Currently traveling

Nepal

April 2018 - November 2019
Currently traveling
  • Day32

    Kathmandou et Paris du 11 au 21 Mai

    May 20, 2018 in Nepal ⋅ ⛅ 25 °C

    Nous avons passé une drôle de dernière semaine à Katmandou après le retour de notre trek. 😥🤢🤕🤒

    Après avoir quittés Santa en fin de matinée le 11 mai nous nous sommes reposés le reste de la journée. Il n'y avait plus de place à l'hôtel Family Home où nous avions laissé nos affaires. Nous sommes donc allés dans un autre hôtel, tout à fait correct mais bruyant.

    12 mai : De la place s'est libérée à l'hôtel Family Home, nous reprenons donc nos quartiers là bas. Hugo est bien malade aujourd'hui avec vomissements et diarrhées. Le midi nous mangeons au OR2K, un restaurant où nous étions déjà allés avant le trek. Je commande une salade et je retrouve au fond de celle ci un gros vers. Horreur, malheur, au moins je ne paye pas mon plat.
    C'est ensuite la descente aux enfers. La nuit se passe difficilement pour tout le monde avec nausées pour moi et chiasse pour Hugo.

    13 mai : Aurélie et moi faisons des rots fétides. L'après midi sera fatale pour moi. Je vais aux toilettes toutes les 10 mins. À la nuit tombée, la fièvre me donne des frissons, je me tortille de froid dans mon lit, puis de chaud. La nuit se passe partiellement aux toilettes. Je m'allonge sur le carrelage de la salle de bain pour trouver un peu de fraîcheur. À 4h du matin je finis sous la douche tellement j'ai chaud. Le plus gros de la tempête est passé.

    14 Mai : J'arrive à peine à tenir debout. J'ai des courbatures aux jambes comme si je venais de courir le marathon.

    Les jours qui suivent, ce n'est pas la grande forme. La fatigue nous oblige à rester dans la chambre. La moindre ballade de 15 min dans la ville est fatiguante et je dois me reposer le reste de la journée.
    C'est une épreuve pour moi d'aller au bureau de l'immigration pour l'extension de mon visa. Aurélie et Hugo sont obligés de faire la queue à ma place, je suis encore barbouillée et rester debout est un effort surhumain.

    Je retrouve un peu d'énergie le 17 Mai, nous prenons un taxi et allons au temple de Pashupatinath. Il est situé sur les berges de la rivière Baglati et on y pratique quotidiennement des crémations selon le rite hindou. Concrètement on ne voit pas grand chose à part de grands bûchers entrain de se consumer. Seul un corps dans du tissu attend sur une civière au bord de la rivière.
    Nous allons ensuite voir le stupa Bodnath. Une version plus grande des nombreux stupas que nous avons croisés pendant le trek.

    Le 18 mai nous participons à un cours de cuisine l'après midi. Il est animé par deux jeunes filles qui font copain-copine avec nous. Nous cuisinons une pizza nepalaise en entrée, du curry de poulet et un dhal bat pour le plat. La façon de faire ressemble beaucoup à la cuisine réunionnaise si ce n'est qu'il y a plus d'épices. Nous ferons des momos au chocolat pour le dessert, pas mauvais du tout.

    Le 20 mai est le jour du grand départ. Je prends un taxi vers 9h30 pour l'aéroport. Aéroport que je n'avais vu que de nuit la 1ère fois. De jour sa rusticité est surprenante, tout est vieux ici. On se croirait dans les années 60. Je n'étais pas née mais je pense que les aéroports ressemblaient à ça a l'époque.

    Un 1er vol de moins de 2h m'amène à New Delhi. Changement d'ambiance on est de retour au 21ème siècle, l'aéroport est hyper moderne. J'attends 4h sur une sorte de transat, allongée. On m'a encore servi du poulet curry dans l'avion. Je fais un burn out du massalé.

