Peru
Santa Teresa

Discover travel destinations of travelers writing a travel journal on FindPenguins.
Top 10 Travel Destinations Santa Teresa
Show all
Travelers at this place
    • Day 77

      Trek du Slakantay J-1

      May 28 in Peru ⋅ ☁️ 14 °C

      Encore une fois réveil à 4h30 pour partir pour le trek du Salkantay. Le but : marcher 4 jours pour rejoindre le Macchu Picchu. Pour pas m’embêter à enchaîner les collectivos j’ai réservé uniquement le transport dans un tour qui va à la laguna Humantay, départ du trek. C’est assez loin donc on commence par deux heures de bus qui me permettent de finir ma nuit avant d’arriver au restaurant pour prendre le petit déjeuner. Comme à chaque fois avec les tours c’est buffet à volonté donc je me fais plaisir, en prévision des 4 jours intenses qui arrivent. Après une autre heure de bus on arrive en bas de la laguna, je lâche donc le groupe et je commence l’ascension. C’est assez escarpé, on monte environ 400 mètres sur 3 kilomètres, surtout que j’ai mon gros sac avec moi contrairement à toutes les personnes qui font le tour à la journée. Au final ça se passe bien je monte même un peu plus rapidement que prévu. Arrivé en haut je me pose car c’est quand même éprouvant et je prend du temps pour faire quelques photos. Après une grosse demi-heure, je redescend car y’a plus rien à voir. Arrivé en bas au lieu de retourner au bus donc je continue mon chemin sur le trek du Salkantay. Après environ une heure et demi et encore 400 mètres de dénivelé j’arrive devant un endroit pour camper. Je demande à une locale si c’est possible de camper plus haut car il est tôt et je peux encore marcher pour raccourcir la journée de demain. Elle me répond que c’est pas vraiment une bonne idée car je risque d’avoir très froid. Je décide de l’écouter et on verra plus tard que j’ai bien fait. Je plante donc ma tente ici, à 4200m d’altitude, il est environ 13h. Après avoir mangé un bout je vais faire une sieste car le réveil n’a pas encore été digéré. Je me réveille après trois heures d’un sommeil bien réparateur et nécessaire. Je lis un peu avant de me faire à manger et de profiter du magnifique ciel étoilé malgré le froid mordant. C’est là que je dis que j’ai bien fait d’écouter les conseils de la femme, déjà ici je sens plus mes doigts de pieds alors 400 mètres plus haut j’imagine même pas. Je pars me coucher de bonne heure parce que de toute façon on voit plus rien et demain encore il faut se lever tôt pour attaquer une longue journée de marche.Read more

