Bolivia
Chijini

Discover travel destinations of travelers writing a travel journal on FindPenguins.
Add to bucket listRemove from bucket list
Travelers at this place
    • Day158

      La Paz

      April 8 in Bolivia ⋅ ⛅ 17 °C

      Die letzten vier Nächte haben wir in La Paz verbracht. Die Großstadt liegt in der Hochebene der Anden auf über 3500 m und ist damit der höchste Regierungssitz der Welt.
      So wie wir es in Großstädten meistens machen, haben wir auch in La Paz wieder eine Walking Tour für unseren ersten Tag gebucht. So sehen wir meistens am ersten Tag schon die wichtigsten Plätze, hören viele interessante Dinge über die Stadt und bekommen Tipps, was wir die restlichen Tage noch machen können. Die Walking Tour in La Paz hat uns besonders gut gefallen. Mit unserem Guide waren wir nur zu fünft und er hat uns sehr viele spannende Geschichten und Legenden über die Stadt und die Geschichte Boliviens erzählt. Gestartet hat die Tour am berühmten San Pedro Gefängnis. Das liegt mitten in der Innenstadt und ist so besonders, weil es innerhalb des Gefängnisses keine Polizei oder Wärter gibt. Nur um das Gefängnis herum gibt es Wachleute, die schauen, dass niemand ausbricht. Innerhalb des Gefängnisses verwalten die Insassen alles selbst und die Frauen und Kinder der Gefangenen können sogar mit im Gefängnis wohnen. Nach ein paar spannenden Geschichten dazu spazierten wir dann zu einen trubeligen regionalen Markt und anschließend auf den berühmten Hexenmarkt. Dort kann man allerhand Tinkturen und Heilkräuter kaufen. Vor allem ist er aber bekannt für verschiedene Gaben, die die Bolivianer ihrer Göttin Patchamama ("Mutter Erde") opfern. Dort gibt es zum Beispiel Süßigkeiten in Form von Autos oder ähnlichem, die dann zeremoniell verbrannt werden, um Patchamama so um ein neues Auto zu bitten. Beim Bau eines neuen Hauses reichen jedoch solche Süßigkeiten nicht aus und so werden verstorbene, mumifizierte Lamababys oder -föten geopfert, um ein glückliches Leben im neuen Haus zu gewährleisten. Diese toten Babylamas hängen auf dem Hexenmarkt an jedem Stand von der Decke. Für uns war das Ganze sehr spannend, wenn auch ein bisschen befremdlich. Die restliche Tour sind wir dann über verschiedene Plätze gelaufen und der Guide hat interessante Dinge aus der Geschichte der Stadt erzählt.
      Die nächsten Tage haben wir die Stadt dann noch weiter auf eigene Faust erkundet. Wir sind viel umherspaziert und eine große Runde mit der Seilbahn, um die ganze Stadt gefahren. La Paz ist nämlich die Stadt mit dem längsten Seilbahnnetz der Welt. Ähnlich wie in Medellin werden so die Randbezirke auf den Bergen mit der Innenstadt verbunden. Der Blick von der Gondel auf die Stadt war sehr schön.
      Einen Vormittag haben wir dann noch einen Ausflug in das nahegelegene Valle de la Luna (Tal des Mondes) gemacht. Dort kann man durch eine coole Steinlandschaft laufen, die an den Mond erinnern soll.
      Den letzten Abend haben wir mit ein paar Mojitos in einer kubanischen Bar ausklingen lassen und haben in Erinnerungen an unseren Kubaurlaub von vor 4 Jahren geschwelgt.
      La Paz hat uns beide ziemlich überrascht. Die Stadt wirkt sehr authentisch und ist sogar in der Innenstadt kaum touristisch. Durch die vielen unfertigen Häuser und das teilweise Durcheinander auf den Straßen wirkt die Stadt so unperfekt, was wir sehr mochten. Wir haben uns von erster Sekunde an sehr wohl gefühlt.
      Read more

