Peru
Cabanaconde

Discover travel destinations of travelers writing a travel journal on FindPenguins.
Add to bucket listRemove from bucket list
Top 10 Travel Destinations Cabanaconde
Show all
Travelers at this place
  • Day148

    Colca Canyon

    March 29 in Peru ⋅ ⛅ 19 °C

    Die letzten beiden Tage haben wir eine Tour zum 100 km nördlich von Arequipa gelegenen Colca Canyon gemacht. Der Canyon ist einer der tiefsten der Welt und für die vielen Kondore bekannt, die man mit etwas Glück dabei beobachten kann, wie sie mit der Morgenthermik im Canyon aufsteigen und ihre Runden fliegen.
    Am ersten Tag starteten wir morgens in Arequipa und fuhren mit einem Kleinbus durch die Hochebene. Während der Fahrt konnten wir immer mal wieder wilde Herden von Alpakas, Vicuñas und Lamas sehen. Es war schön die Tiere auch mal in freier Wildbahn zu sehen und nicht wie so oft geschmückt an Touristenorten zum Fotos machen.
    Neben den vielen Stopps zum Tierebeobachten, hielten wir auf dem höchsten Punkt der Strecke auf 4900 m an. Dort kann man bei gutem Wetter die vielen Vulkane in der Umgebung sehen. Leider war es bei uns bewölkt und neblig, sodass wir bis auf ein paar Chinchillas nichts sehen konnten. Nach dem Mittagessen liesen wir dann den Nachmittag entspannt in dem kleinen Dorf Chivay ausklingen und übernachteten dort.
    Am nächsten Morgen fuhren wir früh weiter Richtung Canyon. Zuerst ging es aber in ein kleines Dorf in dem die Kinder jeden Morgen vor der Schule traditionelle Tänze aufführen. Auf der Weiterfahrt zum Canyon hielten wir dann immer wieder bei Aussichtspunkten an und sahen uns die wunderschöne Landschaft an. Überall konnte man alte Terrassen sehen. Einige davon stammen sogar noch von Zeiten vor den Inka. Außerdem konnten wir immer wieder die weißen Vulkane in der Ferne sehen, einer davon ist auch gerade aktiv.
    Am Colca Canyon angekommen hatten wir sehr viel Glück und konnten einige riesige Kondore fliegen sehen. Das Wetter war super und die Kondore flogen sehr nah an uns vorbei. Sogar öfter direkt über unsere Köpfe hinweg.
    Gemeinsam mit unserer Gruppe sind wir dann noch einen Weg entlang des Canyons gelaufen und unser Guide hat uns viel über die Kondore und die vielen Kakteen in der Gegend erzählt.
    Anschließend fuhren wir wieder zum Mittagessen und danach mit einem anderen Kleinbus nach Puno an den Titicacasee, wo die Tour endete.
    Die Tour hat uns sehr gut gefallen. Die Aussichten auf die Berge und Täler waren wunderschön und die Kondore sehr beeindruckend.
    Read more

    Kiwi Ria

    DAS ist ein großartiges Bild.

    4/5/22Reply
     
  • Day80

    Canyon de colca - J3

    April 14 in Peru ⋅ 🌙 5 °C

    Après une bonne nuit (trop) courte, pas trop en pente, c'est réveil à 4h15 pour remonter à temps a Cabanaconde et récupérer le bus de 9h qui est censé nous ramener à Arequipa.
    Rangement de campement efficace, nous commençons l'ascension a 5h à la lumière de nos frontales (ça devient une habitude) avec un gros objectif: 1100 m de dénivelé en 11km, et max 4h.
    Des le début, la montée s'annonce difficile, très pentue, l'altitude et nos sacs a dos, lourd même si nous avons presque tout mangé, ne facilitent pas la tâche! Alors on s'arme de courage et on avance plus ou moins rapidement, en faisant des pauses régulières pour croquer nos barres de céréales et admirer la vue incroyable sur le canyon, qui nous impressionne encore plus maintenant que nous avons grimpé (subis) le dénivelé. Nico gambade avec notre chien Pedro, et même si les filles sont plus lentes, toute l'équipe double un grand nombre de personnes qui n'ont pas de sac à dos. Un peu en forme les lamas! Au milieu de la montée, nous sommes tous un peu surpris par les mules qui remontent les randonneurs "tricheurs" sur leur dos. Il y en a une trentaine en tout, mené par des muliers (oui c'est un mot maintenant) qui grimpent à toute vitesse. Les muliers essayent d'ailleurs d'influencer les randonneurs fatigués en criant: "50 soles la mula". Mais nous sommes tous forts d'esprits alors on a bien évidemment réussi à grimper comme des grands à l'huile de cuisse.

