Cambodia
Tboung Khmum

Here you’ll find travel reports about Tboung Khmum. Discover travel destinations in Cambodia of travelers writing a travel blog on FindPenguins.

4 travelers at this place:

  • Day95

    OBT Chiro

    April 13 in Cambodia

    À l'approche du Nouvel An Khmer, on nous a bien avisé qu'il pourrait être difficile de trouver un endroit où dormir, puisque bon nombre de Cambodgiens se déplacent pour aller visiter les membres de leurs familles ou pour prendre des vacances bien méritées. Même si le Nouvel An était célébré cette année du 14 au 16 avril, à partir du 13 cela deviendrait compliqué et ce, jusqu'au 17, nous a-t-on dit.

    Quelques jours avant les dates en question, nous nous sommes donc mis à faire des recherches pour trouver un hébergement à Kratie, petite ville sur la route vers (SPOILER ALERT!) le Laos, prochain pays sur notre liste. Toutefois, les seules chambres qu'on pouvait trouver sur internet étaient à plus de 60$ US la nuit, ce qui est bien au-delà de notre budget quotidien.

    Nous nous sommes donc mis à chercher ailleurs, soit à Kampong Cham, qui est un peu plus au sud, mais toujours sur la bonne voie. Définitivement, la vie fait bien les choses.

    À proximité de Kampong Cham, dans le village de Chiro, se trouve une organisation non-gouvernementale appelée OBT, ou Organization for Basic Training. Depuis 2007, OBT se donne pour mission d'offrir aux enfants de Chiro une éducation de base GRATUITE, dans un environnement positif qui ne les discrimine pas au regard de leur statut social ou du revenu de leurs parents.

    Selon ce qu'on nous a expliqué, la grande majorité des enfants cambodgiens ont accès à la « State School », une école publique où sont offertes gratuitement des classes du matin. Or, les enseignants y sont peu payés et les leçons seraient, par conséquent, de piètre qualité.

    Pour « combler » les lacunes présentes dans ce système, se donneraient, en parallèle, les « Extra classes », ceux-ci payants. Plus avancés, ces cours permettent aux enfants dont les parents peuvent se le permettre d'apprendre davantage et de bénéficier d'un complément d'information significatif.

    Or, les cours donnés gratuitement par l'état avanceraient en prenant pour acquis que tous les enfants assistent aux classes payantes, ce qui n'est vraiment pas le cas. Dans un petit village comme Chiro, le salaire annuel moyen est estimé à 300$ US par année. PAR ANNÉE!

    Il va sans dire, ces familles arrivent très difficilement à mettre de côté suffisamment d'argent pour que leurs enfants puissent assister aux chères classes supplémentaires. Le résultat : plusieurs d'entre eux décrochent, dépassés par les leçons qu'on leur met sous le nez.

    OBT a donc été créé dans l'objectif d'offrir une solution accessible pour des familles qui n'ont pas les moyens, mais tous les espoirs de voir leurs enfants obtenir une éducation qui puisse leur ouvrir les portes d'un avenir meilleur.

    Pour subvenir à ses besoins, l'organisation a entre autre construit une série de petits chalets accessibles aux touristes. Ces derniers sont situés directement sur le site de l'école et en plein coeur du village, ce qui offre des occasions d'interagir avec la communauté et d'échanger avec elle.

    C'est donc avec beaucoup d'enthousiasme que nous avons cliqué, vous le devinerez, sur le piton « RÉSERVER ».

    Puisque les fêtes du Nouvel An battaient leur plein, les cours étaient suspendus, mais nous avons tout de même eu la chance de croiser quelques enfants du village et de jouer avec eux. Ce qui nous a rendu le plus fiers, par contre, c'est de savoir que 100% des frais d'hébergement sont versé à l'école pour qu'elle puisse poursuivre ses activités et tous les petits projets complémentaires qu'OBT a développés dans l'objectif d'être autosuffisante et durable (programme de recyclage, apiculture, artisanat, etc.).

    -

    Pour plus d'information sur OBT, nous vous invitons à consulter le site suivant : http://www.obtchiro.com/

    Si le coeur vous en dit, DONNEZ! OBT recueille des dons pour appuyer ses activités. Chaque petit sous est apprécié et, nous avons pu le constater, est géré de façon responsable.
    Read more

  • Day95

    Le Cambodge rural

    April 13 in Cambodia

    Quelle belle journée aujourd'hui, sur les routes de Kampong Cham!

    Nous avons découvert une belle facette du pays, en bordure du Mékong. Des villages flottants au célèbre pont de bambou (le plus long au monde à ce qui parait), en passant par les grands champs et les routes de terre, nous avons eu du gros fun a explorer les alentour de la petite ville... et étions contents de prendre une douche en arrivant!Read more

  • Day420

    Kambodscha

    February 22, 2017 in Cambodia

    Am nächsten Morgen essen wir noch eine leckere Nudelsuppe zum Frühstück. Das geht immer und dabei gibt es auch keine Verständigungsschwierigkeiten. Mal sehen, was in Kambodscha auf der Straße zum Frühstück serviert wird.
    Kurz nach 9 Uhr sind wir an der Grenze. Alles geht glatt, nach ja für das "Visa on Arrival" zahlen wir 5$ mehr als üblich. Als wir die Mopeds anlassen wollen, fragt uns ein Polizist, ob wir schon beim Zoll waren. Waren wir nicht. Das sei kein Problem, wir sollten einfach unsere Papiete abstempeln lassen und schon kann es weiter gehen.
    Michael läuft zum kambodschanischen Zoll: Die Bluecard reicht nicht, er braucht eine Importerlaubnis vom vietnamischen Zoll. Michael läuft zurück zum vietnamesischen Zoll: So was kennen sie nicht. (Die Kommunikation erfolgt mit Grundschulenglisch und Google-Translator, da gibt es immer wieder Überraschungen.) Der vietnamesische Beamte ergreift die Initiative, packt Michael auf seinen Roller und fährt zu den Kambodschanern. Er wird dreimal weitergereicht und hat es am Ende mit dem Chef des Zolls in Kambodscha zu tun. Der spricht allerdings kein vietnamesisch also übersetzt der freundliche kambodschanische Visabeamte (der zuvor 5$ für sein Visum eingesteckt hatte). Er ist super engagiert, kann am besten Englisch und gibt Michael zu verstehen, das wir das schon schaffen werden.
    Ich verstehe nur Auto (oto) und Moped (xe may). Am Ende lachen alle freundlich und der vietnamesische Beamte klopft Michael auf die Schulter und sagt: "Go." Er hatte wohl die Kambodschaner überredet, dass nur für Autos ein formaler Import notwendig ist.
    Wir steigen zügig auf und fahren weiter, bevor sich das jemand anders überlegt. Wir sind überrascht: Niemand will für diese formlose Einigung Dollars sehen.
    Wir reisen nun durch Kambodscha ohne jedes Importdokument. Das wäre woanders nicht möglich gewesen.
    Ich hoffe mal, wir bekommen die Mopeds in zwei Wochen auch wieder ausgeführt.
    Read more

You might also know this place by the following names:

Tboung Khmum

Join us:

FindPenguins for iOS FindPenguins for Android

Sign up now