    • Day213

      La Paz

      May 30 in Bolivia ⋅ ☀️ 15 °C

      Après notre petite semaine à Sucre, nous avons repris le bus de nuit direction La Paz, capitale de facto seulement de la Bolivie. La ville se situe dans les montagnes à 3600m d’altitude au plus bas. Certains quartiers ont cependant été construits sur les flancs des montagnes et sont situés à une altitude de plus de 4000m. En guise de transports en commun, plusieurs lignes de téléphériques ont été ouvertes depuis 2014 permettant ainsi de traverser la ville très dense plus rapidement. C’est tellement agréable d’observer la ville et les sommets de plus de 6000m depuis la cabine 😍

      Quoi qu’il arrive, nous nous attendions à avoir vraiment froid 🥶 mais la météo est finalement restée clémente ! Le soleil brillant à notre arrivée, nous avons directement fait une visite à pieds du centre-ville (marche central, marché aux sorcières, prison et quartier institutionnel).

      A l’instar de l’Argentine, les différents groupes ethniques vivant en Bolivie sont notables. Environ 36 groupes ethniques sont répertoriés et les Almaraz, vivant à la Paz, sont reconnaissables à leur tenue vestimentaire. Les femmes, appelées Cholas ou Cholitas, portent des tenues rappelant l’époque coloniale espagnole avec leurs grandes jupes à arceaux et jupons. Ces jupes peuvent atteindre 7kg comme plusieurs couches (5 à 7) sont superposées. La plupart des cholitas porte aussi le chapeau (chapeau melon ou haut de forme). Ces chapeaux avaient initialement été produits en Italie dans les années 1920 par les colons espagnols, mais de taille plus petite pensant ainsi attirer les Européens locaux de plus petits gabarits. Mais l’histoire qu’à défaut de pouvoir vendre les chapeaux aux Européens, ils ont été proposés aux cholitas. Ces dernières les ont adoptés, complétant leur style vestimentaire atypique. Chacune porte un chapeau trop « petit » posé sur le dessus de la tête. Si ce dernier est droit, la cholita est mariée; s’il est de biais, elle est célibataire 🥳 les critères de beauté sont également bien différents ! Les hanches larges sont particulièrement importantes, les jupes amplifient cet effet également. Les cholitas aiment avoir des enfants (8 à 12 environ). Avoir de gros mollets semblent aussi être attractifs au sein de la communauté 😅 (c’est aussi la seule partie que leurs grandes laissent apparaître haha). Elles portent aussi de longues nattes signe de sagesse. Couper les cheveux est pour elles une punition (pour moi aussi, je n’aime pas trop passé à la coupe de cheveux 💇‍♀️). Les dents en or sont aussi très courantes, elles sont signé de statut social et d’aisance. Les apparences sont en effet trompeuses, les métiers sont durs et pourtant beaucoup de cholitas sont aisées.

      La Paz compte aussi beaucoup d’anecdotes et de légendes urbaines, certaines sordides. En plein centre de la Paz se trouve une prison autogérée par les prisonniers à défaut de moyens investis par l’Etat pour la surveillance de la prison. 3000 prisonniers y vivent entassés. Chacun doit payer un loyer (d’un matelas pour 10 prisonniers à l’appartement de luxe). Il est aussi coutume de travailler à l’intérieur de la prison et les métiers sont variés : de chauffeur de « taxi » à cuisinier ou bien dealer. Tant qu’à faire autant continuer à l’intérieur de la prison.

