Canada
Capitale-Nationale

Discover travel destinations of travelers writing a travel journal on FindPenguins.
Top 10 Travel Destinations Capitale-Nationale
Show all
99 travelers at this place
  • Day65

    Et hop un petit réduit !

    April 23, 2020 in Canada ⋅ ❄️ -1 °C

    Nos journées de travail s'organisent en fonction de la nature, de la météo et de la motivation des troupes ! Depuis début avril, les porteuses d'eau s'activent entre la récolte et la fabrication du sirop. Le printemps prend son temps, la neige fond progressivement et quelques flocons font à nouveau leur apparition fin avril. Fini les raquettes, place à l'apéro des sucres au soleil et bientôt la fin de l'eau d'érable car la sève commence à monter.
    Toute l'équipe s'active autour de l'évaporateur car après chaque récolte il faut perdre le moins de temps possible pour la fabrication du sirop. J'ai été nommé par l'équipe "goûteuse officielle" ! Après chaque coulée, nous préparons nos petits échantillons pour la dégustation. Une sorte de drogue ce sirop, tous les jours mon cerveau en redemande. Après avoir délicatement senti l'odeur délicate du sirop, je laisse flotter mon esprit à la rcherche de la saveur ultime. Le sirop se déguste comme un bon vin, avec sa belle robe, ses larmes de sucres qui coulent tout doucement le long du verre et sa couleur délicate aux couleurs automnales. Sa texture en bouche peut être légère, onctueuse, sur des notes plutôt florales ou épicés. Au fil de la saison, la couleur devient de plus en plus foncée, son goût plus prononcé et sa texture plus onctueuse, plus beurrée. Il est temps maintenant de donner un joli nom à la cuvée du jour : érable épicé, vanille Bourbon, café torréfié, beurre doux, Voie lactée....
    Et notre plus grand plaisir les journées de sirop : le fameux réduit ! Alors là autant vous dire que j'étais la plus heureuse au monde quand j'apprends que la recette unique du temps des sucres est concoctée à partir de sirop d'érable en cours d'ébullition (qui n'est pas encore assez chauffé et donc pas à l'état de sirop) et de gin !! Imaginez un breuvage chaud avec quelques gouttes de gin québécois, un vrai délice !!! Et puis c'est l'occasion de tester de nouveaux gins dont le fameux Menaud qui est une vraie petite pépite.
    Ce petit réduit permet de ne pas penser au fait que la saison de sucres touche bientôt à sa fin. Et maintenant place au rangement avant la mise en bouteille du sirop !
    Je vous envoie plein de bisous sucrés
    Read more

    Philippe CIEPLIK

    C’est fabuleux comme tout ce que j’ai appris grâce à toi sur le sirop d’érable m’a ouvert les yeux sur un don de la nature que je ne regarderai et ne goûterai jamais plus de la même façon. Merci pour cette découverte. 🌲🌲

    5/8/20Reply
    Betty Cieplik

    Ce petit réduit est magique!!!🌞😘

    5/8/20Reply
    Tom et Mo au soleil

    Géniale cette photo !!! :-)

