Voyage voyage de Emma Meli et Tom aux fins fonds de l'Amérique du Sud
Currently traveling
  • Day127

    Sac à dos blindés

    July 19 in Colombia ⋅ 🌧 27 °C

    Matinée téléphone pour le duo Emma Tom. On quitte l'auberge vers 13h. Après avoir manger on prend le bus direction Santa Marta.

    Dans Santa Marta c'est une nouvelle fois mission retirer de l'argent. On marche dans la ville avec nos gros sacs et il fait très chaud. On doit retirer pour nous deux mais aussi pour Colette Gaëlle et Méli, autant que vous dire qu'on est des vrais fourgons de banque. On se balade avec 400€ avec l'impression que tous les regards sont portés sur nous.

    Mission accomplie on monte dans le bus pour se rendre à notre auberge qui se situe à l'entrée du parc Tayrona. Misère de misère à notre arrivée la piscine de l'auberge vient d'être vidée. Pas de baignade aujourd'hui pour notre plus grand désespoir.

    En fin de soirée le trio Colette Gaëlle et Méli nous rejoint. On décide de se coucher tôt pour partir de bonne heure demain et être prêts pour deux jours entre jungle et mer. La suite au prochain épisode.
    Read more

  • Day126

    Very Bad timing 🐌

    July 18 in Colombia ⋅ 🌧 24 °C

    On s’accorde une petite grasse matinée avec Tom avant d’aller arpenter les chemins de Minca. On nous a promis des cascades bleues azur, le problème c’est qu’un fâcheux nuage s’accroche à nos basques toute la journée. Résultat les eaux ressemblent d’avantage à des cascades de chocolat au lait (pour être gentillet).

    On grimpe une première montée au bout de laquelle on s’accorde un café local. On fait la rencontre d’une famille Française, une maman qui voyage seule avec ses deux enfants. On échange sur nos impressions sur la Colombien et on rigole bien avec Katherine (je me souviens plus de son prénom mais compte tenu de sa tranche d’âge, si on s’accorde sur les statistiques j’ai quelques chances d’y être).

    On nous annonce qu’un jeune est mort la veille en sautant de la cascade, alors on se contentera de la regarder. On reprend notre route et une gentille locale nous fait goûter un nouveau fruit entre le litchi et une sorte d’algue gluante. C’est pas si mauvais que ça en a l’air.

    La suite de la route s’apparentera plus à du saut en longueur qu’a de la marche. Le chemin s’est transformé en ruisseau de boue. Le timing n’étais pas là mais malgré tout la forêt est magnifique.
    Read more

    Traveler

    bien reçu le find Penguins du 18 JUILLET aujourd'hui 7 AOÛT Peut-être dans les îles du DODECANESE à suivre 👍💋💋

    8/7/22Reply
    Traveler

    Ole je sens comme une pression Mamoune 🦦 entre Kalymnos et Leros à suivre.

    8/7/22Reply
     
  • Day125

    Highway to falafel

    July 17 in Colombia ⋅ ☁️ 24 °C

    Après la soirée agitée de la veille, le mot d'ordre est plutôt repos. Mais surprise on retrouve aujourd'hui Meli. Après de multiples aventures elle est enfin arrivée à Palomino en compagnie de Gaëlle et Colette.

    On décide donc de manger ensemble. Surtout que nos deux amies de la veille nous ont conseillé un restaurant spécialiste du falafel et du houmous. Heureux hasard en sortant de notre auberge on croise nos deux fetardes Alice et Clémence dans ce même restaurant avec des looks de lendemain de soirée d'enfer. Le rythme de leur journée semble aussi réglé sur 0.

    Après un bon repas à base de falafels et houmous, c'est l'heure pour Emma et moi de quitter à nouveau Meli. On la retrouve vite pour une randonnée dans un parc national de la région.

