Dominica
Saint David

Discover travel destinations of travelers writing a travel journal on FindPenguins.
Add to bucket listRemove from bucket list
Top 10 Travel Destinations Saint David
Show all
Travelers at this place
    • Day49

      Rando au boiling lake

      April 4, 2022 in Dominica ⋅ ☀️ 23 °C

      Profitant d'un jour de repos, on fonce en bus à Roseau puis à Laudat pour voir pour le croire, un lac bouillant. Enfin une randonnée un peu plus sérieuse car il nous faut 3h pour atteindre le fameux lac. Mais ne nous precipitons pas, commençons par le commencement et parlons de la marche à pied qu'on a faite pour monter en haut.
      La rando commence dans la forêt. Avec un peu d'altitude cette dernière se découvre et nous arrivons sur une pseudo crête avec une vue dégagée de part et d'autre qui nous emnene doucement au point culminant de notre randonnée. Ce point culminant nous offre quand à lui une vue à 360° splendide. On voit à la fois l'océan et la mer.
      La redescente nous emmène à la vallée de la désolation ~ musique angoissante ~. C'est un petit vallon parcouru par une petite rivière dont les roches sont colorées, par le soufre et le fer, de 1000 nuances de rouge, de jaune et de gris. On peut voir des bulles remontant à la surface de la rivière, gage que nous etions sur la bonne route pour le boiling lake.
      Nous avons atteint notre objectif à l'heure pour manger. Une épaisse vapeur d'eau s'en dégage, sur les bord on peut voir des bulles et au centre l'eau bouillonne autant qu'une casserole pour cuire des pâtes.
      Après une longue pause, on est prêt à prendre le chemin du retour, qui est malheureusement un simple demi-tour et pas une boucle.
      C'était une super escapade dans les montagnes dominicaises où nous n'avons croisé que deux groupes de personnes.

      Armel.
      Read more

      Traveler

      @Titouan c’ La randonnée qui m’avait été recommandé par une amie du bad....

      4/27/22Reply
      Traveler

      Et bah c'était super top !

      4/27/22Reply
      Traveler

      vous n'avez pas essayé de toucher l'eau (au bord) ?

      4/27/22Reply
      Traveler

      Si bouillante ! Mais on ne sait pas vraiment si les bulles sont dues à l'ébullition ou aux échappements de soufre

      4/27/22Reply
       
    • Day80

      WNT J6

      May 5, 2022 in Dominica ⋅ ⛅ 28 °C

      La goutte qui fait déborder le panier Kalinago

      Ce matin, un lapin a tué un chasseur et nous nous réveillons dans un cadre toujours aussi idyllique que la veille. Le comfort reste présent : on a fait cuire la kassave sur une gaziniere ! 🔥

      Du fait de notre heure de coucher tardive, nous décidons de prendre le temps, même si cela implique de ne probablement pas finir le segment n°6 en une seule journée. Nous décollons du superbe Airbnb de MaelleSam aux alentour de 11h. Mais avant de commencer à marcher, nous avons une embûche semée sur notre chemin. En effet, nous pouvons d'un côté faire machine arrière sur le chemin de la veille, composé de montées très raide et de 2km5 en plus, ou alors essayer de traverser la rivière qui nous sépare du village de Castle Bruce. 🌉

      J'espère que vous commencez à nous connaître et je peux vous dire que les 2km5 on été long. Je rigole bien évidemment. Armé d'un bidon emprunté chez le voisin, nous entreprenons la traversé de nos sacs de la façon la plus étanche possible. Et c'était bien marrant 😂

      Nous faisons passer en premier celui de Armel, côté océan où l'eau est peu profonde mais où les vagues sont puissantes. Cela fonctionne non sans fatiguer les deux porteurs, ce qui risque de compliquer la tâche pour les sacs suivants. Seulement voilà, 2 locaux arrivent et nous montrent l'endroit idéal pour traverser, plus proche de la rivière avec certe une eau plus profonde par endroit, mais sans vague et courant donc beaucoup plus facile. On arrive donc à vraiment commencer à marcher vers 12h, en disant au revoir à MaelleSam, jusqu'à la prochaine chez Anna et Gaspar dans environ une semaine. 👋

