Laos
Ban Thôngchai-Tai

Here you’ll find travel reports about Ban Thôngchai-Tai. Discover travel destinations in Laos of travelers writing a travel blog on FindPenguins.

8 travelers at this place:

  • Day163

    Day two on the river started leisurely. Anna did yoga again while Bertram froze a bit longer on the mattress in our eco lodge :-) (It was quite chilly during the night.)

    Breakfast was quick and tasty: rice with eggs and tomato - Anna was joined by a group of apparently hungry village dogs...

    We got going at ~09:30 and kayaked through some difficult sections. The water in dry season is quite low and we had to navigate with care in order not to sit on a rock :-) Today, we switched roles and Anna was the steering person in the back while Bertram maneuvered in the front. The new setup resulted in Bertram being attacked twice with Anna’s blade but we soon arranged ourselves :-)

    On the way through the jungle we stopped at a second village where we went to also visit the school - consisting of 5 children only :-) It almost felt like a private lesson :-)

    We had a great trip along the river and chose another nice picnic spot that also allowed bathing in a pool of deeper and more quiet water. The remaining section until the third village was easy and we even beat the guides in the final kayak race (maybe they let us win...)

    Upon arrival we learned that our tuk tuk broke down. So we sat and waited (some sleeping in the kayak) for the new tuk tuk. When we finally drove back to Luang Namtha it became clear that this road had cost a lot of tuk tuks their lives: very steep, curvy, and with immense numbers of pot holes.

    Back in Luang Namtha we first drank coffee, then got to the hotel and finally ate dinner at the open air night market.
    Read more

  • Day47

    07.-11.10.2016 - Luang Namtha

    October 9, 2016 in Laos

    Luang Namtha es recht verschlafnigs Dörfli im Norde vo Laos, aber am Friitig isch jewiils dHöhl los ide Dorfdisco 🙈 da den alli vom Staat-Agstellte gratis Getränk bechemid. So sind mir zVierte als Touriste gad recht sHighlight gsi vode Iheimische dete🙈😄

    2-Tages Tour in Dschungel inkl. Monster-Hike & Kajaking - Night-Fishing -> so hets den natürli au Fisch und Riis zum zMorge geh (isch aber fein gsii:) ) - Sticky Rice zum zMorge, zMittag und zNacht :) - Bsuech vo Bergdörfer vo ethnische Minderheite - Gwöhnigsbedürftigi hohi Luftfüechtigkeit, i bi aso im tropische Gebiet acho und ha mich def. vo mine warme Chleider verabschieded - Deja-Vu Erlebnis a Australie.. Überall Bluetegel mis absolute Lieblingstier😉

    Abgseh vode Bluetegel, super kuul und streng gsii😊😊
    Read more

  • Day9

    Une journée bus ! Ça faisait longtemps qu'on en avait pas faite une.

    Le tuktuk est en avance et arrive à 7h29 (on nous avait dit pick up entre 7h30-8h et ils sont souvent en retard). Pas de bol notre petit pain jambon Kiri du petit déjeuner est servi à 7h25 (pourtant on avait été précautionneux et on l'avait commandé à 7h). Nous avalons rapidos tout ça et sautons dans le tuktuk. C'est parti pour 3 tours de ville afin de récupérer tout le monde et nous revoilà à la gare routière que nous commençons à bien connaître maintenant.

    Notre minivan est confortable, heureusement car c'est parti pour 7h de bus. La route est sinueuse et étonnamment de très bonne qualité. Les tronçons plus abîmés sont d'ailleurs entrain d'être refaits.
    Nous nous arrêtons à 2 reprises pour prendre 2 personnes dans les villages. Une des jeune fille qui est montée en route se met à vomir tripes et boyaux pendant un moment. La pauvre. Un des passagers à l'avant vomit aussi. Décidément les laotiens sont plus à l'aise sur un scooter que dans un minivan.

    Nous arrivons à 15h30 à la gare et prenons un tuktuk jusqu'à la ville qui est 10km.