    Nous partons avec Emma en direction de Minca. Quelques heures de transport plus tard, ou devrais-je dire de four (on se croirait en enfer après ce séjour paradisiaque), nous voilà à Minca. On a eu quelques soucis notamment parce qu'on a raté le bus de Santa Marta à Minca. Sur les conseils d'un local très insistant, qui nous disait que le quartier était dangereux et qu'on devait rester sous une caméra, on a décidé de prendre le taxi.

    A Minca la température est nettement plus agréable. Ce soir c'est petit repas maison pour notre plus grand plaisir.

    Tom
    Read more

  • Day124

    Un nain à l’instinct épicurien 🍻🎉

    July 16 in Colombia ⋅ ⛅ 27 °C

    Ce matin nous avions pour première ambition de surfer sur les vagues Caribéennes, cependant les dires nous ont vite dissuadé. On nous dit dans l’oreillette que c’est du haut niveau ici mesdames et messieurs.

    Nous nous trouvons sur le village le plus festif de la côte. De ce fait le programme classsique consiste à bronzer chiller manger. Avec Tom on est plutôt d’humeur active alors on prend nos crèmes solaires sur le dos et on se lance dans une marche pieds dans l’eau le long de la plage. On passe d’abord le long de nombreuses cahutes qui proposent le fameux cocktail Cocoloco à foison. Le nom en dit long sur le breuvage. Puis on passe sur un côté de la plage totalement désert. C’est assez magique.

    On se baigne longtemps et on discute des futures colocations Grenobloises. Petite frayeur à un moment puisque le courant m’empêche presque de revenir au bord. Spoil, on apprendra le lendemain qu’une dame s’est noyée le même jour. Seigneur Jesus Marie Joseph, j’ai enfin trouvé une utilité à mes 9 ans de crawl à la piscine municipale. Apparement ça arrive très souvent mais aucun panneau n’est entreposé pour prévenir les pauvres touristes neuneu comme moi.

    En fin de journée on flâne dans les boutiques de souvenirs avant de rejoindre deux amies de Tom et Meli du Pérou qu’ils avaient rencontré durant le fameux trek de Huaraz. Durant un bon souper, le duo infernal Alice et Clémence nous raconte toutes sortes d’anecdotes sur leur voyage. Pour leur part elles ont pu traverser les barrages équatoriens en .... ambulance ! déguisées en malades et infirmières. Beaucoup de pression et de rigolade. Le rôle de sa vie selon Clémence.

    L’happy hour du restaurant détrône toute concurrence loyale ou deloyale du coin, alors on en profite pour enchaîner sur un bière Pong contre un américain. Rappelez moi de ne plus jamais faire ça. Nous nous sommes littéralement retrouvés aux J.O. du lancé de balle dans gobelet. Ce monsieur ne rigolait vraiment pas avec les règles du jeu.

    A la suite de quelques parties, nous nous sommes mis en quête du nain de Palomino. Oui oui, selon les dires, ce grand homme (si je ne m’abuse) détient tous les bons plans de soirée de la région. Il nous indique une soirée quelques pâtés de maisons plus loin. Sur le chemin, nous nous faisons littéralement embrigadés dans l’anniversaire d’un local, Alexis Navioebeje Fernandeezzzz (on a pas trop compris ses douze prénoms).

    On devient rapidement les stars de la soirée. Les locaux nous font danser, faire la chenille et même chanter un joyeux anniversaire au micro. Pas pratique quand on a pas compris le nom de la star de la soirée en question. Après une généreuse part de gâteau on reprend notre route jusqu’à la fameuse soirée, où l’on recroise pour la 50eme fois les italiens de Salento. C’est très Reggaeton et open drugsss.

    Après une petite heure de danse on part vers la plage. Apparement c’est le lieu de rendez-vous de fin de soirée. C’est toute une organisation, il y a de l’enceinte, du feu de camp, des vendeurs de bières et bien d’autres choses encore. On s’assoit dans le sable et on discute des différences de culture en soirée et dans les relations entre l’Amérique du Sud et l’Europe. Pas de doute Elvis Presley, les danses Latino sont nettement plus suggestives que le Rock.