    Petit moment de frayeur pour Nico qui a vu un éboulement , déclenché par un tremblement de terre, tomber pile sur le chemin et qui s'est inquiété pour les filles. Mais tout allait bien, et c'est sains et saufs (et fatigués) que nous sommes arrivés en haut à tant pour notre bus.

    Ayant rejoint un tour, nous avons fait une pause dans des thermes, mais ils ressemblaient plus a une soupe de gens et nous intéressaient peu, alors on en a profité pour lire, dormir et regarder une p'tite série pendant que les autres se baignaient. Nous avons ensuite fait une pause au restau, où nous avons préféré manger nos bons sandwichs au poivron et chorizo.
    Le bus est ensuite reparti, et nous avons admiré la vue incroyable sur toute la vallée de colca et ces montagnes et champs a étage, ainsi que le ruisseau au fond, de toute beauté ! Nous avons ensuite fait un p'tit arrêt a 5000 mètres pour observer une vue panoramique sur tous les volcans des alentours, impressionnant ! Et pour lutter contre le mal de montagne, nous avons (re)goûté aux feuilles de coca, dont on a pas été si fan... Le reste de la route passait ensuite au milieu d'une réserve naturelle pleine de lamas, vigognes, alpagas, zones humides et roches volcaniques de toutes les couleurs et nous en avons encore une fois pris plein les yeux!

    Nous avons finalement retrouvé l'hôtel pour prendre une douche chaude bien méritée, et avons été très surpris de tomber sur la ville en pleine ébullition: du monde partout dans les rues, des restaurants de rues avec des tables, des spectacles, des manifestations et concerts, et toujours de nombreux vendeurs d'encens et de croix pour Pâques. Et oui ici c'était la veille du vendredi saint, jour férié, alors c'est la fête!

    Épuisés, après une bière autour de jeux de cartes, nous avons fini la journée dans un très bon petit restau de plats typiques, avant d'aller nous coucher pour récupérer de cette journée sportive.
    Read more

    Annie Dutriaux

    bravo les Lamas, belle étape. 😘

    4/17/22Reply
    Caroline Chatelet

    Bravo à tous les 3. De retour en France vous allez avoir une forme olympique, vous serez dopés aux globules rouges!

    4/17/22Reply
    Sabine Loudcher

    A 5000m vous êtes sur un des toits du monde ! c'est fantastique

    4/17/22Reply
    Colette Rabaseda-Loudcher

    On a bien senti l'altitude à 5000m, nous étions essoufflés

    4/17/22Reply
    Eric Dejoie

    Bravo!

    4/17/22Reply
     
  • Day37

    Colca Canyon Part 3

    February 8 in Peru ⋅ ☁️ 6 °C

    Es ist 4:15 als der Wecker klingelt. Die Nacht war mal wieder kurz und Miri geht es nur ein wenig besser. Um 4:45 wollen wir losgehen. Das Zeitfenster ist eng, nicht zuletzt deshalb, da Carlos heute um 9:45 schon wieder die nächsten Glücklichen in Empfang nehmen darf - unfassbar. Für uns heisst es jetzt erstmal 1100 Höhenmeter auf einer ca. 6 Kilometer langen Strecke zurückzulegen oder mit anderen Worten 3 Stunden nur Bergauf (selbst wenn wir fit gewesen wären - eine Herausforderung).

    Mit Stirnlampen ausgerüstet wagen wir uns ins Dunkle und beginnen mit dem Aufstieg. Es ist stockfinster und wir laufen einfach mal Carlos hinterher, was wir hier genau machen wissen wir auch nicht so genau. Nach einer halben Stunde wird es dann langsam heller, sodass wir unsere Umgebung besser erkennen können. Der steile Weg führt serpentinenartig nach oben und je nach Kurve hat es rechts die Felswand und links den Abgrund - oder eben anders herum.

    Wir laufen weiter, slowly ein Schritt vor den nächsten. So vergeht die Zeit und während die Oase unter uns immer kleiner wird, scheint die Felswand vor uns nicht Näherkommen zu wollen. Aber wir haben kaum eine Wahl - also gehts weiter den Weg hinauf.

    Um die Leiden der jungen Miri und des nicht mehr so jungen Flos nicht unnötig in die Länge zu ziehen: wir haben es natürlich geschafft. Nach guten drei Stunden erreichen wir unser Ziel. Müde, stolz, überwältigt und ein wenig erstaunt dass wir es geschafft haben gehts weiter zum Frühstück.

    Zu gern wären wir jetzt zurück im Hostel, um einfach nur die Füsse hochzulegen, doch der Tag ist ja noch jung und es gibt noch ein paar Stationen, bis wir uns das Bett verdient haben.