    Il nous faut trouver une chambre pour cette nuit. Nous prospectons dans 2 guesthouses et prenons une chambre dans la 2ème pour 10 euros à 3. C'est une chambre double initialement, ils rajoutent un matelas par terre pour moi.

    Le centre ville est tout petit, il y a une rue principale sur laquelle de multiples agences proposent des treks de 1,2 ou 3 jours. C'est la spécialité de la région. Nous nous renseignons dans 4 agences et réservons un trek de 2 jours dans la 3ème agence que nous avons visité. Le programme : demain nous allons marcher dans la forêt et dormir dans un village d'une ethnie laotienne. Le lendemain nous visiterons 2 autres villages avant de rentrer. Nous allons manger et dormir chez l'habitant, c'est à dire dans de sommaires conditions. Ça promet !

    Ce soir nous mangeons au Night Market. Rien à voir avec celui de Luang Prabang. Il y a juste quelques stands qui proposent de la nourriture. Des tables sont installées au milieu. Vu qu'ici aussi tout le monde jette tout par terre c'est assez sale. Nous mangeons un Pad Thaï pas fameux.
    Read more

  • Day10

    La nuit n'a pas été douce pour Hugo qui s'est levé plusieurs fois à cause des caprices de ses intestins. Il ne se sent pas de commencer le trek aujourd'hui.

    Après le petit déjeuner nous allons donc avec Aurélie annoncer notre report à l'agence. Ça ne pose aucun soucis pour eux puisqu'un couple démarre le trek aujourd'hui. Ils ne sont pas au chômage technique et n'ont pas convoqué les guides pour rien. Nous partirons demain.

    Nous passons la matinée à nous battre avec le site internet du visa pour la Birmanie. Nous finissons par y arriver et nous avons déjà reçu notre visa ce soir.

    À 12h nous nous mettons en route avec Aurélie et laissons Hugo se reposer. Nous louons 2 VTT pour 3€.

    Nous pédalons dans la ville et montons jusqu'à un premier temple appelé ici stupa Samakeexay. C'est un gros dôme couleur or. Il a à peine une dizaine d'année mais est déjà bien usé. Il a été construit avec les dons d'argent de la population, des dons privés et du gouvernement. Il ressemble paraît-il au stupa de Ventiane sauf qu'il est plus petit.
    Nous redescendons de la petite colline sur laquelle est le temple. En vélo c'est décidément plus facile de descendre que de monter.

    La suite de l'itinéraire est balisé avec des panneaux "Luang Namtha Valley Route". Il s'agit d'une boucle de 35 km autour de la ville passant par divers points d'intérêts.

    Nous longeons donc une petite route bordée de maisons en paille et de carrières. Tout le long de la route, les jeunes laotiens qui nous doublent en scooter nous saluent gaiement avec de grands "Hello" et "Sabaidee".

    5 km plus loin nous arrivons à un deuxième temple : le Poum Pouk stupa. Lui aussi est sur une colline. Cette fois ci nous laissons les vélos en bas des escaliers et montons à pieds. Il est aussi tout doré mais plus petit que le premier. Celui ci est très frequenté par la population bouddhiste des villages alentours. D'ailleurs quand nous redescendons nous croisons des femmes en habits traditionnels qui nous invitent à monter avec elle. Sauf que nous sommes déjà tout en bas et que nous n'avons pas le courage de tout remonter, dommage.
    Ce temple a été détruit en 1966 pendant les bombardements américains. Il reste d'ailleurs une partie du temple effondré, le nouveau a été bâti juste à côté.

    Un peu avant 14h nous essayons de manger dans ce qui semble être un restaurant. Sauf qu'il n'y a plus d'électricité. Pas de bras pas de chocolats. Les personnes qui s'occupent des lieux, pleines de bonne volonté, nous donnent quand même une plâtrée de sticky rice et une salade de concombre noyée dans de la sauce au poisson. Quelle horreur. Les 2 femmes et le monsieur du restaurant semblent intrigués par notre présence. Ils viennent s'asseoir autour de nous et nous scrutent. Le monsieur dit quelques mots en français mais ils ne parlent pas du tout anglais, nous n'arrivons pas à communiquer c'est dommage.