    • Day 78

      Trek du Salkantay J-2

      May 29 in Peru ⋅ ☁️ 17 °C

      Après une super nuit malgré le froid, heureusement que j’ai un bon sac de couchage, je me réveille dans ce super décor, entouré par des montagnes toutes plus hautes les unes que les autres. Après avoir pris mon petit déjeuner à base de bananes et pain de mie agrémenté de beurre de cacahuète et confiture de fraise, je plie bagage et j’entame cette journée qui s’annonce assez longue. Il est 7h, un peu plus tard que ce que j’avais prévu car j’ai voulu dormir un peu plus. Je suis quand même rassuré par la quantités de groupes qui passent devant le campement, je me dis donc que j’ai quand même vu juste sur l’horaire.
      La journée commence par une ascension de 500 mètres jusqu’au point le plus haut du trek, à 4650 mètres d’altitude. Rien de bien nouveau sous le soleil à part le froid glacial, je dirais qu’il doit faire au moins -5 car je ne sens plus mes doigts de pied ni mes doigts même avec des gants. Ça se confirme quand j’arrive au niveau d’une laguna et d’un ruisseau et que les deux sont gelés. Ça ne m’empêche pas d’admirer la montagne Salkantay sur laquelle on a une vue absolument imprenable, et aussi l’ensemble du paysage, resplendissant dans la lumière du soleil levant. Après une heure et demie de montée j’arrive en haut, à partir de maintenant et pour le reste de la journée c’est uniquement de la descente.
      Je décide de pas trop m’éterniser pour essayer de distancer la quantité innombrable de groupes, donc une banane et hop c’est reparti. Après quelques kilomètres le paysage change du tout au tout, c’est beaucoup plus verdoyant et les arbres ont remplacé les cailloux sur les montagnes. J’ai un bon rythme que j’essaye de tenir en faisant le moins de pauses possible, en plus mon sac est plutôt léger car j’ai mangé quasiment toutes mes provisions. Après 4 heures de marche depuis le sommet et 16 kilomètres d’une descente infernale de 1800 mètres, qui m’a mis un sacré coup aux genoux, j’arrive à Collpapampa, lieu du campement du deuxième soir. Je plante ma tente dans un hostel qui fait aussi camping pour 10 soles (2,5 euros). Qui dit hostel dit cuisine donc je me prend à manger une énorme plâtrée de pâtes, ça fait vraiment du bien après cette longue journée éprouvante. Je m’allonge dans l’herbe pour profiter du soleil et des animaux en tout genre : chiens, chats, poules et j’en passe. Après avoir pris une douche plus que nécessaire, car oui le matin il fait froid mais la journée ça tape et le mercure grimpe à plus de 20 degrés, je profite du wifi pour appeler Elsa. Je me pose ensuite pour écrire mon journal de bord des derniers jours et il est déjà temps de manger avant que la nuit tombe. Après une bonne portion de nouilles et un bon thé bien chaud, je me fous dans ma tente pour lire un peu avant de dormir et récupérer car demain encore une longue journée m’attend.
      Read more

    • Day 79

      Trek du Salkantay J-3

      May 30 in Peru ⋅ ☁️ 18 °C

      Encore une fois réveil compliqué donc je décide de dormir un peu plus que prévu. Je me lève une heure plus tard que prévu mais pas inquiet pour la suite de la journée et surtout bien reposé. Je pars à 7h après avoir rangé tout mon bazar et mangé un super petit dej bien énergisant. Seul bémol, je me retrouve encore une fois derrière une quantité impressionnante de groupes qui marchent vraiment très lentement. Le sentier est très étroit et à flanc de falaise donc je peux pas vraiment doubler. Après 45 minutes de montée dans la jungle, tout ce beau monde s’arrête enfin pour faire une pause, j’en profite aussi pour enlever des couches parce qu’il commence à faire chaud et mettre de l’anti moustique car je suis en train de me faire dévorer. Je repars vite pour doubler tout le monde et c’est reparti pour des petits chemins dans la forêt. C’est super agréable malgré la chaleur et la différence avec les paysages de la veille est incroyable. Parfois le chemin n’existe plus à cause des éboulements et glissements de terrain donc il faut monter pour passer au dessus mais on peut continuer la route. Après environ une heure et demie, j’arrive à un énième éboulement et cette fois ci pas de chemin dérobé donc je dois descendre jusqu’au lit de la rivière, la longer un peu puis la traverser pour arriver sur la route qui elle m’amènera à bon port. Après encore deux heures j’arrive là où est censé être le troisième campement. Il est encore assez tôt, environ 11h donc je décide de pousser un peu plus loin pour réduire la distance du dernier jour. Je m’arrête pour reprendre des forces en me faisant des sandwichs fromage, tomate et avocat, avant de me lancer dans l’ultime montée du trek. La dame chez qui je me suis arrêté pour acheter le pain me dit qu’il y a environ 4 heures de marche avant d’arriver en haut. Je pars donc déterminé à arriver avant la nuit pour profiter un peu de la fin d’après midi. Après encore quelques kilomètres de route, j’arrive en bas du chemin qui amène jusqu’au campement, ça monte raide. Ultime pause pour me mettre en short car la chaleur devient insupportable et je commence la montée infernale. Le taux d’humidité doit être très élevé car je n’ai jamais autant transpiré de ma vie, je suis littéralement trempé et l’effort en devient beaucoup plus compliqué. C’est assez dur mentalement car il n’y a pas un seul moment de plat, à chaque tournant une nouvelle côté plus raide que la précédente me fait face. Physiquement aussi je commence à sentir la difficulté, j’avance assez lentement et je fais pas mal de pauses mais j’avance. Heureusement le chemin est très agréable à parcourir, avec beaucoup d’arbres pour faire de l’ombre, sans lesquels je serais sûrement encore en train de décrépir au soleil. Je croise aussi beaucoup d’animaux : poules, lézards, oiseaux en tout genre et surtout énormément de papillons de toutes les couleurs. Juste avant le sommet je croise deux français qui galèrent autant que moi, on discute pendant la dernière pause de la montée et on finit cette épreuve ensemble. Après quelques deux heures et demie de montée je suis enfin au campement et mon choix de faire cette montée aujourd’hui s’avère avoir été le bon compte tenu de la vue qui s’offre à moi en arrivant. Un superbe plateau verdoyant avec une vue imprenable sur le Macchu Picchu. Je me pose avec mes nouveaux copains et on profite de ce spectacle époustouflant pendant de longues minutes. Après avoir pris une douche plus que nécessaire au vu de la quantité de transpiration qui s’est écoulée ce jour, on se prend des bières et on va jouer aux cartes. On profitera du coucher de soleil pour admirer la montagne Salkantay et retourner voir le Macchu Picchu. Après ça il est l’heure de manger et d’aller dormir après cette journée longue de 7 heures d’effort. Je me couche fier de moi et content d’arriver le lendemain après une étape qui s’annonce assez courte.Read more

