Voyage voyage de Emma Meli et Tom aux fins fonds de l'Amérique du Sud
Currently traveling
  • Day117

    Jeu de tejo à Salento

    July 9 in Colombia ⋅ 🌧 17 °C

    Le réveil de ce matin sur les sièges du bus est étonnamment agréable, on a chacun eu le droit à deux sièges pour s'allonger, un luxe après la nuit d'enfer de la dernière fois 🚌 Alors c'est avec le sourire qu'on arrive dans la ville de Salento et c'est avec encore plus de sourire qu'on se balade dans les rues colorées 🌈 Ça pète dans tous les sens! Je parle des couleurs bien sûr 😌 du rouge, du jaune, du bleu et tout ça avec des combinaisons originales comme le rose/vert qui passe plutôt bien.

    La chaleur des rues se ressent aussi dans les échanges avec les colombiens qui sont très accueillants comme le disent les rumeurs. A la recherche de notre air BNB, c'est pas moins de 5 personnes qui nous aident et nous guident 💙

    Alors certes une telle bienveillance remplit les cœurs mais pas les estomacs 🍴 après une bonne douche, on part se régaler dans un restaurant venezuelain. Oups petite trahison mais trahison assumée, les plats étaient délicieux 😋

    C'est parti pour la promenade digestive avec un passage au mirador de la ville et bien sûr l'obligatoire petit caf en terrasse ☕ C'est le moment de papoter, d'admirer le parc verdoyant de la place centrale et aussi d'observer (et de juger j'avoue) la coupe de cheveux masculine a la mode en ce moment, j'ai nommé : le mulet 🐴 Oui oui messieurs dames, c'est possible de porter le mulet par choix et non par obligation.

    Pour le repas du soir, on retrouve une autre fine équipe de lamas : Gaëlle et Coco (et Nico) des amis de Grenoble 🦙 C'est l'occasion de partager nos anecdotes de voyage et aussi de tester le jeu nationaaaal. Adieu le rugby, le foot ou le basket. On se lance dans une partie de tejo. Une sorte de pétanque revisitée Il faut lancer des poids dans une planche d'argile inclinée. La partie marrante: il y a des pétards 🧨 positionnés sur la planche et le but est de les exploser. On aura pas touché un seul pétard par contre le plafond a pris quelques coups...🤭

    Méli

    PS : droits d'images pour la vidéo du tejo : Mademoiselle Gaëlle Bochet en personne
    Read more

    Traveler

    ah oui ils sont adroits les locaux

    7/15/22Reply
    Traveler

    encore de NOUVELLES découvertes trois pays différents quels COMMENTAIRES !!!!mais bientôt la FRANCE...🤗🤗❤

    7/16/22Reply
    Traveler

    Eeeh oui grosse surprise pour la Colombie 🇨🇴 bientôt la baguette et le compté

    7/18/22Reply
    2 more comments
     
  • Day116

    Une journée sur Mars

    July 8 in Colombia ⋅ ☁️ 30 °C

    Ce matin au réveil la troupe est unanime. Quel bonheur ! Pourquoi ? Et bien parce que dormir dans un lit c'est un réel bonheur.

    Néanmoins il n'y a pas de temps à perdre un bus, euh une fusée je veux dire, nous attend pour nous amener au beau milieu du désert de Tatacoa. On rencontre Maud une jeune parisienne en plein tour du monde et en pleine reconversion professionnelle (travailler dans la pub ça use).

    Le désert est en fait une ancienne forêt tropicale où l'on retrouve d'ailleurs beaucoup de fossiles. On commence la visite par la partie grise du désert. Un local nous fait la visite et nous présente les quelques arbres et plantes qu'on trouve, avec beaucoup de gigantesques cactus. Je dois rajouter qu'il ressemble plus à un cowboy qu'à un Colombien. On marche dans un canyon qui est en fait le lit de la rivière à la saison des pluies. Pas un bruit, une chaleur pesante même sans Soleil (la chaleur atteint plus de 40° quand le Soleil est là), c'est assez perturbant.

    Pas de tant à perdre on remonte dans notre fusée. On arrive dans la partie rouge du désert. À l'atterrissage on ne sait plus où on est. Sommes nous dans un western de Clint Eastwood ou sur Mars ? C'est la première qu'on a la chance de voir ce type de paysage et ça nous laisse pas insensible plus on s'enfonce plus la terre rouge est présente et plus la roche semble sculptée.

    On finit la balade sur un mirador pour observer le coucher de soleil sur le désert rouge. La chaleur baisse un peu et avec un petit apéro c'est un sacré moment. ON EST EN COLOMBIE QUOI !