    Emma
    Read more

    Traveler

    Merci le crawl 😱😰

    7/29/22Reply
     
  • Day123

    À la recherche de Némo

    July 15 in Colombia ⋅ ⛅ 27 °C

    C'est malheureusement l'heure de quitter notre île secrète. Avant le départ Emma en profite pour aller faire un peu de plongée, selon ses dires c'est très beau mais moins que la précédente fois. Elle n'a toujours pas croisé Némo... De mon côté je profite un peu plus de la mer, de la vue, et des hamacs.

    On embarque pour 2h de bateau en direction de Carthagene. Sur place on ne perd pas de temps car la chaleur est étouffante, on mange un plat pas typique et on part direction le terminal de bus. Par chance on trouve un bus qui se rend à Palomino en fin d'après midi.

    On arrive vers minuit à Palomino. Après quelques soucis de réservation on trouve finalement où dormir. On a le droit à un grand dortoir de 10 pour seulement 2, le grand luxe.

    Tom
    Read more

  • Day122

    Le village des corps piqués 🐚

    July 14 in Colombia ⋅ ☀️ 29 °C

    Le paradis existe-il ? Je vous en pose des questions. Eh bien figurez vous que nous commencions à nous réjouir de l’avoir trouvé, cependant le nombre de piqûres de mouches de sable/moustiques/je ne sais quoi d’autre nous dissuadera définitivement d’étiqueter Tintipan comme « le paradis sur Terre ».

    Alors oui nous ne sommes pas dans une vie idyllique parallèle au monde réel mais on s’en rapproche quand même grandement. La journée commence par un bain. C’est littéralement un bain puisque l’eau est tellement chaude et tellement claire qu’on peut observer toute la petite vie marine qu’il s’y passe.

    La dynamique de l’hostel m’a très vite séduite. On se sent seuls sur île recouverte uniquement de mangroves et de palmiers. Les repas sont très conviviaux et on fait très vite la rencontre de Perrine et Geoffrey avec qui on passera la journée à se baigner et à bronzer. La tranquillité de l’endroit donne vraiment envie de juste se reposer et profiter ! Ça n’est pas beaucoup arrivé durant le voyage et ça fait du bien aussi. Perrine nous raconte l’ambiance en école de commerce parisienne et l’accident de son ami qui l’a poussé à voyager seule. Geoffrey nous parle de la folle fête au Brésil avec une ambiance indetronable selon lui.

    Les soirées sont assez festives. On test les coktails locaux avec du Reggaeton à fond dans les tympans. On se perfectionne sur nos stratégies en jeu de cartes et on rencontre deux australiens, Arturo et Dania qui ont un peu trop forcé sur la consommation de fines herbes. Arturo est à moitié Colombien et a moitié Australiens. Il arrive malgré tout à nous raconter comment lui et sa Maman ont atterri au pays des kangourous.

    Emma
    Read more

    Traveler

    finalement OÙ est LE PARADIS Peut être à LEROS n es ce pas EMMA!!!🤔🤔💋💋

    7/26/22Reply
    Traveler

    Je commence a y croire Mamoune, je commence à y croire 🐚🐚

    7/26/22Reply
     
  • Day121

    Haut les mains ! TIN TI PAN

    July 13 in Colombia ⋅ ⛅ 29 °C

    Aujourd'hui je me suis demande si mon âme n'avait pas décidé de quitter mon corps pour rejoindre ce que beaucoup appelle le paradis. Je vais vous expliquer pourquoi.

    La journée commence tranquillement dans un petit bateau qui nous emmène faire le tour des îles San Bernardo. Le soleil est au rendez vous. On fait un premier stop non loin dune petit île.