    • Day 147

      Choquequirao + Machu Picchu Trek

      June 15 in Peru ⋅ ☁️ 23 °C

      Nowadays the Salkantay Trek - which is supposed to be an alternative to the popular Inca Trail - is getting crowded as well. So we decided to create our own trail, opting for the quieter but harder Choquequirao Trek (thanks Sandrien!) and then pushing on to Machu Picchu via the last leg of the Salkantay Trek ⛺.

      Because we'd already booked our ticket to the famous Inca site and our time was limited, we took a colectivo in between where there was a road. This turned out to be more dangerous than the trek itself, since a 2-meter metal piece broke off the car yet the driver decided to push on, driving on a road that was basically built on previous landslides ☠️.

      Exhausted (our daily hike usually included 1800m ascent ánd 1800m descent) but satisfied, we reached our goal. Although both were rediscovered by the same American (Bingham), show similar features and were constructed around the same time (probably even ordered by the same Sapa Inca), we noticed there's a world of difference.

      Choquiquerao - 'the cradle of gold' - is visited by around 20 people daily. Since the site is bigger than MP, we basically had it to ourselves and could explore it as we wished. There were only 2 other people continuing afterwards (and none of them carried their own gear like we did). The citadel is more secluded and the trail is much harder, with less facilities on the way, but the interaction with the locals felt very authentic.

      Machu Picchu on the other hand, sees 4500 visitors a day and even has its own tourist city. Still, it wasn't voted a (new) Wonder of the World for nothing, and beholding it and the backdrop was something truly special, even in the clouds. Overtourism is tangible here, and with the fixed route choice and check-out time pressure it's not really a relaxing experience.

      One thing is for sure: these Incas were tough people 💪!
      Read more

    • Day 33

      Day Four: Machu Picchu

      June 3, 2023 in Peru ⋅ ☀️ 15 °C

      Finally, the day is here. I have dreamed about this moment since grade seven. I have been hiking to get here for three days. I have imagined this moment in my head countless times. And now, finally, I will be arriving at my first ever wonder of the world: Machu Picchu.

      We wake up early... very early (3:00am) in order to be the second group in line to enter into the last stretch of the Inca Trail and hopefully be one of the first to the Sun Gate. We waited for 2 hours in line (Angus and I just sat and played cards) before we were actually able to begin the hike. Today we only have two hours to go. Two hours stands between me and Machu Picchu! And let me tell you, these two hours flew by!

      The first hour was on Incan flats through cloud forest in order to reach the final staircase up to the Sun Gate. This final staircase is steep... Like so steep you use your hands to help pull you up. We take it one step at a time until we finally, after 15 mins, reach the top. The Sun Gate is the first place on the Inca Trail where you can see Machu Picchu. It's a small Inca site built with a perfect view of the sunrise during the summer solstice (not happening while we were there). The Inca people worshipped the Sun as a god and thus, the sunrise and consequently, the Sun Gate was very important. Arriving at the Sun Gate was magical. It's a view that you do not see in the pictures and postcards often but honestly, I think this view meant the most to me this entire trip. It was the culmination of so much hard work and the panoramic views of Machu Picchu surrounded by the mountains were breathtaking. I loved being able to just sit at the Sun Gate and appreciate what we had just accomplished and how lucky I am to be having this experience and adventure.