    Mon 2ème vol dure moins de 4h et décolle vers 19h destination Dubai. L'avion de jet airways India est dans un piteux état et a au moins le même âge que l'aéroport de Kathmandu. Il n'y a même pas d'écrans devant les sièges. Le temps me paraît long et il y a encore du curry à manger.

    J'arrive à 21h à Dubai et mon avion pour Paris ne repart qu'à 4h du matin.

    Après avoir bu un vrai jus d'orange, pas en poudre, et mangé un sandwich sans le goût de curry j'ai un méga coup de barre et j'ai envie de dormir (cette petite folie culinaire chez Paul m'a quand même coûté 16€). Vers 23h je craque pour 4h de repos dans une capsule à 50€.

    À 3h je quitte ma capsule après avoir bien dormi et j'embarque directement sur le vol direction Paris. Émirates c'est vraiment le luxe par rapport aux autres compagnies aériennes. Leurs services et la place que les passagers ont en classe économique est largement au dessus de tout le monde.

    L'atterrissage à Paris est un dur retour au monde Occidental. Les casos qui crient, les gens qui râlent, impossible de prendre le RER à cause d'une opération de déminage. C'est finalement en bus et métro que je rejoins l'appartement de Romain où c'est Alexandre qui m'attend. Romain est en week-end randonnée et ne rentre que plus tard dans l'après midi.

    À peine le temps de prendre une douche et je repars déjà vers le Marais où Nicolas et Julie me rejoignent pour le déjeuner. Il fait beau et nous mangeons en terrasse. En les attendant je profite pour aller me racheter des savates chez Havainas. Alexandre après être allé manger avec son père nous rejoint dans le Marais. Je passe vite fait chez Etam pour m'acheter un maillot de bain pour la Martinique. Nous nous installons de nouveau à une autre terrasse et buvons du cidre en attendant Romain. Vers 18h30 nous nous séparons. Seul Romain m'accompagne chez Naf naf où je m'achète 3 shorts et 1 tee shirt, de quoi ne pas être toute nue en Martinique.

    Nous rentrons chez Romain, je prépare les affaires que je ne prends pas en Martinique pour aller les donner à Aurélie. Nous repartons avec Alexandre et Romain vers Bastille. Aurélie et Hugo sont là bas chez Nico et Danush. Nous faisons connaissance avec leur nouveau chat, le chat de whiskas, absolument splendide. Ils sont entrain de prendre l'apéro et nous invitent à se joindre à eux. Ils nous offrent des shots de vodka. Nous devions aller manger au restaurant mais comme nous n'avons finalement plus faim nous rentrons directement.

    Le lendemain matin nous partons vers 8h45. Je fais une partie du chemin avec Romain qui va au travail et moi à l'aéroport d'Orly. Une fois dans l'avion d'air Caraïbes le pilote annonce un retard de 2h à cause de la grève des contrôleurs aériens. Oh non. 5 min plus tard soulagement, nous pouvons partir !
    Read more

  • Explore, what other travelers do in:
  • Day23

    11 Mai : Lukla - Katmandou

    May 11, 2018 in Nepal ⋅ ☀️ 26 °C

    L'habitude se prenant, nous sommes couchés avant 20h et reveillés de nous même un peu avant 5h. Nous trainons dans le lit jusque 5h20 avant de préparer notre sac. Nous petit déjeunons à 6h. Pendant que nous mangeons, la gérante du lodge vient nous demander nos noms pour les billets d'avion. Nous ne savons plus bien comment on va se procurer les billets, l'essentiel étant de monter dans l'avion.

    À 6h30 nous sommes à l'aéroport et il y a beaucoup de monde. Va t-on avoir une place dans l'avion ?
    Tour à tour chacune compagnie s'annonce et les gens se ruent sur le comptoir pour avoir une place.

    Le gérant de notre lodge semble être en biz-biz avec le patron de Sita Airlines, la compagnie que nous allons prendre. Nous sommes les premiers devant le comptoir alors on a bon espoir.