    Saviez vous que dans l'espace il y a des nuages ? Le ciel est couvert ce soir... Les astronautes n'auront donc pas la chance d'observer les étoiles. On finit la visite du désert plus tôt. Quelle chance on va pouvoir donc retrouver notre chambre préférée ce soir j'ai nommé Gus le bus. Par chance le bus du soir semble assez confortable. On s'endort rapidement pour un atterrissage tout en douceur.

    Tom
    Read more

    Traveler

    Ca ressemble beaucoup aux déserts de l’ouest américain ...

    7/12/22Reply
    Traveler

    En soi la Colombie, c'est en Amérique et c'est à l'ouest donc c'est un peu l'ouest américain 🤔

    7/12/22Reply
    Traveler

    y a des cactus sur Mars ?

    7/12/22Reply
    Traveler

    C'est assez récent, c'est depuis que Jardiland a racheté la NASA en 2019

    7/12/22Reply
    4 more comments
     
  • Day115

    On ne dort qu’une nuit sur deux 🆘

    July 7 in Colombia ⋅ ⛅ 24 °C

    Pour vous remettre dans le contexte, cela fait maintenant 24h que nous sommes embarqués dans ce fameux transport communément appeler bus.

    Autant vous dire qu’en descendant du bus on est plus qu’heureux d’avoir un peu de répit. Il est 6h et, très vite on s’enfonce dans le centre colonial de la ville. On est tous très agréablement surpris par la beauté de la ville « blanche ». On traverse des parcs et des universités avec des arbres immenses en pleine ville. On a même le droit à un cours d’histoire délivré par le gardien de l’université. L’ambiance universitaire nous remémore à la fois de bons souvenirs et nous paraît très loin de notre vie de sud américains.

    Après un petit déjeuner constitué de pains typiques, on se dirige vers le mirador de la ville. On est un peu déphasés alors on lézarde quelques temps au soleil. On a du mal à croire qu’on est en Colombie. A 10h30, on se démoule enfin pour continuer la visite de la ville. Petite goute de sueur coule sur ma tempe droite lorsqu’on assiste à une agression au couteau de cuisine sous un pont. L’ambiance Colombienne est assez ambivalente, l’insécurité est plus présente et à la fois les villes sont beaucoup plus vivantes et festives. Plus tard dans la matinée on s’arrêtera dans la petite cours du conservatoire de la ville où une orde d’étudiants tente d’harmoniser leurs talents. On y passera plus d’une heure. Bilan : J’adore la première impression que j’ai de l’ambiance des villes Colombiennes. N’oublions pas que nous sommes dans le pays réputé pour être le plus accueillant au monde.

    Après avoir mangé dans le meilleur restaurant végétarien ET typique Colombien, et Dieu sait que l’association est rare, nous nous dirigeons vers la banque ou je me ferai dérober 70€. Oui oui, je me fais littéralement rouler dessus depuis le début de la Colombie. Pas le temps d’aller régler ça avec la banque puisque notre prochain bus plaisir nous attend. Ce bus plaisir se révèle être un collectivo, mini bus ayant pour caractéristique d’être inconfortable au possible, nous amènera à travers route, chemin et meme champs jusqu’à la fameuse ville de Neiva. Un monsieur très détendu dans le bus détient un sac de produits de beautés se révélant être tous constitués d’une séduisante poudre blanche. Après un long contrôle de police, les agents laisseront partir le mécréant. Nous voilà reparti et après de multiples arrêts nous arrivons à notre hôtel suite à pas moins de 9h de bus. La douche et le lit sont plus qu’appréciables ce soir là. Je vous jure... ON EN PARLE ENCORE !
    Read more

  • Day114

    Emma s'est faite rouler dessus

    July 6 in Colombia ⋅ ☁️ 10 °C

    Ce matin, c'est le grand départ pour la Colombie! 🇨🇴

    On essaie de pas trop traîner pour pouvoir passer la frontière le plus tôt possible et on dit au revoir à nos familles, un peu nostalgiques mais heureux de cette nouvelle aventure 😊

    Arrivés à la gare routière, le taxi semble confondre la route avec le pied d'Emma et lui roule allègrement dessus 🚕 Je vous explique pas l'électrochoc que ça fait quand un pied se prend un poids de plus d'une tonne. Heureusement, son pied va bien (je la soupçonne d'avoir mis du béton armé dedans) 🦶

    Pendant le trajet de bus vers la frontière, petite pause pipi, on descend avec Emma pour acheter des trucs a grignoter et blablater 🗣️ et là qu'est-ce qu'on voit pas? Le bus qui commence a partir sans nous. Petit coup d'adrénaline, on court derrière et comme dans les films (ou presque) on saute dans le bus 🚌

