Tanzania
Kagera

Discover travel destinations of travelers writing a travel journal on FindPenguins.
Top 10 Travel Destinations Kagera
Show all
Travelers at this place
    • Day 29

      Rural Tanzania 🇹🇿

      November 7, 2023 in Tanzania ⋅ ☁️ 26 °C

      Today was little more than a travel day, which included staying in a very rural town in Tanzania to break up an incredibly long drive before we arrive at Lake Victoria. As such, there wasn't much exciting stuff happening a part from a nice walk through the little town that ended up being very cute. Because we are quite rural, the locals were even more shocked at seeing a mzungu. This meant that the endless staring and pointing was worse than normal. Children are so excited to see you that they run and tell their friends about your presence and then proceed to follow you around town. They were so cute, they don't speak a lot of English but try their best to communicate, this normally just consists of them saying hello a bunch of times but they were so cute. We were walking through some incredibly poor areas with a lot of staring, yet somehow, I didn't feel unsafe at all. We simply wandered through the town and felt more confident than in places like Rome. I'm not sure how that is, but I think it is the constantly positive experiences we have with locals and the general happy nature of everyone in the towns. After the walk, we had an authentic Tanzanian dish organised by the guesthouse, which was very nice and incredibly big. The highlight of the day was having our own beds and rooms to sleep for no additional cost. They were basic but a good enough bed to allow for a good sleep. Before we could get to bed, though, we had a drink at the bar and celebrated Caroline's first day on the tour, and of course, it was a massive driving day.Read more

    • Day 424

      Thundering cliffs above Victoria

      February 13, 2021 in Tanzania ⋅ ☁️ 21 °C

      Bukoba, the first big centre on Tanzanian side is my destination. Surprisingly nice, big but calm and very friendly atmosphere! I am charmed and think that it must be the only city in Tanzania where all people I talk to understand English. Wow. I even manage to get my personal, Michi-registered SIM card (finally!!!) which all other Tanzanian places before never accomplished. Also a new 12-month insurance for leaving behind the car in Dar. And a good lunch in the public police canteen. This must also be Tanzania’s capital of efficiency. I never got so many things done within 2 hours in this country. Would have taken 2 days anywhere else.
      The lakeside campsites are all washed away due to the increased water level of lake Victoria and I drive to some elevated cliffs not far away which are the perfect spot for the approaching night! Yeehaaw! Around me just grass, the ruins of a never finished hotel, an orthodox church to the south and a seminar and bishop’s seat to the north. I have read many down-turning things about that lake but this western side is very idyllic which does not change while moving further south. Late in the evening the ferry to Mwanza departs and squeezes between thousands of small fisher-boat lights. The bay of Bukoba is partly visible from my spot. I expect to be woken up by an epic sunrise but instead wake up by the thunders and lightnings of a distant storm above the lake, half an hour before sunrise. Equally epic!

      After packing my stuff and getting ready I discover a flat rear left tyre. Ha, a thick nail! The first flat one on these BFGoodrich tyres after 27,454 km, finally! I was about to think that they must be a miracle after what I was throwing at them. The front wheels I already swapped with my spare ones after approx. 18,000 km, but the rears haven’t been touched since Germany. They are well-worn already but today’s air must have escaped just now during morning cliff coffee because I have not noticed any tilted car when waking up. Finally I can experiment with my fancy tyre repair kit: remove the nail, widen and clean the hole, insert rubber sealant, done. Luckily the nail is exposed in a way that it is facing me in a perfect angle
      and I do not have to move the car much nor to unmount the wheel. Still, as it requires much more force than I have expected to push the sealant in, I get a free morning workout session in the same run. (The guys on the tool promotion videos must all be bulls with double my
      body mass and/or they do not demonstrate it on heavy-duty tyres and for them it looks as easy as pushing a knife into butter :p) But I consider my workout a solid mission because for the next 540 km on dirt, tar and a lot of rain no air escapes and the car runs as usual. Brilliant!
      Read more

    • Day 69

      Découverte de la Tanzanie

      February 15, 2022 in Tanzania ⋅ 🌙 23 °C

      Aujourd’hui, nous avons parcouru des kilomètres sur des étendues inhabitées, cela faisait longtemps après l’Ouganda et sa population omniprésente. Nous avons même eu du mal à trouver un petit restaurant. Heureusement, nous avions dans les sacoches des toasts, quelques bananes et surtout du beurre de cacahuètes de la ferme de Kim (100% naturel évidemment) en guise de repas.

