France
Saint-Julien-en-Born

Discover travel destinations of travelers writing a travel journal on FindPenguins.

17 travelers at this place

  • Day73

    regnerisch

    October 4, 2019 in France ⋅ ⛅ 16 °C

    nach einem ausgiebigen frühstück im restaurant sind wir in einen verregneten tag gestartet. die erste aufhellung war, als wir an einem grossen bio-laden vorbeikamen und wir uns mit leckeren lebensmitteln eindecken konnten. beim abstellen des fahrrades hat lino gemerkt, dass der untere teil seines fahrradständers fehlte. die schnelle lösung kam prompt von nik. küchenkiste auf, abwaschbürste raus, kürzen und mit kabelbindern und siga farmer befestigen. und schon hat lino einen neuen ständer sogar mit saugnapf. nach ein paar kilometern hat corinne nik darauf aufmerksam gemacht, dass wir laut gps in die falsche richtung fahren. zum glück gab es eine karte, wo wir uns schlau machen konnten. es kostete nik eine flasche wein für die falsche navigation. im städtchen vor der gebuchten unterkunft haben wir uns eine sekunde lang überlegt, dieses wunderschöne schloss am kleinen flüsschen zu kaufen. doch die kinder wollen nun endlich nach spanien. unsere unterkunft befindet sich in einem mobileheim-village mit über 1000 mobilheimen inkl. ausstellung und möglichkeit zum kauf. wir haben es uns nicht nehmen lassen, unsere nasen in die ausstellungsmodelle 2019 reinzustrecken. es gibt wirklich nette und schöne grosse mobileheime. unser gebuchtes mobileheim haben wir per video festgehalten.Read more

  • Day1

    Contis

    July 30, 2020 in France ⋅ ☀️ 23 °C

    Fazit: nach 13 Stunden fahren, ankommen, bisschen Baden und Sonne geniessen, fühlt man sich halbtot. Selbertschuld...😊
    Wir sind aber happy hier angekommen und waren am nächsten Morgen bereits Surfen.

  • Day21

    Cabrones de cavalleros

    August 17, 2019 in France ⋅ ⛅ 23 °C

    Après avoir dit au revoir à nos amis de Mimizan nous reprenons la route, ou le sable plutôt.

    Le coeur léger, il fait bon marcher à nouveau! Mais notre allégresse fût de courte durée lorsque nous arrivons enfin à la "surprise" dont Martin nous avait parlé le matin même. Odeur nauséabonde, air quasi irrespirable, eau à plus de 50°C filant vers l'océan et pollution en masse... Nous voilà en présence du déversoir de la papeterie de Mimizan. Nous sommes sidérés de voir une telle pollution chimique, visuelle et olfactive se déverser dans l'océan. Encore plus fou, des gens viennent s'y baigner... c'est à n'y rien comprendre.

    Après cette étape toxique une nouvelle épreuve nous attend... marcher après qu'une horde de cavaliers ait labouré la seule zone qui nous permette d'avancer dans de bonnes conditions. Cela semble interminable mais les traces de chevaux cessent... mais le sable est alors toujours retourné par les plagistes, nous sommes à Lespeciers.

    Nous sommes à bout de force, mais pressés par la marée nous avançons malgré la faim qui sévit. À la sortie de la zone surveillée, un étranger, sans façon, nous offre quelques morceaux de pain. Nous décidons de faire une pause pain, pâté, pamplemousse express. Rattrapés par la marée quelques instants plus tard nous voilà repartis.

    Nous avons fait le plein d'énergie mais notre course contre la montre avec la marée s'accélère. Le sable est de plus en plus meuble, il est temps d'activer le mode bison! On tire comme des buffles pour avancer dans ce sable qui se dérobe sous chacun de nos pas, la marée nous accule sur le flanc de la plage, un dernier effort pour monter sur le plateau. Nos corps commencent à ne plus en pouvoir, c'est a notre force mentale qu'on s'en remet. Au loin apparaît une belle petite vague, nos forces sont décuplées pour atteindre cet objectif.

