Chile
Antofagasta

Here you’ll find travel reports about Antofagasta. Discover travel destinations in Chile of travelers writing a travel blog on FindPenguins.

204 travelers at this place:

  • Day42

    San Pedro de Atacama

    December 7 in Chile

    San Pedro was noticeably lower and hence warmer than the last few days, but just as dry. This was starting to have more of an impact on our bodies than we expected. My lips were so dry, I saw the point of lip balm for the first time and even my feet were starting to crack, making my walking style (more?) comical.

    I have to admit we weren't overly enamoured by San Pedro, most of the must see sights sounded very similar to what we had just seen but at extortionate tourist prices. So instead we hired bikes and cycled to the one that sounded a bit different, getting to float in a salty lake. The cycle out was a bit bumpy but fine and included an unnecessary burst of speed from Kat when overtaking a couple of guys and Tour de France style she wanted to 'build up a gap'.

    Once there we wondered why it was more expensive to go in the afternoon than the morning but we soon found out. The water was very cold without much time for the sun to heat it, such that Kat literally had to be dragged in.

    The cycle back was much slower than the way out and put pay to the silly idea that we cycle to another site, it was far too hot for that. The rest of the day was spent relaxing except for a trip to get an emergency ice cream for Kat who was getting increasingly hangry.

    San Pedro, as you might expect, was also another place where men (they always seemed to be men) with no discernable talent decide that you should give them money because they are making some noise. Apart from being tempted to pay them to stop, our cash stayed firmly in our pockets, we don't want to encourage such behaviour after all.
    Read more

  • Day13

    Nach knapp 20 Stunden Busfahrt bin ich mitten in der Atacama Wüste gelandet und der Temperatur- und Höhenunterschied ist beachtlich.

    Mitten in der trockensten und verlassensten Gegend der Welt mit einer Feuchtigkeit von maximal 3% wurde in manchen Gegenden seit Jahrzehnten kein Niederschlag mehr verzeichnet. San Pedro de Atacama ist ein Dorf, das sich voll und ganz auf die Ausflüge für Touristen in die Gebirge, zu den Lagunen, der Salzwüste und nach Bolivien und Argentinien spezialisiert hat. Beide Ländergrenzen sind weniger als 30 Minuten entfernt.

    Auch hier ist der Himmel aufgrund der nicht vorhandenen Fremdlichter atemberaubend und mit nichts zu vergleichen.

    Heute sind wir dann zum Piedras Rojas, einigen Lagunen und der Salzwüste gefahren. Auch wenn es hier unendlich trocken ist, gibt es hier doch viele Tiere wie beispielsweise Flamingos, Lamas, Eidechsen und Vögel.

    Bei fast 40 Grad bleibt aber auch ein kleiner Sonnenbrand nicht aus...und das trotz meines doch sehr südländischen Teints ;)

    Morgen geht's dann noch mit dem Rad durch die Wüste und zu warmen Lagunen, in denen man schwimmen kann bevor ich mich am Samstag auf einen 3 Tagestrip nach Bolivien durch die Uyuni Wüste mache.

    Langsam bin ich wohl voll akklimatisiert und werde wohl verlängern ;)
    Read more

  • Day16

    Libertad !

    November 21 in Chile

    On vous présente Bill, notre mini van et compagnon pendant plus de 3 semaines. Les seuls hôtels ou auberges de jeunesse s'avérant concentrées à San Pedro, Bill s'est révélé indispensable pour sillonner toute la région. Il cumule donc les essentielles fonctions de moyen de locomotion, hébergement et cuisine, rien que ça ! Lorsque l'on croise l'un des rares arbres du coin, il est aussi très pratique pour servir de second point d'accroche à notre hamac de poche... alors là Morgane est ravie !

    Bien sûr, Bill est vecteur de quelques péripéties. À date : 2 ensablements, notamment un au beau milieu de nul part dont nous nous sommes sortis grâce à l'aide inespérée de 2 tchèques. Les chiliens ne s'arrêtent pas, ça doit certainement arriver trop souvent pour que ça les amuse encore ! Mais aussi une nuit glaciale, à plus de 4000 m d'altitude, avec la désagréable surprise de trouver le pare brise recouvert de givre (à l'intérieur !) et l'eau de l'évier gelée...

    Mais cela contribue à l'aventure. Et surtout, quel sentiment de liberté ! On peut aller où bon nous semble, y rester aussi longtemps qu'on souhaite y admirer la vue, et le camping sauvage étant autorisé au Chili, on peut être exigeant sur notre lieu de campement... Apéro devant de magnifiques couchers de soleil sur les salars, petit déjeuner face aux volcans enneigés ou tisane sous un ciel étoilé comme nous n'en avons jamais vu... magique ! Et notre cuisine en plein air devient la meilleure qui soit (note de Thomas...).

