Emma et Basile

Voyager d'accord mais voyager le plus écolo possible. Donc pas d'avion (sauf virus, typhon et pandémie). Et des rencontres, le plus possible ça par contre
Living in: Lyon, France
  • Day80

    Une journée pleine d'imprévus !

    March 29 in Japan ⋅ 🌧 6 °C

    Cette journée était censée être une simple journée de transports, remplie de trains, de gares et paysages qui défilent. Mais ce ne fût que partiellement le cas ! Si vous êtes joueur et avez du temps (je sais que oui) prenez une carte avec vous et suivez notre parcours !
    Levés à 8h, on quitte notre auberge kanazawaienne avant 9h et avec nos panneaux de stop, nous mettons en chasse d'un conducteur. Mais par temps de virus, être un étranger faisant du stop au Japon n'est pas forcément recommandé pour rejoindre rapidement sa destination... Après une bonne heure "d'attente", nous allions abandonner quand notre bienfaiteur arriva ! Un jeune rockeur japonais accepta de nous emmener jusqu'à la gare de Toyama. Arrivés à bon port, on remercie vivement notre chauffeur et prenons le premier train pour Tomari. En attendant notre train, on pique-nique sur le quai un énième succulent repas fait maison. Direction Itoigawa ! Pris en tenailles en la mer et les hautes montagnes, le trajet est impressionnant et sublime. À la gare d'Itoigawa, on troque notre grand train pour un minuscule wagon qui navigue entre montagnes enneigées et rivières mouvementées (non sans nous rappeler le Transsibérien). On arrive enfin à Minori-Otari où nous devons changer de train. Mais un arbre est tombé sur la voie sous le poids de la neige. On monte donc dans un bus direction Omashi où 1h30 plus tard nous prenons train express direction Matsumoto. Mais nous n'avons pas le bon ticket. Contraint de descendre à Azumino, on en profite pour faire le tour de la petite ville enneigées, son 100 yens shop (achat d'un carnet pour Emma) et son Hotaka Shrine, lui aussi enneigé.
    On remonte dans le train et arrivons, enfin, 30 minutes plus tard, à Matsumoto, notre terminus ! Avez-vous bien suivi le trajet ? Parce que nous pas du tout !
    Read more

  • Explore, what other travelers do in:
  • Day79

    Musée d'art contemporain de Kanazawa

    March 28 in Japan ⋅ ☁️ 9 °C

    Un Footprint rien que pour un musée ? Et oui, à époque exceptionnelle, mesures exceptionnelles ! Le musée d'art contemporain de Kanazawa est connu au Japon, grâce notamment à sa pièce maîtresse : une "piscine" (dans laquelle on peut prendre des photos du dessous et du dessus comme si on y était) située au centre du bâtiment circulaire que nous n'avons pas pu fouler de nos pieds car la pièce est trop exiguë par temps de virus.
    En vrai, on fait surtout ce Footprint pour les photos mais en vrac on a vu (liste non exhaustive) : des bâtiments reconstitués en miniature avec des billets de Monopoly, un mur végétal, une installation autogérée et animée, un drapeau prônant la fin des frontières, beaucoup de sculptures, une structure multicolore posée dehors, une pièce remplie de fil rouges et de clés, des peintures (plus ou moins abstraites) et une immense peluche de chien.
    Le musée était bondé mais le nombre de personnes dans chaque pièce était limité, ce qui donnait lieu à des fil d'attentes devant chaque œuvre. On est resté plus de deux heures à admirer, s'interroger, déambuler, discuter avant de pouvoir goûter à notre pique-nique minutieusement préparé !
    Read more

  • Day78

    Kanazawa, la petite Kyoto

    March 27 in Japan ⋅ 🌧 15 °C

    Nous voilà à deux pas de la mer du Japon ! Surnommée la petite Kyoto, Kanazawa a de quoi attirer du monde ! La ville a de beaux jardins et on ne s'en prive pas : le Gyokusen garden, accolé au château de Kanazawa et son charmant étang mais surtout le grand Kenrokuen ! Les sakuras sont en fleurs, et les fontaines, pagodes en pierres et autres étangs forment un tout on ne peut plus harmonieux. On a même droit au spectacle d'un héron tout de blanc vêtu se promenant à quelques mètres de nous ! De la même couleur que le héron, le château de Kanazawa surplombe la ville où nous avons pu visiter le musée d'art contemporain. Les expos sont riches et variées mais on vous en parle dans un footprint dédié !
    Notre auberge disposait d'une chouette cuisine. On en profite pour cuisiner des délicieux petits plats japonais ! Chaque soir, on a également droit à du vin chaud et des sucreries à déguster à la lumière de dizaines de bougies. Parfait pour terminer nos journées de marche dans le froid et la pluie ! On aura bien profiter de cette excursion avant notre HelpX à Matsumoto.
    Read more

