Switzerland
Trub

Discover travel destinations of travelers writing a travel journal on FindPenguins.
Travelers at this place
    • Day 315

      Trubschachen, Bern Suiza

      April 20, 2022 in Switzerland ⋅ ⛅ 11 °C

      Visita a la aldea del fundador de Helvecia, Peter Wingeier o mejor conocido como Dr Teofilo Romang. Allí me recibió el alcalde de Trubschachen, mi amigo Beat Fuhrer y su esposa Hanna. Visitamos distintos puntos del pueblo hasta llegar a la localidad más bella de Suiza llamada Trub. Fue una experiencia inolvidable con gente maravillosa. Hoy añoro estar con ellos!!! ♥️.Read more

    • Day 260

      A travers l'Emmental

      September 21, 2020 in Switzerland ⋅ ⛅ 16 °C

      Il nous restait quelques jours d'oisiveté, nous sommes allés les passer près du lac de Sempach, et sur les collines des environs. Belle journée fraîche, où une pluie fine nous cueille à la sortie de Sempach, alors que nous franchissons les solides murailles bien conservées. Puis, de retour à Lucerne, nous reprenons notre route vers l'ouest, direction Berne par la région de l'Emmental.
      Début d'étape par une montée exténuante au sortir de la ville (comme d'habitude!!), puis on longe les côteaux de la vallée avant de terminer sur les berges de la Kleine Emme. On arrive au soir à Werthenstein, une abbaye médiévale juchée sur un piton rocheux dominant un coude de la rivière, une superbe vision qui nous apparaît au travers des arbres. On y passe la nuit, dans un logement très chaleureux, bercés par les cloches qui sonnent régulièrement. Puis, on repart vers les monts, et on attaque l'ascension du Napf, au coeur du massif. Longue et rude journée mais on découvre des paysages magnifiques, de grosses fermes aux toits rouges parsèment les flancs des collines vertes tandis que les nuages créent des ombres dansantes au-dessus des forêts plus sombres. Des buses tournoient lentement dans les airs, et plongent vers le fond des vallées. Au milieu des prés fauchés, on remarque régulièrement une tache de couleur : un chat surveille placidement son territoire. On gagne le canton de Berne juste avant d'atteindre le sommet du Napf, qui nous oppose une dernière côte bien raide. De là-haut, on savoure une vue splendide sur les sommets alentours, tout en collines boisées, en pentes arrondies, en vallées serpentines. Le rustique Berghotel se noie dans le brouillard tandis qu'on sombre délicieusement dans un sommeil de pierre.
      La brume du matin se dissout durant la journée, où nous longeons une crête après l'autre pour redescendre petit à petit vers la vallée. Depuis les alpages, nous cherchons le camping dans le petit village de Mettlen, avant de comprendre que ce qu'on pense être le village est en réalité le camping! Nous entrons dans un regroupement de plusieurs cabanons et mobile-homes qui tiennent davantage de la tiny house que de la caravane. Enfin, nous atteignons Langnau (pour compléter nos provisions) et poursuivons jusqu'à Moosegg, un sommet où nous attend un hôtel que l'on remarque depuis la plaine. A chaque fois qu'on lève la tête, on voit notre objectif se rapprocher avec une lenteur d'escagot. Une soirée à jouer au Mikkado ou aux petits chevaux, en dégustant un verre de vin! Redescente sur le versant occidental par une journée grise avant une nuit tout confort à dormir sur la paille dans un AirBnB à la ferme, pendant que la pluie martèle furieusement les carreaux. On se laisse bercer par ce chant. Enfin, une dernière étape en plaine jusqu'à Münsingen, où la pluie nous prend par surprise, nous contournons la Belpberg qui campe seule au milieu de la vallée entre Berne et Thoune, rejoignons Toffen avant de prendre un train pour une petite pause à Berne.
      L'hiver en profite pour venir glisser un pied dans la porte, il neige sur les montagnes, il pleut à seaux dans les vallées, et un vent glacé se met à souffler sur tout le pays ; pourtant, même ce temps pourri ne parvient à ternir la chaleur et le soleil des amis qu'on retrouve à Berne. On fait le plein de sourires, de rires, de good vibes. Les voir rentrer chez eux le soir nous laisse face à une sensation étrange, un vide qui nous fait douter de notre (dé)marche... Ce serait si simple et si bon de sauter dans un train pour se retrouver à la maison en deux heures! Mais, nous sentons que ce chemin a de l'importance pour nous, que chaque pas nous permet de nous connecter un peu plus avec les gens que l'on va retrouver, que ce temps est nécessaire... C'est une sorte de fatigue émotionnelle, il nous faut faire preuve d'endurance mentale, autant que physique. On savoure déjà à l'avance les moments que l'on va passer avec nos proches, et ces journées de retrouvailles sont si précieuses!
      Et, en attendant, la route. Nous quittons Berne pour reprendre notre chemin où nous l'avions laissé.
      Cap vers Fribourg et la Suisse romande!
      Read more

    You might also know this place by the following names:

    Trub

    Join us:

    FindPenguins for iOSFindPenguins for Android