Peru
Calca

Discover travel destinations of travelers writing a travel journal on FindPenguins.
Top 10 Travel Destinations Calca
Show all
Travelers at this place
    • Day 50

      Pisac

      October 25, 2022 in Peru ⋅ ☁️ 13 °C

      Well, if we weren't surprised by what we found here! It's not as though Pisac is some kind of secret, it's in every book and every Google search for things to do in the Cusco area.

      But wow! It's not a super busy place, we almost had it to ourselves, this huge Incan city surrounded by growing terraces high up in the mountains outside Pisac.

      Historians believed it served multiple purposes as a fortress, city, farmland, and may have been built as a gift to Incan nobility.

      The views were absolutely spectacular, the construction was really something to behold (something we are learning about the Incans), and of course the company was fantastic.

      Great day trip from Cusco!
      Read more

    • Day 73

      Pisaq, Ollantaytambo et Chinchero

      May 24 in Peru ⋅ ☀️ 19 °C

      Aujourd’hui au programme c’est visite de certains lieux incontournables de la vallée sacrée des Incas. J’ai pris un tour parce que ça me semble être le plus simple et surtout c’est vraiment pas cher. Départ donc à 8h pour se diriger vers le premier site archéologique : Pisaq, qui tient son nom du mot Quechua pisaqa, désignant l’équivalent du poulet à l’époque des Incas. Cette ville a été créée afin de surveiller la population de la vallée qui ne voulait pas se soumettre au régime Inca et était très rebelle, d’où le choix d’une construction en hauteur, sur la montagne. Cela posait de nombreux problèmes, notamment pour l’agriculture, mais les Incas ont su y répondre avec la création de ces terrasses pour cultiver leurs plantations sur la montagne. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ils n’ont pas simplement creusé et jeté l’excédent de terre. Chaque terrasse est composée de plusieurs couches : des grosses pierres, des pierres plus petites, du sable et enfin de la terre pour les cultures. Tout cela constitue un système de drainage efficace pour répondre aux six mois de la saison des pluies. La différence d’altitude entre les terrasses induisant une différence de température notable leur permettait également de cultiver plusieurs plantes. Des tubercules comme des pommes de terre sur les terrasses les plus hautes et du maïs sur les plus basses. Toute cette ingéniosité servait à nourrir les habitants de cette ville, que l’on peut apercevoir sur les hauteurs de la montagne. Le style architectural est différent de celui habituel des Incas, les pierres sont plus petites et un simili de ciment était utilisé pour les murs, on ne retrouve pas non plus de techniques avancées de taillage de pierres qui s’emboîtent parfaitement comme dans les autres sites. Cependant les archéologues sont sûrs que c’était une ville Inca à cause de la récurrence des formes trapézoïdales sur les portes et les murs, signe distinctif des constructions Incas, qui servaient à prévenir les dégâts dûs aux séismes. Après avoir admiré ces différentes constructions quand même très bien conservées après 600 ans, on peut apercevoir des trous sur la montagne se situant en face. Ce sont en fait les tombes des personnes ayant habité ici, un des plus grands cimetière Incas jamais découvert dans tout l’empire.

      Après tout cela on remonte dans le minibus et on part vers le village de Pisaq, plus bas dans la vallée. On arrive dans une bijouterie où les gens travaillent les mêmes pierres que les Incas avec les mêmes techniques qui ont été transmises depuis. On nous fait l’éventail des significations de chaque pierre et symbole, pour être honnête je m’en souviens plus mais c’était intéressant et c’est aussi bien de voir que tout n’a pas été perdu après la colonisation.

      On part ensuite à Urubamba, à 45 minutes d’ici, pour aller manger avant de continuer notre périple. Le trajet se fait dans la vallée en suivant le fleuve sacré des Incas : le Wilkamayu, qui signifie littéralement « rivière sacrée », et était pour les Incas la représentation de la voie lactée sur Terre. On arrive finalement au restaurant qui est un buffet à volonté donc on se régale, avant de repartir une heure plus tard vers Ollantaytambo, à même pas 15 minutes.

