • Day1

    Vamos à Mexico

    December 27, 2019 in Mexico ⋅ ☀️ 18 °C

    Après de chouettes festivités de Noël, nous ne regrettons pas de quitter Paris et les grèves interminables pour partir au Mexique. Départ 5h de l'appart nous nous rendons à Orly en taxi. Après un vol de 2h, nous voilà à Madrid pour 4heures d'escale. Le temps passe assez vite, on se promène dans l'aéroport et on ne résiste pas à la tentation jambonesque. Le bon jambon espagnol est vendu sous toutes ses formes. C'était vraiment excellent ! On rejoint ensuite notre vol de 11h pour Mexico. Là aussi, le temps est passé relativement rapidement. La sélection des films était top et nous étions bien fatigués. Film- sieste- repas- 1/3 de film - sieste - repas, et on recommence ! Bastien rencontre dans l'avion un de ses anciens colloc qui se rend aussi au mariage 😉. Une fois arrivés, à 18heures- heure locale, la douane et la récupération des bagages ne prennent que quelques minutes. Nous commandons ensuite notre Uber, direction le quartier de Coyoacan. C'est apparemment plus sûr de prendre des Uber que des taxis et les prix sont plus que raisonnables... Une fois devant la porte close de notre supposé hébergement petit coup de stress, rien n'indique qu'il s'agit de ce que nous avons réservé. Notre chauffeur nous prête son téléphone, mais heureusement dans le même temps, les gestionnaires du B&B rentrent du supermarché et nous accueillent. Il s'agit d'une maison moderne, appartenant à un Allemand, dont le rez de chaussée est occupé par 3 chambres qui sont louées aux touristes. C'est minimaliste et très beau. Après une douche rapide nous partons à la découverte du quartier. Objectif : acheter des bouteilles d'eau et en profiter pour se faire de la monnaie avec l'argent que nous avons retiré à l'aéroport. Le quartier est très calme et résidentiel. On est déjà conquis. Les rues sont larges, bordées de belles maisons et c'est l'heure où les gens se promènent en famille. Il ne fait pas chaud, les doudounes Uniqlo sont de mises. En sortant de l'épicerie on croise la police et Bastien se dit que c'est chouette, c'est bien sécurisé. On rigole car je me souviens surtout de l'histoire du collègue de papa dépouillé par des policiers. Bref, on reste sur nos gardes quand même. On s'arrête ensuite dans un boui-boui, ou plutôt une petite cantine aménagée dans un garage. Miammm nous avons droit à de très très bons tacos. On choisi un assortiment, comme un menu, et tout ces ingrédients sont mélangés dans une assiette qui déborde. A côté sont empilés de petites crêpes de maïs que l'on garni, un régal. Les locaux nous sourient, tout va bien. Nous rentrons enfin nous coucher, il est 22h, plutôt contents de se dire qu'on a déjà bien oeuvré contre le décalage horaire.Read more

  • Day12

    Ascension de la Montana, Machu pichu

    August 12, 2019 in Peru ⋅ ⛅ 12 °C

    Après avoir découvert et profité de notre merveilleux hôtel la veille, nous avons rendez vous à 6h15 pour nous rendre au Machu Picchu. Il faut faire la queue une trentaine de minutes pour accéder aux autobus qui y montent. Trente minutes d'ascension, il y a pas mal de monde, mais rien d'effrayant. Une fois arrivés sur site, nous sommes sous le charme, mais pas le temps de s'attarder, nous faisons rapidement une photo avant de commencer la "balade" de la montana...
    Aïe aïe aïe bien mal nous en a pris, ce n'etait pas une simple marche mais véritablement une ascension, un exploit sportif. Même si l'altitude est plus raisonnable qu'auparavant (2450 mètres), le souffle nous manque rapidement, nous sommes partis beaucoup trop vite, et à 8heures nous avons même chaud. S'ensuit une longue, fastidieuse et vertigineuse ascension. Aucun de nous n'était réellement préparé à cela. Après avoir pesté, râlé et sué, une partie du groupe est arrivée au sommet, 2900 mètres, en 1h25. Quatre d'entre nous ont dû s'arrêter avant pour cause de vertige, mais ils n'ont pas démérité, loin de là.
    La descente a été très sportive, beaucoup de marches et une vue vertigineuse, mais sans incidents heureusement !
    Read more

Never miss updates of Mathilde Cruzel with our app:

FindPenguins for iOS FindPenguins for Android