Les crucru découvrent le Pérou
  • Day12

    Ascension de la Montana, Machu pichu

    August 12, 2019 in Peru ⋅ ⛅ 12 °C

    Après avoir découvert et profité de notre merveilleux hôtel la veille, nous avons rendez vous à 6h15 pour nous rendre au Machu Picchu. Il faut faire la queue une trentaine de minutes pour accéder aux autobus qui y montent. Trente minutes d'ascension, il y a pas mal de monde, mais rien d'effrayant. Une fois arrivés sur site, nous sommes sous le charme, mais pas le temps de s'attarder, nous faisons rapidement une photo avant de commencer la "balade" de la montana...
    Aïe aïe aïe bien mal nous en a pris, ce n'etait pas une simple marche mais véritablement une ascension, un exploit sportif. Même si l'altitude est plus raisonnable qu'auparavant (2450 mètres), le souffle nous manque rapidement, nous sommes partis beaucoup trop vite, et à 8heures nous avons même chaud. S'ensuit une longue, fastidieuse et vertigineuse ascension. Aucun de nous n'était réellement préparé à cela. Après avoir pesté, râlé et sué, une partie du groupe est arrivée au sommet, 2900 mètres, en 1h25. Quatre d'entre nous ont dû s'arrêter avant pour cause de vertige, mais ils n'ont pas démérité, loin de là.
    La descente a été très sportive, beaucoup de marches et une vue vertigineuse, mais sans incidents heureusement !
    Read more

  • Explore, what other travelers do in:
  • Day12

    Machu Picchu

    August 12, 2019 in Peru ⋅ ☀️ 21 °C

    Tous groggy de la descente de la Montana nous avons arpenté le site non encore remis de nos efforts. Le lieu du MP n'a pas été choisi au hasard. Il se trouve au milieu de 4 montagnes situés au Nord, Sud, Est, Ouest. Ce lieu "facile d'accès" et était un lieu d'échange comme un autre, un marché du temps de la dynastie Inca. Il y avait un quartier d'habitation, un quartier pour les plus nobles (à la base ce petit village était une résidence secondaire pour Pachaqotec, l'Inca), un quartier pour les pratiques religieuses et un pour les travaux, comme l'agriculture.Read more

  • Day11

    En route pour le Machu Picchu

    August 11, 2019 in Peru ⋅ ⛅ 13 °C

    Cette voie ferrée a été créée en 1934, lorsque le Machu Picchu a commencé à être une destination touristique. Le train panoramique est un véritable bonheur. Il longe une rivière et nous quittons les montagnes pour l'Amazonie, en moins de 2 heures!Read more

  • Day11

    Pisaq, vallée sacrée

    August 11, 2019 in Peru ⋅ ☀️ 12 °C

    Ce matin nous sommes partis pour la vallée sacrée, avec en ligne de mire le Machu Picchu demain 🙈.
    La ville de Pisaq, à l'inverse de Cusco, était habitée par le peuple et non par les autorités. L'ethnie Inca s'y est établie vers 1100-1200, c'est à dire avant qu'ils ne deviennent un empire. En effet, on constate que l'architecture y est moins élaborée, les pierres y sont d'ailleurs plus petites.
    Il y avait treize quartiers dans cette ville très étendue qui vivait de l'agriculture. Les constructions en terrasse y sont très impressionnantes. Un cimetière Inca contenant 3000 dépouilles est établi en face des terrasses. Les momies y étaient glissées dans des trous.
    Pisaq est le nom d'un oiseau 🐦, il a été donné comme nom à la ville car elle en a la forme. On imagine bien a quel point ces constructions en terrasses à 3400 mètres d'altitude ont été un défi. Ces terrasses permettaient des cultures toute l'année car les rigoles irriguaient lors de la saison sèche en récupérant l'eau de la montagne.
    Pour construire une terrasse il fallait de grosses pierres pour faire les murs et les marches. Celles ci etaient formées de pierres plus longues dépassant du mur et qui formaient un escalier permettant de passer d'un plateau à l'autre. À l'intérieur de la terrasse sont superposés des graviers, puis du sable ou de l'argile, et enfin de la terre fertile.
    Les matériaux étaient transportés depuis la vallée sacrée et montaient plutôt à dos d'homme qu'à dos de lamas, ces derniers ne pouvant supporter qu'une charge maximum de 25 kilos.
    Entre les terrasses il y avait de petites pièces pour ranger les outils ou les récoltes.
    Comment les familles devenaient-elles propriétaires de leur terres? Il s'agissait de dons faits par l'Inca : à la naissance d'un garçon , un "Topo" était accordé, soit 3000m2 et à la naissance d'une fille, la moitié d'un topo.