    La compagnie vient nous chercher à un moment donné pour nous demander de payer les billets. Se rapprocherait-on du but ?

    Quelques instants plus tard le gérant de la compagnie vient donner les cartes d'embarquement et nous sommes les premiers à donner nos passeports et à récupérer nos tickets. Ouf !

    Encore un peu d'attente, des avions d'autres compagnies font la navette avant le notre. C'est vers 9h que nous embarquons rapidement à bord de notre petit coucou. À peine installés, les gaz sont mis et nous décollons. La piste sacrément en pente nous permet de nous élever rapidement.

    Le vol est rapide et dure une vingtaine de minutes. Santa nous conseille de nous mettre du côté droit de l'avion pour avoir la vue sur les montagnes. De haut nous voyons toute la chaîne de l'Himalaya qui s'étire sur une longueur impressionnante et ses nombreux hauts sommets blancs.

    Arrivés à Katmandou nous prenons un taxi direction notre hôtel où il n'y a malheureusement plus de place. Nous buvons un thé et quittons Santa après lui avoir payé le reste de son du.
    Nous trouvons un autre hôtel très correct mais un peu bruyant dans Thamel.

    Nous nous reposons le reste de l'après midi et ressortons le soir pour manger.
    Read more

  • Day23

    10 Mai : Trek J17 et fin Namche-Lukla

    May 11, 2018 in Nepal ⋅ ☀️ 28 °C

    Le sentier d'aujourd'hui n'est pas une découverte. Nous l'avons fait dans l'autre sens et en 2 étapes il y a une dizaine de jours.

    Nous partons vers 8h et descendons jusque Phadking en 3h45 où nous déjeunons. Nous sommes souvent coincés derrière les ânes ou les bœufs et respirons de nouveau à plein nez leurs crottes.

    Après le déjeuner nous repartons sous la pluie et arrivons à Lukla 2h30 plus tard. Le sentier pavé ne fait que monter et descendre, il est difficile de garder un rythme. Ça y est j'en plein les baskets de marcher.

    Nous essayons de nous procurer des billets d'avion pour le lendemain mais l'opération est compliquée.. Nous nous rendons à l'aéroport où seule une agence est ouverte. On finit par nous dire après un certain temps d'attente de venir demain à 7h et que nous aurons une place.

    Nous partons sceptique et ne tardons pas à nous endormir de fatigue sur les alentours de 20h après un repas pas très goutu.
    Read more

  • Day21

    09 Mai : Trek J16 Dingboche-Namche

    May 9, 2018 in Nepal ⋅ ⛅ 27 °C

    Côté météo la nuit ne fut pas calme. Je suis réveillée à plusieurs reprises par la lumière des éclairs et le bruit du tonnerre. Lorsque je me réveille vers 5h, je regarde par la fenêtre, tout est blanc. En fait il a neigé et pas qu'un peu. Il y a 5cm de neige dehors. Les montagnes alentours qui étaient hier toutes marrons sont maintenant toutes blanches, tout comme le sol.

    Nous partons un peu avant 8h après le petit déjeuner.
    La première partie du trajet est relativement plate, nous marchons dans la neige. Derrière nous se dressent fièrement le Losthe, le Losthe Shar et l'Everest. La couche de neige donne une autre ambiance au paysage.

    Nous descendons ensuite jusque Pangboche où les effluves de pain et brioche nous invitent à faire une pause goûter avec thé et pâtisserie vers 10h.

    Nous traversons ensuite des forêts de rodhodendrons en fleurs jusque Tengboche. Nous quittons les paysages désertiques pour retrouver des forêts avec des arbres. Le sentier valloné est très beau. De plus nous ne croisons pas grand monde.

    De là, nous entamons une descente éreintante de 500m. Nous faisons la pause du midi une fois arrivés au village, en bas de la vallée, les genoux souffrants. Au total nous marcherons 3h40 pour la matinée.

