Currently traveling

Backpacker

February 2018 - November 2019
Currently traveling
  • Day173

    Lac Atitlan

    August 7, 2018 in Guatemala ⋅ 🌧 21 °C

    Le lac Atitlan est un des plus beau lac du monde. C'est pas moi qui le dit, mais je peux comprendre pourquoi il est jugé aussi. Si la couleur du lac n'a rien d'extraordinaire, le fait qui soit entouré de volcans le rend époustouflant. En passant en bateau d'un village à un autre, je peux profiter des différentes vues sur les volcans. De Parachene, on voit très clairement les deux volcans les plus grands. De San Pedro, nous sommes face au noze, une montagne en forme de nez. À San Marco, la ballade au bord de l'eau est très reposante. À San Juan, on visite une des nombreuses associations de femmes. Ici, on file le coton, on le teint avec des colorants naturels (camomille, indigo, estragon, betteraves, hibiscus, ...) et on fabrique tout sorte de vêtements.
    En plus de déguster le café local, nous décidons de monter au sommet du nez pour le levé de soleil. Il apparaît de l'autre côté du lac, face à nous. Encore une journée qui commence bien !
    Read more

  • Explore, what other travelers do in:
  • Day170

    Acatenango

    August 4, 2018 in Guatemala ⋅ 🌧 15 °C

    C'est parti pour l'ascension du Volcan Acatenango. De Antigua, nous nous rendons aux pieds du volcans à 2300m d'altitude. En quatre heures, nous grimpons à travers une forêt (qui ressemble à la forêt hantée de blanche neige), puis au milieu des conifères.
    Arrivé au camp d'altitude, au milieu des nuages, nous rencontrons un australien. Il est arrivé la veille et n'a encore rien vu à cause du mauvais temps. Pas très encourageant. D'autant que vers 16h il se met à pleuvoir. Ce qui s'annonce comme une mauvaise nouvelle est en réalité une chance. Après la pluie, les nuages se dissipent. Nous apercevons enfin les autres volcans qui nous entourent.
    Le Fuego d'abord, qui, il y a deux mois, à causé la mort de 200 personnes lors d'une grosse éruption. Quand les nuages disparaissent totalement du volcan, nous voyons la colonne de fumée qui s'élève du sommet. On peut aussi deviner le trajet de la lave à l'absence d'arbre sur une partie de la montagne. Nous sommes déjà ravi de ce que nous voyons (hier, on ne voyait pas à deux mètres). Mais se n'est qu'un début.
    Peu avant le couché du soleil, c'est le volcan Agua qui fait son apparition. (À en juger par l'antenne qui se trouve au sommet, je dirais qu'il est en sommeil)
    Nous assistons donc à un couché de soleil grandiose. Entre les nuages et les volcans, les couleurs de fin de journée nous enchantent.
    Quand la nuit finie par tomber, un nouveau volcan se dégage au loin. Si nous ne pouvons distinguer sa forme dans la nuit, nous savons très bien duquel il s'agit. Et pour cause, nous voyons la lave rouge s'écouler du Papayan.
    Que d'émotions pour cette journée, nous n'en revenons pas. Jusqu'au moment où une personne du groupe pousse un grand cri. En un instant, nous nous retournons tous. Juste à temps pour voir l'éruption du Fuego ! La première en deux mois. Une immense colonne de lave rouge orangé s'élève dans le ciel. Suivie rapidement par une colonne de fumée noire.
    Des images plein la tête, nous allons nous coucher. Alors que nous discutons tranquillement dans la tente, des cris de joie retentissent à nouveau. Nous passons la tête hors de la tente. Par chance, cette nouvelle éruption et la prochaine (même scénario), durent plus longtemps. Nous pouvons donc profiter de ce phénomène exceptionnel trois fois dans la soirée.
    La nuit, en altitude, dans le froid, et des images qui tournent en boucles dans la tête, je dors peu.
    À 4h, nous reprenons l'ascension pour parcourir les 400m de dénivelé qu'il nous reste pour atteindre le sommet à 3976m. Au moment où nous arrivons en haut, le levé de soleil commence et le ciel change de couleur. Encore un moment magique, mélange de couleurs, de nuages, de volcans et de lave.
    Sur le retour, le ciel est beaucoup plus dégage que la veille. Nous voyons encore mieux les volcans. Pour la première fois, nous voyons la plaine en contre bas. Ce qui me parait être un énorme cours d'eau asséché est en réalité la coulé de lave d'il y a deux mois.
    Nous rentrons à Antigua épuisés, mais émerveillé par les dernières 24h.
    Read more

