Satellite
Show on map
  • Day93

    Santa Cruz

    May 19, 2018 in Peru ⋅ ⛅ 10 °C

    C'est parti pour 3 jours sur le trek Santa Cruz de Huaraz. Mieux vaut ne pas partir seul. L'année dernière, un canadiens s'est perdu, les recherches sont encore en cours. Comme mes deux compères des dernières randos sont malades, je pars avec deux québécois récemment rencontrés (c'est fous le nombre de québécois au Pérou !).
    Le premier jour, on se promène tranquillement dans la vallée. Le temps, pas très dégagé, ne nous permet pas d'en profiter au maximum. Ça reste néanmoins très agréable. Plutôt que de camper au pied du col, on décide de prendre un peu d'avance pour demain et de monter 300 dans 1000m de dénivelé pour terminer la journée. On fini par installer la tente sous la pluie et sur un terrain boueux. Pas le choix... Cuire des pâtes sous la pluie, un vrai plaisir ! Heureusement, avant de s'endormir, le ciel se dégage et nous profitons d'une belle nuit étoilée. Par flemme de renfiler les habits et chaussures trempés, pas de belles photos de nuit ce soir.
    La nuit n'est pas agréable. A cette altitude, le froid et le manque d'oxygène nous contraignent à des mirco-sommeils.
    Le lendemain, au réveil, tout est humide mais les nuages sont partis. On redécouvre alors le paysage et la montagne enneigée. L'ascension se poursuit jusqu'au passage à 4750m. De l'autre côté du col, le paysage est totalement différent et nous promet une fin de trek magnifique. Au fur et à mesure que nous descendons, les paysages changent. Bous en prenons plein les yeux (et parfois les chaussures). J'avais envie de terminer le trek dans la journée (30km seulement) mais comme nous ne pourrons avoir le dernier bus pour Huaraz, autant en profiter. On camp donc tôt au bord d'une rivière et nous défendons tranquillement.
    Au matin, levé plutôt que les autres, j'assite au lever de soleil par-dessus les montagnes enneigées depuis ma tente (bien calculé !). Comme nous avons le temps, nous le prenons. La fin du trek ressemble plus à une ballade où nous profitons une dernière fois des paysages.
    Read more