      Nous passons rapidement faire des courses qui seront plus petite que prévu par manque de cash et impossibilité de payer en carte. Le distributeur n'étant pas à Castle Bruce comme annoncé, le plus proche se trouve après la fin du segment d'aujourd'hui, nous n'avons pas d'autres choix que de faire avec et nous lançons sur le sentier. 🚶‍♀️

      Le mood de l'équipe est maussade, car la journée de la veille était quasiment entièrement sur des routes et celle-ci commence de la même façon... Mais bon on continue d'avancer en se disant qu'il y aura du beau devant nous. Et effectivement nous avons quelque point de vue sympa sur la côte qui nous font quitter la route. ⛵

      En même temps que nous entrons sur le territoire Kalinago, la population indigène de l'île, nous nous rendons compte que après 6km, nous venons seulement de finir le segment 5 de la veille et donc, de débuter le 6... En effet, le 5 ne terminais pas à Castle Bruce mais un peu plus loin...
      Cette information nous comfirme que nous ne finirons pas le segment 6 aujourd'hui, mais bon pas grave. 🤭

      En arrivant sur leur territoire, nous rencontrons notre premier vrai Kalinago ainsi que notre premier vrai serpent (de petite taille, don't worry). Ils sont les premiers habitants de l'île et sont un peu différents de ceux de l'ouest de la Dominique. En effet, ils ressemble plus à des asiatiques, avec une peau plus claire. De plus on ressent moins l'influence Jamaicaine et Rastafari. Le niveau de vie semble plus bas et assez rapidement nous sommes arrêté par un homme en état d'ébriété qui commence par nous raconter un peu sa vie avant de nous demander de l'argent pour soi-disant remplir le réservoir de son rotofil. Comme nous n'en avons pas, nous refusons mais il est insistant. Nous réussissons à nous extirper de ce bourbier mais le moral est au plus bas. On nous avait vendu les Kalinago comme des gens extrêmement gentils et accueillants, et là on est obligé de presque hausser le ton pour ne pas donner d'argent à quelqu'un... Ajoutez à cela la fatigue des jours précédant, l'état du sentier médiocre, le temps passé sur la route, le soleil très fort d'aujourd'hui et notre absence de cash et vous avez 3 compères peu motivés pour la suite de ce trek. 😓

      Une pause déjeuner s'impose et réussira à remonter un petit peu le moral des troupes. Nous repartons donc sur le sentier encore une fois, mais on avance doucement. En effet, il aurait bien fallu du carburant dans le rotofil du monsieur car le chemin est par endroit complètement recouvert de végétation. Nous utilisons pour la première fois la machette pour avancer, Indiana Jones n'a qu'à bien se tenir. 🔪

      La nuit approche, nous sommes presque à la moitié du segment 6 et nous devons trouver un emplacement pour la tente. Seulement voilà, tout est en pente, nous sommes sur la route et du fait de notre rencontre précédente, nous avons peur de demander l'hébergement aux locaux. Nous trouvons finalement un terrain plat inutilisé et un peu caché. S'ensuit des manigances pas possibles pour essayer de le rejoindre discrètement, tout ça pour finalement choisir l'option la plus évidente : trouver et demander au propriétaire de ce terrain si l'on peut y planter la tente. La réponse est bien évidement oui, on nous donnera même un spot pour se baigner et remplir l'eau. 😍

      Le moral commence à revenir et on réalise qu'on a vraiment fait des histoires pour pas grand chose.