  • Day169

    Antigua

    August 3, 2018 in Guatemala ⋅ ⛅ 23 °C

    Situé à côté de la capitale, Antigua est une ville touristique à la fois pour les étrangers et pour les habitants de Guatemala City qui viennent si ressourcer. Le centre historique, classé au patrimoine de l'UNESCO, est entièrement pavé et coloré. Les vieilles églises, aux façades très décorées et jolies, n'ont plus de toit et sont en ruines. Dans les anciennes maisons, les patios ont un grand charme. Enfin, pour rajouter encore à cette beauté, la ville est entourée de volcans.Read more

  • Day168

    Guatemala City

    August 2, 2018 in Guatemala ⋅ 🌧 24 °C

    Ces dernières semaines, on m'a dit et répété que la capitale du Guatemala n'a rien d'intéressant à offrir. Mais comme je dois y récupéré Gwendo, j'y fais quand même un tour. Mise à part le marché et place principale, il n'y a pas grand chose à voir. Des gardes armés à l'entrée des restaurants et des magasins, bonjour l'ambiance. J'ai voulu sortir manger à 20h30 dans le centre, tout était déjà fermé et barricadé...Read more

  • Day165

    El Chiflon

    July 30, 2018 in Mexico ⋅ ⛅ 30 °C

    Pas de ruines aujourd'hui (j'ai ma dose de cailloux pour le moment !) mais les spectaculaires chutes d'El Chiflon. À nouveau, je remonte le cours d'eau en profitant des changements de couleur et de faune. Jusqu'à arriver à l'impressionnante Velo de Novia. Gigantesque et puissante, elle est littéralement à couper le souffle.Read more

  • Day162

    San Cristobal de Las Casas

    July 27, 2018 in Mexico ⋅ 🌧 22 °C

    San Cristóbal, pays des zapatistes, est connu pour être un piège. Devant attendre l'arrivée de Gwendo, je me fais moi aussi piéger en y restant plus d'une semaine. Des vacances au milieu de mon voyage... L'occasion de flâner dans les rues sur les pas de Manu Chao, de faire de belles rencontres et d'en apprendre plus sur les zapatistes.
    En janvier 94, à la suite du traité économique entre le Canada, les USA et le Mexique, les indigènes de la région se sont unis et ont pris les armes pour défendre leurs droits et leurs terres. Réprimés dans le sang (massacres d'hommes, de femmes et d'enfants), ils déposèrent les armes et continuèrent sous forme d'une lutte pacifique.
    Aujourd'hui, les zapatistes se sont regroupés dans des villages autonomes (j'en ai visité un), ont leur propre système d'éducation et leurs propres lois. Le mouvement ne se veut pas seulement défenseur des indigènes, mais aussi de multiples causes à travers le monde telles que le droit des femmes, la cause palestinienne, ou encore les ZAD françaises.
    Read more

