Cambodia
Kep

Discover travel destinations of travelers writing a travel journal on FindPenguins.
Travelers at this place
    • Day 9

      12 juillet

      July 12, 2023 in Cambodia ⋅ ⛅ 32 °C

      De bonne heure nos deux internes aka Chloro et Pouillou, ainsi que Charlot et Clém se rendent à l'hôpital associatif du Sonja Kill Memorial Hospital pour se renseigner à propos d'un garçon chez qui la veille nous avions constaté un souffle avec Cindy, la responsable de Au delà les rizières.
      Le reste de la troupe se rend directement à une plantation de poivre rejoindre les volontaires de Au delà les rizières avec lesquels les liens s'étaient renforcés notamment la veille. Le chemin tortueux et poussiéreux a poussé les plus ou moins aguerris à perler du front par pur adrénaline ou par stress face à quelques conducteurs de scoot téméraires.
      La matinée fut rythmée entre un jardin tropical apaisant et riche et une visite sous une chaleur déconcertante qui a failli nous faire tomber dans les pommes quelques soldats. En même temps, on n'est pas forcément les plus stratégiques en termes de réserve d'eau. Petite dégustation de poivre et saveurs multiples et achats pour vous certainement mes chers termineront notre chemin avec les bénévoles de Au delà les rizières.
      Un petite panne de scoot plus tard et du retard car nous avons du mal à nous faire comprendre par les locaux lorsqu'il faut prendre à manger, nous pouvons commencer notre mission avec une nouvelle association, "Le jardin des langues". Nous sommes accueillis par Héloïse et Louisa, qui nous présentent leurs volontaires composés de 5 scouts et quelques p2 de Besançon parties en voyage humanitaire et qui repartent le soir même.
      Le jardin des langues, créé en 2013 accueille chaque jour 150 enfants de Kep et leur offre des cours de langues et loisirs gratuits. Pouillou-Mathilde et Chloro-Clém forment les binômes de consultation tandis que les groupes de consultation se forment : Lisonx et Pièr, Jojo, Yvanax, Charlot et Diane. L'après midi s'enchaîne sans pause et a le mérite de tester de nouveau notre organisation de la veille (que vous avez lu j'espère ?). Les enfants sont toujours aussi souriants et touchants, nous commençons à devenir à l'aise avec nos examens cliniques de base et les traducteurs beaucoup plus nombreux cette fois ci font un travail vraiment efficace et à l'écoute de nos demandes et des paroles des enfants.
      Petit tennis sur le terrain des enfants, repas au même resto que la veille et baignade dans la mer pour ceux qui craignent le moins la pollution ferment le volet de ce 12 juillet.
      À tout de suite
      Read more

    • Day 10

      Poivres, crabes, grottes 🌱🦀🦇

      April 1, 2023 in Cambodia ⋅ ☁️ 33 °C

      Aujourd’hui les visites commencent à Kampot peuvent enfin commencer. Départ à 9 h pour une ferme de poivre parmi tant d’autres ici. Je fais la rencontre d’un couple d’anglais, Nadia et Léo (il me suit partout décidément) et Elena une allemande. Je commence à penser qu’il n’y a que des anglais et des allemands. On discute sur la route de la ferme car il y a quand même 40 minutes de routes sinueuses en tuktuk. On arrive à la ferme Botree avec un petit mal aux fesses mais à fond pour la visite. C’est là que toute l’histoire du poivre commence.