    Nous reprenons nos vélos, le ventre à moitié plein et roulons à travers les rues en terre des villages.

    Au détour d'une rue nous tombons sur un mariage : des tables et des chaises sont installées dehors, la musique bat son plein. Une énorme couronne de fleur en forme de cœur avec les noms des mariés et la date du mariage est accrochée en haut d'un porche. Un monsieur alcoolisé nous propose de nous joindre à la fête. Nous déclinons poliment même si ça aurait pu être marrant.

    Les maisons laissent ensuite place aux rizières. Beaucoup d'entre elles sont encore sèches car ce n'est pas encore la saison des pluies.
    Seules quelques parcelles sont irriguées. Nous voyons d'ailleurs plusieurs personnes y travailler.

    Nous nous approchons et posons nos vélos au bord de la rizière. Une dame nous fait signe de venir, deux français sont aussi au milieu de la rizière avec les femmes. Ce sont d'ailleurs surtout les femmes qui sont au champ, les hommes supervisent.
    Nous enlevons nos chaussures pour marcher dans l'eau.
    Les dames arrachent en fait chaque petits plants de riz avec les racines et elles en font des fagots. Il s'agit d'une sorte de pépinière. Chaque plant de riz sera replanté dans un autre champ mais de manière plus espacée les uns par rapport aux autres. La tâche n'est pas compliquée bien que peu confortable.

    Nous mettons les mains dans l'eau et commencons à arracher le riz. Après avoir fait 2 fagots chacune nous sommes déjà fiou. Nous remercions notre professeur du jour qui nous remercie également de l'avoir aidée.

    Nous reprenons les vélos, roulons encore 2km sur les pistes avant de rejoindre la route principale. Heureusement il n'y a pas beaucoup de circulation, nous arrivons au village vers 17h.

    Nous retrouvons Hugo qui est sur la voie de la guérison. Nous prenons un jus de mangue 🍹 au restaurant à côté de notre guest house, nous avons besoin de nous désaltérer après cette après midi d'effort physique.

    Nous mangeons ce soir en tête à tête avec Aurélie, nous commandons un khaoSoy la soupe traditionnelle du Laos. Celle que nous avions mangé à Luang Prabang était bien meilleure. Demain nous avons rendez vous à 8h45 à l'agence pour le départ du trek.
    Read more

  • Day387

    Cruisen auf der 13

    January 20, 2017 in Laos

    Andis Fuss ist nicht angeschwollen. Mit einem Tapeverband sollte das Mopedfahren klappen. Das Treppensteigen ist noch sehr beschwerlich.
    Heute geht es auf der N13 nach Luang Namtha, ins Trekkingparadies. Die N13 von Pak Mong nach Luang Namtha entpuppt sich als ausgesprochene Cruiser Strecke - fast 200km lang kein einziges Schlagloch, schöne Kurven und hübsche Landschaft. Nur die letzten 30km sind wieder holprig und von Baustellen unterbrochen.
    Für einen Lastwagenfahrer wurde die Kurvengeschwindigkeit auf der schönen N13 offensichtlich zu hoch, das kann uns mit unseren 12 PS auf dieser Strecke kaum passieren.
    Wir kommen früh an und haben Zeit bei einem Stiefelbier die nächsten Tage zu planen.
    An Trekking ist nicht zu denken, aber Schotter mit dem Moped wird schon wieder gehen. Wir werden also die Baustellen vermeiden und auf kleinen Straßen durch Bergdörfer verschiedener Stämme fahren
    Read more

