Greece
Serifos Ferry Port

Discover travel destinations of travelers writing a travel journal on FindPenguins.

7 travelers at this place

  • Day31

    Mouillage et amarrage en Grèce

    July 17, 2020 in Greece ⋅ ☀️ 26 °C

    Salut à tous,

    Après maintenant 10 jours de navigation, l'heure est venu de faire un petit bilan des techniques de mouillage et d'amarrage en Grèce, et c'est souvent Rock n'Roll !

    Tout d'abord au port.
    Classiquement sur nos côtes Atlantiques, entrer au port est synonyme de havre de paix et de repos, après des navigations parfois sportives. Chaque bateau visiteur a une place définie donnée préalablement par la capitainerie via la VHF. On s'amarre parallèlement à un ponton,
    on se branche facilement sur l'eau et l'électricité, et tout roule.

    Alors en Grèce : ça ne se passe PAS DU TOUT comme ça !
    Déjà vous pouvez essayer de les appeler à la VHF en approchant du port, ils ne répondent jamais. Du coup vous vous pointez au milieu du port en priant pour qu'il y ait de la place.
    Si par "bonheur" il y en a une, c'est là que les choses se corsent. Car ici on ne s'amarre pas au quai, on jette (balance ?) l'ancre au milieu du port, puis on recule perpendiculairement vers le quai et on amarre l'arrière du bateau au quai, bord-à-bord avec plein d'autres bateaux dans le même cas.
    Dis comme ça ça a l'air facile, mais imaginez que tous les autres bateaux ont fait pareil avec leur ancre au milieu du port, qu'en plus ils ont balancé toute la chaîne qu'ils ont à bord (ici la règle n'est pas du tout 3 fois la hauteur d'eau, mais bien "envoie toute ce que tu as, ça peut pas faire de mal"), et qu'en fonction du vent chaque bateau a dérivé au moment de l'amarrage.
    Résultat : un amarrage aléatoire et pas complétement sécurisé, avec un risque énorme que toutes les ancres s'emmêlent si jamais le premier arrivé veut partir avant les autres... Ce qui nous est arrivé il y 2 jours dans le port de Poros, où on a eu la surprise qu'un voilier au départ remonte notre chaîne en même temps que son ancre... Plus de peur que de mal, pour finir on a dîné avec eux, un couple adorable de Grecs débutants, Salomé et Nikos !

    Ces cas de figure font la fortune de certains plongeurs spécialisés, dont les mauvaises langues disent même qu'ils laissent traîner de grosses chaînes au fond des ports pour aider le business... L'unique plongeur du port de Hydra possède ainsi une dizaine de villas !
    Autre exemple hier matin, après une nuit tranquille au port de Livadi, sur l'île de Serifos, notre ancre a commencé à déraper, et nous voici en train de faire des bisous à un gros yacht amarré à côté... Branle bas de combat sur le pont à 7h du mat', on a du aller s'ancrer dans la baie.

    Bon maintenant les mouillages.
    Et ben on fait comme dans les ports : on balance l'ancre au milieu de la baie, et on recule jusqu'à la côte où on va fixer des amarres à terre. Mais ça suppose de s'approcher très très près de la côte, parfois à 5m... Impossible sur les côtes atlantiques en raison du manque de profondeur, ici c'est souvent faisable car les îles plongent à pic dans la mer. Il ne reste plus qu'à trouver un beau caillou, de se jeter à l'eau avec l'amarre entre les dents, et de faire un beau noeud de chaise autour du caillou. Et là c'est le drame : lors de notre 2ème mouillage, Émilie trouve le beau caillou, se jette courageusement à l'eau avec l'amarre, et se trouve à pied d'œuvre au milieu des oursins après quelques brasses coulées... pour découvrir qu'elle ne sait plus faire de noeud de chaise... Heureusement que le temps était calme et que le bateau ne dérivait pas, car il lui a fallu plus d'une trentaine d'essais pour réussir ce satané noeud (avec Jeanne en hotline, qui elle avait potassé Copains des Mers) => c'est le métier qui rentre !

    Quant au mouillage classique avec une ancre seule, on l'a fait 1 ou 2 fois. Mais de cette façon on se retrouve au milieu de la baie alors que tous les autres bateaux sont rangés sur les rives. Et du coup on fait peur à tout le monde ("ils sont bizarres ceux-là, ils n'ont pas trouvé de caillou ?) et plus personne n'ose entrer dans la baie.

    Donc on s'est mis à faire comme les locaux, et il est vrai que le mouillage est très confortable comme ça, on dort beaucoup mieux !

    Ah, nouvelle de dernière minute : tout ceci sous-entend bien sûr que le guindeau (moteur qui sert à jeter l'ancre et la récupérer) fonctionne... Car il vient de nous lâcher, on est partis pour remonter l'ancre à la main, youhou !

    Bon vent à tous !
    Guillaume

    PS: mention spéciale au patron du magasin d'accastillage de Poros, pour sa bonne humeur, sa gentillesse et son humour
    Read more

  • Day93

    O. Kolona - Livadhi ( Seriphos )

    August 30, 2007 in Greece ⋅ ☀️ 31 °C

    Entspanntes Segeln bis zur Südspitze Kythnos`, dann Kurswechsel und fast kein Wind mehr aus achterlich. Der Meltemi hat eine Ruhepause eingelegt. Ihr ahnt es, Motor anlassen und mit Diesel weiter. In Livadhi angekommen quetschen wir uns griechisch an der Mole in die letzte Lücke.
    Jetzt staunen einmal die Anderen, was so alles möglich ist. Wir haben viel gelernt.
    Am Abend wieder mal Souflaki ( ist kein Alkohol ) und Greek-Salad in einem Hafenbeizli.
    Zum Schlafengehen dann noch einen Ouzo (ist Alkohol)
    Read more

  • Day94

    Livadhi

    August 31, 2007 in Greece ⋅ ☀️ 33 °C

    Die Chora von Seriphos muss man unbedingt gesehen haben, so bleiben wir heute noch hier und fahren mit dem Bus hinauf. Die Aussicht, die alten weissen Häuser und ein kaltes Ice-Coffe schlürfend, geniessen wir das Nichtstun. Zu Fuss geht es dann wieder hinunter zum Hafen.
    Der Wind hat auf SW gedreht. Baba und ich müssen den Anker mit dem Dingi umplazieren, eine nicht ganz einfache Angelegenheit. Danach taucht das nächste Problem auf, mit dem Anlasser stimmt was nicht. Ich hoffe, dass es nur kabeltechnischer Art ist. Ersatzteile kriege ich hier nur aus Athen!
    Also Leute, ihr seht, wir haben nicht nur FERIEN!
    Read more

You might also know this place by the following names:

Serifos Port, Serifos Ferry Port