      Notre première rencontre ne pouvait pas mieux tomber : alors que nous cherchions un petit restaurant, nous entrons par erreur dans une pharmacie. Une femme nous accueille chaleureusement. Nous lui expliquons notre quête. Elle revient avec des bananes et un ananas qu’elle nous offre. Nous mangeons donc ses beaux fruits dans la pharmacie. Eunia, de son prénom, à pris « sa retraite » dans sa région natale après avoir effectué diverses missions en tant qu’infirmière à la Croix Rouge aux quatre coins de la Tanzanie. Elle nous donne des bonnes adresses pour trouver une carte SIM, un petit hôtel, un bon restaurant que nous notons sur notre téléphone. Elle nous dit que ses enfants ont à peu près le même âge que nous, et donc en quelque sorte, que nous sommes aussi ses enfants. Mama Eunia nous souhaite le meilleur sur notre chemin, et nous dit de bien faire attention.

      Nous arrivons dans une petite ville où nous trouvons notre carte SIM et une petite guesthouse très sympa, merci Eunia !
      Read more

    • Day 70

      Traversée nocturne du lac Victoria

      February 16, 2022 in Tanzania ⋅ 🌙 23 °C

      A Bukoba se trouve un ferry de nuit qui relie cette ville à Mwanza. Nous n’étions pas sûr de l’existence même de ce ferry avant d’entrer en Tanzanie tant les informations sur internet à son sujet sont parcellaires. Apparemment, ce ferry partirait tous les deux jours à 21h, et il y en aurait un ce mardi soir. (Encore merci à Eunia qui a appelé sa fille qui habite à Bukoba pour confirmer…). Le seul moyen d’obtenir des billets est de se rendre directement au port de Bukoba.

      Vers 16h30, nous arrivons à bon port, et voyons le MV Victoria, ce magnifique rafiot, heu… bateau qui date quand même de 1960. Il a du en vivre des aventures ce bateau ! Heureusement, nous nous sentons en sécurité car la bateau a été repeint en 2021 et son nom a été changé en « MV New Victoria », ce qui relève du génie en terme de marketing. Il y a quelques jours, j’étais tombé par hasard sur internet sur un article relatant le naufrage catastrophique du MV Bukoba en 1996, provoquant la mort de plus de 1000 personnes… sur un bateau devant normalement accueillir 400 passagers. La situation aujourd’hui a bien évolué car tous les passagers sont maintenant enregistrés et comptés. Dommage qu’il ait fallu une telle catastrophe pour en arriver là.

      Au guichet, on nous propose des billets en classe VIP, ce qui est au dessus de la 1ère classe, pour la modique somme de 20$ par personne. Classe VIP, jai des étoiles dans les yeux. Je me vois déjà dans un jacuzzi avec une bouteille de champagne. Ce billet nous donne accès à une cabine microscopique avec deux lits superposés. Je crois que je vais devoir m’asseoir sur mes rêves d’opulence et de luxe. Qu’importe, nous voilà munis des sésames pour embarquer sur ce fier navire.

      A 19h30, le port s’agite. Les sacs de jute remplis de bananes transitent à toute allure vers le bateau. Dans cette joyeuse effervescence plus ou moins organisée mais fonctionnelle, un premier matelot nous invite à aller vers le bateau pour y mettre nos vélos, un deuxième nous stoppe quelques mètres plus loin en nous demandant d’attendre, finalement un troisième nous demande les billets pour les vélos. Les billets pour les vélos ?

      Je pars donc à la recherche de ces billets en compagnie d’un matelot, qui m’emmène devant un guichet. Nous dérangeons le guichetier qui est en train de regarder une vidéo hilarante d’un chat qui fait des pitreries. On me demande mes coordonnées : en épelant soigneusement mon nom, je vois « Robini Meglet » qui s’affiche à l’écran. Cela me semble suffisamment proche de la vérité. Il y a rapidement trois personnes derrière l’ordinateur qui regardent intensément l’écran et donnent des conseils à la dame aux vidéos de chat. Cela prend une éternité, mais j’obtiens finalement une grande feuille A4.

