Satellite
Show on map
  • Day288

    Amazonie - Arrivé à Leticia

    August 31, 2018 in Colombia ⋅ 29 °C

    Après une nuit troublée par la douane et un contrôle en pleine nuit, nous nous réveillons de bonne heure car l’arrivé à Leticia était prévue à 6h du matin. J’en profite pour apprécier les derniers moments de cette croisière merveilleuse, riche en rencontres et en paysages. Le lever du jour est sublime, le fleuve est d’huile et il n’y a pas un chat sur le pont. Les couleurs sont magnifiques et le silence est apaisant. Je ne réalise toujours pas que nous sommes à des milliers de kilomètres de la France, au beau milieu du poumon de la terre, sur l’amazone ... C’est juste incroyable 🌳❤️🌳!!! Je poursuis une discussion entamée hier avec un local, qui ne comprend toujours pas comment le lobby des entreprises prédomine sur la catastrophe environnementale qui menace notre écosystème. Il insiste sur le fait que s’il n’y a pas de projet global pérenne fédéré par toutes les grandes puissances du monde, nous courons à notre perte d’ici à 80ans. Je lui fais part avec désarroi de la démission de Nicolas Hulot, notre ministre de l’écologie... Une preuve de plus, de notre impuissance face aux profits des multinationales ! Il fait malheureusement le constat que pourtant nous avons des solutions pour pallier aux énergies fossiles, prenant pour exemples les satellites qui fonctionnent à l’énergie solaire à plusieurs milliers de kilomètres au dessus de nos têtes... Je lui dis de garder espoir, que la solution viendra du peuple, à travers certaines petites initiatives comme celle de Let’s treep!, qui à grande échelle changerons les mentalités. Je lui montre la vidéo de la plantation du Brésil, il veut y croire même s’il dit que les mentalités changerons si nous passons le message aux générations futures à travers l’enseignement ! Bref, quel triste constat lorsque nous avons sous nos yeux, une des plus belles créations de la nature, ce cœur vert qui ne demande qu’à subsister ! Matthieu se lève à son tour et profite lui aussi de ce panorama époustouflant. Nous faisons une escale ou deux puis arrivons vers 8h à Santa Rosa, la ville frontalière de la Colombie, afin de justifier du tampon de sortie auprès de la douane péruvienne. Une fois fait, nous prendrons une pirogue afin de rejoindre Leticia, mais avant cela nous prêterons main forte à un chilien rencontré sur le bateau, afin de mettre sa moto sur la pirogue, que d’aventures pour lui aussi... Inutile de vous dire que le petit tour en pirogue nous donne le sourire, c’est toujours une expérience dépaysante, surtout dans ce cadre avec des maisons sur pilotis, ces berges aménagées où vivent de nombreux habitants. Nous arrivons sur la rive de Leticia, là encore l’émerveillement, quoi de plus authentique qu’un colombien ébéniste qui peaufine la fabrication de sa future pirogue ! Les premières impressions sont très bonnes, les gens sont souriants, on sent une atmosphère encore plus chaleureuse qu’au Pérou, ça parait d’ailleurs assez festif. Nous sommes vendredi, nous constaterons cela ce soir. En attendant nous allons avec allemand, entassés comme jamais à 3 dans un tuk tuk, vers l’hostel qui nous a été conseillé par l’anglaise. Il est paraît t’il pas loin du centre, la population est assez jeune et il y a une piscine 😋. Après un moment les gérants nous trouverons finalement une place, oufff on aurait été déçu de passer à côté. L’après midi on ira faire les agences afin de trouver un tour qui nous permette de remplir tous nos souhaits, à savoir voir un maximum d’animaux dans leur cadre naturel, idéalement Anaconda, Caïman, Paresseux, Piranha, Jaguar, mais aussi un certain nombre d’activités que sont, faire de la pirogue, de la pêche aux piranhas et de la survie. On souhaiterait apprendre les basiques, savoir faire du feu sans briquet, savoir construire une habitation, savoir pêcher, savoir chasser et faire des pièges et enfin connaître d’avantage sur l’écosystème, savoir se nourrir de ce que la forêt a nous offrir, savoir quelles sont les plantes médicinales, quelles sont celles à éviter ainsi que les fruits non comestibles, bref un programme souhaité très dense ! Nous ferons deux agences très bien notées sur