      Sur le marché aux sorcières, on trouve un tas d’herbes séchées différentes mais pas que… des fœtus de lama et bébés lamas non-viables morts naturellement y sont exposés. Selon les croyances, ces derniers seraient une bénédiction. Lorsque quelqu’un souhaite construire une maison, il est nécessaire d’organiser une cérémonie à Pachamama (mère nature) et en fonction de la taille du logement, un foetus ou bébé lama est enterré sous les fondations de la maison. ⛔️⚠️ Attention le plus sordide arrive, âme sensible s’abstenir ⚠️⛔️
      Plus la maison est grande, plus l’offrande doit être conséquente. Avec l’émergence des grandes villes et la révolution industrielle, des immeubles de plus en plus grands ont été construits. Par conséquent, les offrandes ont changé d’envergure et des sacrifices humains ont été perpétués. Pour cela, une amauta (chaman) devait chercher une âme perdue, généralement un SDF sans famille ni amis pour qui la vie n’avait plus de sens mais qui n’avait jusqu’à présent pas eu le courage de mettre fin à ses jours. Il était alors invité à participer à la cérémonie, un banquet était organisé la nuit sur le chantier 🏗 avec alcool et nourriture à volonté. Lorsque la personne, saoule, n’était plus en mesure de bouger, quasiment dans le coma, elle était enterrée malheureusement vivante et la première couche des fondations de l’immeuble coulée sur l’offrande. Cette légende urbaine est avérée, des ossements humains ont été trouvés sous les immeubles construits jusque dans les années 1950. Personne ne sait vraiment si de nos jours, cette coutume plus que morbide est toujours perpétrée… 🫣
      Read more

      😰😱 [Noémie]

      6/17/22Reply
      Traveler

      On a fait la même tête pendant les explications 😟

      6/17/22Reply
      Traveler

      ohhhhhh ca fais peir cette offrande!!!

      6/28/22Reply
      Traveler

      Oui oui c’est flippant

      6/28/22Reply
       
    • Day60

      Journée à La Paz

      April 28 in Bolivia ⋅ ⛅ 4 °C

      Nous voilà arrivées à La Paz, capitale de la Bolivie (et plus haute capitale du monde, étagée de 3200 à 4000m), à 6h du matin !
      Malheureusement les camas n'ont pas été suffisant pour que nous passions une bonne nuit, quasi insomnie pour toutes les deux...
      Une fois dans notre superbe hôtel (chambre et salle de bain privatives 😍), la chambre était déjà prête nous nous précipitons donc de suite dans les lits pour finir (ou commencer) notre nuit !
      10h30 nous sommes dans les rues de la capitale, ça grouille de monde de partout. Les magasins qui vendent l'artisanat et des habits en laine d'alpaga sont également partout et colorent les rues. 🧶 Il suffit de rentrer une des galeries pour se faire alpaguer de tous les côtés et les négociations sont de la partie ! Fatiguant tout de même de marcher dans cette ville où ça monte et ça descend tout le temps.
      A Tupiza c'était les tuktuk, ici les routes sont remplies de "minibus taxis" s'arrêtant au milieu de la route pour tantôt faire descendre quelqu'un, tantôt pour en faire monter un autre. On ne comprend pas trop le code de la route ici 🤪
      Contrairement à ce que nous avions entendu, nous apprécions cette ville très éloignées des capitales européennes (différent de Buenos Aires) où l'on se sent immergées dans la culture (les femmes encores habillées traditionnellement) !
      La Plaza Murillo, une des places principales, est jolie, seulement les pigeons ont pris le contrôle de l'endroit ! Les photos pourront en témoigner... 🐦
      Read more

      Traveler

      Courage les filles ! Pensez a bien à bien s’hydrater et redescendre si c’est trop dur l’altitude !! Des bisous 😽

      4/30/22Reply
      Traveler

      Pas de photos cette fois ? Pas de gênes avec l'altitude ?

      4/30/22Reply
      Traveler

      pas assez de connexion, on verra demain...

      4/30/22Reply
       
    • Day117

      La Paz: höchste Hauptstadt der Welt🇧🇴

      February 4 in Bolivia ⋅ ☁️ 10 °C

      Heute war auf jeden Fall nochmal mehr Relaxen angesagt als Abenteuer. Ich habe gegen 12 Uhr mein Privatzimmer im Hotel verlassen und bin in ein Hostel paar Straßen weiter eingecheckt. Der Vibe in dem Adenture Brew Hostal ist sehr cool und fühlt sich so bisschen an wie Hogwarts hier. Im Innenhof verziert eine Holzfassade mit Fenstergläsern das Hostel und verleitet zu einem urigen Ambiente.