      Pourquoi le poivre est-il si bon ici. Et bien en fait c’est un peu comme le vin chez nous, c’est que la terre est propice à faire du bon poivre. L’arbre du poivre ressemble en quelque sorte à une vigne, il grimpe aussi autour d’un pilier et donc ils ont des propriétés différentes. Le sel de kampot est composé de bons minéraux et d’anciens récifs de corails qui donne ce goût au poivre. Quand le Cambodge était encore une colonie, le poivre était déjà cultivé et toute la récolte était envoyée à Paris, cela s’appelait alors le poivre français. Dans les années soixante, après l’indépendance du Cambodge, les productions de poivre se sont arrêtés à Kampot. Car le savoir-faire n’était plus là. Il fallut alors tout réapprendre en partant de zéro. La production est donc passée de 1000 tonnes annuelles de poivre à 0 sur l‘ensemble des champs. C’est alors que beaucoup d’étranger rachetèrent les champs pour reprendre ces productions petit à petit. Une plantation de poivre mets trois ans à pousser sans pouvoir récolter, ce car il faut laisser l’arbre grandir afin qu’il soit stable et qu’il produise correctement ensuite. Après cette première étape il produit du poivre pendant 25 ans environ. C’est aussi pour ça qu’il ne faut pas tout planter en même temps sinon au bout des 25 ans on doit tout replanter et pendant trois ans on a rien à récolter. Différents tests ont été réalisés dans la plantation que j’ai visité pour la rentabilité. Il ont commencé par planter 6 pieds autour d’une tour de brique en quelque sorte. C’était pas mal rentable mais a force ils se sont rendus compte que le plus rentable était vraiment 2 pieds autour d’un pilier en bois. Il y a moins de feuilles donc c’est moins jolie mais eux veulent du poivre pas des feuilles. Au fil des années le poivre a commencer à revenir et à être correctement planté et récolté. Ici tout est super super bio, aucun pesticide dans la terre depuis l’indépendance, aucun produit utilisé pour augmenter la production, cela va si loin qu’ils possèdent une quarantaine de vaches ni pour la viande ni pour le lait mais juste pour faire de l’engrais et du fertilisant.

      La balade dans les champs a ensuite commencé, un peu sceptique au début car dans le champ il n’y a aucune odeur de poivre. C’est la saison de récolte en ce moment on peut alors apercevoir beaucoup de poivre vert sur les arbres. On m’explique alors qu’il y a 4 type de poivres. Mais qu’ils sont tous issus de la même plante.

      Le poivre vert : est le fruit de base de l’arbre c’est celui qu’on a vu la plupart du temps lors de la balade. Il est conservé souvent dans le sel car il est frais en quelque sort. Il ne subit aucun processus de séchages ni de cuisson. On l’a goûté dans le champ et celui ci est assez acide et pique beaucoup.

      Le poivre noir : c’est le plus connu de nous tous. Il est produit en beaucoup plus grande quantité au Vietnam mais il est de moins bonne qualité. Celui là est en fait du poivre vert que l’on fait bouillir pendant 10 minutes et sécher de longues heures. Il prend alors sa couleur noir.

      Le poivre rouge : là c’est un peu particulier mais c’est sûr l’arbre qu’on récolte le poivre rouge. Il prend sa couleur rouge lorsque le fruit est fécondé par la nature. Il est donc bien plus rare. Le processus est ensuite le même que pour le poivre noir. Le fruit est au debut vert et se transforme avec le temps il faut donc attendent pour être sûr de ne pas perdre trop de poivre rouge en récoltant les grappes. Des fois, sur certaines grappes de poivre il y a beaucoup de poivres rouge alors il récoltent la grappe en pensant qu’il n’y en aura pas plus. Mais des fois il n’y en a qu’un grain ou deux alors il le récolte à la main et attendent de voir s’il y en aura plus après. C’est pour ça que la récolte est très longue. On a aussi goûté le poivre rouge enfin la peau du fruit et pour nous surprendre c’était plutôt sucré et peu piquant.

      Enfin le poivre blanc : c’est le plus rare car en fait le poivre blanc est le noyau du poivre rouge. Comme je le disait avant on a mangé la peau du poivre rouge car au centre il y a un petit grain blanc. Ça c’est le poivre et pour le récupérer le processus est différent. En partant des grains de poivre rouge, ceux-ci cuisent beaucoup plus longtemps dans l’eau bouillante car il faut que leur peau se détache. Enfin le même processus de séchage a lieu.

      Dans cette ferme ils commencent à faire pousser quelque chose qu’on trouve pas mal en Indonésie apparemment. C’est comme un gros fruit du poivre donc je n’ai pas réussi à avoir la traduction. C’est assez rigolo car celui ci pousse droit vers le ciel. Il sert dans les plats ou dans le thé apparemment.