le routard et le lonely, celles ci ont en plus la particularité d’être les seules à pouvoir aller sur le Rio Javari, qui est un affluent plus fin que le bras principal de l’amazone, la concentration animale devrait donc logiquement y être plus importante et il y a surtout zéro touriste car nous entrons dans la forêt primaire. La première agence est très réputée mais au premier abord la dame de l’agence qui travaille là depuis 2ans, ne comprend pas bien nos demandes, elle nous propose un tour de 5 jours dans un coin très reculé et c’est ce que nos voulons, mais nous dit ne pas avoir la possibilité de faire de survie. Il s’avérera qu’après avoir demandé à une autre personne de l’agence, nous sommes finalement aiguillés vers le boss qui lui nous dit pouvoir fusionner nos deux souhaits, à savoir le tour proposé incluant chaque jour de la survie et ce pour le même prix. En effet, dans tous les cas les guides sont des indigènes natifs de la région qui savent parfaitement survivre en autonomie pendant plusieurs semaines en pleine jungle, donc nul besoin de faire appel à une autre personne pour nous apprendre les rudiments de la survie. Nous sommes donc ultra contents, le boss de l’agence en décrivant les activités de survie a totalement cerné nos besoins. Reste un problème, le prix ! C’est réellement très cher le meilleur prix proposé est l’équivalent en pesos colombien de 500€, soit 100€ par jour ce qui est généralement la moyenne ici mais ça reste un prix démentiel pour une telle destination. Afin de se rassurer ou non sur les tarifs nous faisons la deuxième agence ! Celle ci est beaucoup plus claire car il y a seulement 2 tours proposés. Un tour en forêt primaire inondée. Durant la saison des pluies cette zone est totalement inondée, seul le transport en pirogue est possible, ou en forêt primaire sèche dans laquelle la végétation est plus grande. Chaque tour a ses avantages, le premier permet de voir plus d’animaux d’eau notamment des caïmans, des piranhas et permet un peu plus d’activités, tandis que l’autre permet seulement le trekking, et une végétation plus grande, des arbres plus hauts, etc. Les prix dans cette deuxième agence sont très transparents, 290 000 pesos colombiens, soit 87€ par jour et ce peu importe le nombre de jours souhaités ou le nombre de personnes par groupe. En revanche dans cette agence nous dormons dans un lodge luxe tous les soirs, toujours au même endroit et mangeons très bien alors que l’autre l’expérience était plus authentique avec une première nuit dans une petite case très sommaire au bord du rio, la deuxième dans la jungle dans un hamac, la 3eme dans une cabane perchée à 35 mètres avec vue sur la forêt et la dernière dans un habitat basique sur le chemin du retour. Bref, en conclusion la première nous botte énormément tandis que l’autre est plutôt faite pour les familles, couples et autres. Nous prendrons le temps de la réflexion et déciderons demain en négociant au maximum le prix car c’est vraiment excessif ! Il y a toujours moyen de remonter le fleuve dans un coin pommé et demander a quelqu’un du village le même type d’expérience pour 25€ par jour, mais pour une première ça n’est pas nécessairement envisageable, ça reste la jungle et on ne sait pas ce qui peut s’y passer ! Le soir nous prendrons l’apéro a l’hostel avec 3 francais, un canadien et une allemande. Le canadien s’avérera être le genre de personne que tu ne croises pas tous les jours. Il a pris la décision de tout plaquer il y a 12 ans de cela, il travaillait dans l’informatique et gagnait très bien sa vie mais ce mode de vie ne lui convenait plus. À présent il a gardé un petit pécule et voyage de pays en pays durant des périodes longues de 6mois en faisant du workaway. Il propose ses services aux familles en échange du logis et de la nourriture. Il fuit le capitalisme et à sûrement un certain passif pour tout plaquer comme cela car il ne garde contact qu’avec sa mère, ni femme, ni enfant, ni amies ! Bref nous philosopherons sur des sujets divers et variés, c’est un sacré personnage... Nous sortirons rapidement pour voir la vie nocturne d’un coin pommé au milieu de l’Amazonie et irons nous coucher vers 2h en espérant booker notre tour demain.Read more