Satellite
  • Day56

    Un bain de nature au Chapada Diamantina

    November 5, 2019 in Brazil ⋅ ⛅ 28 °C

    Après la ville, retour à la nature ! Huit heures de bus depuis Salvador, puis une heure de taxi collectif sur des pistes en terre brinquebalantes nous ont amenés à Vale do Capao, notre porte d'entrée pour le parc naturel de Chapada Diamantina. Nous avons préféré ce petit village un peu plus lointain que Lençois, plus gros et plus touristique. Nous n'avons pas été déçus : communautés hippies, rastas, vendeurs de colliers et de vêtements faits maison, spectacles de rue, musique... et pour une fois, pas de police (un local nous a expliqué qu'il n'y en avait pas besoin). Bref, une plongée dans le flower power à la sauce brésilienne !
    Le lendemain de notre arrivée, nous avons entamé un trek de trois jours que nous avions réservé via une agence. C'est comme ça qu'on s'est retrouvés avec David, notre guide qui parlait très bien anglais après avoir vécu plusieurs années en Irlande... et qui imitait à la perfection l'accent, fous rires garantis. Dès les premiers kilomètres, nous sommes tombés sous le charme du parc qui a la particularité de proposer plusieurs environnements différents : forêt humide, steppe sur les hauteurs, massifs de pierre, torrents tous plus beaux les uns que les autres...
    Il a été créé en 1985 pour préserver cette nature, car il y avait à cette époque de nombreuses plantations de café et les habitants brûlaient de plus en plus de parcelles pour étendre leurs champs. Résultat (sans politique de cohabitation de l'agriculture et de l'environnement sauvage) : nature effectivement préservée, mais habitants obligés de partir sans aucune indemnisation... de 2000 habitants, le principal village situé à l'intérieur du parc est ainsi passé à 50 âmes qui vivent du tourisme. On voit aujourd'hui les fougères qui ont remplacé les caféiers arrachés (les surfaces vertes très claires sur les photos comme la 10).
    Pendant trois jours, nous avons enchaîné les sentiers (70 km en tout avec beaucoup de dénivelé, photo 2, un bon entraînement pour les treks qui nous attendent en Patagonie et dans les Andes), les baignades dans des piscines naturelles et les douches sous les cascades. L'eau est tellement pure qu'on peut la boire, ce que nous avons fait après une légère hésitation. Finalement, même pas malades ! Nous avons passé les deux nuits chez des habitants de la vale do Pati, notre destination finale, dans des cadres à couper le souffle. Même les repas étaient extraordinaires, avec plein de spécialités locales (du cactus, des fruits fraits...). Bref, trois jours de pur bonheur loin des voitures, des gens, de tout !
    De retour à Vale do Capao, nous avions prévu une journée de repos... que nous avons finalement utilisée pour faire une autre rando sur une journée, à destination de la cachoeira da Fumaça, une impressionnante cascade de plusieurs centaines de mètres de haut. 12 km de plus avec un très fort dénivelé pour voir la cascade pratiquement à sec, mais ça valait le coup quand même pour la magnifique vue et le sentier de marche.
    Read more