Satellite
Show on map
  • Day30

    Gonzar - Jour 30

    October 10, 2017 in Spain ⋅ ☀️ 28 °C

    Après une bonne nuit, je me réveille et entends Norman se préparer, mais malheureusement cette fois-ci je vais lui laisser un peu d’avance! Je veux marcher seul ce matin alors va en bas et manger mon déjeuner avant de partir vers Gonzar. C’est encore brumeux, mais dans la ville ça marche bien quand même. Quand je sors de la ville, c’est très difficile par contre avec la lumière de ma lampe frontale à cause de la brume, mais je prends mon temps

    Je vais vers le prochain village qui s’appelle Barbadelo. J’y arrive après une petite heure de marche. Je vais dans le premier gîte et je vois Lise assise à la table. Je commande mes choses et lui fais la surprise en arrivant à la table. Elle décide de rester quelques instants et jaser de notre soirée d’hier. Elle repart un peu avant moi, mais je sais que je vais la rejoindre, car elle marche lentement. Comme je pensais, je la rejoins après une 30 minutes et continuons notre route ensemble.

    Nous arrivons finalement à Portomarin et décide de faire un petit pique-nique ensemble. Vraiment le fun et j’aime bien sa compagnie après l’avoir connu un peu plus. Nous continuons pour Gonzar ce soir et pendant que nous marchons nous faisons la rencontre de Frankie de la Catalogne. Il fait beaucoup de kilomètres c’est incroyables... environs 50km par jour!! On parle un peu de ce qui se passe là-bas et croyez-moi il ne veut pas l’indépendance, mais je ne comprends pas tout à fait son point. Nous arrivons à Gonzar et il n’a pas grand-chose là-bas. Je fais ma routine quand j’arrive sur les lieux et je vais manger en boire une et aller manger aussi. Jean-Marie me demande s’il peut se joindre à moi. Je lui demande si sa journée avait bien été et sa réponse fut non. Nous en parlons de cela un bon moment et je crois qu’il était content d’en parler avec quelqu’un... vraiment gentil ce monsieur.

    Nous retournons à l’albergue, car l’heure du dodo arrive!! Finis les préparations pour le lendemain et amène le sac en bas, car comme ça ça ira mieux pour partir tôt. Je pars avec Lise et croyons pouvoir aller à Melide.

    Bonne nuit!
    Read more