    5/8/20Reply
    2 more comments
     
  • Day35

    Éloge de la lenteur

    March 24, 2020 in Canada ⋅ ⛅ 4 °C

    Je revois posé sur le chevet de mon papounet le fameux livre de Paul Lafargue "Le droit à la paresse ". Je repense à mes cours de sociologie et d'économie sur la valeur travail, la place que nous avons dans la société de part notre travail et la question du sens après lequel nous courons sans cesse. Voilà bientôt deux mois que je ne "travaille" plus. Difficile d'accepter les premiers jours ce nouveau rythme, de cocher la case "sans emploi" lors de son inscription à l'escalade, d'aller s'inscrire au Pôle emploi et d'indiquer à sa conseillère que l'on a pas de projet (en fait si celui de partir au Canada pour faire du woofing mais là je l'ai perdu !)...
    Et puis je viens de passer sans m'en rendre compte 5 semaines sur Montréal. Après les aventures du début, le virus est venu ici aussi perturber quelque peu le programme. Fin du boulot, fin des activités culturelles, sportives et culturelles, pour laisser place au "confinement ", mais heureusement nous avons encore la possibilité de sortir seule ou à deux. Alors je croise sur mon chemin un arbre à qui je fais un gros câlin, je prends le temps de me poser dans un parc (ici aussi le printemps commence à s'installer même par -5° !), de faire de la luge improvisée lors de ma dernière rando dans un parc national avant la fermeture pour cause de virus, d'apprendre à confectionner des sacs de vrac 100% recyclés, d'observer cette étrange file d'attente interminable (à votre avis les gens viennent chercher le PQ, du vin ou du cannabis ?!), de déguster un fucking roulé cannelle avec un traditionnel chai latte, de refaire le monde avec ses colocs, de faire un pique-nique par -6°, de faire le plein de bouquins, de faire de la confiture maison... de prendre le temps !! Qui au final passe très vite mais qu'est ce que c'est bon d'avoir du temps ! Alors je pense fort à vous en ces temps de confinement, d'école à la maison, d'apéro par visio, de télétravail... prenez soin de vous, un peu de yoga, une petite bière et un bon bouquin !!
    Il est temps pour moi de quitter Montréal et de rejoindre ma cabane à sucre au fin fond des bois québécois pour ma première session woofing en mode cayou woodcutard vs sirop d'érable !! A suivre très vite !!!
    Je vous embrasse très très très fort, vous me manquez 😍🍁🐿🌲🦌🏕🌨🥰
    Read more

    Hell Marie

    Sympa ce petit dej

    3/25/20Reply
    Hell Marie

    C'est vrai profitons de ce confinement pour nous recentrer sur l'essentiel. Belles découvertes Cayou. Gros bisous

    3/25/20Reply
    Tom et Mo au soleil

    On avait du écrire à peu près le même article il y a un peu plus d'un an... Éloge de la lenteur, apprentissage essentiel d'un voyage au long cours ?! En tout cas c'est sûr que le confinement se vit beaucoup mieux en ayant compris ça ! :) Bisous Cayou, bonne suite d'aventure !

    3/25/20Reply
    2 more comments
     
  • Day15

    Montmorency-Fall

    September 25, 2019 in Canada ⋅ ☁️ 9 °C

    Wir hatten uns vor unserer Reise bereits bewusst gegen einen Besuch der Niagara-Fälle entschieden. Haben zu oft von Leuten gehört, dass sie komplett überbewertet werden. Demnach war es eine schöne Überraschung von unserem vorletzten Gastgeber zu erfahren, dass wir in Quebec einen ebenfalls wunderschönen Wasserfall sehen können. Er ist 80 Meter hoch und damit sogar höher als die Niagara-Fälle. 😌 Waren uuuunheimlich beeindruckt! Unfassbar solche Naturgewalten.. Und auch die Blätter im Wald drum herum waren schon schön rot angelaufen. 😍 Von dort sind wir nochmal direkt in die Altstadt gefahren. Bzw haben sie zunächst erstmal gesucht. Sie grenzt gefühlt direkt ans industriegebiet an, seltsamer Übergang. Aber die Straßen und Häuschen waren dann dennoch unfassbar schön, mit bunten Fahnen & Lichterketten geschmückt und wir mussten uns beide vorstellen wie schön es hier wohl zur Weihnachtszeit sein müsste! ✨ Außerdem gab es soo viele super süße, rustikale Bücherläden.. Schade, dass es nur frzsprachige Ausgaben gab, aber schöne Motive gaben sie dennoch ab. 📸
    Da wir uns nicht sicher waren, ob Jean-Philippe (oder hieß er Jean-Pierre? Verdammt..) wieder für uns kochen würde, kauften wir noch schnell etwas, wo er zur Not auch mitessen könnte. Natürlich Nudeln mit Pesto. 😅 Zu Hause angekommen, war er allerdings nicht da. Nachdem wir gegessen und dazu ne Folge Suits gesehen hatten, verpasste Puml mir netterweise erstmal eine (wirklich gute!) Massage, da ich mir gestern iwas mit meinem Rucksack eingeklemmt haben musste. 😅 Jetzt ists besser, merci cherie!
    Kurz darauf bemerkte Puml, dass die Schlafzimmertür plötzlich zu war, wobei sie darauf schwörte, dass sie vorhin noch weit offen gewesen sei. Die Katzen hätten das wohl nicht sein können, da die Tür nach innen aufgeht. Gab also einen kleinen Gruselmoment. Oder eher Anfall. 😅 Ich hab einfach zu viele Horrorfilme gesehen für sowas.
    Read more