    Les masques et tubas sont de sortie c'est parti pour un peu de plongée. On est très surpris avec Emma parce qu'on ne s'attendait pas à autant vie dans cette eau bleue turquoise : des coraux colorés, des poissons bleu électrique, vert ou orange. Il y a tout un écosystème. On a même la chance d'observer un poisson coffre (celui qui se gonfle avec les piques).

    On passe ensuite à côté de l'île Santa Cruz del Islote. Il s'agit d'une des îles les plus densément peuplées du monde (124000 habitants/km2).

    La 3eme étape n'est autre que Mucura. C'est la première fois qu'on voit des mangroves. Avec Emma on décide de s'aventurer dans l'île qui est habitée. Dans l'île il y a une végétation très riche. Après quelques minutes de marche nous voilà dans le village local. L'eau est toujours aussi belle et tout est si calme. Les hôtels ont senti le potentiel et s'installent petit à petit sur l'île.

    Le dernier stop n'est pas des moindres il s'agit de la plage de l'île de Tintipan. WOOOW. Pour le bien de nos lecteurs je vais vous demander de vous assoir et puis je vous laisserai apprécier les photos. En à peine 5 minutes de plage on se retrouve sur une plage sans personne. Le sable est quasiment blanc l'eau turquoise (fluo je dirai) et si chaude que les poissons commencent à cuire avant même d'être péchés. On passe l'aprem à barboter dans le lagon. Quel bonheur !

    En fin de journée on rejoint notre hôtel. On s'est permis une petite folie avec emma. On va dormir sur l'île de Tintipan. Je crois qu'une fois arrivé on ne regrette pas notre petit écart. L'hôtel est les pieds dans l'eau, pour notre plus grand bonheur c'est l'heure de la baignade encore une fois. Après un petit repas où l'on rencontre Perrine une française backpackeuse, on file se coucher. Gros point noir l'île est truffée de moustiques et de mouches qui piquent et qui semblent, eux aussi, avoir trouvé leurs Paradis. La nuit va être longue...
    Read more

    Traveler

    C’est le paradis !

    7/24/22Reply
    Traveler

    j adoreeffectiveent c est le PARADIS🤩🤩

    7/24/22Reply
     
  • Day120

    Libérés, caraïbés 🏝

    July 12 in Colombia ⋅ ⛅ 28 °C

    Tom et moi même avions bon espoir d’arriver en milieu de matinée à notre destination mais nous n’étions pas encore assez accoutumés aux trajets colombiens. Le trajet maps annonçait 11h depuis Medellin, mais ça, c’était sans compter l’arrêt collation chauffeur, la halte chez le cousin pour récupérer les poulets et les multiples gares routières à traverser.

    On arrive finalement en milieu de journée à San Onofre, une ville avec à peu près zéro touristes et une ethnie totalement différente du reste de la Colombie. On nous propose ensuite à peu près tous les cinq mètres de nous amener en moto à Rincon del Mar malgré nos 20kg de sacs.

    On décide d’abord de faire quelques courses pour nous laisser le temps de méditer sur ce trajet périlleux. On a le doux espoir de trouver une voiture mais on se rend vite compte que la ville est cafie de scooters et motos en tout genre. Alors nous voilà finalement embarqués à dos d’un deux roues avec nos courses en supplément. Plus de poids pour plus de fun.

    Abdos gainés, on s’engouffre dans un chemin qui s’apparente plus à des montagnes russes qu’à un chemin d’accès. Le paysage est magnifique, cheveux aux vent on est tout heureux avec Tommy. Les plaines sont d’un vert persans et sont remplies d’arbres gigantesques et de vaches à bosse. Un sacré mix entre un dromadaire, une vache et... un dindon. Je vous jure, il y avait quelques chose de particulier avec leur cou.

    La route est à moitié en construction, on comprend qu’on arrive au bon moment c’est à dire avant que ce petit lieu soit découvert par la horde de touristes.