      On se lave, on prend de l'eau, on plante la tente et on se prépare un bon plat de pâtes bien (trop) épicé. C'est bon, tout va bien, on a oublié les tracas de la journée et on va se coucher d'attaque pour demain et pour finir ce satané segment 6.

      Bisous et bonne nuit les petits 💖

      Titou
      Read more

      Traveler

      Quel reportage ! 😊

      5/8/22Reply
      Traveler

      Impressionnant. Oui, il y a les bons et les mauvais jours. Mais cela ira bien après une bonne nuit; Bonne continuation Thérèse, Mané

      5/9/22Reply
      Traveler

      C’est mieux que kho lanta

      5/11/22Reply
       
    • Day81

      WNT J7 : Le retour de la nature

      May 6, 2022 in Dominica ⋅ ⛅ 27 °C

      Le réveil au milieu du segment 6 sonne plus tôt que les deux derniers jours. La chaleur est toujours présente et notre motivation est de finir ce satané segment 6. Excepté un petit bout de sentier, on trace à toute allure sur la route en direction de Hotten Garden. La fatigue musculaire est bien présente, la chaleur n'arrange pas les choses est marcher sur le goudron est assez désagréable. Mais on arrive tout de même assez tôt à la fin du segment et s'offre alors à nous deux possibilités : attaquer directement et probablement finir le segment 7. Ce dernier n'est pas trop long et il nous reste 24h de provisions mais pas de grande qualité gustative et surrement léger pour le deuxième midi. Ou alors faire un aller retour à Marigot avant afin de retirer de l'argent et améliorer nos repas. Dans tous les cas on doit passer à Marigot à la fin du segment 7 pour rejoindre le début du segment 9 (petit rappel, le 8 est impratiquable). On choisi le confort de ne pas avoir 0 dollar sur nous et des repas un peu meilleur. On saute donc à l'arrière d'un Pick-up direction Marigot. Pas de chance on ne peut toujours pas retirer de l'argent car le distributeur est fermé. Par contre on trouve un magasin qui prend la carte et on sait donc qu'on pourra se ravitailler à coup sûr. Heureusement pour le liquide il nous reste une dernière chance avec l'aéroport qui est à quelques kilomètres à peine. Le stop n'étant pas un grand succès, on lâche nos 5 derniers dollar à un bus qui nous y emmène. Cette fois c'est la bonne le distributeur est bien présent et fonctionne ! Nous voilà de nouveau dans le sous. En Dominique les gens sont très gentils mais aussi souvent pauvres donc l'argent assure quand même de se tirer de n'importe quelle situation.

      On retourne donc à nouveau à Marigot pour se ravitailler et pimper nos repas. En guise de motivation pour la suite on décide de se faire un super plat pour le repas du midi. Mais c'était oublier qu'on ne trouve pas les ingrédients de nos rêves les plus fous (ô fromage). Ce sera donc salade au "ce que tu trouve qui a l'air bon". Avant de "cuisiner" on retourne au début du segment 7, et c'est une première, c'est un camion benne qui nous ramasse, ce dernier est déjà bien rempli et ramasse autant de monde qu'il en croise. Après notre salade à la tomate, aux beans, aux oeux, à la banane plantain crue trouvée sur le chemin, au maïs, à l'oignon, et bien sûr à l'huile d'olive, on est prêts à repartir.