    Ça y est, on est à Tulcan la ville frontalière côté Équateur. Après une pause souvenir, encore un peu de taxi, un tampon a droite, un pont à traverser, un tampon a gauche. On y est! 🙌 Mais, on est pas au bout de nos peines ça je vous le dis
    On va directement à la gare routière d'Ipiales (la ville frontalière côté Colombie) pour prendre un bus de nuit direction Popayan 🕍

    Pour tuer le temps avant le départ, on va acheter une carte sim, retirer de l'argent et pour Emma et moi manger une pizza au fromage enfin un fromage à la pizza plutôt (spoil : on a eu mal au ventre après ça) 🍕

    On monte dans ce bus, tout contents d'être arrivés en Colombie et là c'est la mauvaise surprise... Les sièges de Tom et Emma ne peuvent pas s'allonger. Ils vont devoir passer la nuit dans des sièges a 90° avec un espace minimum pour les jambes (autant vous dire que faut pas avoir les mollets de Gauthier Laffont) 💺

    Réveil ensuite en pleine nuit pour contrôle de police à la recherche de quelques substances fallacieuses il semblerait 👮 Pas de doute, on est bien en Colombie 🇨🇴

    Méli
    Read more

    Traveler

    Oh Emma moi aussi je me suis faite rouler sur le pied par une roue de voiture en Albanie ! Et bah en effet ça fait un choc mais finalement on a pas de bobo après ! Contente de pouvoir partager cette expérience 🤓

    7/12/22Reply
     
  • Day113

    La larme à l'oeil

    July 5 in Ecuador ⋅ ☁️ 16 °C

    Journée très difficile pour le trio, en effet on avait plus eu des réveils si matinaux. Deux équipes se forment. Je me lève à 4h30 pour partir direction le marché. Les filles se lèvent un peu avant 6h direction une soit disant livraison de pavés qui vont servir à rénover la route du quartier.

    Je déambule donc dans le marché de San Roques en nocturne. On arrive dans la rue des poissonniers et là c'est poisson à gogo. Des gros, des petits, il y en a pour tous les amateurs d'écailles et à des prix dérisoires. On prend quelques kilos de mulets pour seulement 11€.

    Pendant ce temps les filles découvrent leur tâche. Il s'agit de charger des camions et des camionnettes de pavés qui proviennent des manifestations. Je dois l'avouer c'est une tâche peu épanouissante et surtout difficile. La plupart des habitants du quartier ne sont même pas là pour aider c'est un peu frustrant. Les larmes montent l'émotion les prend. Il faut préciser que les pavés sont encore couvert de vendre mais surtout de gaz lacrymogènes ce qui explique les pleurs et les difficultés à respirer. Après le marché j'ai la chance d'aller aider à la tâche.

    Ce soir est prévu un repas pour notre départ Les équatoriens gèrent le plat et les français le gâteau. On se dit qu'on a fait une bonne affaire parce que c'est facile de faire des gâteaux. On part donc sur 3 gâteaux différents. Quel fiasco ! C'est cauchemar en cuisine. Le chocolat ne fond pas, une des pâtes à un aspect étrange. Au final on se retrouve avec un gâteau cramé et, un qui a trop gonflé et qui a perdu une bonne partie de sa pâte. Cyril Lignac verserait sa larme he pense. On rigole beaucoup mais en même temps on a un peu peur des jugements.

    Le repas est délicieux et très copieux on a chacun le droit à un poisson entier. Vient l'heure du gâteau et d'une petit joyeux anniversaire à Gloria. Les gâteaux font beaucoup rire nos hôtes, surtout la couleur noir d'un de celui ci, mais bon ils ont le mérite d'avoir bon goût. On finit la soirée sur un canelazo (un cocktail chaud local), un petit discours de chacun (tout le monde donne un peu son ressenti merci à Susana qui a dit je cite "pareil que Gloria") , puis des parties de cartes endiablées. On est un peu triste de se dire que c'est déjà fini.

    Avant de se coucher on va rendre visite aux fantômes de l'école avec Dany. Dommage ils ne sont pas réveillés ce soir...

