Satellite
  • Day170

    Acatenango

    August 4, 2018 in Guatemala ⋅ 🌧 15 °C

    C'est parti pour l'ascension du Volcan Acatenango. De Antigua, nous nous rendons aux pieds du volcans à 2300m d'altitude. En quatre heures, nous grimpons à travers une forêt (qui ressemble à la forêt hantée de blanche neige), puis au milieu des conifères.
    Arrivé au camp d'altitude, au milieu des nuages, nous rencontrons un australien. Il est arrivé la veille et n'a encore rien vu à cause du mauvais temps. Pas très encourageant. D'autant que vers 16h il se met à pleuvoir. Ce qui s'annonce comme une mauvaise nouvelle est en réalité une chance. Après la pluie, les nuages se dissipent. Nous apercevons enfin les autres volcans qui nous entourent.
    Le Fuego d'abord, qui, il y a deux mois, à causé la mort de 200 personnes lors d'une grosse éruption. Quand les nuages disparaissent totalement du volcan, nous voyons la colonne de fumée qui s'élève du sommet. On peut aussi deviner le trajet de la lave à l'absence d'arbre sur une partie de la montagne. Nous sommes déjà ravi de ce que nous voyons (hier, on ne voyait pas à deux mètres). Mais se n'est qu'un début.
    Peu avant le couché du soleil, c'est le volcan Agua qui fait son apparition. (À en juger par l'antenne qui se trouve au sommet, je dirais qu'il est en sommeil)
    Nous assistons donc à un couché de soleil grandiose. Entre les nuages et les volcans, les couleurs de fin de journée nous enchantent.
    Quand la nuit finie par tomber, un nouveau volcan se dégage au loin. Si nous ne pouvons distinguer sa forme dans la nuit, nous savons très bien duquel il s'agit. Et pour cause, nous voyons la lave rouge s'écouler du Papayan.
    Que d'émotions pour cette journée, nous n'en revenons pas. Jusqu'au moment où une personne du groupe pousse un grand cri. En un instant, nous nous retournons tous. Juste à temps pour voir l'éruption du Fuego ! La première en deux mois. Une immense colonne de lave rouge orangé s'élève dans le ciel. Suivie rapidement par une colonne de fumée noire.
    Des images plein la tête, nous allons nous coucher. Alors que nous discutons tranquillement dans la tente, des cris de joie retentissent à nouveau. Nous passons la tête hors de la tente. Par chance, cette nouvelle éruption et la prochaine (même scénario), durent plus longtemps. Nous pouvons donc profiter de ce phénomène exceptionnel trois fois dans la soirée.
    La nuit, en altitude, dans le froid, et des images qui tournent en boucles dans la tête, je dors peu.
    À 4h, nous reprenons l'ascension pour parcourir les 400m de dénivelé qu'il nous reste pour atteindre le sommet à 3976m. Au moment où nous arrivons en haut, le levé de soleil commence et le ciel change de couleur. Encore un moment magique, mélange de couleurs, de nuages, de volcans et de lave.
    Sur le retour, le ciel est beaucoup plus dégage que la veille. Nous voyons encore mieux les volcans. Pour la première fois, nous voyons la plaine en contre bas. Ce qui me parait être un énorme cours d'eau asséché est en réalité la coulé de lave d'il y a deux mois.
    Nous rentrons à Antigua épuisés, mais émerveillé par les dernières 24h.
    Read more