      Mon matelot prend la feuille A4 et m’invite à le suivre. Après avoir sauté une barrière et passé sous deux cordons de sécurité, nous arrivons devant un second guichet avec cette fois un homme adossé contre le mur qui regarde son téléphone d’un air vide (peut être encore une vidéo de chat mignon me dis-je), Il retourne devant son ordinateur, tend la main pour récupérer notre papier et commence à pianoter. La procédure prend encore une fois une éternité, (nous en sommes donc à deux éternités si vous suivez toujours cette histoire). Il est maintenant 20h15 et les passagers commencent à s’agiter sérieusement.

      Miracle, une deuxième feuille A4 sort de l’imprimante. Mon matelot - j’aurai du demander son nom, appelons-le Kevin pour la suite de de cette histoire -, Kevin me dit de nouveau de le suivre. Nous traversons la foule de passagers pour atteindre un troisième guichet où je vais sans doute payer quelque chose. Une femme tape frénétiquement sur une calculatrice sur un bureau où se trouvent un tas d’une cinquantaine de reçus de transaction. Elle ne semble jamais s’arrêter : d’une main, elle prend un téléphone, de l’autre, elle récupère de l’argent qu’elle compte. J’ai l’impression qu’elle gère l’entièreté des opérations du port ! Derrière elle, deux hommes prennent le café et rigolent en regardant leur téléphone. Sans même me regarder, d’un geste vif, elle m’arrache les papiers, jette un œil aux informations y figurant et me prend les billets que je tenais dans ma main et me donne enfin mon reçu. Il est 20h30, c’est le moment d’embarquer ! Je prends rapidement une photo, juste avant qu’un militaire me dise que c’est interdit. Ce sera donc la seule photo du port de Bukoba en exclusivité ici.
      Read more

    • Day 70

      Que faisons-nous ?

      February 16, 2022 in Tanzania ⋅ ⛅ 24 °C

      Je ne vous ai même pas expliqué le pourquoi du comment. Après la déroute de notre plan vers le Rwanda, il nous reste un peu plus d’un petit mois pour traverser la grande Tanzanie et rejoindre Dar. Ne voulant pas « rater » des activités extra-deux roues sur notre route, nous avons pris la décision de gagner quelques centaines de kilomètres en prenant un ferry jusqu’à la ville de Mwanza.

      Le ferry s’est très bien passé. Le bruit des vibrations et de la ventilation ont même réussi à masquer la musique en provenance du bar du bateau, ce qui nous a permis de bien dormir jusqu’à l’arrivée à 6h30 ce matin.

      Nous avons bien apprécié le côté « rétro » du bateau (1960) avec de jolies finitions en bois. En conclusion, je n’ai plus le droit d’appeler ce bateau un rafiot.
      Read more

    • Day 48

      Lang dag, slegte pad

      October 28, 2016 in Tanzania ⋅ ⛅ 24 °C

      Vandag is lank: ons ry van Mwanza tot digby die Rwandagrens. Die laaste 70 km "teer" is vol slaggate en niks lekker om te ry nie. Tussen die GPS en 'n weldoener spoor ons die Dreamland Motel op, waar ons hoender en chips eet vir laat-aandete. Daarna, bed toe.Read more

    • Day 63

      Terug na links, Rusumo

      November 12, 2016 in Tanzania ⋅ ⛅ 30 °C

      By die Rusumo-grenspos is daar 'n plek in niemandsland - tussen Rwanda en Tanzanië se grensposte - waar jy van "kante" verander. In Rwanda bestuur jy aan die regterkant van die pad, maar in Tanzanië links. Rusumo is een van die mees moeitelose grensposte wat ons teegekom het op ons toer: moderne geboue, vriendelike personeel en logiese uiteensetting van dinge.Read more

    You might also know this place by the following names:

    Kagera Region, Kagera, Mkoa wa Kagera

    Join us:

    FindPenguins for iOSFindPenguins for Android