    A notre arrivée on se délecte d’un délicieux poisson coco chez Miguel. On profite ensuite de la douce descente du soleil. Des locaux nous invitent à jouer au volley avant un petit cocktail fait maison sur la plage. Pas de doute, ça y est, on est sur la côte Caraïbes !!
    Read more

  • Day119

    24h de bus chrono ?

    July 11 in Colombia ⋅ 🌧 22 °C

    Des cris, des pleurs de la souffrance, les adieux avec Meli sont déchirants pour Emma et moi. Heureusement on doit la retrouver sur la côte dans quelques jours ce qui calme nos larmes (je plaisante mais bon ça fait toujours bizarre de se séparer). Meli repart mi août et a donc décidé de prendre plus son temps dans la région du café.

    Avec Emma on a décidé de filer voir les Caraïbes qui se trouve quand même à plus de 800km de Salento. Le voyage s'annonce long et commence par un premier bus de 1h, facile.

    C'est parti pour le second bus qui va a Medellín, censé durer 5h, je l'annonce quel calvaire. Sur la route il y a beaucoup d'éboulements ce qui force à alterner la circulation. Sauf qu'en Colombie ils ont la bonne idée d'alterner le sens de circulation toutes les heures voir 2h. Résultat le trajet dure 9h. C'est un peu la panique car il est déjà 22h et il n'y a plus de bus pour notre destination initiale San Onofre...

    Au culot on fonce à travers Medellín au terminal nord de bus. Par chance un bus part juste avant minuit pour une ville à 1h de notre destination finale. Chouette mission accomplie on s'endort dans le bus direction la mer des Caraïbes après déjà 12h de transport et ce n'est pas fini.
    Read more

    Traveler

    quel parcours du combattant mais quel résultat magique x🤩🤩

    7/25/22Reply
     
  • Day118

    Égarés dans la vallée phenoménale 🌴

    July 10 in Colombia ⋅ 🌧 15 °C

    Malgré le peu d’heures de sommeil que nous avons emmagasiné, la troupe se hisse hors du lit. Depuis le début de la Colombie, on s’en prend plein les mirettes et c’est pas prêt de s’arrêter aujourd’hui puisqu’on se dirige vers l’un des plus beaux sites de la Colombie. Roulement de tambours... La région du café cacherait les palmiers les plus hauts du monde !

    Nous voilà embarqués dans l’une des multiples Jeep colorées de Salento et pas des moindres puisqu’on se dégote la verte punchy, couleur préférée de ma Maman. On traverse de grandes plaines à la végétation luxuriante. Arrivés sur le site, on se sent pousser des ailes en négligeant le panneau d’indication. Résultat nous voilà retour à la case départ après une heure de dure labeur.

    De retour sur le bon chemin, on apprécie ce paysage assez atypique : des palmiers gigantesques à s’en tordre le cou au beau milieu de dunes vertes PUNCHY. C’est silencieux et très reposant.

    Après quelques heures de marche, on arrive au sommet dans une finca de café. On mangera en compagnie d’un joli colibri bleu qui a souhaité partager le souper (du midi) avec nous. Ça cuicuite dans tous les sens. C’est peu être l’une des dernières fois que l’on marche dans la forêt tropicale alors j’essaye d’apprécier chaque odeur, chaque bruit et chaque plante inconnue au bataillon.

    Pour finir la balade en douceur, on s’arrête dans une autre finca pour se délecter d’un café de la région. On retrouve nos amis les colibris qu’on observera pendant une bonne heure.

    De retour à Salento, on prend notre dernier repas ensemble dans un restaurant typique mais moderne, ce qui est plutôt rare. On rejoindra ensuite des amis de Grenoble.
    Read more

    Traveler

    J’aurai été aux anges, du beau vert de partout, au Pérou c’était pas mal aussi 😉

    7/18/22Reply
    Traveler

    On t’aurait perdu parmi tout ce vert Maman

    7/18/22Reply
    Traveler

    Indiana Jones sors de ce corps !

    7/19/22Reply