    Tom
    Read more

  • Day112

    On ne reviendra pas seuls... 👨‍👩‍👦‍👦

    July 4 in Ecuador ⋅ ☁️ 15 °C

    C’est l’heure de dire au revoir à Béa et à la belle vue sur Quito, mais pas seulement. On ira faire un petit tour d’aurevoir chez les voisins également, très fières d’avoir construit un dôme de type espace de travail avec vue et piscine à bulle. Personnellement, avec tout ça à ma disposition je ne sais pas si je serais apte à travailler. En tout cas, à chaque aurevoir on ne manque pas de nous rappeler qu’à leur venue en France, ils seront très heureux de venir nous voir et que si l’on connaît quelqu’un pour leur donner du travail, ils en seraient ravi. Le fameux Mediteranean dream ne manque pas de nous rappeler à quel point naître en France est perçu comme une grande chance par beaucoup de sud américains.

    Nos sacs sur le dos, on dévale les pentes en se remémorant les semaines passées. Le séjour Miravalois est passé très vite. On retrouve nos familles nombreuses pleines de joies et on rédige un petit retour d’expérience à propos du fameux attrape nuage.

    Après de nombreuses parties de cartes endiablées avec le C et le G, c’est l’heure du repas. Avec Tom on remonte aux côtés de notre famille. Tapis rouge déroulé, s’ouvre alors un véritable remake du festival de Cannes. La famille acclame tous les films du voyage, des films de nos maisons, de nos familles et même de nos plus folles soirées. Ça rigole à gorges déployées.

    Ps: Aujourd’hui nous avons assisté aux premiers pas d’Émilio.
    Pps: Son père a 21ans soit deux ans de moins que nous.

    Emma
    Read more

  • Day111

    Atelier pour adultes 🔞

    July 3 in Ecuador ⋅ ☁️ 14 °C

    Vous vous rappelez du gâteau banane-cacahuètes un peu raté d'hier et bien on a eu la bonne idée d'en faire non pas un mais bien deux! Alors ce matin on se régale avec du gâteau qui pourrait très certainement faire aussi office de bloc-porte 🥧😬

    Cet après-midi, on a rdv avec les adultes du village pour l'atelier récup. On se dépêche de faire le matin une mangeoire pour poules avec une bouteille en plastique, l'objet de récupération qu'on va présenter 🐓

    On révise un peu notre texte en se dorant la pilule au soleil. Mon prof de français appellerait ça "allier l'utile à l'agréable" moi j'appelle ça l'opération "sauvetage bronzage" pour revenir en France avec au moins quelques couleurs... On y croit! 🤞

    Après un repas accompagné de notre ami de la veille, celui du dôme (qui a d'ailleurs revêtu son plus beau poncho pour l'occasion) , on part direction l'atelier 👨‍🏫👩‍🏫

    Sur l'invitation, il était noté "rdv à 14h30". A 15h, les seuls qui semblent intéressés par l'atelier sont les chiens errants du village 🐕 Après quelques minutes d'attente, la salle se remplit (un peu). Les personnes présentes sont les familles chez qui nous avons dormi et la femme du président du quartier: 6 personnes en tout. On part donc sur un cours particulier 🗒️

    Tout se passe très bien et à la fin, on nous offre même des petits porte-monnaie fabriqués avec une pelote de sachet plastique! C'est très réussi ma foi et ils vont essayer de le commercialiser! On approuve complètement l'idée 👍

    Pour le repas du soir, on a le droit à une maxiiiii marmite de popcorn 🍿 qu'on a évidemment vidé en un rien de temps. C'est comme au cinéma mais sans le grand écran : qui est capable de garder ses popcorn plus longtemps que les pubs et le générique ? 🤷🏻‍♀️

    Méli
    Read more

  • Day110

    1 attrape nuage installé, 1 offert

    July 2 in Ecuador ⋅ ⛅ 16 °C

    Encore une matinée au sommet du quartier, on se lève comme à notre habitude très tranquillement. On enchaîne avec la préparation du second attrape nuage, c'est couture au Soleil. La matinée s'emballe et nous voilà lancé dans la confection de 2 gâteaux.

    Il y a de la visite chez Béa. Deux jeunes nous proposent de venir visiter leur projet de chambre dans un dôme avec vue. Ils ne mentent pas la vue est très sympa. On sympathise avec eux mais un petit doute s'installe. Un des deux artistes fait quelques photos de nous dans le dôme et nous demandes nos réseaux sociaux respectifs. On comprend rapidement qu'il profite de nos petites têtes d'européens pour faire un peu de pub sur internet. On est vraiment des stars.

    Vient l'heure du repas et de la dégustation des gâteaux. Misère de misère pour la première du séjour le gâteau est raté... Il va falloir revoir la recette. Les bananes n'étaient donc pas assez mures ? Le beurre de cacahuète était trop sec ? Le groupe est en pleine incertitude. Heureusement Béa est bonne cliente et encore une fois c'est délicieux selon elle.