    I. K.

    😄 Unglaublich toll und sogar noch 30 Meter höher als die Niagarafälle. Irre ! 😚

    9/26/19Reply
    Planlos ging der Plan los

    Ja, Glück gehabt, dass uns das erzählt wurde. Ka ob wir da ohne Samih von erfahren hätten.😌

    9/26/19Reply
    I. K.

    🙃

    9/27/19Reply

    Schön!!!

    9/29/19Reply
     
  • Day36

    Larguer les samares

    March 25, 2020 in Canada ⋅ ⛅ 2 °C

    Imaginez une cabane au fin fond des bois enneigés, entourée d'érables, de bouleaux, d'hêtres, perdue quelque part au milieu du Québec. Après 2h30 au volant de Ford la Gazelle, me voilà rendue dans l'érablière d'Isabel qui porte le nom de Larguer les samares. Le nom de cet endroit juste magique donne tellement de légèreté en ces temps incertains. Je me sens tout de suite chez moi, au milieu de cette nature apaisante et ressourçante, tellement contente d'avoir quitté à temps Montréal avant le confinement.
    Le temps de poser mon sac dans le gîte, de faire la connaissance avec Aube ma nouvelle coloc et hop c'est parti pour la découverte des lieux. Tout est en place, la première étape qui consistait à entailler les érables à été faite 2 jours avant mon arrivée. Cette étape consiste à faire une entaille dans les érables pour installer les chalumeaux et installer les chaudières en métal, dans lesquelles coulent progressivement l'eau d'érable. Nous préparons les seaux pour la récolte, essayage de nos raquettes, repérage du terrain, une bonne nuit de sommeil avant d'attaquer demain !
    Mercredi, première journée de récolte des 602 entailles à seulement 6 petits bras de bûcheronnes ! Notre team des porteuses d'eau est composée d'Aube qui est ma coéquipière de récolte et Isabel qui fait le tour avec son gros char qui tire le tank à eau monté sur ski !! La nature a été généreuse aujourd'hui, la météo était parfaite pour que l'eau coule : gel durant la nuit et dégel la journée, les chaudières sont bien remplies pour un début de récolte à 15h.
    Aller retour avec nos deux seaux à récolter l'eau entre les arbres, nos petits bras s'engourdissement au fil de la journée, mais j'ai un tel sentiment de liberté, de reconnexion à la nature. Je rentre en quelque sorte en communion avec ces érables majestueux, qui livrent cette eau si précieuse ici. Je les remercie, je leur parle et je les encourage. Et puis nous pensons à la petite bière qui nous attend auprès d'un délicieux feu de cheminée pour se motiver après 4 heures à s'enfoncer dans la neige, portant nos seaux qui semblent peser de plus en plus lourd...
    Read more

    Betty Cieplik

    Bravo à toi ma bûcheronne!!!!

    3/29/20Reply
    Tom et Mo au soleil

    Génial ! Meilleur endroit où être confiné en ce moment ! Bon courage et profite bien de ce bain de nature !!

    3/29/20Reply
    Hell Marie

    J'adore cette photo. Trop drôle, avec toutes tes couches de fringues, on a l'impression que tu n'arrives plus à t asseoir. Très beau lieu pour un pique nique. Bisous Cayou.