  • Day77

    Étape à Shirakawago

    March 26 in Japan ⋅ ☀️ 18 °C

    Afin de rallier Seki à Kanazawa, nous faisons escale à Shirakawago ! Ce village authentique inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO est connu pour l'architecture particulière de ses maisons, faîtes pour résister aux fortes chutes de neige l'hiver. Après un bol de ramens prit à même le sol dans un charmant restaurant typique, nous avons donc pu nous promener quelques heures entre ces grandes maisons au toit en paille, construites "les paumes des mains jointes" (gasshō-zukuri en japonais). Une bonne occasion de profiter du beau temps dans les Alpes japonaises !Read more

  • Day76

    Seki, l'étang de Monet et Gujō-Hachiman

    March 25 in Japan ⋅ ☀️ 15 °C

    Après un (très) bref détour par Nagoya, nous voilà à Seki ! Nous sommes hébergés chez Fune, une adorable japonaise de 23 ans et son copain Scott, un canadien prof d'anglais. On est un peu loin de tout mais heureusement, Scott nous emmène en road-trip dans les vallées alentours ! Après un bref passage à l'étang de Monet (peu impressionnant), on suit en voiture une petite rivière jusqu'à Gujō-Hachiman, une ville perdue entre les montagnes. Le château surplombe la ville et la vallée du haut de sa coline et de ses 5 étages. On déjeune dans un restaurant de ramen avant de reprendre les routes sinueuses et inoccupés des montagnes alentours. Quels sont les indispensables d'un road-trip ? Un chauffeur aimant conduire, de la bonne musique (rock et électro conseillés) et si possible du beau temps, histoire de rouler cheveux au vent. On coche toutes les cases !
    De retour à l'appartement, on souffle un peu et partons découvrir Seki ! La ville est connue pour exporter la majorité des objets contodants japonais : katanas (il y a un musée), rasoirs (il y a un musée aussi), couteaux (encore un musée), épées... On en a fait deux, c'est déjà pas mal, surtout qu'on est pas du genre passionnés par ce qui coupe. Pour notre deuxième et dernier soir, Fune a invité des amis et on se retrouve à prépare et manger des rouleaux de printemps fait maison autour d'un jeu de carte !
    Une super soirée qui clôt en beauté notre séjour près des alpes japonaises !
    Read more

  • Day74

    Des BIIICHES !!

    March 23 in Japan ⋅ ☀️ 15 °C

    Parce que c'est quand-même trop mignons, voilà des photos de biches.
    Des biches à la plage, des biches devant des temples, des biches sur la route, nous avec des biches...
    Enjoy !

  • Day74

    Nara et ses biches

    March 23 in Japan ⋅ ☀️ 15 °C

    À deux pas de Kyoto, on nous avait fortement conseillé de passer par Nara. Et en effet, petite ville mais grosse impression ! Outre la mignonitude absolue de ces étangs, temples et quartiers, Nara est habitée 365 jours par an par les cerfs et biches sika ! Ces animaux, considérés par des messagers des dieux ne peuvent pas être chassés et sont donc en totale liberté dans l'immense parc et la ville ! Improbable de laisser traverser un cerf, de lui donner à manger ou de le voir poser en pleine ville devant un temple... Outre ces fabuleux animaux, Nara a de sublimes temples ainsi que le plus grand Bouddha japonais ! 18m de haut, des yeux d'un mètre de large, 250 tonnes à la pesée... Le mastodonte est abrité dans le Todai-ji, un temple lui-même entouré d'étangs tous plus zen et mignons les uns que les autres. Le jardin Yoshiki-en, son flower garden et sa tea house nous ont aussi fait quelque chose.
    On a adoré passer quelques jours à se promener dans le parc et les petites rues tranquilles de Nara. Un séjour court et des plus agréables !
    Read more

  • Day70

    Dans un Ryokan sur le Kumano Kodo

    March 19 in Japan ⋅ ☀️ 17 °C

    Après un séjour d'une semaine à Kyoto, nous voilà dans les montagnes de Kii et plus précisément au sommet de l'une d'entre elle ! Nous avons trouvé refuge (le Coronavirus ne nous aura pas !) dans un Ryokan, auberge traditionnelle japonaise appelée Kirinosato ("village dans la brume" littéralement) , situé sur le Kumano Kodo. Équivalent nippon du chemin de Saint-Jacques de Compostelle, le Kumano Kodo est un ancien sentier de pèlerinage sacré qui traverse la péninsule de Kii d'Ouest en Est. Nous avons eu l'occasion de l'arpenter les 10 premiers kilomètres et la rando est juste sublime !

