Thailand
Ban Wang Khamen

Here you’ll find travel reports about Ban Wang Khamen. Discover travel destinations in Thailand of travelers writing a travel blog on FindPenguins.

5 travelers at this place:

  • Day14

    Hellfire Pass

    February 5, 2016 in Thailand ⋅ ⛅ -3 °C

    Zklamani dne. Vstavala jsem v 5, abych chytla ranni vlak do Nam Toku (precpany mistnimi studenty, ale pan pruvodci mi ochotne udelal misto u okynka nalevo), 2 hodiny se sem plouzila, dalsi hodinu cekala na hlavni silnici na cerveny autobus, a pak u muzea zjistila, ze je vinou pozaru v lese trek zavreny. 4km trek k "tunelu" (bez strechy) vysekanemu do skaly stovkami valecnych zajatcu, nejdelsi a nejhlubsi z tzv. cuttings. Zalezitost, kvuli ktere sem clovek absolvuje cestu. No bezva :-(.
    Muzeum je zdarma a je hezky zpracovane. A i cesta vlakem po trase Death Railway stoji zato, ale ten ohen, doprcic :-(.
    Zpet do Kanchanaburi jsem jela busem, protoze je to rychlejsi a levnejsi. A o nicem :-(.
    Read more

  • Day75

    Un voyage dans l'histoire

    March 24, 2018 in Thailand ⋅ 🌧 20 °C

    Durant la deuxième guerre mondiale, Kanchanaburi était loin d'être la ville paisible qu'elle est aujourd'hui. Très loin.

    En 1942, les Japonais ont ordonné la construction d'un chemin de fer de 415 km reliant Bangkok et Rangoon afin de faciliter l'approvisionnement de la Birmanie et ainsi consolider leur emprise sur l'Asie du Sud-Est.

    Kanchanaburi est situé en plein coeur du tracé de cette ligne Siam-Birmanie qui est aussi appelée la Voie ferrée de la mort ou Death Railway, car sa construction a causé la mort de plus de 100 000 personnes.

    Nous avons profité de notre passage à Kanchanaburi pour en apprendre davantage sur cette ligne ainsi que sur les souffrances incroyables qu’elle a engendrées pour des milliers de prisionniers de guerre (en majorité Anglais, Australiens ou Américains, mais aussi quelques Canadiens) ainsi que pour davantage de travailleurs locaux.

    Nous avons d'abord visité le Thailand-Burma Railway Centre, un musée dédié à cette tranche sombre de l'histoire du pays où nous avons pu avoir des détails sur le chemin de fer lui-même, mais surtout un aperçu des conditions atroces dans lesquelles les gens ont été forcés d'y travailler.

    Les responsables du musée ont vraiment fait un travail remarquable afin de donner vie aux personnes qui se sont sacrifiées pour ce chemin de fer, rassemblant photos, correspondances et objets divers sortis tout droit de cette période pendant laquelle ils ont été plongés dans la souffrance et leurs familles, sans nouvelles, dans l’angoisse.

    Nous avons été particulièrement touchés par une lettre écrite par une fillette à son père dans laquelle on pouvait notamment lire : « I thought of you today, Daddy. I wondered what you were doing. And I wondered. And I wondered. »

    Si seulement elle avait su... malheureusement, son père n’a jamais eu la chance de lui répondre. Ni même de la lire.

    Le lendemain de notre visite au musée, nous nous sommes rendus près de Nam Tok, une cinquantaine de kilomètres plus loin, pour visiter le Hellfire Pass, une partie de la ligne qui traverse une montagne de roches que les travailleurs ont été obligés de transpercer au pic et au marteau.

    Cette section de la voie a été la plus meurtrière de toutes, les hommes étant forcés de travailler plus de 18 heures par jour en pleine saison des pluies dans un environnement des plus difficiles.

    Une fois la guerre finie, le gouvernement Thaïlandais a décidé de ne pas reconstruire cette portion qui avait été détruite par les bombardements. Aujourd’hui, elle a été transformée en mémorial et il est possible d’y marcher sur une distance de 4 km, une randonnée qui nous a donner des frissons.

    Le parcours jusqu'à Nam Tok, quant à lui, s'est fait en train, sur une section de la ligne qui est encore aujourd'hui fonctionnelle et en passant par le pont de la rivière Kwai, rendu célèbre par un film de 1957 portant sur la construction de la ligne Siam-Birmanie, « The Bridge Over the River Kwai » que nous avons visionné durant notre séjour ici.

    Totalement bouleversant, ce voyage dans l'histoire a été des plus instructifs et restera longtemps gravé dans nos têtes.

    -

    Pour plus d'information sur le Death Railway, nous vous invitons à consulter le lien suivant (en anglais) : https://www.tbrconline.com/history.htm

    Un film plus récent produit avec les bons conseils du musée que nous avons visité peut aussi être visionné pour un aperçu des horeurs qu'on vécues les prisionniers de guerre durant la construction du chemin de fer : https://www.youtube.com/watch?v=px04904hm88
    Read more

You might also know this place by the following names:

Ban Wang Khamen, บ้านวังเขมร

Join us:

FindPenguins for iOS FindPenguins for Android

Sign up now