    3/29/20Reply
    5 more comments
     
  • Day82

    Cultivons notre jardin

    May 10, 2020 in Canada ⋅ ⛅ 6 °C

    Une nouvelle page de mon voyage se tourne après 2 mois passés chez Izabel, pour cette expérience de vie juste incroyable dans l'érablière au fond des bois, faite de belles rencontres, de moments de fous rire, de doutes parfois, un confinement pas comme les autres. Difficile de dire aurevoir même si je ne pars qu'à 6 km pour une aventure d'un nouveau genre : le maraîchage !
    Me voilà partie pour un mois de woofing sur la ferme maraîchère bio Terra Sativa, dans ma caravane en mode Into the wild, en compagnie d'une bande de québécois engagée et pationnée. Cette belle histoire commence il y a 16 ans quand une bande de copains de 27 ans se lance dans un projet ambitieux de fonder une ferme biologique. Ils sont devenus un acteur incontournable de la vie de Portneuf, fermier de famille comme on les appelle ici, producteurs et productrices d'excellents légumes bio de toutes sortes : kale, carottes, laitue, bétacarde, céleri, cerises de terres, bébés brocolis, panais, pâtisson, herbes aromatiques... et bien d'autres sans oublier la reine patate !!! C'est plus de 285 paniers bio qui sont distribués, sans oublier le marché de Deschambeault où ils ont un stand magnifique !! (Que je vais découvrir le 18 juillet à mon retour de la côte Nord !)
    Noémie, Jean François, Rock, Guillaume et Sophie sont les terra sativiens fondateurs, tellement attachants, passionnants et passionnés. Il est temps maintenant de se mettre pieds nus, de sentir cette force incroyable de dame nature, de plonger les mains dans la terre pour planter les plants qui attendent sagement dans la pouponnière. Ici pas de transition entre l'hiver et la canicule d'été, avec au passage une nuit de gelée, il est grand temps de monter les serres pour protéger les légumes des bibites en tout genre. Chaque jour une nouvelle plantation, mon nouveau terrain de méditation. Emy et Xavier sont mes deux acolytes woofeurs. Emy, une pvtiste française est au Québec depuis 1 an qui s'est évadée du confinement de Montréal pour se ressourcer à la campagne. Elle a une pêche incroyable, toujours une blague à raconter ou une chanson à fredonner dans les champs. Xavier, du haut de ses 23 ans est un woofeur expérimenté qui a déjà exploré la moitié du monde. Il est sur la ferme pour toute la saison dans l'objectif d'apprendre le métier de maraîchage et à ses heures perdues il est également boulanger ! On forme un trio inséparable, à refaire le monde en dégustant chaque jour une nouvelle bière, un gin ou un des cocktails avant-gardiste concocté par notre mixologue Xavier. Et puis ça se termine en batailles de boue dans les champs le seul jour de pluie en un mois.
    Les journées sont bien remplies ! Chaque jour l'un de nous prépare le repas du midi et du soir que l'on partage tous ensemble, une petite tisane, observation des étoiles et des lucioles puis dodo.
    Je repars de cette expérience pleine de sérénité et d'idées pour la suite de mon périple québécois !!
    On the road again à bord de Ford la gazelle direction la route 138 🐳 !!!
    Read more

    Tom et Mo au soleil

    😁 c'est le tube québécois de l'été ??

    6/25/20Reply
    Camille Cieplik

    C'est le tube de l'été dernier !!! On est tellement ben dans un coton ouaté !!!

    6/25/20Reply
    Tom et Mo au soleil

    Les ecocups la Barberie et Enercoop !!! 💛

    6/25/20Reply
    6 more comments
     
  • Day17

    2.Tag Kanada - Wasserfall Montmorency

    October 1, 2019 in Canada ⋅ 🌧 7 °C

    Wir kamen in der letzten Nacht erst 22:30 an unserem Hostel “Auberge Maeva“ an, da unser Navi entschieden hatte, uns zu einer Fährenstrecke zu schicken, die nachts nicht mehr befahren wird🙄. Leider hatte ich vorher keine Ahnung, dass man die Option „Fähre“ in einem Navigationssystem an- und ausschalten kann 🤯. Wir riefen den Hostelbesitzer von einer Tankstelle aus an, um ihn über unsere Verspätung zu informieren, um uns anschließend nochmal zu verfahren...die Brücke über Québec glänzt mit fehlenden Informationen über die richtige Ausfahrt und wir mussten dreimal drüber fahren 😑 (leider ist Québec durch Flüsse in zwei Teile getrennt). Kanadas Großstädte sind generell permanent gesperrt, im Umbau und unglaublich schlecht beschildert...eine echte Abenteuertour. Und „Blue Rogue“ war als echter Ami leider viel zu groß für Québecs kleine Gassen. Aber irgendwie haben wir ihn sicher hindurch manövrieren können. Der Hostelbesitzer war überhaupt nicht amüsiert, als wir endlich ankamen, und fragte ob wir nochmal nach Montreal gefahren wären 😱.