    Zusammen mit einer frisch zusammengewürfelten Bande von Canyon-Bezwingern machen wir uns auf den Weg. Den erste Halt machen wir an einem Aussichtspunkt über die pre-Inka-Terrasse. Danach gehts weiter zu den hot-springs. Vom Vulkangestein aufgewärmte Pools von 34-75 Grad laden zum Baden ein. Wir nehmen nur den 34 Grad warmen Pool um wenigstens ein wenig die Muskeln zu entspannen. Ein Mittagessen und zwei weitere Spots im Reservoir mit Blick auf Alpakas, Lamas und weiterem Getier später befinden wir uns endlich auf dem direkten Weg zum Hostel.

    Man kann ohne zu übertreiben festhalten, dass es eine der anstrengendsten Trips gewesen ist, die wir bisher gemacht haben. Jetzt ruhen wir uns erstmal aus bevor es morgen Abend dann weitergeht.
    Read more

    Bodo Stade

    Da zittern mir ja schon beim Lesen die Knie. Dann gönnt euch mal einen Ruhetag. Gute Besserung für Miri!

    2/9/22Reply
    Peter Haist

    Gut zu lesen dass ihr diesen Gewaltsmarsch gut überstanden habt. Dies war sicher ein spezielles Highlight euer Reise. Erholt euch gut.🥱

    2/9/22Reply
    Susanne Stade

    Du bist echt tapfer Miri 👍

    2/9/22Reply
    Niklas Jacobsen

    Respekt das ihr diese letzte Etappe, die ja dann erst noch teils im Dunklen absolviert werden musste so toll gemeistert habt. Ich hoffe es geht Euch wieder bestens.. geht es doch in einigen Tagen auch schon auf den Salkantay-Trek. Lasst es Euch gutgehen!

    2/9/22Reply
     
  • Day68

    Canyon de Colca - J2

    May 6 in Peru ⋅ ⛅ 10 °C

    Jour 2 : remontée du canyon

    C'est à 6h du matin que nous nous levons pour éviter de faire la montée du canyon sous une trop grosse chaleur.
    Nous décollons à 7h pour 1000m de dénivelé !
    Un vieux chien de l'auberge commence à nous suivre (un poil chiant quand il nous gêne pour avancer ou qu'il se tient trop près de nos pieds derrière nous 🙄). On se dit qu'il arrêtera de nous suivre quand il sera fatigué mais il est apparemment plus vaillant que nous ! A chaque pause (très nombreuses car la chaleur arrive vite), il s'arrête aussi et fais une pause avec nous !
    Nous arrivons en haut à Cabanaconde à 11h, nous n'en pouvons plus et nous sommes sales mais malheureusement pas de douche ce soir... En effet nous prenons le bus pour retourner à Arequipa à 13h30 puis un bus direction Cusco à 21h !
    Read more

    Danièle LABEYRIE

    Quel courage, les FILLES ! D'après les photos, cela en valait la peine ! Bravo !

    Pierrejanine Morcenx

    cela nous rappelle la descente et remontée du grand canyon du Colorado !!! 😂

     
  • Day67

    Canyon de Colca - J1

    May 5 in Peru ⋅ 🌙 9 °C

    Jour 1 : rude descente dans le canyon et traversée des villages

    Nous prenons le bus à Arequipa pour Cabanaconde, une ville au dessus du canyon, à 4h30. 😴 A 10h30, on dépose nos affaires qui ne nous servirons pas dans une auberge de Cabanaconde et c'est parti pour le village de San Miguel, départ du chemin.
    11h et 3360m d'altitude : début de la descente, tout se passe bien. La vue sur le canyon est magnifique avec les petits villages et tous les champs creusés dans la montagne. 😍
    Au fur et à mesure de la descente nos jambes fatiguent (c'est ça de pas faire de randonnées pendant un moment 😬) et le soleil tape fort. 🥵
    13h30 : arrivées tout en bas (yes 💪) au Rio Colca à 2200m d'altitude. Pause repas obligatoire pour pouvoir continuer.
    Ensuite 435m de dénivelé jusqu'au premier village, San Juan de Chuqchu, puis 200m jusqu'à Cosnirgua.
    La journée commence à être très longue mais les paysages verdoyant du canyon sont vraiment beaux.
    Nous passons ensuite par un dernier village avant d'entamer la descente jusqu'à l'oasis Sangalle 400m de dénivelé plus bas. (Encore de la descente 😪)
    Arrivée récompensée à la vue de ce paysage tropicale avec palmiers 🌴 et beaucoup d'eau au milieu d'un environnement aride et sec !
    En bonus, piscine à l'auberge, juste ce qu'il nous fallait pour soulager nos jambes et notre dos qui nous font mal ! 🏊🏼‍♀️
    C'est enfin un dodo des 20h dans une sorte de cabane remplie de petites bêtes (un plaisir pour Pauline...)
    Read more

    Sylvie Prouilhac

    Les petites bêtes sont-elles pires que les araignées que l'on trouve à l'étage ?? 😉

    Pauline Prouilhac

    j'ai entendu les voisins parler d'une bête "noire et velue", Violaine l'a vu mais ne me l'a pas dit heureusement... 🙄