      Nach einiger Zeit im Bett, wo ich Organisation und Planung für meine nächsten Tage erledigt habe, hab ich mich dann raus nach La Paz gewagt. Mit meiner Kamera durch die Stadt. Bei jeder mobilen Fruchtpresse von bolivianischen Inidigenen hol ich mir einen frischgepressten Orangensaft!🍊Mir gefällt La Paz!

      Grad als ich die berühmtesten Hauptplätze in La La Paz durch hatte, hat es ordentlich gewittert und sogar gehagelt. Ich hab mit der Kamera paar Momente aufgefangen, wie auf dem Plaza den Murillo alle kleinen Snack- und Verkaufsstände wie bei einem Wimmelbild versucht haben ihre Ware zu schützen und alle sind wild durch einander gelaufen. Ich hab den Schauer dann in einem Cafe abgewartet.

      In La Paz gibt es weniger Sightseeing, man muss sich den Eindruck selber erarbeiten und verdienen. Ich bin viel durch die Straßen gelaufen, wo an jeder Ecke Krusch, Ramsch und Essen verkauft wird. Auch viele kleiner Kinder mit ganz roten Backen hab ich gesehen, die mit ihrer Mutter nach Essen betteln und etwas verkaufen... Alte vergreiste Männer, die verzweifelt und eingekauert unter einer Regenplastikfolie vergebens paar krumme Töne mit einer Plastikflöte spielen oder die Polizisten die an jeder Ecke mit Schutzschildern patrouillieren. Aber das alles stand dann wieder ganz im Gegensatz zur Tereférico - die Seilbahn, die mega sauber und modern ist.

      La Paz ist mit 4.100 Metern nicht nur höhenmäßig die höchste Hauptstadt der Welt, sondern hat auch das größte städtische Seilbahnnetz der Welt! Die ganze Stadt wird von Seilbahnen überflogen und verbinden so die verschiedenen Stadtteile miteinander. 300.000 Menschen nutzen die Gondeln täglich, wobei ich des derzeit nicht ganz nachvollziehen kann, da in La Paz circa 900.000 Menschen leben und die Seilbahn nicht annähernd ausgelastet war als ich sie gefahren bin. Ich vermute mal Corona spielt da stark mit rein.

      Ich bin auf jeden Fall dann von Seilbahn zu Seilbahn gewechselt und habe so in circa 2-3 Stunden die gesamte Stadt überflogen und hatte unglaubliche Ausblicke! La Paz ist so weitläufig. Überall sind die halbfertigen unverputzen Häuser mit dem orangene Ziegeln gebaut. Alles in diesem großen Trichter der Berge. Man erkennt in der Ferne, die großen schneebedeckten Sechs- und Siebentausender Berge. Wunderschön! Mit einem von denen hab ich übrigens auch noch was vor!

      Wieder zurück bei meinem Hostel hab ich mich dann mit dem Franzosen, den ich bei meinem Flug nach La Paz kennengelernt und gestern nochmal zufällig in der Stadt getroffen habe, zu Abend gegessenen. Mit dabei war noch eine deutsche Studentin, die jetzt die letzten 3 Monate komplett alleine im Amazonas bei einer Familie verbracht hat. Sie war über Weihnachten und Silvester ganz alleine, nur mit den Tieren und war froh mal wieder Deutsch zu sprechen.

      Nachdem paar Reisegeschichten ausgetauscht worden sind, gings zügig Richtung Heiya. Ich hatte nämlich morgen etwas sehr cooles vor! Ich fahre morgen die berühmte DEATH ROAD mit dem Mountainbike runter! Ich hab mal in einer Doku vor vielen Jahren von der Death Road gehört und sie ist hier in La Paz. Also Equipment für morgen herrichten und Schlafen. Möchte morgen fit sein.
      Read more

