A 88-day adventure by Baz
Currently traveling
  • Day62

    La Nouvelle-Orléans

    November 17 in the United States ⋅ ⛅ 10 °C

    Nous sommes enfin dans la ville connue pour être le berceau du jazz, dont tout le monde nous a parlé ! Et Violette nous a rejoint ! Nous habitons en périphérie dans un charmant Airbnb, c'est chouette d'avoir un vrai lit après le train. Il ne fait pas super beau mais on découvre progressivement le Vieux Carré (le quartier français et festif) et les rues et faubourgs alentours aux noms également français. On tombe évidemment sous les charme des maisons aux larges balcons mais la ville nous laisse un goût de pas fini.

    Certes, passé 15h (et même avant), chaque bar a son groupe live, reprenant des tubes blues, rock ou folk mais au-delà de la fête, la ville ne semble présenter que peu d'intérêt... Faire une journée ou une soirée entre potes est très chouette mais pas forcément autant à visiter.

    Le grand parc de la ville est par contre très chouette ! Comme beaucoup de parcs urbains américains, on trouve musées, étendues verdoyantes et pistes cyclables dans un parc long de plusieurs kilomètres. On a également visiter le musée du jazz, dans lequel on apprend comment nous sommes passés de fanfares ambulantes à de véritables groupes de musique connus.

    Ceux qui sont allé.e.s à la Nouvelle-Orléans, éclairez-nous !
    Read more

    Traveler

    Pour répondre à ta sollicitation concernant Nola:

    Traveler

    Garden District, visiter à pied; on y va en tramway à partir de Business district

    Traveler

    Balade dans le quartier Algiers, de l’autre côté du Mississipi quand on est dans le Carré; traversée en ferry à prendre près du casino. Les esclaves y étaient débarqués.

    5 more comments
     
  • Day59

    50h de train épisode 2

    November 14 in the United States ⋅ ☀️ 17 °C

    Deuxième long voyage en train ! On monte dans le train avec une énorme pizza ardemment négociée en gare. Nous allons donc traverser la Californie, l'Arizona, le Nouveau-Mexique, le Texas pour enfin arriver en Louisiane à la Nouvelle Orléans. Les trains Amtrak maintenant ça nous connait : les sièges allongeables, le wagon panoramique, les réveils et rendormissements en pleine nuit. On a croisé des Amish, qui n'utilisent aucune technologie et ont l'air hyper sympas. Niveau paysages c'est plus désertique que le California Zephyr. Malgre la redondance, c'est chouette d'admirer les étendues jaunâtres de la vallée rachitique. Un chouette souvenir !Read more

    50 heures de train, ça ferait combien de jour à cheval ?? [Aude]

     
  • Day57

    Los Angeles

    November 12 in the United States ⋅ ☀️ 17 °C

    Après plusieurs heures de route depuis le Sequoia park, nous arrivons en début d'après-midi à la mythique Los Angeles ! Nous n'avons que deux petits jours donc on se dirige direct vers ce qu'on nous a vivement conseillé : Venice beach. Mondialement connue, la plage et sa promenade ne volent pas leur réputation. Entre les DJ set sur la plage, les matchs de basket à l'ambiance survoltée et le skate park au coucher du soleil, on est dans un film. Un très bon film hollywoodien.

    C'est pour rejoindre notre Airbnb qu'on comprend le gros point noir de L.A., dont tout le monde nous avait parlé : le trafic routier. C'est connu, les états-uniens adorent leur voiture. Le problème, c'est qu'à Los Angeles, même avec 7 voies dans un sens et 7 dans l'autre, il y a quand même des bouchons. À n'importe quelle heure. Même les touristes américains en vacances à la cité des anges reconnaissent qu'il y a un vrai souci. Le moindre trajet est interminable. Dans ce contexte, les transports en commun sont abandonnés (cause ou conséquence ?) et aujourd'hui mal famés. De notre côté, on dort dans un Airbnb à San Gabriel, en banlieue de L.A.

    Le lendemain, on se rend au Griffin' park, connu pour son observatoire et sa vue sur le Hollywood sign ! Bah figurez vous que malgré le nombre de films que j'ai vu du-dit studio et l'imaginaire collectif autour d'Hollywood, voir les 9 lettres blanches ne m'a pas procuré d'émotions particulières. Presque déçu. On finit la journée sur Hollywood Boulevard, à prendre des photos des étoiles de star (très fun ça) et à flâner dans Beverly Hills entre les villas.

    En partant, on garde de Los Angeles un sentiment ambivalent. La ville est iconique, chaque rue rappelle un film, un album, une série et en même temps décevant, la mégalopole est beaucoup trop grande (alors que j'ai vu Tokyo) et artificielle. Content.e.s d'être passé.e.s mais pas un souvenir impérissable ! Mathilde prend on avion direction Paris et on se re-retrouve tous les deux avec Jeanne, juste le temps du train, avant de retrouver Violette à la Nouvelle-Orléans !
    Read more

    Traveler

    vous avez prévu de faire le grand canyon, bryce canyon, archs national park ? c'est encore plus beau 😀

    Traveler

    non malheureusement on n'a pas le temps de tout faire...