    Caroline Perez

    2435m de dénivelé, c'est un peu beaucoup 😂

    Pauline Prouilhac

    Oups, rectification 😅

     
  • Day165

    Im dritttiefsten Canyon der Welt

    March 7 in Peru ⋅ ⛅ 8 °C

    Eine Wanderung im Cañon del Colca stand ganz oben auf unserer Peru To-Do-Liste. Dieser imposante Canyon befindet sich rund 100 Km entfernt von Arequipa und ist der dritttiefste der Welt. Touristen, die nur wenig Zeit haben, machen hier lediglich eine Eintagestour. Da wir aber überhaupt keine Lust darauf hatten, uns in einer öden Bustour nur von einem Aussichtspunkt zum anderen fahren zu lassen, haben wir uns für eine Zweitageswanderung entschieden.

    Um 3 Uhr in der Früh (ja Horror😅) wurden wir mit dem Bus abgeholt. Der Weg zu unserem Startpunkt führte über 4900 Meter Höhe über einen Bergkamm. Dort haben wir bei eisiger Kälte einen Stopp eingelegt und in der ersten Morgensonne die Aussicht auf viele Berge und die Haus-Vulkane von Arequipa Misti und Chachani bewundert. Nina hat sich hier ein paar kuschelige Alpaka-Handschuhe für ca. 3 Euro von einer netten Verkäuferin gekauft. Wie diese Wolle warm hält ist wirklich unglaublich😊

    Nach einer weiteren Stunde Fahrt haben wir den berühmten Aussichtspunkt "Cruz del Condor" erreicht. Von dieser Felskuppe hat man einen fantastischen Blick ins Tal und kann mit viel Glück einen der mächtigen Kondore in die Höhe gleiten sehen. Leider hing bei uns eine dicke Nebelwand in der Schlucht, die nur lückenhaft Blicke in die Tiefe freigelassen hat. Dafür konnten wir aber schon erahnen wie wunderschön die Schlucht gelegen ist: Rotschattige Bergklippen, umringt von saftigem Grün und einem reißenden Strom in der Talsohle. Unser dritter Stopp war gleichzeitig auch der Startpunkt unserer Wanderung. Zusammen mit zwei Französinnen namens Floriane und Laeticia haben wir noch eine halbe Stunde auf unseren Guide José gewartet, der direkt und ohne Pause von der vorherigen Mehrtageswanderung zu uns gestoßen ist 😀

    Unser erster Wandertag bestand aus insgesamt 11.5 Km bergab (auch bergauf, aber hauptsächlich bergab) wandern. Den ganzen Canyon einmal runter auf teilweise sehr steinigen Wegen. Begleitet wurden wir dabei die ganze Zeit von einer verspielten Straßenhündin. Danach haben wir unsere Knie ganz schön gespürt😅 Am Anfang sah das Wetter auch leider überhaupt nicht gut aus. Die dicken Wolken vom Morgen schienen sich einfach nicht verziehen zu wollen. Aber dann, nach den ersten zwei Kilometern, brach Sonne die Nebelwand plötzlich auf und gewährte uns atemberaubende Ausblicke auf das Tal und die wunderschöne Umgebung. Sogar einen Kondor konnten wir erspähen! An dieser Stelle lassen wir unsere Bilder mal für sich sprechen😍

    Die Landschaft, zu Beginn noch karg und rau, wandelte sich mit jedem Kilometer mehr zu saftigem Grün und tropischen Bäumen. Der Weg zu und nach unserer Mittagspause war gesäumt von wilden Feigen- und Granatapfelbäumen. Zu unserem Glück ist gerade Erntezeit dieser Früchte, daher haben wir unterwegs die ganze Zeit davon genascht😁. Ihr könnt euch diesen Geschmack frisch vom Baum nicht vorstellen - noch nie in unserem Leben haben wir so leckere Feigen und Granatäpfel gegessen!😍

    Nach 7 Km und einem Mittagessen in einem pittoresken Dörfchen ging es nochmal 4,5 Kilometer steil bergab zu unserem Abendquartier, einer Oase am Fuß des Canyons. Unterwegs mussten wir dabei einen knietiefen ziemlich wilden Fluss durchwaten. Da uns immer noch die Hündin folgte, musste unser Guide nicht nur uns, sondern auch sie sicher über den Fluss bringen😄 Da unsere tierische Begleitung gerade läufig war, ist uns der Rüde der Restaurantbesitzerin den ganzen Weg nachgelaufen und hat sich auch von dem reißenden Fluss nicht abhalten lassen😂.

    Um 15:30 Uhr kamen wir schließlich an der Oase an und haben erstmal unsere müden Beine im lauwarmen Pool entspannt 😄 Nach der Besprechung mit José, der uns mitteilte dass es am nächsten Tag um 5 Uhr Früh mit einem Aufstieg von 1200 Höhenmetern weitergehen sollte, sind wir um 21 Uhr wie Steine ins Bett gefallen.