    Après notre ascension d'hier, les troupes sont un peu courbatues mais toujours émerveillées. Nous avons eu la chance de visiter le site avant que les cars de touristes n'arrivent. Cela paye de quitter l'hôtel à 7h30!
    Read more

  • Day10

    Laguna humantay

    August 10, 2019 in Peru ⋅ ⛅ 10 °C

    Partis de l'hôtel à 5h30, un record, nous avons fait deux heures de route avant de nous arrêter prendre le petit déjeuner. Nous avons ensuite eu une heure de piste, a flanc de montagne. Aïe aïe aïe que d'émotions !
    Bien arrivés au camp de base à 3800 mètres d'altitude, nous avons commencé la randonnée. Cela consiste en 3 tronçons d'une heure et demi, au début c'est une pente normale puis cela se complique. Avec l'altitude, tous les efforts sont plus compliqués et le souffle nous a manqué. Finalement, personne n'a eu à se rabattre sur l'option "chevaux" proposée par les locaux. Nous sommes arrivés en haut après 1h45, à 4200 mètres. Le point de vue est spectaculaire ! Le lac est translucide et le glacier Humantay semble glisser dedans.
    Nous avons découvert grâce à notre guide un rite Inca, nous avons chacun choisi une pierre, puis fait un vœu avant de les superposer. Chacun souffle ensuite sur les 3 mêmes feuilles de coca, et voilà! Nous avons normalement la protection des montagnes sacrées.
    Le retour s'est passé sans encombre, par un chemin parallèle abrité du vent. De retour à Cusco à 18h30, nous avions bien mérité un peu de repos après cette première grosse randonnée
    Read more

  • Day7

    Iles d'Uros

    August 7, 2019 in Peru ⋅ 🌙 12 °C

    Cet après midi nous avons pris le bateau pour une vingtaine de minutes depuis Puno où se trouvent 80 petites îles.
    Celles ci existent depuis 1000 avant JC. Des populations s'y sont réfugiées pour échapper aux différentes conquêtes sur les rives du lac tititcaca. A l'origine les familles vivent de la chasse et de la pêche. Une école et un dispensaire sont présents dans la lagune.
    Ces îlots reposent sur des blocs de racines (15 par île environ) sur lesquels sont entassés des roseaux. Une île a une durée de vie d'une vingtaine d'années, et les roseaux sont remplacés une a deux fois par mois.
    Ces îles ont été ouvertes au tourisme en 1996. Depuis elles ont perdu de leur authenticité, certains prétendent que les locaux ne vivent plus dessus, mais font seulement l'aller retour depuis le continent pour accueillir les touristes. Récemment des panneaux solaires et des toilettes y ont été installé. La cuisine de fait toujours à l'extérieur des maisons, dans des "fours" en terre cuite, sur la pierre (pour éviter les incendies) comme sur la photo du petit Andy.
    Pour notre part nous avons passé un bon moment, chaque duo a été invité dans une maisonnette pour voir leur lieu de vie. Nous avons rencontré le petit Andy. La maison est constituée d'une seule pièce avec le lit et quelques vêtements, ainsi qu'une table. A la sortie nous étions fortement encouragés a acheter des souvenirs fabriqués par la personne qui nous a accueillie, Anna. Pour notre part ce fut un bateau fait de roseau, impossible d'aller voir sur les autres étales si quelque chose nous tente plus.
    Six familles partage l'île que nous avons visité. S'il y avait des dissencions irréconciliables entre les familles, les habitants scient l'île pour la séparer en deux. A ce jour, nous ne savons toujours pas si ces îles sont habitées ou pas. Une chose est certaine, les Uros sont éteints depuis 1950 et les ayamaras ont récupérés leurs terres.
    Nous aurions souhaité visiter les îles Taquilé, où l'on peut dormir chez l'habitant, mais elles sont trop loin de Puno. 🤗
    Read more

  • Day7

    Lac titicaca, village de Socca

    August 7, 2019 in Peru ⋅ ⛅ 5 °C

    Un avant goût du lac Titicaca
    Le lac est ce qu'il reste d'une ancienne mer, il y a des millions d'annees. Aujourd'hui 6 rivières importantes se jettent dans le lac, qui est aussi alimenté par l'eau de pluie. Il mesure 160kms de long sur 60kms de large. Sa profondeur maximum est de 250 mètres.
    La pêche a laissé la place à la pisciculture de la truite, qui par son introduction massive a dégradée les écosystèmes locaux.
    La presqu'île de Puno, où nous sommes actuellement, est protégée du vent et des vagues, tout comme la communauté Uro sur ses îles flottantes.