      We then had a casual 45 mins downhill before we finally officially made it to Machu Picchu. Machu Picchu is composed of agricultural terraces, Incan temples, and Incan homes. Only 65% of the site is uncovered and the rest still remains overgrown on the mountain (this is to preserve the site and prevent erosion). We had made it and we're overlooking the postcard view point of the ruins. And what a view point it was. To be able to see the ruins and the mountains surrounding it was so special. This moment was made all the richer by the journey it took to get there. While Machu Picchu itself is beautiful, being able to spend 3 days walking the path the Inca's walked and learning the nature and history of the route along the way makes Machu Picchu mean so much more.

      We then spent the next two hours exploring the ruins. Our guides explained how things were made, why they were built a certain way, and so much more. There were some sections that were very busy, but luckily since there were protests in Peru earlier this year, tourism was down and thus, the site was not as busy as usual. We got to have many areas to explore and learn about with just our group without others getting in the way (although some temples were more busy)! The ruins themselves were very impressive and it was interesting to see things pointed out to us by the guides that I wouldn't have noticed otherwise (such a difference in the quality of polish on the rock indicates when a new generation of builders began). The theory of Machu Picchu is that it was built in the mountains to protect against invaders and natural disasters. It was an important place of worship and when the Spanish came to Peru, it was abandoned in a rush and unfinished to prevent the Spanish from finding it and destroying it (to prevent them from worshipping their gods). It was then lost for almost 400 years. It is truly something so special to learn about and see.

      Overall, the Inca Trail exceeded my expectations in every way. Alpaca exhibitions were incredible and made the experience so fun and stress free. The trail itself is so beautiful. It is hard to put into words but honestly, something everyone should experience if they are able. And Machu Picchu itself is absolutely stunning and definitely worth the many, many, many hours of hiking. I am coming back from this trip tired and sore but with my heart full of joy. So grateful for this adventure.
      Read more

    • Day 309

      Choquequirao und der Rückweg

      September 22, 2019 in Peru ⋅ ⛅ 15 °C

      Atemberaubend was für eine Landschaft die Jungs sich damals ausgesucht hatten, wenn man hier lebte, müsste man sich wörtlich für den König der Berge halten.
      Es ist ebenso mehr als nachvollziehbar, dass die Spanier damals das nicht gefunden haben. Gut für mich.😆 aber auf die Idee zu kommen bis hier herzuwandern, weil sich da noch ein paar Inkas verstecken, wäre ich auch nicht.
      An der Größe der Steine ist auch zu erkennen, dass es für die Inkas auch kein unbeschwerlicher Weg war. Es sind viel kleine Steine verbaut und die Wasser Leitungen sind hier mit Schieferplatten zusammen gesetzt worden. Normalerweise haben sie in massive Steine Kanäle geschliffen. Das alles mindert jedoch nicht im geringsten, die majestätische Ausstrahlung des ganzen Komplexes.

      Die Rückwanderung war nicht ganz meine eigene Entscheidung. Mir gingen meine Lebensmittel Vorräte aus und ich hatte riesigen Hunger. Die nächste Möglichkeit an essbarem ran zu kommen war in Marampata ein kleines Dorf ca. 1h entfernt, also packte ich mein Hab und Gut. Die Strecke kannte ich ja und beeindruckend was Hunger für ein Motivation sein kann. Ich flog die strecke fast zurück. 😅😅 Beim Mittag essen habe ich die schönen Maiskolben gesehen und bis mein Essen fertig war, spielte die Tochter des Besitzers mit mir. Vielleicht 3 Jahre alt; kochte sie mir Tee und Suppe. 😍 das Essen wieder ein großer Teller Reis.
      Der Abstieg war etwas herausfordernd, da meine Knie diese Neigung auf Dauer nicht aushielten. Jedoch lernte ich schnell, dass das ganze auch rückwärts machbar ist. In den sehr steilen hängen lief ich rückwärts und wenn's etwas flacher wurde, drehte wieder um. Jedoch mit etwas flacher ist immer zu steil für gewöhnliche, motorisierte Fahrzeuge. Natürlich dürften die hier auch nicht fahren dem Lärm. Können überall Felsen sich lösen, nicht ganz so sicher wie man an den dezent gehaltenen Warnschildern gut erkennen kann. 😨😨
      Aber nichts passiert, bin wohl auf und fühle mich besser den je.
      Read more