  • Day13

    Déménagement, le matin, d‘un joli bungalow sans eau chaude à la campagne, dans un guesthouse 3 étages au centre ville. Chambre moderne et eau chaude. Nous louons des vélos et partons découvrir deux jolis villages, khmus et lanten, et une petite chute d‘eau. Dan propose une marche dans le forêt. Elle s‘avère être exigeante, un sentier très étroit, beaucoup de montées et autant de descentes. On est fier d‘arriver au bout!
    Petits plats au marché de nuit, juste en face du guesthouse.
    Read more

  • Day12

    Départ en tuk-tuk à 7h30 du petit centre de Muang Khua. Premier bus jusqu‘à Oudomxay. Trajet agréable, malgré les nids de poules et le bus branlant.
    Le bus d‘Oudomxay est plein à craquer et il ne reste que des strapontin dans le couloir, pour presque 4 heures de route.
    Check-in dans un joli bungalow à la campagne et repas au marché de nuit.

  • Day16

    Luang namtha

    March 17, 2016 in Laos

    - bus nach oudomuxai eigentliche abfahrt 11 uhr. Wir fahren "soon". Aber viel platz im "bus" (eher auto). Strassen ok, aber zwei baustellen mit nur einer spur und walkie talkie verbindung. Zeit wird knapp. Kurz vor oudomaxai steigen wir mitten auf der strasse um nach luang namtha. Bus mit schiebefenstern, die man fast ganz aufmachen kann: sehr luftig, aber auch staubig!
    - hartes verhandeln fürs tuk tuk in luang namtha (am ende 15000 pp)
    - im empfohlenen guesthouse zuela gab es eine privatparty und alle waren ganz schön blau, deshalb in machiba (100000 für 3P)
    - tour gebucht bei discovering laos: der typ war super betrunken und hat uns am ende 44$ versprochen und generell viel mist erzählt
    - essen auf dem nachmarkt: nudelsuppe. Die frischen zutaten konnte man selber wählen (2000 kio/ zutat) sehr scharf!
    Read more

  • Day17

    Nalan Village

    March 18, 2016 in Laos

    - christian geht es nicht gut und er mag nicht mit wandern. Der typ von der agency kann sich an unseren deal nicht mehr erinnern. Am ende treffen wir uns bei 50$ - ein guter preis denn lisa und ich sind die einzigen die mitgehen
    - unser guide "tung" ist lustig und erklärt viel, obwohl er ganz schön erkältet ist. Er spricht für laotische verhältnisse gut englisch, er ist eigentlich ausgebildeter englisch lehrer, aber da findet er keinen job. So ist er seit 5 jahren guide. Er ist jetzt 30 und möchte eigentlich einen anderen, sichereren job. Er spricht auch ein bisschen deutsch:"achtung kopf! Achtung fuss und schmetterling"
    - unterwegs haben wir verschiedene essbare blätter, bambus und rinde probiert: u.a. Rattan (stachelige stengel, schmeckt leicht nussig), farn (macht roh eine betäubte zunge) ubd rinde gegen magenkrämpfe (in weiser voraussicht?
    - Es gibt über 35 bambusarten im dschungel und nur 5 sind nicht essbar.
    - im dorf noch eine andere gruppe (französin und madagaskar die in kanada eingewandert sind und danach 2 jahre in neuseeland arbeiten & eine spanierin und ein brasilaner die in kulumbien medine leben)
    - strange hochzeit bei der die braut vier stunden von ihrem heimatdorf laufen musste, keiner der beteiligten wirkt wirklich glücklich. Ausser die männer mit denen wir oberhalb des dorfes an der motorradpiste warten und mit denen wir lao lao trinken mussten
    - kind im dorf spielt mit lebendigem vogel an der angel
    - abends lagerfeuer
    - nacht hart und der bretterboden vibrierte oft sehr seltsam. Musik von der hochzeit übel lsut!
    Read more

You might also know this place by the following names:

Ban Thôngchai-Tai, Ban Thongchai-Tai

Join us:

FindPenguins for iOS FindPenguins for Android

Sign up now