    Nach einer glücklicherweise erholsamen Nacht haben wir am nächsten Morgen den mühsamen Aufstieg der letzten 5 Kilometer in Angriff genommen. Noch im Dunkeln haben wir uns Schritt für Schritt den steinigen Serpentinenweg hinaufgekämpft. Unterwegs mussten wir hüfthohe Felsen hinaufklettern. Ein Stück ohne Hindernisse gab es eigentlich kaum. Die letzten Kilometer begann es leider auch leicht zu regnen. Ein Mädchen aus einer anderen Gruppe konnte irgendwann nicht mehr weiter und musste auf einem Maultier mitgenommen werden. Schweißgebadet aber auch saumäßig stolz auf unsere Leistung kamen wir nach 3 Stunden endlich oben an😊 Ohne zu übertreiben, das war mit Abstand eine der anstrengendsten Wanderungen, die wir jemals bewältigen haben!😵

    Danach gab es erstmal Frühstück, bevor wir zurück in den Bus gestiegen sind. Zur Belohnung unserer Mühen haben wir einen Abstecher bei heißen Quellen gemacht. Wir können euch sagen, noch nie tat ein heißes Bad so gut wie zu diesem Zeitpunkt 😅 Zum Tourabschluss haben wir noch eine Alpakafarm besucht. Gefühlt hundert dieser süßen Tiere standen zusammen mit Schafen und ein paar Lamas ohne Zaun auf einer Wiese an der Straße und haben gefressen 🦙😊.

    Um 18 Uhr sind wir wieder nach Arequipa zurückgekommen. Hier sind wir noch 2 Nächte länger geblieben, um etwas Schlaf nachzuholen und Souvenirs zu shoppen :)
    Read more

    Sigrid Walcher

    wow!

    3/21/22Reply
    Sigrid Walcher

    süüüüüß !

    3/21/22Reply
    Sigrid Walcher

    brutale Wanderungen! tapfer!!! aber bei so beeindruckenden Aussichten....

    3/21/22Reply
     
  • Day79

    Canyon de colca - J2

    April 13 in Peru ⋅ ☀️ 15 °C

    Aujourd'hui nous nous réveillons vers 6 heures afin de profiter de la clémence des premières heures de la matinée pour marcher.
    Nous nous concoctons un petit déjeuner de seigneur à base d'avoine, de lait en poudre, d'eau, de fruits secs et de lait concentré sucré. Après que Coco ait fait la vaisselle dans le lit de la rivière en contrebas et que tout le monde ait rangé ses affaires, nous sommes prêt à partir, bien repus.

    Normalement, le programme du matin est de remonter un peu le chemin de la veille, puis de monter une partie assez raide mais dans la végétation des locaux qui cultivent toutes sortes de fruits et légumes. Ensuite, reprendre une route assez plate afin d'arriver à un chemin qui nous fera descendre tout droit sur l'oasis.
    La randonnée est tout à fait agréable sauf lors de la montée un peu raide qui a vu quelques muscles souffrir.
    C'est en arrivant en haut de cette montée que Nico arrive à un petit village avec Pedro ( le chien qui nous accompagne), sachant que Colette a peur des chiens qui se battent, il prend donc de l'avance. C'est donc entouré de six chiens dont Pedro que Nico voit, avec fierté, notre petit toutou se faire sa place dans la meute à grand coup de dents. Notre protégé se place en chef de meute assez rapidement. Seul souci, un autre chien se met à suivre Pedro de très près et ne veut pas le lâcher malgré nos tentatives de le faire fuir.
    Ce n'est que plus tard en remarquant que ce chien bave bizarrement que Nico prend la décision de le faire fuir pour de bon.

    Après avoir fait une pause a un mirador et observé une vue incroyable sur toute la vallée, nous arrivons enfin au chemin qui descend sur l'oasis. Seulement voilà, il y a des "travaux" et un travailleur nous dit que la route est barrée et qu'il vaut mieux passer par Malata. Il nous dit également qu'il y a un autre chemin plus proche mais qu'il est dangereux car il descend trop raide.
    N'étant pas pressés, nous décidons de passer par Malata. Nous comprendrons un peu plus loin pourquoi le chemin d'avant était trop dangereux: les travaux que nous avons vu étaient en réalité des travailleurs qui plaçaient des explosifs pour faire tomber des pans de la montagne et les chemin était en dessous des explosions, piles sous les éboulis ! Des personnes dernière nous, nous avouerons même que les Péruviens leurs ont demandé de courir sur le chemin pour ne pas être pris dans une des avalanches de roche qu'ils declenchaient.