    Logés dans une mignonne tiny house (pas très bien isolée mais avec une superbe vue sur les montagnes), nous travaillons 6h par jour, réparties de façons différentes selon les besoins et le temps qu'il fait. Ciel bleu et soleil ? On peint la balustrade, desherbons et coupons du bois pour le feu. Pluie battante et mer de nuages ? On prépare les chambres pour le soir, rangeons des placards encombrés et lavons toutes les surfaces de l'auberge. Et tous les soirs, on aide dans le restaurant pour préparer la nourriture, faire la plonge et le service, en japonais bien sur.
    On travaille aux côtés de Célia et Robin, déjà expérimentés en restauration (ils sont respectivement sommelière et chef et ont travaillé, entre autre, chez Alain Ducasse) et en japonais puisque ça fait un an qu'ils l'apprenent dans le but de venir vivre au Japon. On profite donc bien de discuter en français avec eux, même si se développe très vite une team "ladies", et une team "boys", ce qui amène les mecs à porter et couper du bois pendant que les filles font les chambres et la poussière... On commence à être habitués malheureusement. Ce bémol est cependant laaaaargement compensé par la succulente nourriture : les repas ici sont incroyables ! Okonomiyaki (sorte de pankake salé), gyoza, tempura, sushis, soupes misos, nouilles soba ou udon, mais aussi soupe à l'oignon, pizzas et saké ! Le tout végétarien pour notre plus grand plaisir ! Robin apprend la cuisine japonaise et nous en fait profiter en même temps qu'on goûte aux plats de la chef Morisan. On a même préparé nos propres Gyozas végétariens et pizzas au feu de bois ! Le tout au son du flamenco, le propriétaire étant un grand fan du style espagnol.

    Notre temps libre est lui aussi varié et productif ! On lit (mangas, actualités internationales, sagas et livres de voyage), écrit, progresse doucement mais sûrement en japonais, profitons de la vue... Un seul jour de congé par semaine, on prie à chaque fois pour qu'il fasse beau le jour J afin de pouvoir arpenter le Kumano Kodo ! Mais c'est rarement le cas...

    Le soir, après avoir fait la plonge et lavé la cuisine comme il se doit, on mange avec Jian, propriétaire de l'auberge à la vie rocambolesque et Ikita, employé depuis plusieurs années. Ce dernier nous a d'ailleurs gentiment emmené en ville pour faire des emplettes dans un "100 yens store" (où nous avons pu acheter des cahiers de japonais pour enfant de 5 ans à moins de 1€), goûter des takoyakis (sans poulpe) et aller pour la première fois dans un batting center.

    Mais le meilleur moment de la journée arrive le soir : le onsen ! Après l'effort, le réconfort ! Le onsen est un bain chaud (environ 40°C), il faut bien se laver avant de rentrer, nu.es, dans l'eau chaude, d'un côté pour les hommes et de l'autre pour les femmes. Ces bains publics sont l'occasion de se détendre et d'emmagasiner assez de chaleur pour passer la nuit dans notre mignonne mais froide petite maison en bois.
    On a connu pire comme train de vie !

    Au final, être logés chez Jian nous aura fait prendre conscience de l'opportunité que représente Helpx. Sans ça, nous n'aurions jamais été dans un Ryokan, encore moins sur le Kumano Kodo, faute de budget. Nous n'aurions pas autant découvert les nourritures, cultures et langue japonaises. Et encore moins dans un aussi beau cadre !
    Read more

  • Day60

    One Piece, japonais et Totoro !

    March 9 in Japan ⋅ ⛅ 18 °C

    Un petit billet culturel, un de plus !
    Japon oblige, j'ai commencé un manga ! Et quoi de mieux pour entrer dans le genre que le manga le plus vendu de l'histoire (460 millions d'exemplaires !!), j'ai nommé One Piece ! J'ai englouti les 7 premiers tomes des fantastiques histoires du pirate Luffy... Avis aux connaisseurs : que conseilleriez-vous à quelqu'un qui débute en manga ?? C'est pas pour tout de suite mais bon on sait jamais.