    Quelques photos de nos différents spots.
    Et on offre à notre retour un pisco sour, le cocktail chilien de référence, à celui qui trouve pourquoi nous avons nommé notre van Bill... Salud !
    Read more

  • Day49

    Mittlerweile bin ich schon mit dem Flieger in Santiago de Chile gelandet und habe nun Zeit noch meinen 2. Fotoprint hochladen von den 3 Tagen:

    In zwei Tagen fuhren wir 500 km auf schlechten, ja eigentlich auf keinen Strassen, permanent zwischen 4-5000 m ü.M. mit Übernachtung am höchsten Punkt in Ojo de Perdiz. Dort sind wir zwei junge Leute begegnet die an der Reception an der Sauerstofflasche hingen. Der Körper und die Atemwege kamen schon an Grenzen😬🙏🏼. Aber vom feinsten auf dieser Höhe so schön zu essen....
    Und was ich landschaftlich sehen durfte von Lagunen, Flamingos, Vulkane, Windhosen, Geysire, 36 Grad Quellwasser, Gesteine, Farben, Dinosaurier😉 war einmalig.

    3 Tage Abenteuer pur. Wobei die ganze Südamerikareise empfehlenswert ist selbst zu erleben......Ich könnte noch zig Fotos hochladen.
    Read more

  • Day18

    Mission Geysers

    November 23 in Chile

    Pour la suite de notre périple, nous décidons d'aller voir les fameux geysers d'El Tatio. Ayant lu que le site se voit pris d'assaut dès 6h30 par des hordes de minibus déversant des centaines de touristes, nous choisissons de partir la veille et de dormir un peu avant le majestueux volcan El Tatio. L'objectif : arriver avant les minibus et profiter du spectacle sons et lumières 100% naturel au calme.

    Pas question de débarquer après, car les geysers sont d'autant plus impressionnants que la température extérieure est basse. Une histoire de choc thermique plus important entre l'eau froide qui s'infiltre dans le sous-sol et les roches inférieures, chauffées à bloc par du magma volcanique. Quand les 2 se rencontrent, ça fait pschitt...

    Nous voilà donc dans un spot magnifique, avec vue sur les volcans dont El Tatio, superbe coucher de soleil et pour seuls voisins des renards et des vigognes, à qui nous allons rendre visite histoire d'activer notre production de globules rouges. Seul bémol : il caille sévère, forcément vu que nous sommes à 4300m d'altitude.

    Une plâtree de pâtes-tomates-oeufs dans le ventre pour se réchauffer de l'intérieur, emmitouflés dans toutes nos affaires chaudes, nous passons la nuit tant bien que mal avec les couvertures de survie dans les duvets. On se réveille à 4h30 avec l'eau, l'huile et nous mêmes complètement gelés. Hop, direction l'entrée du site, avec 2 obsessions : 1- être les premiers (tant qu'à faire !) et 2- trouver une façon de se réchauffer.

    Première victoire, nous penetrons sur les lieux complètement déserts, en pleine nuit mais bien éclairés par la lune presque pleine, et nous voilà entourés d'immenses vapeurs d'eau blanches sortant de nombreux cratères. Incroyable ! Ici, il y a bien de la fumée sans feu, et le lieu revêt alors une impression de champ de bataille.

    Nous nous rendons presqu'aussitôt au niveau de la piscine naturelle, chauffée par ces sources d'eau chaude. L'instant promet d'être magique, et l'est bel et bien : bain de nuit sous la lune et les étoiles, avec vue sur les volcans et les geysers et personne aux alentours. Sauf que, nouveau bémol, il doit y avoir un droit du travail géologique : les tant attendues sources d'eau chaude n'émettent pas en continu, mais de façon intermittente ! Ce qui donne sur nos corps : brûlure - froid - brûlure - froid... on tient le coup 10 minutes, puis c'est une course effrénée dans le froid glacial pour se rhabiller et retrouver Bill, en espérant qu'il arrive à nous réchauffer, lui !

    Nous partons ensuite assister au lever du soleil sur les geysers, nous émerveillant devant les gerbes d'eau plus ou moins vives et les magnifiques jeux de lumière entre le soleil et les fumeroles. En déambulant parmi ces spectacles aquatiques, nous les sentons doucement faiblir au fur et à mesure que les touristes débarquent.