      Après toutes ces explications nous sommes allé voir le séchage du poivre. Et là les odeurs étaient présentes. Une partie du poivre noir séchait sur un filet au soleil et tout le reste séchait dans une petite serre. Quand il a ouvert la serre on a eu un vent d’odeur de poivre. Mais l’odeur ne prenait pas du tout le nez comme peuvent le faire les poivres de moins bonne qualité, c’était juste super agréable. Enfin on est allé dégusté leur poivre. C’était vraiment un super moment, ils étaient succulents et cela change du poivre de d’habitude. Disons que ça ne pique pas mais ça chauffe la bouche gentiment et ça ouvre les papilles. Tous se mettent pour différentes sortent de plats. Du thé vert avec l’espèce de « fraise » de poivre était vraiment très surprenant. On l’a dégusté un peu tiède mais d’avoir rajouté ça dedans réchauffait la bouche et le début de la gorge. Il a donné au thé des notes de cardamome, cinnamon et camomille et c’était super bon.

      Fini le poivre, direction Kep, la ville du crabe à côté de Kampot. On s’arrêta là-bas pour voir la plage, manger un bout et voir le marché. Il y avait du crabe de partout mais hier après avoir discuté avec certaines personnes, elles étaient toutes malade du poivre donc je ne me suis pas laissé tenter. On passe tout de même un bon repas et partons ensuite en direction de grottes.

      Une fois arrivé là-bas j’étais assez surpris. Les grottes changeaient de celles de d’habitude car elles étaient beaucoup plus en profondeur. Donc on pouvait descendre dedans pour visiter, c’était super sympa et assez impressionnant. On a pu voir des chauves-souris encore une fois et un petit temple à côté des grottes. Les photos parleront mieux que moi là dessus.

      Enfin on est rentré a l’hostel, après ce bon moment et s’être si bien entendu on décide de ne pas s’arrêter là et d’aller manger une glace que nous avait conseillé notre guide du champ de poivre. Vous devinerez vite le parfum c’était une glace au poivre. C’était super drôle comme sensation car on avait le côté froid et sucré de la glace mais celle ci chauffait un peu la bouche avec le poivre. Enfin elle était vraiment bonne c’est ce qu’on a retenu. On rentre ensuite pour de bon. Il me restait encore un peu de temps pour profiter de la piscine. J’ai donc foncé pour piquer une tête.

      Le soir j’ai retrouvé mes amis anglais d’hier et on est allé voir le match de foot dans un bar. On a joué au billard et bu une bière c’était un bon moment. Enfin gros dodos après cette sacrée journée.
      Read more

    • Day 41

      Kep pushing

      April 22, 2023 in Cambodia ⋅ ⛅ 31 °C

      Par Antoine,

      On continue de visiter les alentours de Kampot avec nos scoots, aujourd’hui on se déplace avec Jeanne Youna Ambroise. Le programme du jour c’est visite des marais salants, route vers Kep, visite du marché à crabe de Kep et dégustation de crabe.
      Les marais salants sont très jolis, on peut voir les ouvriers travailler. On continue notre route, sauf que les routes sont horribles, pleines de nids de poules et de poussières, on en prend pleins les yeux on voit plus rien et on devient remplis de terre en 30min de route (cf la photo des doigts de Mathis).
      On arrive à Kep, au marché du crabe, qui se situe au bord de la mer pile à temps pour le coucher de soleil, c’est super sympa, on s’engouffre à l’intérieur du marché. C’est une fourmilière à l’intérieur, on est obligé de se pencher pour circuler et on slalome entre les étales. Mathis et Youna mangent un poulpe (c’est un « banger absolu » selon ses dires).
      On rentre à l’appart après avoir dégusté un bon crabe au resto, on se couche tôt parce qu’on a une grosse journée de transport demain.
      Read more

    • Day 6

      Es krabbelt in Kep🦀

      November 6, 2022 in Cambodia ⋅ ☁️ 27 °C

      Ja, man riecht es bereits aus der Ferne, wir erreichen den Krabbenmarkt in Kep.

      Ein Gewusel von Marktständen und Besuchern, und wir mittendrin.
      Links kistenweise Krabben, rechts ein Haufen von Shrimps und anderen Meeresbewohnern. Seafood-Liebhaber kommen auf ihre Kosten. Fischers Fritz könnte nicht frischere Fische fischen😊🐟

      Leider kann man auch hier, wie fast überall in Kambodscha, den vielen Müll kaum ausblenden. Daher auch der strenge Geruch.