    Après le repas nous devons remonter 500m de dénivelé. Maintenant que nous sommes en dessous de 4000m d'altitude nous ne sentons pas l'essoufflement et avons l'impression d'avoir plein d'air.

    La marche jusque Namche me paraît interminable, tantôt ça monte tantôt ça descend, on fait le tour de la montagne sans jamais y voir le bout. Nous finissons par atteindre notre but un peu avant 16h30 après un peu plus de 6h de marche.

    Nous prenons nos quartiers dans la même auberge qu'à l'aller. À peine arrivés nous filons à la pâtisserie boire un chocolat chaud et se partager un bout de gâteau de chocolat. Ça fait quelques jours qu'on en rêvait de ce goûter.

    Nous prenons ensuite une vraie douche chaude et nous nous lavons les cheveux pour la 1ere fois depuis 10j, ça fait du bien.

    Nous mangeons vers 19h. Nous retrouvons la 4G et internet et de ce fait nos mauvaises habitudes de geek.
    Read more

  • Day20

    08 mai : Trek J15 Kala Patthar-Dingboche

    May 8, 2018 in Nepal ⋅ ☀️ 20 °C

    Le guide nous avait prévenu d'une nuit agitée car Gorak Shep est situé à 5140m d'altitude. Les gens se réveillent souvent la nuit avec un mal de crâne et des palpitations dus à l'altitude. Ce n'est pas notre cas, il ne fait pas froid dans la chambre et surement du à la fatigue, nous dormons bien.

    Nous partons à 5h30 avec une barre céreale dans le ventre à la conquête du fameux Kala Patthar.
    Nous devons monter de 410m pour atteindre son sommet. Il a du faire froid dans la nuit car le sentier est recouvert de givre et parfois de la neige.
    La montée est assez facile car le sentier bien lisse. La dernière partie se monte dans les rochers. À 5550m, chaque montée de jambe est éprouvante et essouffle énormément. Nous mettrons 1h20.

    Le panorama au sommet magnifique. L'Everest est au milieu, nous voyons le Nuptse, le Lothse, le Pumo Ri. Il y a beaucoup plus de monde au sommet du Kala Patthar qu'au sommet du Gokyo Ri.

    Nous redescendons en 1h et prenons le petit déjeuner au lodge.
    Nous repartons vers 9h30 en direction de Dingboche. Au bout d'1h30 nous sommes à Lobuche, nous avons du doubler des groupes entiers, en marchant sur les rochers à côté du sentier, qui marchaient très lentement. Nous croisons cette fille, qui, la veille était au bord de la mort au camp de base (avec le filet de vomi sur la bouche et à moitié pliée sur son bâton) , elle descend tout doucement et semble toujours aussi affaiblie, son guide lui porte son sac.
    Comme quoi c'est un trek très grand public.

    Nous mettrons encore un peu plus d'une heure pour arriver à Thokla où nous mangerons. Nous sommes sur l'autoroute de l'Everest trail et je suis étonnée de voir la quantité de monde qui monte vers les villages en amont. Il y a des dizaines et des dizaines de porteurs et de groupes.

    Nous arrivons après 1h30 de marche à Dingboche. Nous avons traversé une vallée balayée par des vents violents pendant tout ce temps ce qui n'a pas rendu la promenade très agréable. Nous sommes descendus de 1200m au total et les genoux s'en ressentent. Ouille ouille.

    Arrivés au lodge nous partageons un seau d'eau tiède pour notre toilette et profitons de la vue de la vallée depuis la salle commune.
    Read more

  • Day19

    7 mai : Trek J14 Dzongla-Gorak Shep-EBC

    May 7, 2018 in Nepal ⋅ ☀️ 20 °C

    Nous partons ce matin à 6h45.
    Nous marchons un petit plus de 2h jusque Lobuche.