     
  • Day56

    Sequoia Park

    November 11 in the United States ⋅ ⛅ 6 °C

    Deuxième jour dans les parcs nationaux, direction Sequoia Park ! Cette fois on est préparé.e.s, grâce à notre hôte Sue, on a de bonnes chaussures de neige et des pantalons imperméables ! Tant mieux puisqu'ils y a encore plus de neige que la veille ! On s'est cuisiné nos traditionnels sandwichs (œufs, avocat, tomate, salade : une dinguerie) + chips et bananes, on est paré. On a même acheté des chaînes (obligatoires pour rentrer dans le parc mais on ne s'en pas malheureusement pas servi, 55$ dans la nature).
    Pendant notre petite randonnée dans la neige, on est sur nos gardes car nous sommes le territoire des ours... On traverse un tronc assez grand pour laisser passer des voitures. On grimpe sur le Moro Rock (à ne pas confondre avec Morro Bay), rocher d'où la vue à 360° est imprenable sur les montagnes environnantes.
    On finit la journée par un détour par le plus large arbre du monde, General Sherman Tree de son petit nom. Évidemment bien trop touristique pour un arbre qu'on admire peu importe son record. Et encore une fois, un magnifique coucher de soleil sur la route du retour. C'est fini pour les parcs, demain direction L.A. !
    Read more

    Traveler

    eh be ! que de merveilleux paysages et tellement diversifiés ... avec une impression de " gigantesque " ( enfin, pour Moi ! ) c'est ce que je ressens ...

    Quelle chance tous ces paysages magnifiques, ça donne des envies de rando ! [Aude]

     
  • Day55

    King's Canyon

    November 10 in the United States ⋅ ☀️ -2 °C

    Cette fois, on quitte la côte pour s'enfoncer dans les terres ! On rejoint notre Airbnb à Visalia, chez Sue. Nous logeons dans un camping-car mais catégorie américaine ! Hyper bien équipé (surtout la cuisine), grand, confortable, on a même un écran plat pour les soirées post-rando ! Pour notre 1er jour, on se rend à King's Canyon, juste à côté du Séquoia park. On s'enfonce dans les montagnes et soudain, de la neige ! Nous ne sommes bien évidemment pas équipé.e.s en conséquence mais tant pis, on brave les 15 cm de neige pour aller admirer les plus grands arbres de la planète. Un pique-nique au coucher du soleil (16h, c'est quoi cette heure de fin de journée) et on essaye de rentrer avant la nuit pour notre conductrice en chef j'ai nommé Jeanne.Read more

    Traveler

    c'est sublime ! MERCI DAAAAME NATURE !!! Régalez-vous du spectacle de la Terre !

     
  • Day54

    Morro Bay

    November 9 in the United States ⋅ ☀️ 13 °C

    Nina est repartie (😭) et de notre côté nous reprenons la route avec Jeanne et Mathilde direction Morro Bay ! La ville ("connue" pour être le lieu du film Le Monde de Dory) bénéficie de la renommée de son rock, sorte d'énorme rocher comme tombé dans la baie. Une petite station balnéaire, pas très touristique mais charmante avec encore des couchers de soleil sublimes. Dans le top des sunsets.Read more

    C'est vraiment magnifique toute fête côte... [Aud3]

     
  • Day49

    Carmel by the Sea

    November 4 in the United States ⋅ ⛅ 14 °C

    Rien à dire sur Carmel si ce n'est que la ville est très mignonne, les plages idylliques et les couchers de soleil sensationnels. Les photos parlent d'elles-même.

  • Day48

    Pinnacles National Park

    November 3 in the United States ⋅ ☀️ 12 °C

    Toujours dans notre envie de visiter les parcs californiens, nous voilà maintenant à Pinnacles Park ! Nous logeons dans un mobil-home très chouette dans un immense camping en pleine nature. On se réveille le matin avec des biches et des oiseaux à nos fenêtres, ya pire. Armé.e.s de nos super sandwichs, nous randonnons sur la journée dans les canyons, grottes et crêtes qu'offrent le parc. Les paysages sont sublimes et vertigineux (pas facile quand on a le vertige).
    Le soir quand on rentre, bières, mini-golf et repas au chaud. Pas trop dure la vie.
    Read more