    • Day24

      Welcome to Bolivia

      September 16 in Bolivia ⋅ ⛅ 3 °C

      16 septembre, 6h du matin, première partie du périple direction : la Bolivie !
      On prend le bus direction la frontière Bolivienne, toujours au niveau du lac Titikaka. Arrivés devant, tout le monde descend du bus, il faut passer la frontière à pied, une première pour nous. Direction la police péruvienne pour obtenir le tampon de sortie du territoire péruvien. On passe sous une Grande Arche, qui représente la frontière et nous voilà en Bolivie. Passage obligatoire à la police bolivienne pour le tampon d’entrée sur le territoire, on remonte dans le bus, et direction Copacabana, notre escale pour le déjeuner.
      On a 1h30 devant nous, de quoi visiter la place principale de la ville, faire trois boutiques de souvenirs (absolument identiques en tous points aux souvenirs péruvien…) et commander un repas à emporter absolument degueulasse (sans couteau une fois de plus, on fera comme on peut). On pense remonter dans un bus pour continuer le chemin, mais non, surprise, nous sommes désormais dans une sorte de mini-van, bagages sur le toit. Pas très confortable mais on arrive rapidement au point du lac qu’on doit traverser en ferry (apparement les boliviens n’ont pas la même conception de ferry que nous, cf photos). Périple de 10min au fond de la cale du bateau, nous voilà de l’autre côté, repartis pour les dernières heures de bus jusqu’à La Paz. En arrivant à la gare, mauvaise surprise : on comptait enchaîner le lendemain matin pour arriver dans notre prochaine étape et passer une vraie nuit dans un hôtel avant notre prochaine excursion, c’est raté, il n’y a que des bus de nuit pour notre destination du lendemain. Tant pis, on dormira bien plus tard.
      Ce soir c’est grand luxe, on s’est permis de réserver une chambre (privée, juste nous 4 pour une fois, et avec salle de bain en plus quelle aubaine !) au Selina de la ville (une chaîne d’auberges de jeunesse de qualité). On se refait une beauté, on sort manger, on tourne une heure dans la rue sans trouver le moindre resto potable (pourtant on chipote même plus sur la qualité…), et on décide de retourner, un peu dépites, au Selina pour manger.
      On mange bien, on dort bien, on reprend vie.

      Le lendemain, c’est visite de La Paz, avant notre bus de nuit. On se balade sur la place principale, c’est pas magnifique mais c’est sympa. On retrouve Louis à midi, puis on continue notre excursions souvenirs dans les différentes petites boutiques de la ville. On se retrouve dans la rue des boutiques de sorciers, encore des fœtus de lamas séchés, on n’est toujours pas habitués, mais on a trouvé une potion pour gagner de l’argent alors ça va.
      On termine nos emplettes pour notre prochaine excursion (il va faire très froid, chaussettes en alpaga obligatoire), et direction la gare pour le bus de huit direction Tupiza !
      Read more

    • Day64

      Copacabana - La Paz

      May 25 in Bolivia ⋅ ⛅ 14 °C

      Es geht wieder zurück nach La Paz. Eigentlich nur 150 km, aber es dauert wieder ewig mit dem Bus. Anschließend versuche ich das Visum zu verlängern. Alle 30 Tage muss man zur Dirección General de Migración und kann erneut 30 Tage beantragen. Natürlich geht das wieder nur zu bestimmten Zeiten und ich muss morgen einen neuen Versuch starten.Read more

      Traveler

      🤞

      5/26/22Reply

      Mit einem Käfer auf dem Boot. 👍 [Manni]

      6/8/22Reply
       
    • Day65

      Museo und Cholita Wrestling

      May 26 in Bolivia ⋅ ☁️ 13 °C

      Die bolivianischen Behörden haben es endlich geschafft und ich habe einen neuen Stempel bekommen. Nun darf ich nochmal 30 Tage bleiben. Anschließend beginnt der Kultur Tag. Als erstes gehts ins Coca-Museum. Die heilige Pflanze hier ist sehr gesund aber auch Ausgangsprodukt für Kokain. Anschließend geht es noch ins nationale Kunst Museum. Hier gibt es viele Bilder und Skulpturen von bolivianischen Künstlern. Am Abend ist dann Cholita Wrestling. Das ist Wrestling mit den traditionell gekleideten Südamerikanischen Frauen. Ganz lustig anzuschauen aber auch sehr bizarr...Read more

      Traveler

      Lass dich nicht auf die Bretter legen😂😂😂

      5/30/22Reply

      Ist das Wrestling mit normalen Klamotten ? [Manni]