    Côté Japon sinon, Kyoto comme Osaka offrent pas mal de galeries d'art ouvertes et gratuites ! On y trouve de tout et c'est l'occasion de découvrir l'art contemporain japonais ! La pop culture japonaise est comme les temples : omniprésente ! On croise des Pokémons en chaussettes, un Totoro en 2 × 2m, un magasin dédié au studio Ghibli, des mangas occupant une dizaine de rayons par centre commerciaux... Nouveauté et pas des moindres : on s'est (enfin) mis au japonais ! C'est pas évident mais grâce à des livres (on a investi dans un lire normalement destiné aux enfants de 5 ans !) une application et beaucoup de conseils, on est en train d'apprendre les différents alphabets et symboles (Hiraganas et Katakanas)... c'est une dynamique complétement différente mais on s'accroche ! On vous tient au jus !

    Sinon j'ai repris les trouvailles musicales mais une fois par semaine et plusieures d'un coup... Elles sont toujours disponibles sur mon Instagram et Facebook pour ceux en manque de nouveaux sons ;)

    PS : Aller voir dans les photos, on est tombé sur un restaurant "français" avec un menu, disons... original !
    Read more

  • Day53

    Kyoto et ses 2000 temples !

    March 2 in Japan ⋅ ☀️ 15 °C

    Célèbre à travers le monde, il nous fallait au moins une semaine pour profiter pleinement de Kyoto, l'ancienne cité impériale !
    Notre séjour s'est divisé en deux temps : 2 nuits chez un couple d'américains qui accueillent des couchsurfers puis 4 nuits dans un super hôtel !
    Par où commencer ? Des temples bouddhistes au sanctuaires shintos, la ville regorge de lieux de culte plus beaux les uns que les autres. Le Kinkakuji et son pavillon doré posé au milieu d'un joli étang ? L'imposant Kiyomizu-dera perché sur la coline ? La montagne sacrée et ses Toris éparpillés surplombant le Fushimi-Inari ? Le Kinkakuji, son pavillon argenté et un jardin zen comme on en voit rarement ? Ou plutôt l'intimiste Hōnen-in perdu dans la forêt ? Il y a l'embarras du choix et 1 mois ne suffirait pas à parcourir l'ensemble de ces sublimes lieux, du plus touristiques au plus confidentiel.
    Mais Kyoto ce n'est pas que des temples, même si on pourrait le croire. C'est aussi une multitude de rues commerçantes aux enseignes dans toutes les langues où on peut déguster des sucreries locales, acheter des souvenirs, louer des kimonos à la journée ou bien se poser pour manger des ramens. La gare, moderne, où de jour comme de nuit, une passerelle vitrée enjambe la station ferroviaire et offre une vue à 180° sur la ville. Passé 20h, les immenses escaliers s'illuminent et dessinent les multiples symboles du Japon : le saké, les Toris, la zen attitude... et les bambous évidemment ! La forêt d'Arashiyama, située au nord-ouest de la ville est connue pour son passage au cœur des bambous (et des instagrameuses.eurs mais passons). Après avoir visité le sublime jardin du Tenryuji temple, on s'enfonce entre les immenses arbres sur plusieurs centaines de mètres pour déboucher sur un enchaînement de petits temples "kawaii" ! Kyoto c'est aussi synonyme pour nous de nouvelles découvertes culinaires ! Salé autant que sucré, la ville a de quoi gâter la panse et la palais. On avait déjà goûté les soupes aux udons, ces pâtes typiquement japonaises mais mélangées à du curry c'est encore meilleur ! Côté sucré, il y en a aussi pour tous les goûts ! Les yukos (mélange d'haricots rouges dans une pâte de riz), mochis et autres onigiris sucrés (riz coloré enveloppé dans une feuille de cerisier) ont failli avoir raison de notre portefeuille !
    Notre semaine à Kyoto a été l'occasion de profiter, de découvrir à pieds les différents quartiers de la ville, de se perdre dans les petites rues ou de tomber sur de charmants temples au détour d'un centre commercial. Mais nous voilà déjà repartis à la montagne : direction la péninsule de Kii !
    Read more

Never miss updates of Emma et Basile with our app:

FindPenguins for iOS FindPenguins for Android