    Nous sommes arrivés au milieu de nul part. Sans perdre un instant, nous enfilons nos combinaisons et filons a l'eau. Au large on salue les locaux, et nous voilà prêts pour cette session de marée haute. Plus la marée monte plus la houle prend du volume et se dirige vers un shorebreak plutôt engagé. Les locaux sortent de l'eau mais après cette journée vive en émotions, notre cerveau est resté avec les chariots, on s'engage corps et âmes dans dans ce shorebreak vertigineux, avec des takeoff à la verticale face à 40cm d'eau. L'occasion de se faire de bonnes frayeurs mais également le plein de sensations fortes.

    La marée monte encore et le spot continue d'évoluer. La houle continue de s'épaissir, et on voit de belles séries à 1m70 apparaître au large. Ça ne fait qu'un tour dans notre esprit, nous voilà partis pour shooter les plus grosses vagues de la série. Pas le temps pour réfléchir, ils faut s'engager rapidement avec un take off tonique et fulgurant. Les vagues sont vives et nos coeurs palpitent.

    Il est temps de se restaurer. On installe le camp, au menu pâtes et sardines avec un petit pamplemousse en dessert et un magnifique ciel étoilé pour parfaire le décors. Au loin, Aurel semble apercevoir une lumière avançant dans notre direction. Les garçons finissent par penser que ça peut être Mimizan plage. Tout d'un coup Aurel s'aperçoit que les lumières se rapprochent vraiment de notre position. Le pavillon de combat est levé, il faut ranger le camp au plus vite, afin d'éviter au maximum le conflit avec les forces de l'ordre. Une 50aine de mètres après notre position un couple a fait un feu, on pense que ce sont eux qui ont attiré ce véhicule supposé des forces de l'ordre. 100m, 80m, 50m, le véhicule se rapproche à vive allure et le rangement s'intensifie. Ça y est les chariots sont rangés, on se pose assis entre nos chariots, lumières éteintes faisant mine d'admirer le ciel étoilé. Plus que 10m, ça y est le véhicule passe à notre niveau, le stress s'intensifie, on s'imagine tous les scénarios possibles, on est prêts à la confrontation.

    Le véhicule nous dépasse, il s'agit d'un tracteur de ramassage. Ouf! Nous voilà soulagés, il est temps d'aller se coucher, un longue journée de marche nous attends demain.
    Read more

  • Day100

    Contis Plage

    August 2, 2018 in France ⋅ ☀️ 26 °C

    Da Uli, Michi und Luka (ebenfalls auf Elternzeit unterwegs) aus Richtung Spanien kommen und andere Freunde in der Nähe von Mimizan Urlaub machen, entscheiden wir uns wieder ein Stück nach unten zu fahren. Hier verbringen wir super entspannte 3 Tage mit den 3en in unserer Wagenburg.
    Wir lernen noch ein schweizer Pärchen kennen, die direkt neben uns stehen. Saskia und Andy sind auch 3 Monate mit ihren Kids unterwegs. Mit dem ältesten Sohn Levi versteht sich Eli super, auch wenn wir manchmal übersetzen müssen, was z.B. ein Velo ist. Beide sind Surfer und so gehe ich mit Andy Surfen und Levi zeigt Eli wie es geht. Doro geht mit Uli Standup Paddeln und mit Saskia Surfen.
    An meinem Geburtstag müssen wir den Platz schon wieder verlassen und gehen zum Abschluss mit Uli, Michi und Luka Burger essen.
    Danach fahren wir weiter zu Tino, Silke und deren 2 Kindern und zum ersten Mal schlägt die Hochsaison voll zu. Nichts, aber rein gar nichts, ist mehr frei. So bleibt es bei einem Spaziergang an der Strandpromenade und einem gemeinsamen Abendessen statt 3 weiterer Nächte am Strand. Wir machen die Kinder bettfertig und machen eine Nachtetappe nach La Rochelle
    Read more

  • Day13

    Wieder Frankreich

    August 31, 2017 in France ⋅ ⛅ 20 °C

    Es war zu regnerisch und stürmisch. Und die Wetter App hat weiterhin Regen voraus gesagt, also haben wir das in Regen hereingeholte Sonnesegel hat nicht wieder ausgepackt sondern sind gleich wieder nach frankreich gefahren. Jetzt haben wir den teuersten Platz unsrer Fahrt. Über 33 Euro! (Hoffentlich inklusive Sonne :-) ). Wir sind direkt am Atlantik, wenn municipal wie le Gurp. Gleich gehen wir einmal an den StrandRead more

You might also know this place by the following names:

Saint-Julien-en-Born