      Unsere Tests hat das Essen trotzdem bestanden und wir empfehlen es weiter.
      Und fürs Dessert hat es viele frische Früchte und leckere Süssigkeiten.
      Read more

    • Day 26

      Kampot Tag 2

      October 19, 2022 in Cambodia ⋅ 🌧 26 °C

      Heute morgen war erstmal ausschlafen angesagt, nachdem ich die letzte Nacht mit ganz viel Kartenspielen verbracht habe. Ich habe ein neues Kartenspiel gelernt, namens Cambio, das der Hammer ist. Gleich wird das auch nochmal wieder ausgepackt und weiter gespielt 🤗

      Nachdem ich also ausgeschlafen hatte bin ich an den Pool und habe mich ein bisschen in der Sonne entspannt, um dann gegen 12:00 Uhr in Richtung des Dorfes "Kep" zu starten. Kep ist bekannt für seine Krabben, die man auf dem Crab Market kaufen kann.

      Neben Krabben gibt es da aber auch allerhand Oktopus, kalamares, Shrimps und andere komische kleine Tierchen zu kaufen. Ich habe mich dann einmal waghalsig durch den Markt gefuttert und alles einmal probiert 😅 Manche Sachen waren gut, andere leider eher nicht so, hoffentlich behalte ich alles drin 🥴

      Danach dann noch in ein Restaurant nebenan und Crab Amok gegessen. Ich weiß garnicht wie ich Amok beschreiben soll, das bekommt man hier aber an jeder ecke, normalerweise aber mit Fisch oder Hähnchen statt Krabbenfleisch.

      Gut gesättigt habe ich mich dann noch an den Strand gelegt und ein bisschen gelesen, bevor ich zurück nach Kampot gefahren bin. Für die Route braucht man knapp 30 Minuten 😊

      Jetzt sitze ich wieder im Hostel und wie oben gesagt, werden wir gleich nochmal ne Runde Karten spielen! Heute gewinne ich 🥳
      Read more

    • Day 7

      Arrivée à Kep

      July 10, 2023 in Cambodia ⋅ ☁️ 30 °C

      Au lever du soleil nous avons quitté Kampong Speu pour nous diriger sur la côte, à Kep.
      Nous avons posé nos affaires à l'hôtel puis nous avons aussitôt rejoint l'association Au Delà des Rizières qui propose des cours d'anglais et loisirs pour les enfants pauvres des alentours.
      À notre arrivée nous avons joué avec les enfants pour les rassurer car, à cause de croyances au sein du village, ils croyaient que les médecins voulaient les tuer!
      Nous avons ensuite commencé nos premières consultations et la prévention.
      Pierre et Yvana accompagnaient Pauline et Diane et Lison ont pu suivre les consultations de Chloé. Ils ont pu constater un certain nombre de caries et plaies en tout genre. Pendant ce temps Charles, Alexis, Joseph, Clément et Mathilde ont expliqué aux enfants comment bien se brosser les dents et se laver les mains.
      À la fin de la journée nous avons partagé le repas avec les bénévoles d'Au Delà les Rizières puis nous sommes rentrés après que la quasi totalité des membres a pu faire son baptême de scooter.
      Read more

    • Day 8

      11 juillet

      July 11, 2023 in Cambodia ⋅ ☁️ 31 °C

      Deuxième jour à Au-delà des rizières
      Au programme du matin, un lever un peu plus tardif pour récupérer des derniers jours suivi d'une traditionnelle réunion à la WCB : en retard, fastidieuse mais nécessaire finalement.
      On se met d'accord avec les internes et les autres membres sur l'organisation des salles de consultation, la suite de la prévention et la suite de la mission.
      13h30 et quelques folies de scoot plus tard, on arrive à Au delà les rizières : en équipe avec la rigoureuse Pauline on retrouve Mathilde aux jupes apprêtées et de l'autre côté le grand Alexis et l'attentionnée Chloé
      Quelques mètres plus loin se trouvent les externes faisant le rôle de l'Infirmier d'Accueil et d'Orientation (IAO) consistant à accueillir les enfants, recueillir les infos pertinentes les plus importantes et les rassurer et ainsi débroussailler le chemin pour les internes. Sur cet aprem, on peut observer Clément l'homme à lunettes, Charles à l'oeil concentré, Joseph l'autre homme à lunettes et la bienveillante Yvana.
      Et enfin dehors, les cris émanent des cœurs des enfants et de trois autres membres de WCB et pas des moindres : la douce Lison, Pièr représentant du vice partenariat et la bruyante Diane. Une mission pour ces derniers compères : sensibiliser sur l'hygiène bucco-dentaire, le lavage des mains, distribuer du matériel pour cela et amuser les enfants.
      Le soir on se retrouve avec tous les bénévoles de l'association Au delà des rizières pour manger dans un restaurant local très bon : moment convivial, partage d'expérience et de rire pour clore la journée.
      Read more