    • Day 569

      Salkantay-Trek Tag 1

      June 26, 2022 in Peru ⋅ ⛅ 9 °C

      Der Salkantay-Trek mit wahrscheinlich DEM Highlight Perus - Machu Picchu - am Ende liegt nun also vor uns. Wie schon beim Choquequirao haben wir uns bewusst gegen eine Tour entschieden, um unser eigenes Tempo zu gehen, eigene Pausen zu machen und Unterkünfte selbst auszuwählen. Und anders als die Touren, die mit dem Bus deutlich weiter fahren, starten wir direkt in Mollepata bei Kilometer 0 des Weges. Diese Entscheidung macht sich auch umgehend bezahlt, denn zum einen sind wir alleine auf dem Weg unterwegs und zum anderen werden wir von Beginn an mit toller Naturkulisse belohnt. Der Weg selbst ist nicht allzu schwer, da es meist mäßig bergauf geht. Nach einiger Zeit laufen wir um eine Kurve und erblicken zum ersten Mal den mit Schnee und Eis bedeckten Gipfel des Humantay, an dessen Fuß der Ort Soraypampa liegt - unser heutiges Ziel. Nach einer ausgiebigen Pause geht's dann noch ein paar Kilometer geradeaus. Später haben wir neben dem Humantay auch einen tollen ersten Blick auf den Namensgeber des Weges und höchsten Berg in der Umgebung, den Salkantay.

      In Soraypampa angekommen, stehen wir allerdings erstmal vor einem Problem. Da dieser kleine, eigentlich nur aus Unterkünften bestehende Ort der Ausgangspunkt für alle Touren ist (und davon gibt es reichliche), finden wir einige Zeit keinen Schlafplatz. Man sagte uns zwar, dass es nicht ganz so leicht sei, hier eine Unterkunft zu finden, aber obwohl wir recht früh eintreffen, scheint nichts mehr frei zu sein. Während Mandana vor einer Unterkunft auf die Rückmeldung des Inhabers wartet, klappern Sergej und Robin alle anderen Unterkünfte ab. Aber außer einer Notlösung (schlafen in einer Hütte einer verlassenen Unterkunft), ist absolut nichts zu finden. Auch Mandana bekommt zunächst keine positive Rückmeldung. Dann allerdings bietet uns der Inhaber der ersten Unterkunft an, einen unfertigen Raum für uns einigermaßen herzurichten. Diese Lösung nehmen wir dankend an, schließlich ist ein Bett mit warmen Decken und ein Dach über dem Kopf alles, was wir brauchen.

      Nach dem ganzen Stress machen wir uns später als gedacht endlich auf den Weg hinauf zur Laguna Humantay, die für heute noch auf der To-do-Liste steht. Trotz ordentlicher Steigung sind wir schnell am Ziel angekommen und haben noch genug Zeit die Naturschönheit umgeben von rauer Berglandschaft in aller Ruhe zu bestaunen. Dann geht's wieder hinab nach Soraypampa, wo wir nach dem Abendessen erschöpft aber glücklich in die inzwischen für uns hergerichteten Betten fallen. Dass der Raum für die Nacht ansonsten eine reine Baustelle ist, ist uns an dieser Stelle mehr als egal. Jedenfalls sind wir dem Inhaber für sein Entgegenkommen sehr dankbar.

      Daten des Tages:
      26,22km / 1.400m Bergauf / 516m Bergab / 8:47h
      Read more

    • Day 100

      Salkantay Jour 1 : Laguna Humantay

      June 1, 2023 in Peru ⋅ ☀️ 9 °C

      Ce matin c'est le grand : c'est le départ du trek du salkantay qui nous amènera au Machu Picchu. On se réveille donc à 7h pour partir le plus rapidement possible mais encore une fois, le petit-déjeuner tarde à être servi par l'hostal.
      Dès qu'on est prêt, guidés par Louis, on se rend au collectivo qui nous mènera au départ du trek. On en a pour environ 3h.