  • Day158

    Agua azul

    July 23, 2018 in Mexico ⋅ ☀️ 32 °C

    Ayant quitté le Yucatán, pas de cenotes aujourd'hui. Mais, pour rejoindre San Cristóbal depuis Palenque, je prends l'option de passer par les cascades de Misho La et Agua Azul.
    La première est une cascade haute en pleine jungle et prolongée par une grotte.
    La seconde est en faite une succession de petites cascades et de retenues d'eau. En remontant le cours de l'eau, je m'aperçois qu'elle change constamment de couleur. Le soleil, les nuages, les ombres, les différences de profondeur permettent de profiter de différentes teintes de bleu. Les cascades elles sont plus petites mais rajoutent du blanc au contraste des eaux.Read more

  • Day157

    Palenque

    July 22, 2018 in Mexico ⋅ ⛅ 32 °C

    On continu la routine avec une ruine, celle de Palenque. Encore une fois, j'arrive pour l'ouverture du site. Tour rapide du lieu pour prendre quelques photos avant l'arrivée massive de touristes. En moins d'une demi-heure, le site se transforme en immense marché artisanal. Pas ce qu'il y a de plus agréable pour découvrir un lieu chargé d'histoire. Mes photos étant faîtes, je refais un tour pour prendre le temps de lire, d'escalader les bâtiments, et d'admirer les nombreuses fresques.
    En sortant, direction Aluxes, à quelques kilomètres. Ce parc, qui s'apparente à un zoo et en faite un lieu de protection et de réintroduction d'espèces locales. De nombreux oiseaux, des singes hurlant, des flamants roses, des léopards, des crocos... La plupart évoluent en semi-liberté. Ceux qui ne pourront jamais être réintroduit dans la nature sont malheureusement enfermé.
    Read more

  • Day155

    Campeche

    July 20, 2018 in Mexico ⋅ ☀️ 33 °C

    Campeche était un port important sous la domination espagnole. Après des attaques pirates répétées, une muraille a été construite pour protéger les habitants. Elle est aujourd'hui en grande partie détruite, mais il reste encore 600m. Outre la muraille, la ville est aussi réputée pour être une des plus colorées du Mexique. Toutes les maisons du centre sont peintes dans des tons pastels. Comme Valparaíso, le centre de la ville est classé par l'UNESCO. On retrouve donc ici le même problème que dans la ville argentine : les maisons les mieux placées sont très belles et bien entretenues, mais ce n'est pas le cas dans toutes les rues. La restauration des bâtiments est très difficile et coûteuse à cause des contraintes imposées par l'UNESCO. Certains bâtiments paraissent donc à l'abandon.Read more

  • Day154

    Cuzama

    July 19, 2018 in Mexico ⋅ ⛅ 32 °C

    Une routine est entrain de s'installer. Visite de la ville, puis ruines, puis cenotes, et on recommence. Aujourd'hui, je me rends à Cuzama. Autour de ce village ce trouve un grand nombre de cenotes. Nous choisissons un groupe de trois cenotes qui ont l'air sympathiques. La distance séparant ces piscines naturelles étant assez grande, le mode de transport proposé est particulier. Une charette est tirée sur des rails pas un cheval.
    La première cenotes est à peine ouverte. En descendant les escaliers, je me rend compte de la pureté de l'eau. Légèrement éclairée par la lumière extérieure, l'eau a des reflets bleutés de toute beauté. Les racines des arbres longent les stalactites, puis descendent jusqu'à deux centimètres sous la surface. C'est magnifique.
    Pour descendre dans la seconde cenotes, le passage est encore plus étroit. Je peux à peine passer avec son sac par l'échelle. Arrivé en bas, la pénombre. Seule la cenotes est éclairée par quelques ouvertures sur le toit. La couleur de l'eau est encore différente. Une fois de plus, les racines plongent sous l'eau fraiche. Des boyaux s'enfonce sous la terre et j'improvise un peu de spéléologie. Jusqu'au moment où la raison pour laquelle ils des casques me frappe de point fouet. Pas de mal, mais demi-tour.
    La dernière cenotes est un grotte. Une fois descendu par l'échelle, et après quelques virages, la lumière extérieure a totalement disparu. Quelle sensation que de se baigner dans ces conditions.
    Read more