      Le nom de cette forteresse Inca signifie « Lieu de repos d’Ollantay ». Selon la légende, le guerrier éponyme aurait trouvé refuge ici pour commencer une rébellion après que l’empereur lui ait refusé la main de sa fille. Elle est encore une fois composée de plusieurs terrasses pour l’agriculture, de nombreuses habitations et d’un temple dédié à l’adoration du dieu soleil. Après avoir grimpé quelques marches on arrive sur le parvis de ce dernier, enfin ce qu’il en reste. Il fut construit de tel manière à ce que ce soit la première chose éclairée lors du solstice d’hiver, le 21 juin, jour de la nouvelle année du calendrier Inca. Les pierres utilisées étaient du granite rouge, qui provient d’une carrière sur la montagne avoisinante, à 2 kilomètres. On peut encore voir les rampes utilisées pour acheminer les immenses blocs, dont certains ont été laissés sur le chemin ou à côté du temple car cette forteresse n’a jamais vraiment été finie, la construction ayant été interrompue en 1536 par l’arrivé des conquistadors. Elle a d’ailleurs servi de refuge à Manco Capac cette même année lors de sa rébellion contre les espagnols. il fut vaincu et emprisonné, avant de s’enfuir dans la jungle pour essayer de restaurer son pouvoir. C’était une chouette visite mais la quantité innombrable de touristes était, je trouve, un peu oppressante. Après une petite heure on repart pour aller vers le dernier site de la journée.

      On arrive à Chinchero en fin d’après midi. On visite un atelier de tisserands qui utilisent encore une fois les mêmes techniques que les Incas. Une femme qui travaille ici nous explique tout le processus, de la tonte des alpagas au tissage, en passant par le lavage, le filage et le teintage de la laine. Toutes ces étapes sont effectuées avec des méthodes naturelles et ancestrales qui n’ont pas bougé depuis 600 ans. Par exemple, elle marchent plus de cinq heures dans la montagne pour aller récolter la racine qui permet de créer la solution pour laver la laine. Pour la teinte elles utilisent des plantes, des racines ou des pierres. Enfin pour filer la laine, ce sont les même outils que les Incas en os d’alpaga qui sont utilisés. On a pu toucher la laine d’alpaga qui est vraiment très douce, on a l’impression d’avoir un nuage dans la main. Ensuite on fait un tour par la boutique et on ressort pour aller voir les ruines de l’ancien Palais Royal. Il était situé ici et non à Cuzco car la femme de l’empereur qui l’a fait construire était de Chinchero et voulait vivre ici. Sinon rien de nouveau sous le soleil, toujours la même architecture impressionnante et le même agencement de terrasses et d’habitations, on repassera pour l’originalité. On reste donc un peu moins longtemps, en plus le soleil s’est couché et il commence à faire bien froid. On remonte donc dans le minibus pour rentrer à Cuzco.

      Fin de journée classique, je rentre à l’hostel, je me fais des nouilles car flemme de faire plus d’efforts, je suis fatigué après cette longue journée. Je pars me coucher encore une fois pas trop tard car demain c’est reparti pour un tour, deux autres sites dans la vallée sacrée des Incas.
      Read more

    • Day 289

      Parque arqueológico Pisac

      September 2, 2019 in Peru ⋅ ⛅ 6 °C

      Ich bin um 5:00 Uhr aufgestanden, um den Sonnenaufgang bei den Ruinen zu genießen. Traumhaft zu Zuschauen wie der Tag dort oben erwacht. Die letzten Tiere haben sich versteckt und die Stadt weit unter mir erwachte langsam zum Leben. Die Ruinen waren schlicht weg beeindruckend. Ich hätte nicht erwartet, dass sie so gut erhalten sind. Und die Terrassen sind sehr interessant. Die Inkas hatten damals schon mit Mikroklimas gearbeitet, demnach auf verschiedenen Terrassen unterschiedliches Gemüse abgebaut. Je nach Höhenlage und Sonneneinstrahlung.
      Durch mein frühes aufstehen hatte ich die Ruinen für mich allein. Gegen 10 sind die ersten Touristen Busse angekommen. Das war auch recht unterhaltsam, den durch meine noch dürftigen aber durchaus akzeptablen spanisch Kenntnissen konnte ich dreisprachig den Führern zu hören. In meinen Augen nicht lohnenswert was die einem erzählen. Ebenso war ich im Park bevor er öffnete, dadurch hatte ich mir den Eintritt von 20€ gespart. 😜kleines extra.
      Read more