      Après un premier arrêt à une barrière où on attend une trentaine de minutes pendant lesquelles on joue notamment au ninja (on fait un cercle et tour à tour on doit essayer de taper dans les mains des personnes à côté de nous), on reprend la voiture pour arriver à Mollepata. L'arrêt ici est bref car on y passe uniquement pour s'enregistrer et payer les droits du trek (20 sols/personnes). On recroise aussi des français qu'on avait vu au Potosi en Bolivie qui font eux-aussi le trek. On devrait donc partager quelques moments avec eux pendant ces 5 jours.

      Ensuite, le collectivo nous arrête à notre destination finale : Soraypampa. On quitte le parking et on marche 15 minutes pour aller là où sont les hostal et après on se lance à la recherche de places de camping où poser la tente. On arrive à trouver un endroit où on dormira bien au sec avec nos tentes puis, ayant faim, on mange nos sandwichs, avant d'entamer un petit repos.
      Après manger, libre de nos sacs, on va au lac Humantay Ccocha qui est perché à 300m au-dessus de nos têtes, ça tape pas mal sur les jambes et le cardio cette reprise de trek. Après avoir admiré ce lac dominé par les montagnes et un glacier, ce qui nous rappelle grandement la Patagonie, on décide de monter encore un peu pour se rendre sur des petites crêtes qui longent le lac et qui nous offrent une super vue sur la vallée derrière nous, le lac, le glacier et les montagnes autours.

      On redescend ensuite au campement. De là, les filles, qui étaient descendus avant, nous font un spectacle pour fêter nos 1 mois de voyage ensemble. C'est très amusant, très esthétique et réalisé avec beaucoup de grâce. S'en suit d'autres activités folles de mimes, chorales et autres fantaisies avec en toile de fond, derrière nous la montagne Humantay et son pic à plus de 5500 mètres, qui s'habille aux couleurs du couché de soleil. C'est beau et ce moment permet de rigoler et de nous réchauffer car la nuit s'annonce, et le froid aussi.

      On part ensuite dans la salle commune pour manger et en attendant le repas, qui sera servi à 18h30 (c'est un autre rythme) on joue aux cartes.
      Une fois la bonne plâtrée de pâtes et la soupe avalé, c'est direction le lit ou plutôt la tente. Ça fait longtemps qu'on a pas dormi dedans, c'est bien aussi de se remettre aux treks. Par contre, point négatif, Louis a son matelas percé, il risque donc de passer une mauvaise nuit.
      En plus, demain, c'est réveil 5h et on a une belle journée : 20 km, 800 de D+ avec un passage à 4650m puis 1800 de D-. Il faudra donc être en forme.
      Read more

    • Day 70

      Trek Salkantay jour 1

      December 1, 2022 in Peru ⋅ ☀️ 15 °C

      Par Alban.

      JOUR 1 :

      Aujourd’hui levés 4h pour un départ vers 4h50 avec le transport que j’ai réservé la veille et qui nous fait l’aller retour du trek du Salkantay pour 27€ chacun. On monte donc dans le minibus avec d’autres personnes qui font la rando de la laguna Humantay que l’on a aussi prévu de faire aujourd’hui mais en partant d’un peu plus bas que les tours.

      On s’arrête pour un p’tit dej à 15S avec le tour, on ne fait pas la même erreur que la dernière fois et on mange avec eux. On a eu raison car c’est un grand buffet hyper bon 😋