    Zum Glück war er am heutigen Morgen wieder besser gelaunt und es gab sehr leckere Pfannkuchen zum Frühstück!
    Wir frühstückten super international zusammen mit einem Japaner, einem Franzosen und anderen Menschen aus aller Welt. Ich hatte entdeckt, dass es nicht weit entfernt von Québec einen tollen Wasserfall geben soll und der Besitzer gab uns auch diesen Tipp.

    Also fuhren wir zum „Montmorency-Fall“:
    Der Wasserfall ist mit 83m Höhe 30m höher als die Niagarafälle und stürzt in das Tal des St-Lorenz-Stroms, der aus dem Ontariosee entspringt und durch Québec und Montreal fließt. Ich hatte vorher noch nie etwas von diesem Wasserfall gehört und wir waren einfach nur sprachlos, wie gewaltig er ist. Man konnte über eine Hängebrücke darüber laufen und auch mit einer Seilbahn über das Tal fahren. Wer sehr mutig ist, kann auch eingehakt an einem Drahtseil direkt über die Wassermassen gleiten 😰.

    Das Wetter war leider nass und stürmisch und wir waren nach einer Stunde völlig durchgefroren. Wir wollten uns im nächsten Restaurant aufwärmen, dem „Manoir Montmorency“, was leider nicht ganz klappte, weil es auf der Außenveranda trotz Heizpilzen und Pavillonwänden immer noch zog... kanadisches Wetter kann erbarmungslos sein 😭. Dafür trafen wir dort ein sehr nettes Pärchen aus dem kanadischen Nachbarstaat Québecs - Ontario, Joanna&Michael. Sie empfahlen uns eine sehr leckere, regionale Brotsuppe (die nicht offiziell auf der Speisekarte stand) und waren fasziniert von unserem Roadtrip. Joanna meinte sogar unser Treffen wäre ihr Highlight des Tages 😍. Tatsache waren die Beiden genauso fremd wie wir, da die Kanadier aus Ontario englisch sprechen und aus Québec eben französisch und sich oft untereinander gar nicht verständigen können (oder auch nicht wollen). Ein neuer Fakt für mich!
    Read more

    Elvira Landherr

    Der Wasserfall ist ja gigantisch.