    • Day 51

      Chinchero - Sacred Valley #1

      November 28, 2023 in Peru ⋅ ☁️ 11 °C

      Die heutige Tour führte uns ins Sacred Valley (lt. Patrick auch Scared oder Secret Valley). Die erste Station Chinchero unfasst dutzende Inka-Terassen und Plattformen die früher landwirtschaftlich genutzt wurden. Hier residierte der Inkakönig Túpac Yupanqu (geilster Name). Zwei liebe Huskys standen heute Modell, als ob sie nix anderes machen würden. Später sahen wir noch, wie Stoffe hier mit natürlichen Mitteln gefärbt werden. War nichtmal so eine Touristenfalle wie erwartet, sondern super interessant. Rot wird mit einem Kaktus-Parasiten gefärbt, Lila mit Mais und Gelb mit Blumen.Read more

    • Day 301

      Huchuy Qosqo

      September 14, 2019 in Peru ⋅ ⛅ 13 °C

      Was als kleine Vormittags Wanderung geplant war, endet in einem vollwertigen Hike. Ich kam kurz vor der Arbeit nach Hause und war am Abend nur einmal fertig mit der Welt. 😆😆 hat sich jedoch gelohnt. Eine traumhafte Kulisse und ein richtig toller Wanderweg bis zu den Ruinen.
      Wie sie damals teilweise schon die Häuser bauten, werden auch noch bis heute so praktiziert. Stroh, Kiesel und Lehm denke ich mal.
      Auch die provisorische Straße durch den Fluss fand ich sehr nett. Wundert mich immer wieder wie die Fahrzeuge hier das alles aushalten. So wie hier werden die LKWs morgens anders auf die Probe gestellt. 😂
      Read more

    • Day 35

      Vallée sacrée

      April 13, 2023 in Peru ⋅ ☁️ 14 °C

      Ce matin départ tôt de la place d'Ollantaytambo après y avoir acheté un peu de pan con queso pour ce midi.
      Direction la vallée sacrée pour y visiter Moray et les Salineras de Maras.
      Moray est un bon exemple de la technique agricole Inca.
      Ces terrasses servaient autrefois aux cultures (comme au Machu Picchu). Cette configuration permettait de créer des microclimats où chaque terrasse reproduisait les conditions climatiques des différentes zones géographiques de l'Empire. Ainsi, plus la terrasse est située en profondeur et plus elle tend à reproduire un climat humide. Moray est considéré comme un laboratoire de recherche agricole inca dans lequel près de 250 espèces de plantes ont été cultivées.
      Les salineras de Maras contiennent plus de 4000 bassins et sont alimentés par une source d'eau 3 fois plus salée que la mer. Une vrai aubaine pour cette région si éloignée de la mer.
      Nous sommes dans un "collectivo" (petit bus) afin de rejoindre Pisac ou nous passerons une partie de l'après midi avant de rejoindre Cuzco où nos gros sac nous attendent.
      Guillermo
      Read more

    • Day 241

      Das heilige Tal der Inka

      January 22, 2020 in Peru ⋅ 🌧 7 °C

      Das heilige Tal der Inka ist eines der fruchtbarsten Täler in Peru. Es wird viel verschiedene Maissorten, Kartoffeln und vieles mehr angepflanzt. Daneben stehen hier auch vlele wichtige Stätten der Inka wie Saqsaywaman, Pisaq oder Ollantaytambo, die zur gleichen Zeit wie Machu Picchu erbaut worden sind.Read more

    • Day 12

      Cuper Bajo - Urpis de Antaquillka

      April 9 in Peru ⋅ ☁️ 14 °C

      🇩🇪 Am Morgen geht es in Richtung Chinchero, ins Dörfchen Cuper Bajo zu einer Frauenvereinigung, die 2019 ins Leben gerufen wurde, um die Familien zu unterstützen. Dort werden wir bereits von einer der Frauen empfangen. Als erstes gibt es eine kurze Zeremonie mit Koka-Blättern, um den verschiedenen Apus zu danken. Dann gehen wir gemeinsam spazieren, inklusive Musik und viel Informationen bezüglich den ganzen Kräutern, die hier zu finden sind. Sie zeigen uns, was sie alles anpflanzen, in welcher Rotation, was sie alles mit den verschiedenen Sträuchern machen (Dächer, Staubwedel, Schutz, usw.)