    L'après midi est consacrée à l'installation du second attrape nuage. On est un peu devenu des pros. D'ailleurs on finit l'affiche de l'atelier de dimanche, sur le recyclage et le second usage, que l'on envoie à Cynthia.

    Tom
    Read more

    Traveler

    🤩

    7/9/22Reply
    Traveler

    Très belle l’affiche !!

    7/12/22Reply
     
  • Day109

    Canelaso avec vue 🍹

    July 1 in Ecuador ⋅ ⛅ 17 °C

    Bonjour à tous, je reprends la plume parmi vos deux gratteur d’histoires préférés. (Le rappel à l’ordre de Fabienne n’a rien à voir avec ceci.)

    Ici, on a vite pris le rythme de la pura vida comme ils disent. Enfin, si on peut appeler ça un rythme. Malgré les nombreux appels du bec du coq depuis 3h du matin, la sortie du lit se fait à 9h pétante. (J’ai rajouté petante car ça fait moins fainéants mais en général c’est plutôt 9h20 pour Méli. Attention ça tire à balles réelles). Ensuite on déjeune avec Béa. Les discussions tournent souvent autour de dieu, et de bouffe. Personnellement je préfère la bouffe. Plus sérieusement je crois qu’on commence un peu à s’attacher à ce sacré personnage. Beatriz est une femme très seule et on sent que notre présence lui fait très plaisir. En plus de ça, elle est très réceptive à nos blagues, et ça, on adore.

    En général, on profite de la suite de la matinée pour passer un peu de temps sur le toit de la maison. Depuis cet endroit on peut y percevoir à la fois une grande dose de vitamines D mais également la capitale Équatorienne, un départ de parapente et pas moins de trois volcans. Autant vous dire qu’on a passé beaucoup de moments ici à discuter de tout et de rien mais surtout de nos futurs plans Colombiens. Aujourd’hui avec Méli on dérogera un peu à la règle puisqu’on se lancera dans une toilette de chat. Vous l’aurez compris, c’est tout un projet pour pouvoir se laver un dessous de bras ici.

    Après un plein de féculents, c’est l’heure de se mettre en action et de continuer le montage de notre fameux attrapeur de nuage. Très poétique tout ça cependant pas de VH pour nous cet après midi c’est coups de pelles et systeme dans terre. Bon bon j’ai un peu minimiser notre travail, la tâche de la stabilisation dû poteaux ne fut pas de tout repos : un peu de roche, on saupoudre le tout de terre puis on tassote et rebelotte. Filet installé, c’est l’heure de passer à l’étape de la gouttière en bout de filet et le tour est joué. L’eau s’écoule bien jusqu’à notre modeste seau. Verdict demain matin....

    Aux alentours de 17h, Jayme (le papa de la maison de Meli de la semaine dernière) débarque pour nous livrer des gâteaux (Quimbolitos) fraîchements préparés par sa femme Gloria. Il nous fait alors visiter la construction de son frère : un hôtel restaurant AVEC VUE. On est plus que bien accueilli puisque rapidement se dresse un petit feu de camp et une boisson, le Canelaso, devant nos yeux. Le coktail était excellent et... chaud ! On discute longtemps avec Jayme qui aime bien nous rappeler que c’est un papa fêtard. On parle de danse, de fêtes et de la cocaïne colombienne.

    A 3000m le Canelaso porte vite ses fruits, on rentre manger chez Béa (des féculent) et Jayme s’en va en moto pour rejoindre sa petite famille.

    Emma
    Read more

  • Day108

    Une journée cousue main

    June 30 in Ecuador ⋅ ⛅ 16 °C

    Encore un matin, un matin (pas) pour rien 🎵 Après le porridge quotidien, direction la terrasse avec vue à 360 🖼️ pour l'atelier couture 🪡 C'était long, très long, très très long mais comme on est des experts en attrape-nuages, on a évidemment trouvé des ptites techniques 😇

    Petite pause pour manger et on repart se plonger le nez dans les filets 🧶 On enchaîne ensuite sans transition avec du planté de clous 🔨 (et non pas de bâton), on cloute le filet en question sur des grosses perches de bois 🪵 Voilà vous avez la recette d'un attrape nuages réussi à coup sûr 👌

    Le repas du soir prend la forme d'un repas débat où on discute un peu de la religion et de développement personnel. Le plus important comme le rappelle souvent Béa c'est de respecter les croyances et convictions de chacun 🙏 Et on termine la journée sur ces belles paroles.

    Enfin pas vraiment parce qu'avec Emma on continue la série Netflix "Nouvelle école" 🎬 On termine donc la journée sur les paroles du nouveau tube "Chop", un peu moins poétique il faut avouer 🎶

    Méli
    Read more