    Nous arrivons à Malata sans encombres et entamons notre descente vers l'oasis en étant déjà à la recherche d'un endroit où nous pourrions camper, mais nous ne trouvons aucun emplacement tout le long de la descente. Nous prenons notre temps et apprécions la vue sur la vallée et le contraste entre les pierres jaunes, rouges violettes et mêmes vertes qui s'opposent au versant cultivés tout vert de la montagne.

    Arrivé en bas, nous entrons dans l'oasis, après avoir traversé des gorges jaunes sublimes, qui est en réalité un giganteque hôtel fait de plein de petits cabanons.
    Notre première mission est de chercher un endroit où camper. Nico part sans son gros sac afin d'aller plus vite a la recherche du Graal, et revient après avoir trouver trouver un endroit plutôt caché à proximité de vieux cabanons pas utilisé depuis un bout de temps, ou en travaux. Il fallait en effet, trouver un endroit caché parce que nous nous doutions que les parcelles n'étaient pas disponibles pour le camping sauvage.

    Notre deuxième tâche est ensuite de manger et trouver de l'eau potable, nous allons pour cela remplir nos bouteilles à la rivière qui passe dans l'hôtel afin de cuisiner des pâtes. C'est en revenant les mains chargées de bouteilles d'eau pleine que nous entendons un gros bruit et voyons qu'une pierre d'une bonne quarantaine de centimètres de diamètre nous dévale tout droit dessus. C'est dans la panique que Gaëlle fait un bon pour s'ecarter de son chemin et que celle ci vient s'écraser pile à l'endroit où elle était. Nico a plus de chance, grâce à l'impact la pierre s'est arrêtée juste devant ses pieds.
    Les gens de l'hôtel nous dise de ne pas rester la parce que les mules sont au dessus et c'est l'une d'elle qui a fait tomber la pierre, alors on s'en va rejoindre notre nouveau chez nous pour ne pas se faire plus remarquer et pouvoir manger en sécurité, après avoir vu le "mulier" diriger sa mule. Après la chute du caillou, il a immédiatement pris son lance pierre et lui en lance pour l'éloigner des habitations.

    Après avoir mangé notre bon repas, nous décidons de faire un thé à base de graines de l'arbre sous lequel nous campons. C'est en effet le même arbre dont nous a parlé le guide a Nazca, et dont les peuples de jadis utilisaient les graines pour faire des infusions sucrées. Après plusieurs essais nous trouvons finalement une boisson très agréable et sucrée dont on se régale avant de faire une bonne sieste.

    Nous décidons ensuite de nous préparer pour la nuit car elle tombe vite dans le canyon. Nous allons donc chercher de l'eau et commencons a monter le campement lorsque deux peruviens arrivent et nous demandent si nous allons camper ici. C'est un peu pris de cours que nous confirmons et après nous avoir dit que c'est une propriété privée, ils nous laissent heureusement très gentillement dormir là le soir.

    Les filles n'arrivant pas à trouver d'endroit assez plat vont mettre leur tente juste au dessus, un peu plus proche des habitations de l'hôtel mais bon maintenant qu'on a le droit c'est pas grave.

    Nous cuisinons ensuite notre petite popote et Gaëlle part faire la vaisselle dans le petit ruisseau qui passe juste en dessous. C'est en pleine discussion que Nico et Coco entendront une petite voix appelant à l'aide. En sursaut, ils se dirigeront vers Gaëlle qui est en fait bloquée dans le petit ruisseau, puisque le sol glisse beaucoup pour remonter et que mademoiselle n'a pris que ses tongs pour aller faire la vaisselle les pieds dans l'eau. Nous avons donc eu le droit à une bonne séance de fou rire avant de descendre l'aider pour clôturer la journée.
    C'est après cette belle action que nous décidons d'aller dormir car le lendemain s'annonce rude.
    Read more

    Annie Dutriaux

    Gaëlle écrasée sous un éboulement, Gaëlle coincée dans la rivière.....nous aurons bientôt de nouvelles aventures de Gaëlle ?!?🐴

    4/17/22Reply
    Gaelle Bochet

    Bien sûre, puisqu'elles finissent toujours bien 😛

    4/17/22Reply
     
  • Day78

    Canyon de colca - J1

    April 12 in Peru ⋅ 🌙 7 °C

    Ce matin, c'est reveil très tôt (ou tard? On ne sait pas ce qui est le plus adapté) à 2h45 afin de prendre un bus pour Cabanaconde où nous commenceront notre trek.
    Avec l'organisation exceptionnelle des peruviens, Coco a été réveillée à 2h20 du mat par des messages du guide qui nous annonce que le bus arrive dans 20 min. Heureusement que son sommeil était léger puisqu'on avait prévu d'être prêt pour 3h!
    Nous montons dans notre bus et c'est parti pour 3 h de route pour monter à 5000 mètres d'altitude et redescendre sur le canyon de colca.
    Toujours très préparés, nous ne savions pas du tout que nous montions aussi haut avec le bus et nous étions donc pas forcément préparé à avoir aussi froid. Heureusement nous avions pris chacun des affaires plutôt longues et chaudes. En plus le bus avait des couvertures que nous avons bénies lorsque nous sommes arrivé à 5000 mètres d'altitude à 5 h du matin ( ça caillait sévère).