      Es gibt noch Geschichten zum See Piuray (weiblich) und dem Huayo See (männlich). Der See dient auch als Wasserreservoir für ganz Cuzco.

      Wir laufen weiter bis zum „Mirador“, einer Hütte auf dem See, auf der man eine wunderbare Sicht geniesst. Dort gab es Tee, Kartoffeln und Käse. Es wird gesungen und getanzt.

      Am Nachmittag zeigen uns die Frauen, wie sie Wolle verarbeiten und wir spielen mit ihnen und einigen Männern Fussball, auf 3800 m gar nicht so einfach!

      Nach dem Abendessen tauschen wir uns noch über Traditionen, Religionen, Bräuche des jeweiligen Landes aus.

      🇮🇹 Al mattino ci dirigiamo verso Chinchero, nel villaggio di Cuper Bajo, per visitare un'associazione femminile fondata nel 2019 per sostenere le famiglie. Ci accoglie una delle donne. Prima c'è una breve cerimonia con foglie di coca per ringraziare i vari Apu. Poi facciamo una passeggiata insieme, tra musica e tante informazioni su tutte le erbe che si possono trovare qui. Ci mostrano cosa piantano, in quale rotazione, cosa fanno con i diversi arbusti (tetti, piumini, protezioni, ecc.).

      Ci sono anche storie sul lago Piuray (femminile) e sul lago Huayo (maschile). Il lago serve anche come riserva d'acqua per tutta Cuzco.

      Proseguiamo fino al "Mirador", una capanna sul lago con una vista meravigliosa. C'erano tè, patate e formaggio. Si canta e si balla.

      Nel pomeriggio, le donne ci mostrano come lavorano la lana e giochiamo a calcio con loro e con alcuni uomini - non è facile a 3800 metri!

      Dopo cena, discutiamo delle tradizioni, delle religioni e dei costumi di ciascun Paese.
      Read more

    • Day 63

      Jus de fruits et ruinas

      April 28 in Peru ⋅ ☁️ 20 °C

      Aujourd'hui on commence à visiter les ruines, car nous sommes dans la vallée sacrée ! Par chance, les ruines de Pisac est un des sites les plus grands ! On s'est bien amusés à y crapahuter toute l'après-midi, avant de redescendre au village à pieds 👣

      On a aussi découvert le marché, merveilleux, on a mangé des sandwichs et une omelette aux légumes magnifiques, mais le mieux, c'était ce stand à jus de fruits, avec Adélaïda 🥰

      Quelques photos des rues de Pisac en prime. Ce village est vraiment un coup de coeur. Il est tout pavé et de l'eau coule dans les rues. Les fresques sont super belles, le gens super gentils... Bref c'est un peu notre Jericó, malheureusement nous ne pouvons y passer plus de 2 nuits.
      Read more

    • Day 26

      Ein halber Tag im Sacred Valley

      July 7 in Peru ⋅ ☀️ 11 °C

      Heute habe ich mich alleine einem Ausflug angeschlossen, denn Abigail hat einige der Orte letzte Woche bereits besucht. Das erste Ziel war das Dorf Chinchero, wo wir eine Weberkommune aus lauter Familien besuchten. Mit viel Elan erzählte uns eine Einheimische, wie sie die Wolle färben, spinnen und verarbeiten. Danach konnten wir die handgemachten Produkte auch kaufen, Das zweite Ziel war Moray, ein Agrikulturexperiment der Inka. Kreisförmig wurden dort in einer natürlichen Grube Terrassen zum Obst- und Gemüseanbau angelegt. Vor allem von oben ein beeindruckender Anblick! Das letzte Ziel waren dann die Salineras de Mara, eine Anlage von Salzminen, ebenfalls im Besitz eines Kollektivs von Familien. Zuvor stoppten wir noch bei einem Geschäft, das Salz aus den Minen, Schokoladen und andere Leckereien anbot. Ein sehr erlebnisreicher Halbtag ging schließlich um 15 Uhr in Cusco einem Ende zu.Read more

    You might also know this place by the following names:

    Calca

    Join us:

    FindPenguins for iOSFindPenguins for Android