      Le segment 7 nous enfonce directement en pleine nature, on retrouve nos passages dans les fougères et dans la jungle. La fin des segment inintéressants de route reboost totalement l'équipe qui avance alors à toute vitesse. Plus rien ne peut nous arrêter. Ah si le temps car comme nous sommes partis à 15h30 on en a pas tant que ça. Ayant appris de nos erreurs, on décide de chercher un peu à l'avance un coin pour dormir, plutôt que de finir tête baissé le segment et de galèrer à trouver un endroit pour dormir ensuite. On tombe sur un endroit parfait qui semble être une ancienne ferme. C'est super joli, super plat pour la tente et en plus pour une fois on est en hauteur plutôt qu'au fond d'une vallée. En plus non loin de là on trouve (enfin c'était prévu) une toute petite rivière en plein cœur de la jungle pour se laver et faire le plein en eau. En revanche on devra marcher une bonne heure en descente le lendemain pour finir le segment. Mais c'est pas grave car ce sera journée stop.
      Le cadre est notre super repas (pâtes, sauce tomate aux oignons revenu dans l'huile) couronne parfaitement notre journée. Dans la journée, on se demandait pourquoi on avait du mal à se coucher tôt (généralement 23h)en faisant a manger à 18h. On a compris quand on s'est rendu compte qu'on était entrain de faire une confiture de goyave au rechaud à 22h. On avait trouvé des goyaves sur la routes l'avant veille et elles commençaient à mal vieillir.

      On s'odort sur nos deux oreilles prêt pour la suite de l'aventure.

      Armel.
      Read more

      Traveler

      Ça ne me donne pas du tout envie 🤣

      5/11/22Reply
       
    • Day93

      Wanderung auf Dominica

      February 19, 2020 in Dominica ⋅ ⛅ 22 °C

      Die Überfahrt nach Dominica verläuft reibungslos. Der Kurs ist gut und wir erreichen Dominica sehr früh, so dass wir noch bis zur Bucht von Mero, mittig auf Dominica, segeln. Beim Abendessen beschließen wir am nächsten Tag eine Wanderung zu unternehmen. Wir stehen früh auf, da wir noch mit Bussen zum Ausgangspunkt fahren müssen. Um 10 Uhr kommen wir im kleinen Ort Laudat an und beginnen unsere Wanderung durch den Regenwald Dominicas zum Boiling Lake. Wir befinden uns auf 800 Metern über dem Meeresspiegel. Es ist merklich kühler, als an der Küste. Es beginnt zu regnen. Leider haben wir keine langen Sachen, geschweige denn Regensachen, dabei. Wir beschließen schneller zu gehen. Auf einem Bergkamm kommen uns starke Windböen entgegen. Vom Gipfel des Berges Nicholls geht es bergab. Aufgrund des Regens ist der Boden sehr matschig und rutschig. Zum Valley of Desolation geht es steil bergab und wir müssen mehrmals klettern. Hier unten brodeln die Flüssen und es stinkt nach Schwefel. Zum Boiling Lake ist es nicht mehr weit. Wir überqueren noch 2 Bäche und klettern ein steiles Stück hoch. Für die 5 km haben wir in 2,5 Stunden gebraucht. Oben angekommen stehen wir am Rand des riesigen Kochtopfes. Der See dampft so stark, dass wir nur manchmal das brodelnde Wasser sehen. Nach einer kurzen Essenspause treten wir den Rückweg an. Im Desolation Valley machen wir noch einen kleinen Badestopp in einem natürlichen Pool mit warmen Quellwasser, bevor wir das anstrengenste Wegstück angehen. Als andere Wanderer kommen und ebenfalls in den Pool wollen, ziehen wir uns wieder an und setzten unseren Rückweg fort. Es fängt an zu regnen und auf dem steilen Stück befinden sich keine Bäume, die uns Schutz bieten. Je höher wir kommen, desto mehr mischen sich starke Windböen zum Regen. oben am Gipfel haben wir es geschafft. Hier ist anscheinend die Wetterscheide. Es ist trocken und windet nicht mehr so arg. Gegen 16 Uhr kommen wir in Laudat an und erwischen zeitnah einen Minibus, der uns zurück zur Hauptstadt bringt. Hier steigen wir in einen anderen Bus nach Mero um. Am Strand essen und trinken wir noch eine Kleinigkeit in den einheimischen lokalen, bevor wir zu unserem Boot übersetzen.Read more

    You might also know this place by the following names:

    Saint David

    Join us:

    FindPenguins for iOSFindPenguins for Android