    10/4/19Reply

    Viel Spaß in Kanada

    10/4/19Reply
     
  • Day40

    Le temps des sucres

    March 29, 2020 in Canada ⋅ ⛅ 6 °C

    Imaginez vous au milieu d'une forêt d'érables, de la neige, le vent frais qui vient vous caresser le visage, deux labradors Bretzel et Fenouil qui aboient pour prévenir Izabel de votre arrivée ! Bienvenue à Larguer les samares, une véritable érablière à l'ancienne. La cabane à sucre est toujours sur pied, elle date au regard des vieilles photos retrouvées par Izabel d'au moins 1981. Une deuxième cabane à été construite en 1990, qui est l'endroit où se trouve l'actuel "évaporateur" que l'on appelle aussi "bouilleuse". Cette petite bête est très gourmande en énergie, elle est chauffée au bois provenant du territoire de l'érablière.
    Le fameux bois que nous rangeons avec Aube avant chaque session de fabrication du sirop. Un vrai Jenga géant, mais rien n'arrêtent les vraies bûcheronnes que nous sommes devenues !
    À votre avis, combien faut-il de litres d'eau d'érable pour faire 1 litre de sirop ?!! Quand nous récoltons l'eau, elle contient 2% de sucre et quand le sirop est prêt pour régaler nos papilles, il en contient 66% ! Le sirop est donc concentré 33 fois.
    En gros, il faut compter 40 litres d'eau pour faire 1 litre de sirop. Et la durée de chauffe du sirop est plutôt long, voire très longue certains jours où la météo est capricieuse.
    C'est le grand jour, nous avons assez d'eau pour nous lancer dans notre première journée de sirop ! Nous ouvrons la cheminée, les volets de la cabane et c'est parti !! On a hâte !!!
    Après avoir transféré l'eau dans la cuve principale, il est temps de lancer le feu. Izabel est aux commandes pendant que nous observons la venue des premières vapeurs. Moment très solennel lors de la première chauffe car je ne sais pas vraiment à quoi m'attendre, ni où je dois me placer pour ne pas gêner La maître de chai/cabane, avec l'appréhension de mal faire. Et je suis aussi toute impatiente de goûter au premier sirop !! Le feu est lancé, la vapeur commence à sortir par les volets du toit de la cabane, on se devine à peine les unes des autres tellement la pression atmosphérique est basse, il pleut dehors, le vent se lève, la pression monte et l'eau commence à bouillir. Il faut surveiller le grand bassin qui est le premier dans lequel l'eau circule et chauffe. Une espèce de mousse, nommée l'écume des jours par nos soins, commence à se former. Il faut passer une sorte de passoire pour l'enlever, pour ne pas la retrouver dans les autres bassins de cuissons. En fonction des conditions météo, il peut s'écouler 3 heures avant la première coulée.
    Il faut aussi penser à surveiller les thermomètres, le niveau d'eau dans la cuve principale, la mousse...
    Izabel réalise le premier relevé pour voir le niveau de sucre. La douce odeur de sucre commence à embaumer la pièce, nous sommes prêtes. Deuxième méthode pour vérifier le taux de sucre : observer la forme que prend la dernière goutte de sirop. Si des ailes de papillon se dessinent, le sirop est prêt !
    Nous le mettons ensuite dans des gallons (soit environ 4,5 l) ou des cannes. Ah les cannes, mon grand délire quand j'ai vu la machine à la Charlie Chaplin que l'on utilise, vidéo à l'appui ! Attention ne pas oublier de faire un échantillon et de remplir les verres à dégustation !
    Découverte des saveurs à venir dans un prochain épisode !! On va se sucrer le bec les amis c'est promis !!
    Read more

    Tom et Mo au soleil

    Génial !! Merci pour les explications, photos et vidéos. C'est chouette ! 😘

    4/24/20Reply
    Betty Cieplik

    Super, je salive en pensant à une bonne crêpe recouverte de ce sirop d erable !!!😘

    4/24/20Reply
    Marcelle Le Mouton

    Cool de voir le process, ça s’appelle comment du coup cette chaudière à sucre? Des bisous sucrés

    4/25/20Reply
    Camille Cieplik

    Un évaporateur !!!

    5/7/20Reply
     
  • Day78

    Grand ménage de printemps !

    May 6, 2020 in Canada ⋅ ☀️ 11 °C

    Le printemps s'installe progressivement et il est temps de ranger tout l'atirail de l'érablière. Une première promenade à la recherche du reste de neige pour nettoyer les chaudières, avant l'ultime tour des bois pour enlever les chalumeaux et couvercles puis marquer l'emplacement avec de la peinture pour ne pas entailler au même endroit l'année prochaine !
    Deuxième nettoyage avec beaucoup de minutie et patience, avant de ranger tout ça dans le grenier à l'aide d'une méthode made in Izabel !!
    Il est temps de passer à la mise en bouteille, après une double filtration pour obtenir un sirop proche de la perfection, sans aucune impureté. Tout ça bien sûr après une nouvelle petite dégustation pour trouver la saveur, la couleur et leur nom ! Et pour clôturer le tout, il faut coller les belles étiquettes avant de lancer la vente officielle des cannes, bouteilles et mini bouteilles !! Je vous invite à suivre la page Facebook de Larguer les samares où vous trouverez les photos d'Izabel et tous les détails sur le sirop cuvée 2020 !! Ma valise risque d'être un peu chargée au retour mais si vous voulez un peu de cette douceur canadienne, faites moi signe je ferai un peu de place.
    Mon expérience chez Izabel touche bientôt à sa fin avant de partir chez Terra sativa, mon nouveau woofing pour un mois. A suivre dans mon prochain article !!!
    Read more

  • Day37

    Un jour ma fille tu feras du sirop !

