Satellite
  • Day153

    Medellin

    February 9, 2019 in Colombia ⋅ 🌧 23 °C

    Pendant toute la durée du séjour Colombien, ce sont les parents de Marie qui vont écrire ce blog, ici le récit de notre séjour à Medellín par Caro:

    Medellín, quelle ville extraordinaire !

    Construite dans un fond de vallée le long d'une rivière, la ville a grossie sur les collines autour pour devenir maintenant la deuxième ville de Colombie. Ses collines abritent les "comunas" qui sont organisées par numéro. Ce sont les quartiers populaires de Medellín, l'équivalent des Favelas brésiliennes.

    Nous restons à Medellin 3 jours et demi dont une journée à Guatape, dans un appart-hôtel très bien placé, dans le quartier "El Poblado".
    Nous profitons de ce passage à Medellin pour aller visiter l’école d’une association dans laquelle une amie de Sèvres est très impliquée. L’ecole "Santa Maria de la Cruz" se trouve au sommet d'une Comuna... arrivée très spectaculaire en Uber puis en taxi sur les routes les plus pentues que nous n'ayons jamais vues !
    Il s'agit d'une école allant du primaire à la terminale, un très beau projet avec des fonds privés de l'étranger et de Colombie mais aussi la participation de l'état pour les enseignants et le financement de la cantine. L'école accepte tous les enfants quel que soit leur âge et leur niveau scolaire mais surtout ceux du quartier. Les parents les envoient volontiers, conscients de l'importance de l'éducation pour sortir de leur condition. On voit donc dans les classes de grandes différences d'âge. Cette visite fut le premier temps fort de notre séjour à Medellín.

    Les deux autres ont été les visites guidées du centre-ville et des œuvres de street art de la comuna 13. Avec deux guides natifs de Medellín, Juan et Mélissa. Tous deux nous ayant parlé de l'histoire de la ville et de leur histoire personnelle dans la ville. Tous deux ayant pour maîtres mots l'espoir, la paix et la reconstruction.
    Il est temps maintenant de rentrer dans le cœur du sujet, 50 ans de guerre civile d'une extrême violence dans cette ville qui a grandi trop vite : 4 forces différentes s'affrontant alternativement : les guerillas d'extrême gauche, les para-militaires d'extrême droite, les narcotrafiquants de Pablo escobar, et les militaires du gouvernement. Tout ce petit monde profitant largement de l'argent de la drogue.
    Juan au cours de la visite nous a parlé de sa famille, de son oncle et son frère, l'un kidnappé et enfermé plus d'un an dans la jungle, l'autre blessé par balles à deux reprises. De lui qui a vu quatre de ses meilleurs amis tués en pleine rue. De son exil à New York, de son retour après avoir été expulsé, de ses différents boulots ... Et du message qu’il nous laisse de pardon et de mémoire nécessaires.

    Mélissa nous informe que la comuna 13 était la plus violente, et elle est celle qui aujourd'hui est la plus résiliente, grâce à l'art de rue, au hip hop et à l'éducation ...
    Elle-même habite dans une autre comuna en face et elle a vu l'intervention des forces militaires durant 3 jours en 2002 pour désenclaver ce lieu totalement hors la loi. Des échanges de tirs au milieu de la population. Et le début du programme de reconstruction par l'art et l'éducation. Était-ce un mal pour un bien ?

    Nous avons assisté à un show de hip-hop extrêmement beau et spectaculaire, nous avons vu des œuvres magnifiques et fortes de signification sur ce qui a été vécu, beaucoup autour de la " Pacha Mama", avec une énergie et une force de vie rare ! Bref, il est impossible de passer à Medellín sans être marqué par la force de reconstruction déployée.
    La journée à Guatape fut une vraie bouffée d'oxygène. Sortir de ce paysage très urbain était bienvenu. Guatape est une petite ville charmante où toutes les maisons sont décorées de bas-reliefs relatant de la profession du propriétaire ou de ses passions. Des baguettes et croissants chez le Boulanger, des clés et serrures pour le Serrurier ou des guitares pour le mélomane du village, tout le monde y va de sa déco murale. Des couleurs vives et des mélanges improbables donnent une impression de gaieté. Pour terminer, Marie et Arthur ont grimpé les 750 marches menant au sommet d’El Penol, formation rocheuse qui offre une vue magnifique sur les méandres d’un lac artificiel.

    Ces quelques jours à Medellin auront été passionnants et une vraie fenêtre sur l’histoire recente du pays.

    Nous sommes maintenant en route vers Cartagena sur la côte caraïbe, on vous embrasse !
    Read more