      Ensuite le bus nous dépose un peu plus loin sur la route, à Chalacancha, le départ du trek. Première journée très tranquille car on a seulement 8km de marche et 200m de D+ sur le premier km. On arrive donc très tôt (10h) à Soraypampa, point où l’on doit dormir le soir. On se pose dans une ferme qui élève des chevaux pour le tourisme (mules pour le trek et pour monter les touristes à la lagune). On mange un bout le temps que les touristes montent à la lagune, c’est encore un pèlerinage de touriste que nous voyons. Et on est bien content d’y aller vers 13h lorsque tous redescendent car on a la lagune pour nous tous seul ! Une très belle lagune bleue turquoise. Le chemin du retour est un petit sentier longeant une rivière, bien sympa ! Finalement il est 14h30 et on a l’aprem devant nous, au programme bronzage au soleil, podcast écriture de FindPenguins. Puis montage de tente, repas et dodo.
      Read more

    • Day 85

      Salkantay 2.0

      November 9, 2019 in Peru ⋅ ☁️ 6 °C

      Um 4:30 ist am zweiten Tag die Nacht zu Ende. Zu kurz war sie nicht, wir hatten fast 8 Stunden schlaf...nur so kalt, dass ich in meinem Schlafsack nur Dank Mütze, Fließpulli und Jacke überlebt habe :-).

      Langsam schälen sich alle aus ihren kleinen Hütten, mehr als eine kleine Katzenwäsche mit kaltem Wasser ist nicht drin, ist aber völlig ausreichend.
      Irgendwer übergibt sich auf dem Klo und das wird nicht das letzte mal an diesem Tag sein, dass die Höhenkrankheit ihr unschönes Gesicht zeigt...zumindest bei dem einen oder anderen.

      Wir stehen also nach dem Frühstück, um 5:30 bereit zum Abmarsch um unseren Guide herum. Er erläutert uns den Ablauf des härtesten Tages der Tour, teilt noch einige Cocablätter aus und erzählt uns beiläufig, dass die 2. von den heutigen 4 Etappen liebevoll "Gringo Killer" genannt wird.
      Im gleichen Moment tut mir der arme Tropf leid, den ich heute morgen nur den Porzellangott habe anbeten hören....TOI TOI TOI!

      Wir schrauben uns langsam den Pass hoch während der Sonnenaufgang die ersten Bergspitzen in leuchtendes Orange taucht. Der erste Teil ist erstaunlich einfach und dann ist der "Gringokiller" doch nicht so schlimm wie gedacht, es geht "nur" etwas über eine Stunde steil bergauf.....bis auf der ungewöhnlich harte Pochen meines Herzens und den immer häufig werdenden Pausen ist alles normal und trotzdem sehr anstrengend.
      Zugegeben gedanklich klopfe ich mir schon das eine oder andere Mal selbst auf die Schulter....#tschakaaaaaaaa

      Je höher es geht...desto weniger wird geredet. Jeder läuft so gut er kann stoisch mit kleinen Schritten den Pass hoch.
      Das Wetter ist fantastisch an diesem Tag, es ist klar, der Salkantay zeigt sich schneebehangen aber irgendwie unbeeindruckt von unseren Mühen.
      Immer wieder gibt der Berg laute knackende Geräusche von sich. Das Eis bricht in regelmäßiger Abständen von den Hängen und dem Getöse nach sind es jedes Mal zig Tonnen von Eis und Schnee die den Berg runter krachen!

      Nach etwas mehr als 4 Stunden bergauf, sind wir am höchsten Punkt angelangt auf 4630 Meter. Der Wind bläst hier unerbittlich und ich habe mittlerweile Fließpulli, Jacke, Regenjacke, Mütze und Handschuhe angezogen.
      Wir sind viel näher am Salkantay und er wirkt von hier oben noch mächtiger und imposanter, wer da wohl schon ganz oben war???.....

      Wir machen eine kleine Pause und beginnen unseren Abstieg. Es geht so schnell bergab, dass es etwas unwirklich wirkt nach 2 Stunden im Jungel zu sein um bei 30 Grad zu schwitzen. Etwas tut es mir leid, dass wir das schöne Bergpanorama so schnell verlassen haben, ich wäre gerne noch ein bisschen in den Bergen geblieben.

      Wir erreichen unser Camp pünktlich als es anfängt zu regnen, schnell noch heiße Dusche (Temperatur ähnlich dem Fluss nebenan), Abendessen und ab ins Bett...
      Morgen auf ein Neues!!!
      Read more

    You might also know this place by the following names:

    Santa Teresa

    Join us:

    FindPenguins for iOSFindPenguins for Android