    Premier arrêt à Civay afin de petit déjeuner à 6h du matin. Nous débarquons dans un petit restaurant qui nous propose un petit dej à base de quelques tranches de fromage salé (comme toujours ici, on l'appelle le sel fromager, parfait parce que nous avons perdu notre pot de sel) et des minis tranches de jambons ultra fines. Heureusement qu'il y avait des petits pains très bons avec un peu de beurre et de confiture pour accompagner cela. Nous avons aussi eu le plaisir de goûter un jus chaud à base de quinoa qui nous a bien rempli le ventre en plus de nous réchauffer, ainsi que du thé à la coca et du café. Pendant le petit dej, deux Péruviens habillés avec des vêtements traditionnels nous ont présentés deux danses typiques de la région, la danse des amoureux, car la ville est celle des amoureux même si on a pas réussi à comprendre pourquoi. Une des danses étaient très bizarre, et le garçon avec une cagoule poursuivait la fille, mais on a adoré leurs beaux vêtements !

    C'est le ventre rempli que nous sommes repartis jusqu'à arriver à notre deuxième arrêt vers 8h30 : le mirrador des condors. Notre tour nous avait dit que nous aurions une heure pour observer les condors planer mais notre guide nous dit que nous avons 10 minutes parce qu'ils doivent repartir avec les autres dans 1 h dans l'autre sens. C'est un peu surpris et déçus que nous n'avons pas d'autres choix que d'accepter. Nous sommes donc reparti 10 minutes plus tard avec un grand bus pour tous les 3, pour qu il nous dépose sur la place centrale du village de Cabanaconde.

    Nous commençons donc le trek avec nos gros sacs sur le dos et arrivons au premier mirador afin de se changer pour nous mettre en short car l'air se réchauffe vite. Et pendant que nous nous changeons nous sommes surpris par des ombres qui passent au dessus de nous. Quand nous levons la tête, nous avons le plaisir de voir plusieurs condors planer juste au dessus! C'était un spectacle fantastique d'être seuls au milieu de la nature et à les voir d'aussi près.

    Nous continuons donc notre randonnée et prenons, sur le chemin, un tuna: fruit de cactus, afin de le goûter. Malheureusement n'étant pas encore très aguerri à la récolte de ce fruit, Gaëlle et Nico en ressortent avec des petites épines plein les mains. Nous avons donc fait un petit arrêt manucure pour enlever ces épines (ça n'a pas trop marché, on en a encore dans les doigts).
    Après cela, nous avons entamé la descente vers le fond du canyon. La descente était vraiment longue et un peu monotone en plein soleil sans un arbre. Nous avons donc bien galéré à descendre et nous étions bien contents d'arriver! Nous avons déjeuné à côté de la grosse rivière qui coulait en bas, un super repas chaud, le grand retour du réchaud!
    Après un bon repas et une bonne sieste, nous sommes repartis pour rejoindre Llaluar et l'hôtel qui a ses propres thermes. Nous avons un peu paniqué de ne pas trouvé d'endroit où camper car cette partie du canyon etait assez aride. Finalement, juste avant d'arriver au village nous avons trouvé un coin super mignon et parfait pour le camping.
    Nous avons donc installé les tentes, préparé le feu pour le soir, puis Nico l'aventurier s'est débrouillé pour trouver quelques figues et échalotes dans la nature, pour le dîner .
    Ni une ni deux, ceci étant fait, nous nous sommes lancés dans une mission eau potable et thermes. Nous sommes allés à l'hôtel et avons pu accéder au thermes même en y habitant pas, alors nous nous sommes confortablement installés dans les thermes, qui pour certains, étaient même trop chaud pour qu'on puisse rester dedans. Nous sommes ainsi restés comme des pâtes dans l'eau 2 heures, pour admirer le coucher de soleil et jusqu'à pouvoir voir un superbe ciel étoilé. Nous étions seuls au monde a côté de la rivière, c'était un moment unique et on a refait le plein de point de vue! Lorsque nos peaux ont commencées à se désagréger, nous avons décidé de rentrer au camp afin de nous faire à manger et nous poser au coin du feu, après avoir profiter des toilettes de l'hôtel pour faire le plein d'eau.