      6/8/22Reply
      Traveler

      Ne wirklich mit den traditionellen Kleidern

      6/8/22Reply
       
    • Day90

      Premier jour chez Amir

      April 24 in Bolivia ⋅ ☁️ 15 °C

      Ce matin, réveil chez Amir après une bonne nuit de sommeil.
      Nous avons à peine eu le temps de prendre une douche chaucun qu'Amir a préparé des vrais cafés ainsi qu'un bol de fruit chacun. Nous avons également eu à disposition des céréales, des flocons d'avoines avec un espèce de lait de coco.
      Nous prenons donc un très bon petit déjeuner tout en rediscutant longuement en anglais avec Amir.
      Notre première étape de la journée est d'aller à la vallée de la lune. C'est un espace suspendu dans le temps tout près de la ville où on y retrouve des formations rocheuses exceptionnelles. Nous y passerons près d'une heure admirant cette vallée incroyable qui est en opposition totale avec la ville. Cette endroit émerveillera les filles et rappellera de très bon souvenir à Nico.
      Nous sommes maintenant partis en taxi jusqu'à la station de téléphérique. Eh oui maintenant La Paz est desservi par une bonne dizaines de lignes de téléphériques. Nous nous arrêtons sur une place où un mini concert est installé. Nous prenons donc le temps d'écouter quelques musiques typiques de Bolivie.
      Après cela nous montons dans le téléphérique qui offre une vue splendide sur l'ensemble de La Paz. Nous en prenons plein les yeux car "planer" au dessus de cette immense ville est quelques chose d'exceptionnel. En plus, malgré la rapidité du téléphérique, nous avons une bonne demi heure pour profiter de la vue.
      Nous arrivons donc à une ville qui est collée à La Paz et qui se situe sur les hauteurs d'une montagne. Là, ce tient un immense marché où il est possible de trouver de tout. Nous déambulons dans le marché près d'une heure et demi avant de s'arrêter manger ( eh oui après manger, notre activité préfèré est de parcourir les marchés). Nous nous arrêtons manger dans un petit resto du marché où nous prendrons tous les trois une fricassé Bolivienne. C'est une soupe avec de gros morceaux de viande dedans (il y a quasiment autant de viande que de soupe). C'est repus que nous reprenons notre marche. Nous avons pour but de reparcourir un peu le marché mais surtout de trouver un combat de catch féminin typique de La Paz.
      C'est donc en continuant de marcher dans ce marché que Nico sera victime d'une tentative de vol.
      Je vais écrire ce passage de mon point de vue personel car c'est assez spécial.
      Tout d'abord, au hasard d'une des multiples ruelles du marché, je sents une bonne quantité de liquide qui vient me chatouiller la nuque. Au début, je pense à un crachat d'une personne raciste où quelque chose du genre envers les étrangers. Dans le même temps, un adulte bolivien passe à côté de moi et me dit que je suis sale derrière la nuque. Je lui attrape donc la main car il passe en coup de vent pour lui demander qui a fait ça. Car même si ce n'est pas la meilleure réaction, sur le coup, je veux au moins aller voir la personne qui m'a craché dessus.
      Il faut savoir qu'Amir nous avait prévenus qu'il y avait pas mal de voleur ici donc durant toute la visite du marché j'avais ma main sur mon téléphone qui était dans ma poche.
      La personne qui m'a prévenu me répond qu'elle ne sait pas. Étant énervé mais en même temps douteux de ce qui vient de se passer je reste un peu sur place à regarder et essayer de voir qui aurait pu faire ça. Mais en même temps, Amir et les filles avancent et si je ne veux pas les perdre je suis bien obligé d'avancer aussi. Je marche donc en direction des filles et sur le tout petit bout de chemin, deux hommes se relaient en passant très rapidement en me disant que je suis sale derrière la nuque. Je sents que la pression monte et je fais donc en même temps attention à mon téléphone, je demande du papier Q aux filles pour m'essuyer, et tente d'enlever l'entièreté du liquide. C'est en m'essuyant la nuque que d'un coup la foule se resserre et que je sents une main passer dans ma poche. Étant sur mes gardes j'arrive à atteindre ma poche avant que la personne ne me vole mon téléphone. La pression est donc à son maximum et ayant choppé la main de la personne je n'avais qu'une envie c'était de la corriger. Cependant, je me rends vite compte que la main n'appartient pas à un homme mais bien à une vieille mamie en habit traditionnel. J'ai donc laché sa main car tout se passe en une fraction de secondes et je n'allais pas cogner une veille.
      Donc au final, je suis quasiment sur que les gars qui m'ont dit que j'étais sale faisaient parti du coup, le "crachat" était plutôt de l'eau et du savon pour faire les petites bulles d'un crachat et le voleur, une vieille dame pour éviter tout recourt à la violence.
      Je donnerai donc à cette arnaque bien ficelé un 7/10. Les 3 points manquants sont pour : la trop grande quantité d'eau et de savon qui m'a permis d'émettre un doute, les hommes qui te disent que tu es sale ne sont pas assez naturels ce qui fait monter la pression.
      Voila une bonne petite expérience de faite et un téléphone en sécurité.
      Après cette mésaventure, nous trouvons enfin un combat de catch. Comme d'habitude, les gérants essayent de nous arnaquer et au lieu du prix de 20 bolivianos, ils demandent 50. Amir a donc besoin de s'énerver un petit peu et de faire semblant de partir pour que nous ayons les places au bon prix.
      Nous profiterons donc d'un match de catch mixte au final. Nous rigolerons beaucoup car les coups portés ne sont pas du tout réalistes pour certains, ce qui amènent plus à un spectacle comique qu'à un match de catch réel.
      Après cette bonne dose de rire, nous reprendrons le téléphérique afin de descendre vers la maison. Nous mangerons le soir à la maison avec un très bel apéro à base de bière et d'un alcool fort typiquement bolivien. Nous passerons notre soirée à boire et à discuter de tellement de sujets différents que nous en finirons épuisé mais content d'avoir autant échangé.
      Read more

