Nepal
Kaisang

Here you’ll find travel reports about Kaisang. Discover travel destinations in Nepal of travelers writing a travel blog on FindPenguins.

6 travelers at this place:

  • Day47

    Annapurna Circuit - Deel 2

    November 5, 2016 in Nepal ⋅ ⛅ 25 °C

    4 november was de dag van de waarheid: om 4u opstaan om meer dan 1000m te stijgen naar de Thorung La Pass (5416m). De ontlading was groot: ons doel bereikt zonder hoogteziek te worden! Helaas moesten we ook nog een dikke 1600m dalen, niet zo prettig voor onze knietjes.

    Onze trekking zit er ondertussen op. Samengevat: veel ups & downs (letterlijk & figuurlijk, Laura had het met haar topconditie soms wel zwaar), enge loopbruggen over wilde rivieren, toffe & interessante mensen, dhal bhat, gezellige dorpjes en prachtige natuur!Read more

  • Day24

    Annapurnas - Dernier jour & Pokhara

    April 3 in Nepal ⋅ ☀️ 6 °C

    Nous croyions que la dernière étape allait être tranquille. Sentiment de vacances à la fin du trek, avec à la clé le confort (et les momos, délicieux raviolis tibétains) de Pokhara, grande ville près des Annapurnas . Nous prenons donc notre temps et je négocie même un joli bol tibétain a la sortie de Muktinath. Mais chut c'est une surprise pour un potentiel lecteur...

    La marche par l'intérieur du circuit, via Lupra, est belle et sauvage. L'evelation à un col/sommet vers les 3920m (le "Danglendanda") nous fait emprunter un dernier sentier enneigé. Nous laissons derrière nous cette vallée aride encore "nouvelle" à nos yeux (col franchi la veille): montagnes et roches brutes, parsemées de rares villages. Les couleurs sont moins éclatantes et variées qu'en début de trek : camaïeu de marrons violacés en contrebas, zébrures vanille-chocolat au centre (dernieres traces de neige), blanc éclatant en hauteur, avec face à nous le Dhaulagiri (8167m) et ses non moins majestueux voisins (5900/ 6000m). Cette homogénéité n'enleve pas l'atmosphère d'immensité et de solitude qui ouvre et apaise... et clot parfaitement la marche.

    On ne croise aucun village avant Lupra, 4 heures plus loin. Nous marchons donc tranquillement avec comme seuls compagnons un berger et ses chèvres, des papillons qui se posent sur nos vêtements colorés, des aigles et corbeaux... Tout de même aussi 3 randonneurs un peu en arrière. N'empêche, sans le Dhaulagiri et autres sommets on pourrait se croire dans un Lucky Luke et ne pas s'etonner de voir surgir des vautours !

    Nos pas nous amènent pour le dej à Lupra, village agréable tout en escaliers et en cerisiers fleuris, en surplomb d'un large lit de rivière a moitié rempli. Havre de paix et de fertilite dans cet environnement hostile ! Des récents "landslides" sur les pentes fortes ont coupé certains accès piétons au village. On imagine bien ce sol, tout de sable et de roches, dégénérer en boues glissantes.

    On a le choix entre suivre ce type de sentiers en hauteur et descendre dans le lit, aussi rocailleux, de la rivière. Marie n'appreciant pas trop la première traversée de rivière qu'impose le choix de descendre, on se ravise et on remonte prendre un pont, vers le haut.
    Le sentier, à moitié défoncé et pentu, exposé aux chutes de pierres et sous un vent superpuissant, est difficile ! On ne s'attarde pas sous les rocs et la caillasse menaçants, ni sur les passages reconstruits rapidement suite à des effondrements. Ouf, on en est sorties...
    Le vent qu'on continue de se prendre en pleine face abrutit et éteint toute tentative de conversation. On prend le parti d'en rigoler, jusqu'à ce que...le sentier nous mène à du vide ! Paroi à 90° jusqu'à la route 20 m plus bas, on dirait qu'une pelleteuse a tout coupé. La tentative de desescalade n'est pas fructueuse, les jeeps du bas font signe de ne pas continuer. On insistera encore un peu avant de comprendre qu'il y a un plan B en faisant demi-tour puis en redescendant par un endroit moins abrupt.

    Dernière épreuve : 2h de marche sur la piste, avec toujours ce vent de dingue. Notre monde ne devient que sable et poussière ! En particulier lorsque les bus et jeeps nous en remettent une couche dans leur sillage. L'occasion de tester une position tantôt groupee, digne d'une mini horde du contrevent, tantôt tour de France, l'une dans la chaussure de l'autre, pour ne manger le sable qu'à tour de rôle...

    Cette journée de "repos" aura finalement duré 8h.
    Une fois arrivées et le bus réservé pour Pokhara, la "Jomsom Paradise Guesthouse", dans une rue à l'abri du vent, aura vraiment des airs de paradis...

    Le lendemain, plus de 10h de trajet en bus très cahoteux - sursauts, klaxons et rebonds, musique indienne ou népalaise à fond. Arrivée vers 17h30 à Pokhara. Retrouvailles avec Julien qui nous a réservé une super chambre partagée dans un hôtel tout confort. Soirée rigolote dans un endroit "moderne". Notre première bière depuis 15 jours ! Les nepalis sont déchaînés sur la piste de danse devant un groupe mêlant tubes pop-rock occidentaux et locaux.

    A Pokhara nous visitons très tranquillement, le temps moyen étant peu inspirant pour partir à l'assaut des temples ou des points de vue sur la ville et son lac. Ce sera juste balade, shopping et café avec Marie. On visite aussi l'International Mountaineering museum, un peu disparate mais intéressant : infos autant sur les peuples du pays que l'équipement de montagne, l'ascension des plus hauts sommets, le changement climatique, la pollution au Népal . Malgré notre accoutrement (toujours des habits de rando d'une propreté douteuse) nous sommes très demandées par de jeunes Népalaises pour des photos (on se croirait en Inde !)
    Dernier dîner cette fois dans un petit bouge sans prétention ("local momo restaurant"): bons momos, grillades, beignets qui ressemblent à des empanadas, pour une bouchée de pain. Ce sont les bieres (des Gorkha) qui font les 3/4 de la note.

    Le lendemain encore un long trajet en bus. Durée : 9h pour, tenez vous bien ...204 km. (Mieux que des copains français qui la veille ont mis 12h pour faire 120 km !). Il faut être patient. Et c'est le retour à Katmandou, qui est un peu notre camp de base.
    Read more

  • Day145

    Bijkomen

    December 2, 2015 in Nepal ⋅ ☀️ 13 °C

    We kunnen vandaag uitslapen. Dit komt echter slechts neer op 08:30 uur omdat we steeds vroeg naar bed gaan. Na het ontbijt hobbelen we met Jesse en Odiel naar een hip koffie tentje waar ze alle luxe koffie varianten serveren. Buiten hangt een fiets aan de muur en binnen hebben ze een Westerse inrichting; we voelen ons helemaal thuis. We verlaten deze tent alleen om te gaan lunchen. Om toch nog iets anders te gaan doen maken we een ommetje door het dorp en bekijken we een tempel. Onderweg komen we nog anderen van de groep uit de bergen tegen en we verwijzen ze naar ons hotel. Als we daar aankomen voor het avondeten blijkt nagenoeg de gehele ploeg ons advies opgevolgd te hebben. Met nog twee 'binnenlopers' brengen de avond door met hilarische verhalen over cultuurverschillen onder het genot van een kolengestookte tafel.Read more

You might also know this place by the following names:

Kaisang

Join us:

FindPenguins for iOS FindPenguins for Android

Sign up now