    C'est seulement le thé de 9h qui parviendra à nous réchauffer. On prend alors notre revanche sur la piscine naturelle, bien plus agréable au soleil en fait. Puis nous quittons le site, à nouveau désert et maintenant sans vapeur, certainement avec un bon rhume mais surtout avec des images incroyables en tête. Mission accomplie !
    Read more

  • Day34

    Laguna Verde & Blanca + Geysir

    November 10 in Chile

    Tag 3: Morgens um 5 Uhr ging es los bei eiseskälte Richtung Geysire. Danach gab es für Kinga ein 38 Grad warmes Bad in einer heißen Quelle. Zum Abschluss der Tour, und als letzte Highlights in Bolivien, sahen wir noch einmal zwei wunderschöne Lagunen auf fast 4800m Höhe. Leider mussten wir uns heute schon wieder von Bolivien verabschieden. Die Chilenen nehmen es allerdings mit ihrem Grenzübergang etwas genauer - es hat uns fast 2h gekostet bis wir es endlich geschafft hatten 😅Read more

  • Day30

    Le sel dans tous ses états

    December 5 in Chile

    Le sel permet de bien flotter dans la Mer Morte, rehausse le goût et bouche les artères. Mais pas seulement... il crée aussi d'étonnants paysages : déserts de sel (ou salars), collines pointues comme sculptées, lagunas qui font le bonheur des flamands roses, et on en passe ! L'avantage du désert d'Atacama, c'est que le peu de pluie + le sable et la poussière permettent de préserver tout ça.

    - Mais il sort d'où tout ce sel ? Demande Kevin (promis après on l'abandonne !). Il provient des roches volcaniques de la cordillère des Andes, très riches en sels minéraux. Ces sels ont progressivement été embarqués par les eaux de pluie, qui se sont écoulées vers le désert d'Atacama, une dépression à l'ouest. L'eau s'y évapore, et il ne reste plus que le sel, ensuite sculpté par endroit par le vent, la pluie et un peu de tectonique des plaques !
    Read more

  • Day36

    San Pedro de Atacama

    November 12 in Chile

    Das Erste was uns hier aufgefallen ist: es ist heiß! Fast 30 Grad, Sonennschein und kaum ein Wölkchen am Himmel. Ist eigentlich fast zu erwarten in der trockensten Wüste der Welt. Gestern waren wir etwas faul und haben das warme Wetter genossen. Abends haben wir uns den unglaublichen Sternenhimmel angeschaut - wir haben noch nie so viele Sterne auf einmal gesehen! Kinga hat sogar 3 Sternschnuppen entdeckt! Auch typisch für eine Wüste: nachts wird es dann plötzlich ziemlich kalt. Heute haben wir eine kleine Wanderung zu einem Aussichtspunkt in der Wüste gemacht. Auf dem Weg haben wir in der Stadt einen Zirkumhorizontalbogen gesehen - ein horizontaler Regenbogen 🌈 🤓Read more

  • Day37

    Valle de la luna

    November 13 in Chile

    Heute haben wir uns wieder in die staubige Wüste gewagt - diesmal auf dem Fahrrad. Zum Glück mit deutlich weniger Gegenwind als noch in Paracas radelten wir in das Valle de la luna (Tal des Mondes). Den Namen hat die Landschaft ihrem kraterähnlichen Aussehen zu verdanken. Weil wir schon ziemlich früh losgeradelt sind hatten wir weite Strecken des Weges für uns. Zwischendurch kletterten wir durch Salzformationen die durch die extreme Trockenheit entstehen konnten (immerhin eine kleine Bouldereinheit 😅)Read more

  • Day13

    Désert d'Atacama

    November 18 in Chile

    Nous voilà maintenant au nord du Chili, sur le Tropique du Capricorne dans le désert d'Atacama, le plus aride et ensoleillé au monde. C'est parti pour 3 semaines à bord de notre super van Chevrolet !

    C'est ici que le mot désert prend tout son sens : soleil intense, nuits glaciales à plus de 3000m d'altitude, décors lunaires mélangeant désert de sel et volcans culminant à presque 6000m, des heures de route sans croiser personne... alors il faut calculer ! Combien de kilomètres peut-on encore faire avant la seule pompe du coin ? A-t-on assez d'eau pour tenir deux jours et étancher notre perpétuel sentiment de soif ? Combien de douches... heuuu pas beaucoup.

    Le décor est tout simplement grandiose. Nous restons scotchés, sans mot devant les lagunes de sel (les fameux Salar d'Atacama), les plaines arides et la nuée de volcans qui nous entoure. Et puis au beau milieu d'une lagune alcaline, nous croisons des centaines de flamands roses, pénards, le bec dans l'eau à gober des crevettes qui leur servent de repas et colorent leur plumage... un peu de poésie dans cette nature hostile.

    Allez on s'arrête là. Il nous reste encore plus de deux semaines dans le coin !
    Read more

You might also know this place by the following names:

Antofagasta

Join us:

FindPenguins for iOS FindPenguins for Android

Sign up now