    Traveler

    Ouaouh, amazing 😃

    Traveler

    Magnifique

     
  • Day47

    Santa Cruz

    November 2 in the United States ⋅ ⛅ 12 °C

    Nous sommes maintenant avec Mathilde, Jeanne et une voiture pour voyager à 4 pendant une semaine ! On arrive aux abords de Santa Cruz et après avoir posé nos bagages dans un motel, direction le front de mer et ses attractions malheureusement fermées...
    Le lendemain, on se rend au parc Henry Cowell pour faire une "balade". Comme dans tous les bons films d'horreur, le début de la randonnée se passe sous les meilleures auspices : des bénévoles nous présentent les séquoias géants du parc, dans lesquels il y avait des chambres d'hôtel au début du XXe siècle !
    Mais progressivement, la randonnée se gâte. Des signes annonciateurs auraient dû nous mettre la puce à l'oreille : on était partis à 11h sans avoir déjeuné en se disant qu'on allait faire une "petite balade", tout en prenant le trajet le plus long du parc... Illusion ? Délire lié à l'hypoglycémie ? Inspiration des démons de la forêt ? Toujours est-il que lorsque notre chemin arrive devant une rivière, on remonte nos pantalons en se disant "allez, pas de passage à gué, c'est pas ça qui va nous arrêter!". Les panneaux "NO BRIDGES" disposés en avant sur le chemin auraient-ils pu/dû nous avertir qu'on s'aventurait sur un chemin périlleux ? Très certainement, mais armés de nos estomacs vides et en tout et pour tout de 2 bananes et d'un sachet de fruits secs, on se sent très déterminés.

    Plot twist : on se rend compte que le chemin ne traverse pas la rivière une fois, ni deux mais bien trois. Température de l'eau une fois les chaussettes enlevées pour traverser : glaçon ville, "c'est vivifiant pour la circulation sanguine" selon moi (positive attitude). On glisse sur les pierres, les chevilles sont tordues, l'ambiance est délétère. Un petit crachin de pluie vient ajouter à l'ambiance aqueuse, un plaisir. Assez rapidement on se rend compte qu'on ne suit plus vraiment le sentier de la carte donc on avance en espérant retrouver une forme de chemin.

    Face à l'adversité différentes stratégies : Jeanne et Basile marchent pieds nus pendant 20 minutes pour "ne pas mouiller leurs chaussettes avant de retraverser" (des arguments dont la logique demande encore à être éclaircie) (les effets de la faim qui se faisaient probablement sentir : à ce stade on n'avait même plus de fruits secs).

    À l'approche de la 3e traversée de rivière commence à se mettre en place une forme de stratégie. Tels les premiers humains qui ont découvert le feu, on se rappelle soudain qu'on est doués d'une intelligence pratique et de 2000 ans d'évolution durant lesquels on a appris à se servir d'objets naturels pour en faire des outils. À l'instar d'un pur castor, Basile propose de construire un barrage en cailloux pour traverser à pied sec en gardant ses chaussures. Il en fait la démonstration devant Jeanne la fourbe qui, à l'affût, le filme en pensant qu'il va glisser dans l'eau. Hélas, qui fait la maline tombe dans la ravine : quelques minutes plus tard quand Jeanne traverse, le pied dévisse et les shoes se retrouvent dans l'eau. Un drame dont elle se relève néanmoins pour enchaîner sur 2 dernières heures de randonnée les pieds mouillés - la tête a flanché mais la reine n'a pas perdu sa couronne.

    On arrive enfin à la voiture, avec un sentiment de soulagement, 6h après l'avoir quittée . On se promet une fois nos pieds au sec que pour la prochaine rando on mobilisera nos connaissances d'anglais pour réfléchir un peu plus au sens des panneaux NO BRIDGES à l'annonce d'une rivière.

    (Texte signé Nina)
    Read more

    Traveler

    Indiana Jones n'a qu'à bien se tenir😂!

    Traveler

    😁

    Traveler

    Ce ne serait pas drôle s'il n'y avait pas quelques petites péripéties à raconter !!!

    Traveler

    exactement !

    Traveler

    😂😂

     
  • Day46

    Centre-ville de San Francisco

    November 1 in the United States ⋅ ⛅ 12 °C

    Le centre-ville de San Francisco est semblable à celui de beaucoup de villes américaines : des immenses buildings en verre. En temps normal j'aime plutôt ce gigantisme mais pas à San Francisco. La ville qui héberge le Golden Gate Bridge n'est pas connue pour l'architecture de son quartier d'affaires. Au détour des grandes artères, on prend le temps de visiter l'antenne locale du MoMa : 7 étages, c'est un dédale ! De la peinture à la photo en passant par les installations d'art contemporain, le musée est riche de nombreuses collections.

    Par contre, chose intéressante à deux pas du centre : Chinatown. Le plus grand quartier chinois du continent fait véritablement penser à la Chine. Derrière les échoppes attirant les touristes, les papis se retrouvent dans le parc pour discuter : on sent une vraie vie de quartier. En partant, on passe par Japantown. Bien plus petit que son voisin chinois, le quartier rappelle Osaka. Sur quelques rues, un centre commercial, des temples, une association historique (où Nina se renseigne sur les archives locales). La présence historique de ces deux quartiers n'est pas un hasard : San Francisco, en tant que façade ouest des États-Unis, est connectée depuis plusieurs siècles aux routes de migration de l'Asie de l'est.
    On pousse notre balade jusqu'au Fisherman Warf et la touristique jetée 39, connue pour ses lions de mer qui se prélassent bruyamment au soleil.
    Read more