    Pour y arriver nous traversons une jolie vallée avec une belle vue sur l'Ama Dablam, montagne sacrée ici au Népal. Personne n'a le droit d'y grimper. Nous voyons tout proche de nous également le Cholatse et le Lobuche.

    Tous les touristes que nous avons rencontré jusqu'à présent nous ont peint un tableau noir du village de Lobuche, comme moche et plein de monde.
    C'est vrai que ce n'est pas le plus beau des villages mais la vallée dans laquelle il est, est belle. Nous croisons effectivement plus de monde que jusqu'à présent. Normal, nous rejoignons l'itinéraire de L'Everest trail populaire et donc très fréquenté.

    Nous faisons le plein d'eau à Lobuche car à Gorak Shep, le village suivant, seule de l'eau minérale, à un prix d'or est disponible. Les lodges utilisent l'eau du glacier mais qu'il faut aller chercher bien plus bas que le village. Ils n'en donnent donc pas aux touristes.

    Nous marchons encore 2 heures entre Lobuche et Gorak Shep. Nous traversons d'abord la vallée sur un faux plat montant pendant 1 bonne heure. La deuxième heure se passe en longeant de plus près le glacier Khumbu. Le sentier est valloné et plein de roches, nous montons puis descendons successivement plusieurs fois. Nous arrivons un peu avant midi à Gorak Shep.
    La grosse montagne qui nous fait face est maintenant le Nuptse, et elle est même plus jolie que l'Everest, plus fine et enneigée. Nous ne voyons pas l'Everest depuis Gorak Shep. Le Pumo Ri domine de l'autre côté de la vallée et est aussi impressionnant.

    Après le repas nous repartons pour le camp de base de l'Everest, sans nos sacs que nous avons laissé à l'auberge. Le sentier est assez facile et nous y arrivons en 1h10. Sur le chemin, nous voyons le sommet de l'Everest se détacher des autres sommets. Il est bien le plus haut mais le seul à ne pas être recouvert de neige, la faute aux vent forts qui le frappe. La plupart des gens que nous croisons ne sont pas des sportifs de haut niveau. Certains sont au bord de l'agonie, avec des filets de vomi au coin de la bouche, appuyés à bout de souffle sur leur bâton.
    Il y a beaucoup d'indiens qui font l'Everest trail. La plupart d'entre eux ne portent pas leur sac et ont des porteurs, ainsi qu'un guide qui se trimbale une grosse trousse de secours avec sûrement de l'oxygène à l'intérieur. Pas étonnant que la plupart des gens soient dans le dur, la plupart d'entre passent de 0 à plus de 5000m d'altitude en moins d'une semaine et n'ont donc pas le temps de s'acclimater.

    Le camp de base de l'Everest est en fait composé de milliers de tentes jaunes et oranges installées sur le glacier. Nous voyons au loin 2 personnes sur le glacier mais nous ne verrons pas plus d'alpinistes que ça en exercice. Ce glacier est d'ailleurs vaste et dentelés. Un hélicoptère fait des aller retour incessants vers le camp de base.
    Il nous faut à peu près une heure pour rentrer.

    Nous nous douchons à la lingette pour bébé puisqu'il n'y a pas d'eau puis passons la soirée dans la salle commune qui est comble. Nous n'avions jamais vu ça depuis le début du trek.

    Nous nous couchons à 20h, la journée a été bien remplie et demain nous nous levons à 5h.
    Read more

  • Day18

    06 Mai : Trek J13 - Chola Pass

    May 6, 2018 in Nepal ⋅ ☀️ 20 °C

    Aujourd'hui est une grande étape. Nous allons franchir le col n°2 sur 3.

    Le réveil sonne à 4h20. Le temps de se préparer et de tout ranger, notre petit déjeuner est servi à 5h.

