Satellite
Show on map
  • Day3

    M'Hamid

    April 29, 2013 in Morocco ⋅ 🌬 21 °C

    Lundi 29 Avril 2013 (Jour 3)
    Ouarzazate / M'Hamid 250 kms

    Tout le monde est debout relativement tôt . C'est pas un groupe de dormeur ...c 'est bon pour le planning ça !!! Le départ était prévu a 9h , mais finalement a 8h45 tout le monde est prêt , valises dans le camions , casques sur la tête et moto prêtes. Ca n'a pas l'air comme ça mais la ponctualité est très importante pour un groupe de 21 personnes . De ce coté la , les Membres du RD471 sont exemplaire et personne ne se sera fait désiré durant le voyage.

    Bref , les motos donc prêtes , les pleins des motos c'est fait la veille en arrivant a Ouarzazate , afin le matin de partir directement (et ce sera ainsi tous les jours...Timming parfait !!). 8h45 donc et 12° , ça s'annonce chaud et tant mieux !... En route donc plus au sud direction les portes du desert : M'Hamid via le col du Tizi n Tirifitt ( 1660M) qui est tout simplement splendide ! Des lacets a perte de vue , du haut de la route on peut voir jusqu'a 4 niveaux de routes plus bas...c es't tout simplement superbe. Les routes sont très très propre.

    On va faire un petit détour par une piste direction la Cascade de TIZGUI. 6kms de pistes , même si le panneau indique 10kms , il n'y a en fait que 6kms de pistes. La routes est franchement pas très praticable par endroit et les GS se montre indispensable a ce petit jeu. Pour quasiment tous , la piste (la vrai) c'est une première et donc certain sont a l aise et d'autre un peu plus crispé. Les premières chutes arrivent , sans gravités . Faut dire que grosse caillasse + sable + descente + routes étroites + courbe raide = gamelles assurées si tu n'y va pas fracno !! Nadia fait sa première petite chute (voir photo sur le site du RD471) , Michèle aussi mais dans l'ensemble ça le fait. Certain auraient bien fait plusieurs allez retour (moi le premier) histoire de jouer dans les cailloux !!






    (cliquez pour agrandir )





    On arrive donc a la cascade , un grand parking avec rien...du vide. Juste une vielle 103 pigeot couchée au sol. C'est juste le parking de la cascade. On gare les motos et on descend vers la cascade via un chemin très bien aménagé avec des escaliers. En bas de la cascades , nous attend Hamed avec du thé , "LE" gardien de la cascade qui vie la... le type vie la depuis 30 ans , sans rien a des kms a la ronde , juste a coté de la cascade et sous une tente...Super gentil , il nous explique que depuis 30 ans il attend les touristes pour boire le thé. Forcement il nous fait un cour de langue avec des bonjours de tous les pays (Chine , Japon , France , Bretagne , Espagne , Russe..etc) ...MDR !

    Apres donc cette petite pause thé , dans le seul coin vert a des 10aines de kms a la ronde , on remonte et on refait le chemin inverse pour reprendre la route direction M HAMID.

    Le paysage est de plus en plus désertique et par moment on croise un ou deux palmiers (des micros oasis) .Ca va être difficile de trouver un resto et donc Omar va encore nous sauver la mise en nous arrêtant a ZAGORA (Dernière grande ville avant le désert) . Nous nous arrêtons donc au resto la "KASBAH" , superbe et excellent. On mange sous des tentes , grand luxe , les tarifs au Maroc sont dérisoire (6 a 8 € pour un bon repas complet ). On va faire le plein a Zagora et zou...direction le néant : le désert ! La route est relativement droite et donc rapide sauf que a 40 kms de M'Hamid , la dernière ville avant le néant , la route est barrée et il y a une déviation..... déviation au Maroc = champs de graviers ou sable ou pire terre arrosée pour la poussière (boue) !!! La c'est la merdasse en moto !! on va se taper 10kms : de graillons épais ou les motos on l'air de flotter plustôt que de rouler , de boue ou on est limite a s'embourber et même des partie avec du sable....la progression est donc lente et hasardeuse mais ça passe . Au passage dans le sable , deuxième chute de Nadia (le sable ,elle aime pas du tout LOL ) . On est au niveau de la fameuse dune de Tinfou et les dunes se font de plus en plus présentes dans le paysage.
    Read more