      Traveler

      waou sacrée découverte de la ville. j espère que la mauvaise aventure de Nicolas au marché n aura pas été trop stressante

      4/29/22Reply
      Traveler

      Un moment pas très fun, qui nous a rappelé d'être sur nos garde. Mais ça ne nous aura pas gâché la visite

      4/29/22Reply
      Traveler

      L'ingéniosité des voleurs n'a pas de limite ! J'avais déjà entendu parler de ce jet de liquide. Bonne expérience dans dégâts

      4/29/22Reply
       
    • Day60

      La Paz, Bolivia

      April 8 in Bolivia ⋅ 🌧 22 °C

      Ça y est nous voilà en Bolivie ! 🇧🇴
      (Après un premier petit loupé au passage de la frontière 😂)

      La Paz, capitale administrative la plus haute du monde à 3500m d'altitude. Ouille ouille les cuisses ça monte et ça descend tout le temps 😒.

      Assez contentes de quitter la frénésie de cette ville, très bruyante et polluée 😅! La pluie n'a pas aidé à vraiment apprécier la ville.

      Mais nous avons tout de même pu découvrir :
      - De nombreux marchés locaux dont l'immense mercado Rodriguez en pleine rue, et le marché aux sorcières.
      - Téléphérique rojo pour aller à El Alto, en passant par le quartier coloré Chualluma (projet terminé seulement depuis fin 2020).

      On repassera sûrement à La Paz à la fin de notre périple Bolivien pour visiter les alentours !
      Read more

      Traveler

      des couleurs, toujours plein de couleurs, ça semble si joyeux...🥰🤩

      4/10/22Reply
      Traveler

      Très joli périple avec de belles couleurs et lumières...

      4/11/22Reply
      Traveler

      Ils ont dû bien s’amuser à peindre les bâtiments. Super beau. Bisous

      4/11/22Reply
      Traveler

      Très joli avec de très belles couleurs 👍

      4/24/22Reply
       
    • Day120

      Aklimatisieren für Tag X.