    À 5h40 nous sommes en route. Nous montons progressivement à travers la vallée et traversons le glacier en 2h20 jusqu'à arriver au pied du col. Nous voyons les drapeaux flottés tout en haut du col. Il est à la fois près de nous mais aussi bien plus haut. La montée s'annonce courte mais raide.

    Effectivement il y a 400m à monter sur 1km. Nous mettrons 45 min à atteindre le col de Chola à 5368m.

    Nous chaussons nos crampons en grimpant car il y a de la neige. Nous devons même à quelques reprises lâcher les bâtons pour s'aider avec les mains.
    Arrivés en haut, il fait un temps magnifique. Nous avons vue sur le glacier tout blanc de l'autre côté de la vallée et sur les sommets nous entourant.

    Nous mangeons 2 toasts au fromage vraiment pas fameux avant de redescendre sur le glacier avec nos crampons. Tout est blanc autour de nous, c'est amusant de marcher dans la neige.
    La descente est toutefois un peu glissante dans la neige et sur le sentier quelques fois gelé.

    Nous sommes contents d'arriver au village de Dhzongla vers 12h15. Nous mangeons puis prenons une douche avec une bassine d'eau chaude à 5 euros que nous partageons avec Aurélie.
    C'est ensuite le temps du repos, de jouer aux cartes dans la salle commune bien chauffée, de manger à 18h30 et d'être au lit à 19h30.
    Read more

  • Day17

    05 Mai : Trek J12 : Gokyo Ri 2- Dragnag

    May 5, 2018 in Nepal ⋅ ☀️ 20 °C

    Le réveil sonne à 5h30, dehors il fait déjà jour et le ciel est d'un bleu immaculé. Nous mangeons une barre céreales et filons vers le sentier du Gokyo Ri que nous connaissons déjà.

    L'ascension me semble plus difficile que la veille même si nous mettons le même temps.
    À la différence de la veille, il n'y a pas un nuage lorsque nous arrivons au sommet. Et ça change tout.

    L'Everest s'élève devant nous ainsi que plein d'autres sommets dont je ne me souviens pas du nom, le Cho Oyou est recouvert de neige.
    La vue est majestueuse. Nous en profitons pour faire plein de photos avant de redescendre.
    Au total nous aurons mis 2h40 aller retour.

    Rentrés au lodge, nous avons faim car nous n'avons pas vraiment pris de petit déjeuner. Nous mangeons notre déjeuner même s'il n'est que 10h30. Après avoir rangés nos affaires nous reprenons notre marche vers Dragnag. Nous devons traverser le glacier recouvert de morène pour atteindre l'autre côté de la vallée. Le sentier n'est pas très agréable, c'est comme si nous marchions dans le lit d'une rivière, au milieu des cailloux et du sable. Sauf que de temps en temps il y a un petit lac, plus ou moins gelé avec un gros monticule de glace bleue qui le surplombe. Nous entendons les cailloux qui tombent dans l'eau et les morceaux de glace qui craquent.

    Nous arrivons au village de Dragnag après 1h40 de marché à 13h50. Nous nous réchauffons avec un thé chaud avant d'aller nous doucher. Une douche, oui, mais pas n'importe laquelle : dans les toilettes turques avec le bac d'eau glacée qui est censé servir de chasse d'eau. Ça fait quand même du bien de se sentir propre.

    Il fait bien meilleur dans la salle commune que dans nos chambres fraîches. Nous y jouons quelques parties de carte. Santa nous apprend un nouveau jeu : le golf.

    Nous dînons à 18h et nous cochons comme les poules vers 20h.
    Read more

  • Day16

    04 Mai : Trek J11- Gokyo Ri

    May 4, 2018 in Nepal ⋅ ⛅ 21 °C

    Santa nous a donné rendez vous à 7h au petit déjeuner. La nuit s'est plutôt bien passée pour tout le monde même si ce n'est pas encore la grande forme pour Hugo.