    March 26, 2020 in Canada ⋅ ⛅ 4 °C

    Voilà à peine deux jours que je suis arrivée dans ce petit coin de paradis, une sorte de confinement dans le confinement, encore sous l'emprise de la dynamique montréalais, avec un besoin soudain de renouer des liens avec la nature. Dame nature nous entoure, et jeu avec nous car pas d'eau d'érable si pas de différence de température entre le jour et la nuit.
    Après l'entaillage des érables, soit un trou d' 1 cm de diamètre et 5 cm de profondeur, il faut donc fixer le chalumeau auquel on accroche une chaudière dans laquelle l'eau coule. L'arbre colmate le trou en 2 à 3 ans, et peut vivre jusqu'à 200 ans.
    Mais ensuite qu'est ce qui se passe ?!
    Avec Aube nous chaussons nos plus belles raquettes, prêtes pour la récolte des 602 entailles !
    Mais au fait c'est quoi cette eau d'érable ?!
    L'eau d'érable est sucrée car elle contient une partie des réserves de sucre que l'arbre a entreposé au cours de l'été précédent sous forme d'amidon. Au printemps, ces réserves sont diluées dans l'eau d'érable qui contient de 2 à 3 % de sucre, sous forme de saccharose. Pour que l'eau coule, il faut des écarts de température entre le jour et la nuit. Imaginez un printemps où il fait -5° la nuit et à peine 5° le jour ! Lorsque la température descend sous zéro, le bois à l'intérieur de l'arbre se contracte, laissant plus d'espace à l'eau. L'eau remonte par un phénomène de succion, l'arbre aspire l'eau du sol. Et au moment du dégel, le bois se dilate. L'eau emprisonnée dans l'arbre est soumise à une pression importante. Il suffit du coup de faire une entaille dans l'arbre pour que l'eau coule !!
    La récolte est belle les amis !! On va se sucrer le bec !! Prochain épisode : les secrets de la fabrication artisanale !!
    Des gros becs à vous !!!🍁🌲🐿🌨🌞
    Read more

    Tom et Mo au soleil

    Ahahah tu es magique !!! :D

    4/18/20Reply
    Tom et Mo au soleil

    Merci pour ces belles explications, photos et vidéos !! 💛😘

    4/18/20Reply
    Betty Cieplik

    Merci ma fille pour cette belle leçon de choses😘

    4/18/20Reply
    6 more comments
     
  • Day121

    On the road again !!

    June 18, 2020 in Canada ⋅ ☀️ 28 °C

    Je suis décidément tombée en amour avec la région de Portneuf et de tous ses petits trésors cachés !! Dernière fin de semaine avec mes amis québécois, entre la homard party, bonne bouffe chez Terra Sativa en mode soirée cocktails dancefloor, burger party BBQ chez Izabel bien arrosée et retrouvailles avec Aube !!
    Je quitte cette belle région et ces habitants tellement accueillants, aurevoir le Pop café où j'ai joué à la marchande à papoter avec les petites mamies du coin en préparant leurs commandes de bons produits locaux.
    L'été est bien au rendez-vous, parfait pour une petite baignade dans la rivière et une superbe sortie canoë avec Emilie, sans oublier une dernière crème glacée à Deschambeault !! Tous ces moments de partage m'ont donné des ailes pour partir sur la route 138, seule au volant de Ford la gazelle. Je vais réaliser mon rêve d'adolescente ! C'est sur le son de Beyond the Sea, que je pars le coeur léger, parcourir les paysages grandioses de la Côte Nord. Les jumelles dans la poche, quelques provisions dans la glacière, pas de programme et hop c'est parti !!
    Read more

    Carla Da Costa

    Bonne route avec Joe Dassin! ❤️

    6/28/20Reply
    Malgorzata Kucharska

    ❤️❤️❤️

    7/18/20Reply
     

You might also know this place by the following names:

Capitale-Nationale, Kebek-regiono, ケベック首都地域, Капиталь-Насьональ, Капіталь-Насьйональ, 首府地区