    Ce matin, nous quittons Puno pour nous enfoncer dans sa presqu'île. Les maisons de briques sans aucun crépis de la ville laissent place à des maisonnettes en terre cuite et torchis. Cette balade hors des sentiers battus est la première où nous pouvons réellement rencontrer des locaux. Eux ne voient quasiment jamais de touristes. Les champs et les élevages sont mélangés avec les maisons. Les enfants jouent et aident les parents et grands parents et proposent quelques babioles à vendre avec le plus beau des sourires. Ce village de Socca est authentique, c'est un vrai coup de cœur tant pour les paysages que pour les habitants, et notamment la jeune Lucivete.
    Au loin nous apercevons un glacier Bolivien qui culmine à 6400m d'altitude.
    Read more

  • Day6

    En direction de Puno

    August 6, 2019 in Peru ⋅ ⛅ 18 °C

    Partis à 7h, nous avons plus de 6heures de trajet pour rejoindre le lac Titicaca (puma gris). Nous traversons encore des paysages grandioses. On s'extasie tant qu'on a pas le temps de nous ennuyer dans le bus. Nous quittons les Andes occidentales (partagées avec le Chili) pour se rapprocher des Andes orientales (qui aboutissent en Bolivie). La seule grande ville que nous traversons est Juliaca, mais nous ne arrêtons que pour retirer de l'argent, les réserves étaient à sec après 3 jours sans distributeur et une fréquentation assidue des échoppes de souvenirs. Nous arrivons au cœur de l'Altiplano, plateau peuplé le plus haut du monde.

    C'est l'occasion pour nous de visiter des ruines.
    Au dessus du lac Umayo se trouve la nécropole des Colla, peuple pré Inca qui vivait 1200 après JC de l'élevage et de l'Agriculture. Comme sur tout l'Altiplano, ils utilisaient des plateformes pour pouvoir profiter de l'eau de la pluie, 7 fois plus présente que dans la région de Colca que nous venons de quitter. Les tombeaux de la nécropole sont des tours d'une dizaine de mètres dans lesquels une a deux personnes de l'autorité (pas le peuple, pas les femmes) étaient enterrés en position fœtale sous forme de momie (non éviscérées). Une ouverture d'une quarantaine de centimètres, placée à l'est, permettait de déposer des offrandes. Une pierre pouvait être déplacée pour rajouter un corps s'il restait de la place. Sympa

    Point info: nous sommes partis à l'aube car des barrages sont érigés chaque jour pour bloquer toute circulation à la sortie des villes. Une mine doit être construite à proximité de la côte, dans une région qui vit de l'agriculture et les habitants et agriculteurs ont peur des rejets nocifs que cela implique. Arequipa est complètement bloquée depuis deux jours. Nous avons eu de la chance d'en être parti le dimanche car sinon il aurait fallu tenter le trajet pour Colca via une piste.
    Read more

  • Day5

    Canyon de Colca

    August 5, 2019 in Peru ⋅ 🌙 9 °C

    A la rencontre des Condors!
    Partis à 7h00 en bus de l'hôtel nous avons arpenté la région en longeant la montagne. Les paysages en terrasse sont vraiment extraordinaires. Il y avait des cratères, des piscines et encore des terrasses a perte de vue!
    Arrivés dans le sanctuaire national de la Cruz del Condor vers 8h nous avons attendus les Condors 30 minutes puis ce fut un véritable festival. Nous étions surexcités à mesure que le groupe s'agrandissait. Nous avons vu plus de 8 condors (la semaine dernière seulement 2 étaient visibles).
    Nous avons ensuite marché le long de la montagne pendant une heure en continuant d'observer les Condors jouant dans les courants d'air froid et chaud.
    Point info: le condor est considéré comme le plus grand oiseau: il mesure 3 metres, 1metre 40 de haut, et 14kgs. En captivité, il vit jusqu'à 60 ans. Le mâle a une crête sur la tête et les jeunes ont les plumes plus claires. Ils dorment dans des grottes. Les condors se laissent mourir après la mort de leur partenaire. Ces charognards se nourrissent principalement des vaches sauvages tombées des falaises.
    Read more

  • Day5

    Cactus

    August 5, 2019 in Peru ⋅ ☀️ 11 °C

    Avec ou sans fleurs, ou fruits, beaux ou complément cramés, et même avec du sel dessus il y en a pour tous les goûts. C'est un plaisir pour les yeux