    C'est après un bon riz aux échalottes cuit au feu que nos esprits reposés (et nos corps épuisés) furent prêts à aller se coucher.
    Read more

    Annie Dutriaux

    trop mignons ces petits lamas emmitoufles

    4/16/22Reply
    Gaelle Bochet

    il nous manquait juste une p'tite tasse de thé pour comleter le look

    4/16/22Reply
    Valentine Crespon

    trop jolie 💛 le voyage te va bien

    4/17/22Reply
    Gaelle Bochet

    Merci ma Valou 🥰 Ça peut que aller au soleil

    4/17/22Reply
    2 more comments
     
  • Day111

    Canyon de Colca 🥾

    February 17 in Peru ⋅ ⛅ 11 °C

    Die erste Mehrtages-Wanderung in Peru führte uns in den Colca Canyon. Von Arequipa aus starteten wir mit dem Bus und hielten bei mehreren Aussichtspunkten. Die Landschaft der Anden ist wirklich atemraubend. Diese einzigartige Coulisse ist auch das zu Hause des Condors 🦅 . Ein Aasgeier mit einer Flügelspannweite von bis zu 3 Metern. Wir hatten sogar das Glück einen über dem Canyon fliegen zu sehen.

    Die Höhe und der rasche Anstieg mit dem Bus hat inbesondere Martin und mir ganz schön zugesetzt. So waren wir dauerhaft von Kopfschmerzen geplagt und fühlten uns ständig schwach ⛑. In diesen Höhen sind weniger Sauerstoffmoleküle in der Luft und die Blutsauerstoffsättigung sinkt. Wenn man zu rasch aufsteigt kann man Höhenkrank werden und das kann im schlimmsten Fall bis zum Tod führen. Aus diesem Grund sollte man auch nicht zu viele Höhenmeter an einem Tag machen und dem Körper Zeit geben, sich auf die neuen Bedingungen einzustellen.

    Coca-Blätter sollen dabei helfen die Symptome der Höhe besser zu vertragen. So erhält man die Blätter an jeder Ecke zum Kauen und in nahezu allen Restaurants und Buden gibt es Coca-Tee 🍵.

    Der erste Tag der Wanderung war vergleichsweise einfach. Wir liefen überwiegend bergab bis wir unten im Tal des Canyons - wo wir auch übernachteten - angekommen waren. Leider fing es 2 h vor dem Camp ordentlich an zu schütten 🏕. Aber auch auf schlechtes Wetter waren wir vorbereitet und trotzt strömenden Regen sind wir noch kurz in den Pool gesprungen 🤿 ☔️

    Am nächsten Tag ging es dann Morgens um 5 Uhr los. Ziel war es um 8 Uhr bereits oben zu sein, um mit dem Bus wieder nach Arequipa zu fahren, der neue Bergsteiger brachte 🚌. Zwischen uns und dem Bus lagen knapp 1.200 hm und mir ging es gar nicht gut. Schon vor der Wanderung musste ich mich übergeben und die Zeitvorgabe hat dies nicht gerade verbessert 🤢. Martin war so nett und hat den ganzen Weg meinen Backpack getragen 🎒. Oben angekommen fühlte ich mich dann wie der König. Doch das Gefühl verflog sehr schnell. Auf dem Rückweg mussten wir nämlich 5.000 m hohe Passagen überqueren, was mich komplett ausgeknockt hat. Selbst ein Alpaca- Reservat konnte mich nicht aus dem Bus locken 🦙. Leider haben die natürlichen Quellen auch nicht geholfen.

    Wieder in Arequipa angekommen verlängerten wir dann vorsichtshalber um eine Nacht, um uns entsprechend zu erholen. Niemals hätte ich mit solchen Auswirkungen der Höhe gerechnet …
    Read more

    Charlotte Appert

    très beau 😊😊

    4/12/22Reply
    Karsten Preissing

    Gut schaust aus ;-) bisserl gequält 😫

    4/12/22Reply
     
  • Day86

    Canyons,Condors and high dessert

    October 17, 2019 in Peru ⋅ ⛅ 11 °C

    Its almost 9am and the Condors have not shown themselves at the Mirador. We are at the Colca Canyon, the second deepest in the world (twice as deep as the Grand Canyon in the US ) .
    From Cusco we drove through high mountains ,along lonely lagunas with typical indigenous villages.
    We spent the night here at the Mirador having it all for ourselves. But in the morning bus after bus arrives and by 9 the place is packed with tourists,school classes and local visitors.
    But what a sight ,when they appear...these huge birds without moving the wings,with the wingspan of a small car, just lifted by the thermic.
    In the evening we find some hotsprings nearby, which are often a great place to spent a night (out in the quiet parkinglot after they close) .
    Read more

    Gabriele Lukow

    Fast surreal das Bild - Unglaublich !

    10/19/19Reply
    Gabriele Lukow

    Diese Höhe ist schon gigantisch!

    10/19/19Reply
    Gabriele Lukow

    😲😲😲😲👍

    10/19/19Reply
    7 more comments
     

You might also know this place by the following names:

Cabanaconde