    Au dîner, les gens avec qui nous avons échangé, nous ont tous conseillés de monter au Gokyo Ri de bon matin et d'y être avant 8h pour éviter les nuages . Nous pensions donc faire plutôt les lacs de Gokyo ce matin et le Gokyo Ry le lendemain matin car nous n'avons que 2h de marche jusqu'au prochain village.
    Santa préfère que nous montions au Gokyo Ry ce matin même si nous nous mettons en route à 7h50 pour 2 raisons. Selon lui les nuages n'arriveront que dans l'après midi et deuxièmement comme dans 2 jours nous avons le col de ChoLa à passer, si nous montons demain nous aurons 2 "grosses" journées d'affilé.

    Nous écoutons sagement le grand sage et montons au Gokyo Ri, à 5357m d'altitude. À mi parcours les nuages commencent à arriver. Aurélie est en colère après le guide et moi déçue. On a envie de dire : on te l'avait dit qu'il y aurait des nuages. Santa nous prédira 2h-2h30 pour la montée que nous feront en 1h25.

    Arrivés en haut et entre 2 slaves de nuages nous verrons quand même des montagnes. Nous mettrons 1h15 pour redescendre.

    Nous mangeons à midi au lodge. Le temps se couvre et Hugo n'a pas la patate, nous restons nous reposer.
    Read more

  • Day15

    03 Mai : Trek J10 Renjola Pass

    May 3, 2018 in Nepal ⋅ ⛅ 21 °C

    Mon reveil sonne à 3h50. J'ai bien dormi quoique eu du mal à me réchauffer en début de nuit. Je me suis mise dans mon sac de soie en plus de mon sac de couchage. J'ai eu nettement plus chaud ensuite.

    Nous prenons le petit déjeuner à 4h30 et nous mettons en route à 5h.

    Il fait déjà jour mais le soleil ne chauffe pas encore la vallée. Nous avons 1000m à monter. Lungdhen est à 4380m d'altitude et Renjo Pass à 5360m.

    Le sentier est d'abord assez pentu puis un peu moins par la suite. Nous montons à travers les vallées désertiques et ne croisons pas de villages.

    Nous faisons une première pause après 2h de marché et mangeons une 1ère barre de céréales.
    1h plus tard nous faisons une autre pause au soleil au pied du col, avant d'attaquer la partie la plus rapide et mangeons une 2eme barre de céréales. Nous sommes presque à 5000m d'altitude et avançons "ti pas ti pas" car nous sommes vite essoufflés.

    Doucement mais sûrement c'est au bout d'un peu moins de 4h30 que nous arrivons en haut du col de Renjola. Les dernières trente minutes se sont faites dans la neige. Le sentier, pentu, était parfois bien glissant et nous devions nous accrocher à nos bâtons pour ne glisser. Aurélie est d'ailleurs tombée une fois, sans se faire trop mal. Santa aurait bien du nous dire de mettre nos crampons mais il n'a rien dit. Une fois au milieu de la neige nous avons préféré en finir au plus vite que de nous arrêter et de les mettre.

    Il est presque 10h et nous sommes censés avoir un très beau panorama sur l'Everest et toute la chaîne de montagne. Malheureusement cela fait déjà une bonne heure que les nuages ont envahis la vallée. Nous verrons quand même l'Everest de temps en temps entre 2 nuages.

    Nous casson la croute au col puis descendons tranquillement vers Gokyo en 2h, à 4790m d'altitude. Nous y arrivons à 12h40 après 6h20 de marche au total.
    C'est un petit village entre un lac glaciaire tout bleu et un glacier tout gris.

    Nous allons dans un lodge conseillé encore une fois par les canadiens que nous avons rencontrés à Namche. Notre chambre a vu sur le lac et les montagnes, on est plutôt pas mal du tout.

    Nous nous reposons l'après midi. Nous avons un peu mal à la tête. Hugo n'a pas d'appétit et se sent un peu nauséeux en plus des migraines, il touchera à peine à son dîner.
    Read more