    • Day 107

      Kep

      March 12, 2022 in Cambodia ⋅ ⛅ 29 °C

      He mensen, we wilden vandaag een klein uitstapje doen naar Kep, een stad/provincie in de buurt. Kep was vroeger een plek waar de Fransen leefden, en waar ook veel Franse peper vandaan kwam. Kep staat naast zijn peper en zout ook bekend om de vis-en krabbenhandel. We gingen dan ook naar een krabbenmarktje, waar allerlei visjes, garnalen krabben en inktvissen op een niet zo heel diervriendelijke manier uitgesteld lagen. Wel erg interessant om te zien en te ruiken. Verder was Kep niet zo heel bijzonder: Een redelijk vies strand, in een oud koloniale buitenpost waar niks meer van te zien is. De rotondekunst was wel leuk, en de standbeelden bij het water ook. Het krabbenbeeld is een landmark van deze piepkleine provincie, vandaar dat we besloten op de eerste foto een krabbetje na te doen. Verder zie je op de 5e foto nog Jonas ontbijt, en de foto daarna bevat een kleurrijke foto van Ruben.
      Tot snel.
      Read more

    • Day 17

      Day17 Phnom Penh to Kep

      November 16, 2023 in Cambodia

      Left PP early this morning for a 4 hour drive to the coast and Kep . I actually quite liked PP , very cosmopolitan .
      We first briefly went to a fish and crab market when we arrived which was hot and smelly . Then a nice seafood lunch overlooking the water .
      Staying in a brand new hotel with stunning rooms . Pool afternoon which has been very relaxing, hotel has an enormous pool .
      We then went for a sunset cocktail cruise which was a wash out as the heavens opened ! But more cocktails back at the hotel made up for it
      Read more

    • Day 118

      Kampot Pepperplantage und Crab Market

      February 2, 2020 in Cambodia ⋅ ⛅ 29 °C

      Heute mietet wir uns zusammen Roller und besuchten die Kampot Pepperplantage und den Crab Market in Kep.

      Die Pepperplantage liegt etwas außerhalb im Grünen und der Weg dahin war recht staubig und hubbelig 😁 Kampot Pepper wird, wie der Name schon sagt, nur in Kampot angebaut und darf nur mit Wasser und natürlichem Dünger aus Kampot angebaut werden. Der Pfeffer ist frei von chemischen Zusätzen. Ausserdem wird aus ein und der selben Pflanze, grüner frischer Pfeffer, roter Pfeffer, schwarzer oder weißer Pfeffer gewonnen. Alles eine Frage der Ernte 😊 Danach gab es noch ein Pepper Tasting 😍 da kann der Discounter Pfeffer aber einstecken!

      Zum Nachmittgssnack fuhren wir nach Kep zum Crab Market🦀. Hier werden die Krabben oder jegliche anderen Meerestiere frisch gefangen und man kann diese dann bei den Damen kochen lassen und dort direkt essen. Zu viert teilten wir uns 1kg Krabben 🦀 eine ganz schöne Arbeit ohne Werkzeug an das Krabbenfleisch zu kommen. Aber der Aufwand hat sich gelohnt. Es hat sehr gut geschmeckt.
      Nach dem leckeren Essen fuhren wir noch zum Kampot River und machten eine kleine Kajak Tour.
      Bevor es nach dem Sonnenuntergang wieder zurück ins Guesthouse ging.
      Read more

    You might also know this place by the following names:

    Kep, Propinsi Kep, Κεπ, Provincia de Kep, Kêbi provints, קפ, ケップ, ខេត្តកែប, 케프, Keb, صوبہ کیپ, Каеп, แกบ, 白馬市

    Join us:

    FindPenguins for iOSFindPenguins for Android