      February 7 in Bolivia ⋅ ⛅ 8 °C

      Heute Nacht konnte ich nochmal richtig Energie und Schlaf für morgen tanken. Wir werden heute nach dem Mittagessen zum nächsten Camp auf 5.130 m aufsteigen. Den Vormittag haben wir nochmal frei und die Zeit hier oben ist zum Aklimatisieren gedacht. Für mich gabs dann ein spätes Frühstück und gleich dafür noch Mittagessen.

      Gegen 11 Uhr sind wir dann aufgebrochen. Ich hab am Internethügel noch meinen Footprint von gestern hochgeladen und dann mein Handy in den Flugmodus geschalten. Bis morgen Nachmittag bin ich jetzt ohne Netz. Mein einziges Lebenszeichen was ich jetzt noch absetzen kann, ist mein GPS-Tracker.

      Das Wetter heute war gut und wir hatten teilweise klare Sicht auf die Berge. Unsere Backpacks waren schwer, da wie unser gesamtes Equipment mit uns tragen mussten. Ich hab mich irgendwann bis auf meine blaue Skiunterwäsche ausgezogen weil mir so warm war. Ovi fand des sehr lustig. El Hombre Azul!

      Der Weg nach oben ging über Steingeröll und Felsen. Irgendwann hat sich dann der erste Schnne zwischen die Felsspalten gemischt, bis es dann sogar leicht geschneit hat. 2 Stunden später hatten wir das Campo Alto dann erreicht, wo wir die Nacht verbringen. Höher als 5.000 Meter wird es nämlich immer schwieriger mit Schlafen, weil der Körper eben den Luftdruck spürt und mit Herzrasen oder einer schnelleren Atmung reagiert.

      Mit einem Highfive von Ovi sind wir dann in die Steinhütte eingetreten. Und ich hab Juan kennengelernt - mein Guide für den Aufstieg morgen. Eher bisl ruhiger und er brauchte erst ein bisschen zum Auftauen. Aber was ein guter Bergsteiger er ist! Und was er morgen leisten wird.. Wahnsinn und vollsten Respekt dafür.
      Wir haben dann den Nachmittag gemeinsam in der eisig kalten Stube verbracht und Qwix gespielt. Juan wurde das Spiel erklärt und wir hatten eine Mordsgaudi. Ovi ist der Champion und hat jetzt dreimal hintereinander gewonnen. Er fühlt das Spiel so sehr, dass Jan und Lena überlegen ihm das Spiel als Geschenk zu überlassen.

      Gegen 17 Uhr gabs dann Abendessen und um 18 Uhr war Schlafenszeit. Wir haben noch zu einem wunderschönen Panorama Zähne geputzt und unsere Ausrüstung für morgen vorbereitet. Wir brauchen morgen alles was man sich unter einer Bergbesteigung vorstellen kann. Intelligentes Packen und eine optimale Planung von Kleidungsschichten ist da gefragt.

      Wir sind alle drei mega aufgeregt und würden am liebsten jetzt schon aufbrechen. Wir wissen, dass es eine sau anstrengende Tour wird, wo die Chancen es bis zum Gipfel zu schaffen fifty fifty sind und in der Regenzeit sogar noch geringer. Wir haben das Logbuch des Camps am Nachmittag gefunden und uns paar Einträge durchgelesen. Motivierend war das eher weniger.. viele Scheitern auf einer Höhe von 5.500 m. Bei einer Gruppe von 11 Leuten haben es 3 geschafft und wieder andere haben den Gipfel erreicht, aber als das härteste und anstrengte bezeichnet was sie je gemacht haben. Aber - es hat sich gelohnt nach ihren Aussagen!

      So sind wir dann um 18:30 in den Schlafsäcken gelegen - in der Hoffnung, dass die Füße wieder ein bisschen auftauen im Schlafsack. Es ist nämlich nicht desto trotz mega kalt hier und durch den ständigen Kontakt von Füßen zum eiskalten Boden, friert es einem da am stärksten. Mal sehen was der Tag in 5 Stunden bringt!
      Read more

    You might also know this place by the following names:

    Chijini

    Join us:

    FindPenguins for iOSFindPenguins for Android