Satellite
Show on map
  • Day183

    Agra, plus que le Taj Mahal

    April 25, 2017 in India ⋅ ☀️ 36 °C

    Et je ne pouvais pas aller dans le nord sans faire un arrêt à Agra pour voir le Taj Mahal !

    J'avais un billet de train en "réservation sous réserve d'annulation" à partir d'Hyderabad, pour 22h de trajet... Ce qui veut dire que les places sont vendues à plusieurs personnes, à voir ensuite sur place comment ça se débrouille ^^ J'étais donc censée partager ma couchette avec un monsieur à l'air pas très intéressant et au gros bide. Heureusement le contrôleur m'a trouvé une couchette dispo pas très loin, vu que ça ne gênait pas plusieurs femmes en partager une, tête-beche ^^ Vive l'Inde et les Indiens, franchement :)

    Je suis donc arrivée à Agra un peu avant 5h du mat, parfait pour être au Taj Mahal au tout début de la journée, le meilleur moment pour le visiter car dès le milieu de la matinée, soleil et chaleur sont trop intenses (plus de 40°C en cette période) et il risquait aussi d'y avoir trop de monde...

    Après avoir posé mon sac à l'hostel où j'avais l'intention d'aller, je suis allée à pieds à la porte Est, à peine à 1km... surprise en voyant que depuis assez longtemps, les abords du Taj et les voies y menant sont réservés aux piétons, hyper travaillés, calmes et impeccables !
    2e surprise , on me l'a dit sur le chemin mais je ne voulais pas y croire, ce jour là la visite du Taj est gratuite. La visite la plus chère de l'Inde ! 1000 roupies !! Youpi ! Vive le roi dont c'est l'anniversaire !
    Et donc voilà, après une petite marche à 6h du mat sous le soleil levant dans les rues piétonnes larges, où circulent calèches et ... Comment appeler ça... Sortes de voiturettes de golf allongées propulsées par un vélo, ou au moteur électrique silencieux... J'entre donc dans l'enceinte du Taj par la porte Est.

    Je ne vais pas vous raconter le lieu, évidemment fabuleux, déjà pas mal de touristes mais c'est grand, il y a de la place pour tous. Le palais de marbre blanc n'est pas seul, il a toute une enceinte et des bâtiments-portes de pierre rouge tout aussi splendides. Le tout donne sur la rivière, qui baigne dans une lumière cotonneuse blanche... La pollution filtre la lumière de manière très poétique, au moins !

    Heureuse de ma visite, j'ai continué vers le Fort, un peu plus loin sur la rivière, et toujours via des rues larges, silencieuses, impeccables, sous utilisées... Un bout de pastèque frais avant d'entrer, payé 550 roupies (pour les Indiens c'est 30) (fair enough), et je gravis la pente de pierre rouge vers les palais du Fort... Qui se révèle autant si ce n'est encore plus splendide que le Taj... Marbre blanc, pierre rouge, cours successives, arcades sculptées, incrustations de pierre dans la pierre, vues cadrées sur la rivière, le Taj, la ville... Superbe ! Superbe. Les Indiens ont vraiment un sens de la beauté sur-developpé...

    Et puis il y a l'autre côté de la rivière. Les jardins Mehtab Bagh, faits pour offrir un arrière-plan au Taj... Le "baby taj" et ses marqueteries de pierre... Etc etc.
    Mais Agra est bien plus que cette collection de monuments... La ville qui s'est développée au pied du Fort, creusée dans la roche rouge, le labyrinthe du bazar avec des rues et passages de quelques dizaines de cm de large qui s'enfoncent vers des ateliers obscurs, des vestiges historiques de bois et métal​, la foule partout, des vendeurs mobiles de trucs colorés et savoureux à manger, des fruits inconnus, des masala soda, des trucs qui fument, des trucs dorés, le tout sous les "moucharabieh" de métal qui protègent les 3-4 étages au-dessus.. quelle atmosphère, c'est complètement fou, c'est Babylone et le 21e siècle à la fois, c'est encore mieux que les rues du bazar de Bombay, c'est dingue.

    Et puis, jouxtant les espaces publics bien policés du Taj il y a la ville qui s'étend, ce qui étaient des villages ou des bouts de quartiers informels, qui s'intègrent petit à petit à la ville...les plus pauvres qui vivent là avec pour WC et sdb un égout-ruisseau au milieu du passage entre les baraques, les chèvres pour le recyclage des ordures, mais au moins les maisons sont en dur, ça protège mieux de la chaleur que la tôle... Certains s'offusquent de la présence de ces habitants aussi près du Monument, ça gâche la vie disent-ils... Moi je trouve ça plutôt chouette qu'ils vivent là, au pied d'une merveille construite que le monde vient admirer.

    Et je ne suis même pas allée dans d'autres quartiers...

    Je suis restée 2,5 jours à Agra, j'aurais pu y passer 2 semaines sans m'ennuyer, à l'aise...
    Read more